Aller en bas
Alys Valentine
Alys Valentine
Chef de Guerre
Chef de Guerre

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea] Empty Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea]

le Dim 20 Oct - 2:45
De prime abord, Cyborrea ne devait sans doute pas ressembler a une cible particulièrement juteuse pour le Consortium Éternel : cette planète a la gravité plus forte que la moyenne, qui nécessitait donc un équipement capable d'y résister et de permettre un déplacement, même s'il était bien plus lent, ne semblait pas contenir de ressource réellement importante. Mais Alys Valentine connaissait bien les Sith et savait bien la raison qui les avaient guider ici : l'espèce native de cette planète, les Cyborreens, étaient une espèce belliqueuse dont les guerres étaient pratiquement permanente qui avait engendrer une espèce canine féroce doté de nombreux implant cybernétique afin de mener leurs conflits. Connaissant les Sith, ses derniers devaient sans doute rechercher a contrôler la planète afin de pouvoir se servir de cet espèce comme cobaye pour pouvoir accomplir leurs expériences sordides. Toutefois, même aux yeux de l'ancienne Matriarche, un assaut en règle avait quelque chose de surprenant : elle aurait plus naturellement parier sur quelque chose de plus subtil, comme un raid visant a la capture de spécimen. Avaient-ils des projets très importants a mener sur ce monde ? Peu important en réalité : lorsque l'appel de détresse avait traverser l'espace du Consortium jusqu'à elle, elle avait bien entendu répondu présent afin de pouvoir se frotter a ses ennemis juré tout en ayant le droit de son côté, puisqu'elle défendait l'espace d'Apex.

Plusieurs autres Sociétés Militaires Privées s'étaient bien entendu déplacer, de même que de vastes effectifs de droïdes. Mais selon les critères de la Rose Noire, la valeur combatives de ses derniers étaient pratiquement négligeable face aux effectifs Sith, surentraîné et conditionner afin de devenir des machines de morts dénué d'émotion. En réalité, elle imaginait que ses adversaires devaient être davantage surpris par la résistance des locaux, qui n'avaient sans doute guère l'intention de finir en rat de laboratoire, a moins qu'ils n'agissent simplement comme une créature sauvage défendant son territoire. La raison importait guère, l'essentiel était qu'ils se battent afin de préserver leur indépendance et tuent le plus de possible des laquais de la Force obscure. Sachant très bien qu'il était totalement vain d'espérer construire un effort de guerre cohérent avec les autres Sociétés Militaires Privée, Apex ne combattant que par le chaos, Alys Valentine devait maintenir des éclaireurs afin de s'assurer que ses flancs ne risquaient pas de s'effondrer et provoquer un encerclement. Elle avait choisit de porter son effort de guerre sur Cyber-city, la capitale de la planète, en proie a de violent combat depuis le début de l'offensive des Sith.

La Rose Noire s'était rapproché des autorités locales et avait pris les choses en main : renforcement de la conscription, distribution d'arme aux civils qui n'en avait pas, fortification des axes centraux afin de barrer la route des envahisseurs, identification des effectifs adverses par des reconnaissances en force, elle avait déployer ses talents afin de stabiliser le front. Certes, les Sith avaient installer une solide tête de pont, mais la Rose Noire avait ralenti la retraite des locaux jusqu'à l'instant ou le front s'était totalement bloquer : les pièces d'artillerie antigrav déployé par la société militaire privé pilonnait pratiquement constamment les positions des Sith, de tel sorte a ce que le timing des contre-attaques restent totalement imprévisible. Lorsqu'Alys saisissait une opportunité, elle envoyait plusieurs groupes de combat tenter de reprendre une rue et s'en suivait de sanglant combat, dicter uniquement des deux côtés par la haine. Plus d'une fois, pour un observateur extérieur, toute forme de stratégie ou de tactique semblait avoir soudainement disparu pour laisser place a la sauvagerie : si la guerre était sale, elle répondait a impératif stratégique et devait donc être mené de façon sophistiqué : mais de nombreux membre de la Rose Noire ne l'avait intégrer que pour se venger des Sith, et ses derniers étaient prompts a se laisser dominer par leurs passions, ce qui condamnait les affrontements les plus délicats a devenir des bains de sang désordonner ou seule la destruction de l'ennemi semblait pouvoir satisfaire les combattants.

Les conflits frontaliers entre l'Apex, le Consortium Éternel et la République n'étaient pas rare, chacun tentant souvent d'arracher un monde a son rival, mais ici, quelque chose perturbait l'ancienne Matriarche : non pas qu'elle refusait le défi, mais il lui semblait tout de même que ses adversaires faisait preuve d'une débauche de moyen peu commune pour un simple conflit frontalier. Les Sith résistaient également de façon plus dure et fanatique encore qu'à l'accoutumée, elle avait perdu plusieurs lieutenants de valeurs, même si elle avait déjà agrandi sa collection de trophée de trois sabres-lasers. Il y avait sans doute quelqu'un d'important qui dirigeait cette attaque afin de servir son objectif personnel, et pour la cheftaine de la Rose Noire, c'était une opportunité unique de pouvoir tenter de s'offrir la tête d'un gros poisson. Pour cette raison, elle avait choisit de prendre la tête d'une colonne blindé escorter par ses troupes d'élite dont le but serait de reprendre une usine de fabrication des chiens de guerre perdu depuis le premier jour de l'offensive : afin de s'assurer que les Sith ne puissent guère s'en servir, elle avait subit le feu roulant de l'artillerie plasmique de la Rose Noire depuis son arrivée, mais sa reprise serait une meilleure assurance que ses ressources ne seraient pas employer a mauvais desseins.


« Attendez la fin du barrage, puis avancer au pas, en laissant a l'infanterie un temps d'avance. L'usine doit être reprise aujourd'hui afin d'envoyer un message clair a l'ennemi : jamais il ne quittera le sol de cette planète vivant ! Les locaux vont lancer leur propre offensive, vu leur réputation, elle sera rapide et brutale : servez vous en pour ajuster vos tirs et progresser. Attendez vous a payer le prix de chaque pouce de terrain, mais nous sommes la Rose Noire : nous n'existons que pour purger la galaxie des Imbéciles Sith et de leurs laquais Lèches Bottes ! »

Les hologrammes des différents officiers répondirent d'un garde a vous martial sur la conversation holographique du char de commandement d'Alys avait que cette dernière ne coupe la communication. Elle rentra dans la tourelle de son char antigravité et observa la situation depuis ses écrans de contrôle : le barrage d'artillerie ne faisait plus que retourner les ruines de la structure de l'usine et des batiments qui l'entouraient jamais, mais la cheffe de guerre ne se faisait aucune illusion : les défenseurs Sith dissimuler dans les ruines allaient survivre et se défendre. Lorsque le feu cessa, la colonne se mis en mouvement et le cyborg transhumain se concentra sur ses senseurs, recherchant une cible a vaporiser de son puissant turbo-laser de tourelle...


Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea] 1554560432-alyssigna
Alamia Ozanhea
Alamia Ozanhea
Chume'da
Chume'da

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea]

Hier à 17:51
Je regardais alors la colonne avancer vers nous, jugeant d’un rapide coup d’œil leurs forces. J’eu alors un léger sourire en coin en voyant la débauche de moyen qu’ils avaient mis en place pour récupérer l’usine.

« Alors Princesse ? Une idée ? »

« Le plan est déjà en route. Transmettez l’information aux soldats que quand ils verront l’éclat de mon sabre, ils pourront lancer l’assaut. »

Je quittai alors ma cachette sous le regard interloqué d’Itha, allant d’un pas lent vers l’ennemi étant complètement à découvert. Visiblement, cela du faire son effet car la colonne ralentit allure son allure, semblant étonnée de voir ainsi quelqu’un se présenter à eux. La suite fut alors rapide. Mon pouce frôla le haut d’une sacoche de ma ceinture, ce qui eut pour effet de faire tomber une bille dans mes autres doigts qui attendaient en dessous. La sphère devait faire à peine 3 ou 4 centimètres de diamètres, pourtant, pour qui sait l’utiliser, c’est une arme de destruction assez impressionnante. Je visai alors le premier blindé qui était maintenant en train de me prendre pour cible, ayant surement reçu l’ordre d’éliminer toute sorte de menaces. Je fus cependant la première à tirer. J’envoya alors la bille à l’aide d’une impulsion de Force, la faisant traverser les 200 mètres nous séparant en un clin d’œil. La petite sphère traversa alors le blindé comme du beure et entraina son explosion, ce qui bloqua ainsi la ligne de char.

La balistikinésie peut sembler être un pouvoir peu intéressant, mais il n’en est rien. En effet, avec une impulsion suffisamment puissante, on peut donner assez de force cinétique à un petit projectile pour lui donner la force nécessaire de traverser des matériaux blindés comme des char. Ça demande cependant une certaine distance pour être usé à plein potentiel. Si on la lance de trop près, l’objet ne pourra pas accaparer assez d’énergie. Ce n’est certes pas mon coup préféré, mais dans ce cas-ci, cette technique faisait un excellent coup de semonce afin de mettre l’ennemi au pied du mur. Cependant, il restait 4 chars dont celui de commandement, mais j’avais déjà ma solution pour cela. Il fallait maintenant tenir quelques minutes, après quoi la situation devrait se retourner à notre avantage.

Je dégainai alors mon sabre et le tendit en direction de l’ennemi effrayée, allumant alors mon arme, laissant apparaitre une lame d’un noir profond contrastant aussitôt avec mes cheveux et mon armure de combat blanc. Aussitôt une pluie de tir de blaster déferlèrent de derrière ma position venant s’écraser contre le mur d’infanterie qui me faisait face et qui commençaient seulement à réagir. Yolzula et Itha chargeant pour me rejoindre, accompagnées d’alliés de poids : 2 minotaures surgirent alors des décombres lançant une charge héroïque vers les blindés. Ces deux créatures sont quasiment inarrêtables en pleine course et les voir nous devancer, armés de leur vibro-haches, pour s’attaquer aux blindés ennemis est toujours un régal. Moi et mes deux acolytes les suivions alors, nous occupant de dévier les tirs et servant ainsi de diversion pour nos troupes qui pouvaient donc continuer de canarder depuis les décombres, sans risquer de se faire déloger par les tirs des chars. Mais malgré ce petit coup de pression, un tir plus puissant me frôla, me forçant à faire une pirouette sur le côté pour esquiver. En regardant l’origine de l’attaque, je pus voir que ça venait du blindé de commandement. Visiblement, ils m’en voulaient. Mais j’avais ma cible. Je me redressai alors et prit une impulsion pour rejoindre rapidement le véhicule
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum