Le Deal du moment : -14%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
239 €

Aller en bas
Alys Valentine
Alys Valentine
Chef de Guerre
Chef de Guerre

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Dim 20 Oct - 2:45
De prime abord, Cyborrea ne devait sans doute pas ressembler a une cible particulièrement juteuse pour le Consortium Éternel : cette planète a la gravité plus forte que la moyenne, qui nécessitait donc un équipement capable d'y résister et de permettre un déplacement, même s'il était bien plus lent, ne semblait pas contenir de ressource réellement importante. Mais Alys Valentine connaissait bien les Sith et savait bien la raison qui les avaient guider ici : l'espèce native de cette planète, les Cyborreens, étaient une espèce belliqueuse dont les guerres étaient pratiquement permanente qui avait engendrer une espèce canine féroce doté de nombreux implant cybernétique afin de mener leurs conflits. Connaissant les Sith, ses derniers devaient sans doute rechercher a contrôler la planète afin de pouvoir se servir de cet espèce comme cobaye pour pouvoir accomplir leurs expériences sordides. Toutefois, même aux yeux de l'ancienne Matriarche, un assaut en règle avait quelque chose de surprenant : elle aurait plus naturellement parier sur quelque chose de plus subtil, comme un raid visant a la capture de spécimen. Avaient-ils des projets très importants a mener sur ce monde ? Peu important en réalité : lorsque l'appel de détresse avait traverser l'espace du Consortium jusqu'à elle, elle avait bien entendu répondu présent afin de pouvoir se frotter a ses ennemis juré tout en ayant le droit de son côté, puisqu'elle défendait l'espace d'Apex.

Plusieurs autres Sociétés Militaires Privées s'étaient bien entendu déplacer, de même que de vastes effectifs de droïdes. Mais selon les critères de la Rose Noire, la valeur combatives de ses derniers étaient pratiquement négligeable face aux effectifs Sith, surentraîné et conditionner afin de devenir des machines de morts dénué d'émotion. En réalité, elle imaginait que ses adversaires devaient être davantage surpris par la résistance des locaux, qui n'avaient sans doute guère l'intention de finir en rat de laboratoire, a moins qu'ils n'agissent simplement comme une créature sauvage défendant son territoire. La raison importait guère, l'essentiel était qu'ils se battent afin de préserver leur indépendance et tuent le plus de possible des laquais de la Force obscure. Sachant très bien qu'il était totalement vain d'espérer construire un effort de guerre cohérent avec les autres Sociétés Militaires Privée, Apex ne combattant que par le chaos, Alys Valentine devait maintenir des éclaireurs afin de s'assurer que ses flancs ne risquaient pas de s'effondrer et provoquer un encerclement. Elle avait choisit de porter son effort de guerre sur Cyber-city, la capitale de la planète, en proie a de violent combat depuis le début de l'offensive des Sith.

La Rose Noire s'était rapproché des autorités locales et avait pris les choses en main : renforcement de la conscription, distribution d'arme aux civils qui n'en avait pas, fortification des axes centraux afin de barrer la route des envahisseurs, identification des effectifs adverses par des reconnaissances en force, elle avait déployer ses talents afin de stabiliser le front. Certes, les Sith avaient installer une solide tête de pont, mais la Rose Noire avait ralenti la retraite des locaux jusqu'à l'instant ou le front s'était totalement bloquer : les pièces d'artillerie antigrav déployé par la société militaire privé pilonnait pratiquement constamment les positions des Sith, de tel sorte a ce que le timing des contre-attaques restent totalement imprévisible. Lorsqu'Alys saisissait une opportunité, elle envoyait plusieurs groupes de combat tenter de reprendre une rue et s'en suivait de sanglant combat, dicter uniquement des deux côtés par la haine. Plus d'une fois, pour un observateur extérieur, toute forme de stratégie ou de tactique semblait avoir soudainement disparu pour laisser place a la sauvagerie : si la guerre était sale, elle répondait a impératif stratégique et devait donc être mené de façon sophistiqué : mais de nombreux membre de la Rose Noire ne l'avait intégrer que pour se venger des Sith, et ses derniers étaient prompts a se laisser dominer par leurs passions, ce qui condamnait les affrontements les plus délicats a devenir des bains de sang désordonner ou seule la destruction de l'ennemi semblait pouvoir satisfaire les combattants.

Les conflits frontaliers entre l'Apex, le Consortium Éternel et la République n'étaient pas rare, chacun tentant souvent d'arracher un monde a son rival, mais ici, quelque chose perturbait l'ancienne Matriarche : non pas qu'elle refusait le défi, mais il lui semblait tout de même que ses adversaires faisait preuve d'une débauche de moyen peu commune pour un simple conflit frontalier. Les Sith résistaient également de façon plus dure et fanatique encore qu'à l'accoutumée, elle avait perdu plusieurs lieutenants de valeurs, même si elle avait déjà agrandi sa collection de trophée de trois sabres-lasers. Il y avait sans doute quelqu'un d'important qui dirigeait cette attaque afin de servir son objectif personnel, et pour la cheftaine de la Rose Noire, c'était une opportunité unique de pouvoir tenter de s'offrir la tête d'un gros poisson. Pour cette raison, elle avait choisit de prendre la tête d'une colonne blindé escorter par ses troupes d'élite dont le but serait de reprendre une usine de fabrication des chiens de guerre perdu depuis le premier jour de l'offensive : afin de s'assurer que les Sith ne puissent guère s'en servir, elle avait subit le feu roulant de l'artillerie plasmique de la Rose Noire depuis son arrivée, mais sa reprise serait une meilleure assurance que ses ressources ne seraient pas employer a mauvais desseins.


« Attendez la fin du barrage, puis avancer au pas, en laissant a l'infanterie un temps d'avance. L'usine doit être reprise aujourd'hui afin d'envoyer un message clair a l'ennemi : jamais il ne quittera le sol de cette planète vivant ! Les locaux vont lancer leur propre offensive, vu leur réputation, elle sera rapide et brutale : servez vous en pour ajuster vos tirs et progresser. Attendez vous a payer le prix de chaque pouce de terrain, mais nous sommes la Rose Noire : nous n'existons que pour purger la galaxie des Imbéciles Sith et de leurs laquais Lèches Bottes ! »

Les hologrammes des différents officiers répondirent d'un garde a vous martial sur la conversation holographique du char de commandement d'Alys avait que cette dernière ne coupe la communication. Elle rentra dans la tourelle de son char antigravité et observa la situation depuis ses écrans de contrôle : le barrage d'artillerie ne faisait plus que retourner les ruines de la structure de l'usine et des batiments qui l'entouraient jamais, mais la cheffe de guerre ne se faisait aucune illusion : les défenseurs Sith dissimuler dans les ruines allaient survivre et se défendre. Lorsque le feu cessa, la colonne se mis en mouvement et le cyborg transhumain se concentra sur ses senseurs, recherchant une cible a vaporiser de son puissant turbo-laser de tourelle...


Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] 1554560432-alyssigna
Alamia Ozanhea
Alamia Ozanhea
Chume'da
Chume'da

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Ven 15 Nov - 17:51
Je regardais alors la colonne avancer vers nous, jugeant d’un rapide coup d’œil leurs forces. J’eu alors un léger sourire en coin en voyant la débauche de moyen qu’ils avaient mis en place pour récupérer l’usine.

« Alors Princesse ? Une idée ? »

« Le plan est déjà en route. Transmettez l’information aux soldats que quand ils verront l’éclat de mon sabre, ils pourront lancer l’assaut. »

Je quittai alors ma cachette sous le regard interloqué d’Itha, allant d’un pas lent vers l’ennemi étant complètement à découvert. Visiblement, cela du faire son effet car la colonne ralentit allure son allure, semblant étonnée de voir ainsi quelqu’un se présenter à eux. La suite fut alors rapide. Mon pouce frôla le haut d’une sacoche de ma ceinture, ce qui eut pour effet de faire tomber une bille dans mes autres doigts qui attendaient en dessous. La sphère devait faire à peine 3 ou 4 centimètres de diamètres, pourtant, pour qui sait l’utiliser, c’est une arme de destruction assez impressionnante. Je visai alors le premier blindé qui était maintenant en train de me prendre pour cible, ayant surement reçu l’ordre d’éliminer toute sorte de menaces. Je fus cependant la première à tirer. J’envoya alors la bille à l’aide d’une impulsion de Force, la faisant traverser les 200 mètres nous séparant en un clin d’œil. La petite sphère traversa alors le blindé comme du beure et entraina son explosion, ce qui bloqua ainsi la ligne de char.

La balistikinésie peut sembler être un pouvoir peu intéressant, mais il n’en est rien. En effet, avec une impulsion suffisamment puissante, on peut donner assez de force cinétique à un petit projectile pour lui donner la force nécessaire de traverser des matériaux blindés comme des char. Ça demande cependant une certaine distance pour être usé à plein potentiel. Si on la lance de trop près, l’objet ne pourra pas accaparer assez d’énergie. Ce n’est certes pas mon coup préféré, mais dans ce cas-ci, cette technique faisait un excellent coup de semonce afin de mettre l’ennemi au pied du mur. Cependant, il restait 4 chars dont celui de commandement, mais j’avais déjà ma solution pour cela. Il fallait maintenant tenir quelques minutes, après quoi la situation devrait se retourner à notre avantage.

Je dégainai alors mon sabre et le tendit en direction de l’ennemi effrayée, allumant alors mon arme, laissant apparaitre une lame d’un noir profond contrastant aussitôt avec mes cheveux et mon armure de combat blanc. Aussitôt une pluie de tir de blaster déferlèrent de derrière ma position venant s’écraser contre le mur d’infanterie qui me faisait face et qui commençaient seulement à réagir. Yolzula et Itha chargeant pour me rejoindre, accompagnées d’alliés de poids : 2 minotaures surgirent alors des décombres lançant une charge héroïque vers les blindés. Ces deux créatures sont quasiment inarrêtables en pleine course et les voir nous devancer, armés de leur vibro-haches, pour s’attaquer aux blindés ennemis est toujours un régal. Moi et mes deux acolytes les suivions alors, nous occupant de dévier les tirs et servant ainsi de diversion pour nos troupes qui pouvaient donc continuer de canarder depuis les décombres, sans risquer de se faire déloger par les tirs des chars. Mais malgré ce petit coup de pression, un tir plus puissant me frôla, me forçant à faire une pirouette sur le côté pour esquiver. En regardant l’origine de l’attaque, je pus voir que ça venait du blindé de commandement. Visiblement, ils m’en voulaient. Mais j’avais ma cible. Je me redressai alors et prit une impulsion pour rejoindre rapidement le véhicule
Alys Valentine
Alys Valentine
Chef de Guerre
Chef de Guerre

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Mar 10 Déc - 16:51
« Application de l'ordre 2-2-7. Aucun mouvement de retraite ne sera toléré sans aval du commandement de la Rose Noire. Les contrevenant seront condamné a une peine de mort immédiate ! »

De tous les conflits, les guerres idéologiques étaient sans aucun doute les plus dangereuses de toute, car cela signifiait qu'il n'y aurait aucun signe de pitié : les combats tourneraient toujours a une boucherie, et les mesures les plus extrêmes seraient toujours prise afin de pouvoir s'assurer la victoire. Alys avait fait installer des hauts parleurs sur tous le territoire encore sous contrôle afin de pouvoir motiver les locaux, mais l'emploi de la menace ne lui faisait pas peur. L'Ordre 2-2-7 était une consigne enclenché lors des conflits les plus meurtriers interdisant tout mouvement de retraite : ceux qui prenaient le risque de reculer devant l'ennemi étaient immédiatement abattu par les officiers de la Rose Noire, qui savait faire preuve d'une efficacité redoutable afin de pouvoir éliminer les fuyards. C'était une mesure destiné a s'assurer que les locaux ne se laisseraient pas impressionner par les démonstrations pyrotechnique des Sith et poursuivait le combat, simplement parce qu'ils craignaient davantage d'être éliminer par leurs propres alliés que leurs ennemis. Mais c'était aussi un avertissement pour leurs adversaires, une preuve que la Rose Noire ne reculerait devant rien pour obtenir la victoire, y compris les solutions considérer comme les plus extrêmes et inacceptable. La cause, la destruction des Sith, nécessitait tout les sacrifices.

L'explosion du char de tête n'était pas vraiment une surprise : il était très difficile de manœuvrer un blindé au milieu d'une ruine, en revanche, le fait qu'un Sith ose se présenter devant eux ainsi était plus inattendu. L'espace d'un instant, Alys se demanda s'il s'agissait d'inconscience, mais le sabre-laser noir ne laissait aucune place au doute : elle avait ferrer un gros poisson. Était-elle venu spécifiquement pour elle, ou pour dessiner l'un de ses sombres desseins veillant a renforcer sa position ? Aucune importance, elle tenait un bon moment d'infliger un camouflet a tous ses sensitifs corrompu et elle allait le saisir : elle donna ses instructions en une nanoseconde en même temps a ses troupes qu'à l'équipage de son char : pour les premières, les réactions a adopter face aux adversaires qui venait vers eux afin de pouvoir éliminer la vague d'assaut, pour les seconds, des coordonnées précise afin de pouvoir atteindre ce nouvel adversaire. Alys allait d'ailleurs s'en charger personnellement, puisqu'elle ouvrit de nouveau la trappe de la tourelle afin de pouvoir sortir en compagnie de son K-7 Avenger : activant le système de munition chimique, elle attendit toutefois que la tourelle fit feu afin de pouvoir ajuster son adversaire.

Et le canon Turbo-Laser ne tarda pas a se faire entendre : son hurlement assourdissant domina tous les autres sons du champ de bataille et manqua la Sith a quelques cheveux seulement, explosant derrière elle en emportant quelques soldats. Les chars antigravité entamait pourtant une manœuvre visant a reculer sous le couvert de l'infanterie afin de s'offrir plus de profondeur : l'idée était de transformer le chemin jusqu'au char de commandement en champ de mort sous le feu des mitrailleuses blasters co-axiale des tourelles comme de caisse des trois chars restant afin de contraindre la Sith a emprunter un itinéraire précis : toutes les combinaisons possibles furent calculé en un temps records par Alys qui attendit le mouvement d'esquive de son adversaire pour faire feu : elle s'attendait bien entendu a de la résistance : les cible de cette puissance disposait souvent de plus d'un tour dans leurs sac et pouvait donc sans doute facilement esquiver cette attaque. Pendant ce temps, deux Cyborg armée de Marteau gravitique sortirent du rang afin de pouvoir intercepter les minotaures de leurs armes lourdes. Ils étaient un obstacle non négligeable, et les monstres ne pourraient pas se permettre de simplement les ignorer pour foncer sur les blindés, ce qui laissait le temps aux deux autres canons turbo-laser de tourelle des deux ailés du char de commandement de prendre pour cible les positions retranchés des tireurs Sith.

L'avantage indéniable de faire usage de la technologie et de l'intelligence artificielle dans l'art du commandement est de toujours prendre en compte des paramètres rationnels : il était impossible de mener une bataille sans connaître de pertes, en revanche, l'on pouvait limiter ses dernières et ne pas répondre aux tactiques d'intimidation de l'adversaire plus facilement : bien sûr, des locaux comme des soldats de la Rose Noire trouvait la mort, mais ils prélevaient leurs tribu chez les troupes adverses dans une mêlée qui semblait incompréhensible, mais qui était toujours parfaitement claire dans l'esprit numérique d'Alys qui transmettait ses instructions tout en continuant d'ajuster la princesse héritière de rafale courte de son fusil a des positions stratégique calculer selon les trajectoires de fuite anticiper par ses calculs. Mais Alys s'extirpait déjà davantage de sa tourelle, prête a activer son Jet-Pack afin de quitter le char si la Sith venait a trop se rapprocher… Elle comptait bien la faire courir et l'éloigner des combats le plus possible : une manière d'assurer sa sécurité tout en bénéficiant des avantages qu'elle avait a être totalement synthétique. Les cris de guerres retentissaient, couvert seulement par les explosions et le staccato des mitrailleuses blaster. Les cris de douleurs des blessés et des mourants étaient couvert par les machines de mort et les expressions de haine, alors que la Rose Noire laissait s'exprimer sa symphonie de mort sur le champ de bataille. Il n'y aura que la guerre !


Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] 1554560432-alyssigna
Alamia Ozanhea
Alamia Ozanhea
Chume'da
Chume'da

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Mar 4 Fév - 19:45
Ce combat s’annonçait intéressant au vu du caractère de la générale qui se trouvait en face, mais malheureusement, il resterait assez court. Dans quelques minutes, ce serait fini et il ne restera plus rien d’eux. Il nous fallait maintenant juste gagner du temps. Je continuais alors à charger vers le char de commandement qui m’avais prise pour cibles, esquivant les obus et parant sans trop de soucis les tirs de blaster, les blindés préférant se concentrer sur les décombres où se planquaient nos troupes. Cela nous laissait ainsi le champ libre à Itha, et Yolzula pour avancer, s’occupants des soldats qui visiblement n’avais pas l’habitude de ce genre d’adversaires, les deux femmes tranchant dans le tas sans trop de soucis à l’aide de leur sabre ou de la Force. Pour ma part, je voulais les aider, mais avec le blindé qui ne me lâchaient pas, je n’avais d’autre choix que d’avancer vers lui. Je vis alors une femme prête à s’extraire du tank. Surement la cheffe. J’allais donc pouvoir faire d’une pierre deux coups.

Alors qu’il ne restait qu’une cinquantaine de mètre, le char fit à nouveau feu. Tout en esquivant l’obus, je fis de nouveau tomber une petite bille dans ma main avant d’user une nouvelle fois de ballistikinesie. Cependant à cette distance, je n’aurais pas tout le potentiel voulu, il me fallait donc être précise sur ce tir. Je visai alors le canon, catapultant la bille dedans a l’aide d’un petit saut, l’envoyant bien au fond. Le choc fit alors imploser le canon, le rendant inopérant. Voila de quoi être tranquille. Je regardai alors la générale qui me faisait face avec un léger sourire. Prenant une petite impulsion, je décollai du sol dans un saut vers elle, tendant la main gauche pour envoyer des éclairs, la main droite prête à faire apparaitre mon bouclier pour repousser ses tirs. Il était maintenant temps de voir si elle valait vraiment quelque chose en combat ou pas.


J'ecris en 990000
Alys Valentine
Alys Valentine
Chef de Guerre
Chef de Guerre

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Jeu 27 Fév - 16:27
Un bon soldat obéit sans poser de question, un bon officier commande sans connaître le doute. Une maxime simple et efficace qui était un credo au sein de la Rose Noire. Peu importe les calamités qui pouvaient s'abattre sur eux, les membres de la société militaire privé combattaient avec le même fanatisme, tout simplement parce qu'il faisait face a La menace pour laquelle ils existaient, celle qu'ils s’entraînaient sans cesse a combattre, une menace si grande qu'elle exigeait les sacrifices les plus grand pour être détruit et tout les moyens étaient bon pour l'emporter : des concepts comme l'honneur ou la morale n'avait tout simplement pas leurs place dans un combat contre les Sith, Alys l'avait appris a ses dépends et c'était ce qui expliquait son état aujourd'hui. Elle connaissait la personne qui lui faisait face, mais la réciproque n'était pas vrai, sans doute était-elle trop insignifiante pour compter parmi les ennemis les plus important du trône, mais la question de la présence de la princesse héritière dans un monde aussi hostile était réellement surprenante et méritait sans doute une réponse, une réponse que le Gynoïde aurait sans doute rechercher a obtenir s'il ne recherchait pas simplement l'extermination de toute forme de vie du côté obscur de la Force.

Du reste, elle était ici pour chasser les forces du Consortium de ce monde, pas pour obtenir des renseignements. Quelqu'un d'autre serait sans doute charger de cette tâche et Alys ne faisait pas de zèle tant que cela ne concernait pas sa cause. Les rapports qui parvenaient du front soulignaient les difficultés des locaux faces a des acolytes Sith, ou peut-être des Jedi Noir, mais cela n'avait pas vraiment d'importance : l'infanterie de la Rose Noire elle progressait, et les troupes Sith perdaient leurs abris, ce qui permettaient aux tireurs embusqué de pouvoir en neutraliser une grande partie. Elle signala qu'il était temps d'envoyer la prochaine vague d'assaut des locaux, tout en déployant plusieurs cyborgs assassins spécialisé dans la lutte contre les acolytes du Côté Obscur : certains vaincraient, d'autre seraient vaincu, mais cela n'avait pas vraiment d'importance : ils n'étaient qu'une diversion, l'objectif restait de reprendre l'usine et contraindre les forces Sith a la retraite en éliminant un maximum d'ennemi afin de miner l'effort de guerre adverse. La Reine Éternelle n'avait sans doute pas accorder les ressources illimités a une opération comme celle-ci, il fallait donc simplement arracher assez de sang pour convaincre l'ennemi que ce caillou perdu ne valait pas les sacrifices consenti pour lui.

Quoi qu'il en soit, Alys avait attirée l'attention de la princesse héritière sur elle. Comme prévu, un sourire se dessina sur ses lèvres, elle allait pouvoir passer a sa suite de son opération. L'échec du tir du canon principal du tank ne la surprenait pas, elle ne trembla même pas lorsqu'un tir bien ajuster vint rompre le mécanisme du canon laser du véhicule. Elle la laissa se rapprocher jusqu'au moment ou il serait impossible pour elle de faire machine arrière, puis décolla avec son Jet-pack afin de quitter la tourelle et s'offrir une distance de sécurité. Dans la manœuvre, elle échangea son fusil contre sa paire de pistolet, plus efficace pour combattre contre un adversaire doté d'un sabre-laser. De cette façon, elle esquiva la volée d'éclair qui alla mourir sur le bouclier du véhicule, mais ce dernier n'était plus nécessaire aux plans d'Alys : une fois qu'elle jugea la princesse a une distance optimale, elle pointa son pistolet désintégrateur sur l'arrière du char, visa la réserve d'énergie, chargea le plus possible le pistolet et ouvrit le feu : le projectile fit détonner le tank, la tourelle volant dans le ciel tandis que l'habitacle fut lui-même éventré, laissant de nombreux éclats mourir sur les batiment entourant les véhicules.

La commandante de la Rose Noire se posa sur au cinquième étage d'un bâtiment dominant le champ de bataille se trouvant derrière les véhicules, ses sens recherchant la princesse héritière. Si elle devait combattre, elle n'avait pas d'autre choix que de le faire en reculant, en revanche, si Alamia décidait qu'elle n'en valait pas la peine et tentait de s'en prendre a ses troupes, elle pourrait la harceler tout en continuant a donner ses ordres : elle continuait a traiter un volume inhumain de donnée tactique, indiquant a chaque escouade de la Rose Noire la meilleure marche a suivre selon chaque défi tactique. Peu importe ses talents de sorcière, Alys ouvrait avec elle l'ère de la suprématie de la technologie, et sa victoire serait totale.


Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] 1554560432-alyssigna
Alamia Ozanhea
Alamia Ozanhea
Chume'da
Chume'da

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Jeu 5 Mar - 23:35
Je fis alors une roulade au sol, avant de me propulser à l’intérieur du bâtiment pour me mettre à l’abri. Je regardais alors derrière moi le blindé en feu dont il ne restait pratiquement rien, les débris brulants jonchant le sol aux alentours, symbolisant la persévérance du chef de guerre que j’affrontais. Peu importe les sacrifices, elle était prête à tout pour avoir ma tête. C’était bien plus que de la dévotion à l’égard de sa mission, c’était clairement du fanatisme assumé. A ce stade, cela équivalait à pas mal de Sith. Comme quoi APEX avait des éléments intéressants dans ses rangs. Dommage qu’elle ne fût pas forceuse, elle aurait pu faire une Sith intéressante.

Mais autre chose se mit à occuper mon esprit quand des renforts à elle se mirent à arriver pour encercler toute l’usine. Visiblement, elle avait décidé de lancer toute ses forces dans la bataille. Bien, qu’elle continue ainsi. Cela ne ferait que causer plus de perte chez APEX. J’alluma alors mon communicateur sur la fréquence de celui qui dirigeait ma petite surprise pour l’usine.


« Dans combien de temps serez-vous sur site Amiral ? »

« Dans deux minutes princesse, le temps que nos chasseurs occupent l’ennemi suffisamment longtemps pour que nous puissions être tranquille avant de faire feu. »

« Bien, je prépare l’évacuation dans ce cas. »

Je coupai alors la communication avant de changer de fréquence pour contacter deux autres personnes.

« Rejoignez ma position immédiatement, le bâtiment au fond derrière les chars. Nous allons évacuer par le toit. Montez directement, je vais m’occuper du chef de guerre pour la distraire. Une fois sur le toit, allumez vos balises de repérage. Pas avant. »

Tout étant maintenant mis au clair, je me dirigeai vers les escaliers du bâtiment, me mettant à les grimper tout en usant du Cri de Force d’une manière un peu détournée afin de juste amplifier ma voix et la faire exploser comme si elle venait des ténèbres.

« C’est fini. Rends-toi. En ce moment même des légions Sith sont en train d’encercler l’endroit et vous serez bloqués. Vous allez vous faire détruire d’un simple clignement d’œil. Alors fini de jouer, désormais, vous allez voir ce qu’il en coûte de s’attaquer au Consortium. Si vous pensiez que ce serait aussi simple que vos petits contrats de mercenariat ou de contrebandier habituelles, vous vous êtes fourvoyés. Les Sith, le côté obscur, les Légions Eternelle. Vous n’êtes pas de taille face à tout cela. Alors rendez-vous et abandonnez avant de tout perdre. A moins que vous ne souhaitiez mourir pour rien. »

Je finis alors par arriver au cinquième étage, resserrant ma prise sur mon sabre, continuant à avancer, attendant de voir ce qu’allait faire maintenant la cheffe de guerre suite à ma petite tirade ayant pour but de la faire sortir de son trou.


J'ecris en 990000
Alys Valentine
Alys Valentine
Chef de Guerre
Chef de Guerre

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Mar 17 Mar - 15:04
La voix l'impressionna pas les membres de la Rose Noire : soit ils étaient trop lourdement cybernétique et ne pouvait plus ressentir ce genre de peur, soit la haine les rendait trop fanatique pour reculer face a ce genre de menace. Alys elle-même s'en amusa davantage qu'elle le craint. Les mouvements de l'ennemi semblait toutefois indiquer davantage un repli : ils avaient un plan et la cheffe de guerre n'avait certainement pas l'intention de les laisser faire. Fuir ? C'est eux qui allaient partir la queue entre les jambes, et pas l'inverse. Alys était certes désavantagée en combat singulier, mais elle avait l'avantage de ne pas être seule : Venom restait le grand chef d'orchestre de la puissance militaire d'Apex et il était évident qu'il était également aux commandes pour diriger les droïdes et les flottes automatisée basé sur les anciens designs de la Fédération du Commerce et la Confédération des Systèmes Indépendant modernisé du mieux possible. Elle était toutefois charger d'éliminer les troupes au sol et c'était ce qu'elle allait faire : face aux mouvements d'évitement adverse, elle ordonna un nouveau tir d'artillerie sur les positions ennemi : les locaux allaient certes encaisser également quelques tirs, mais leurs morts n'avaient aucune importance : l'artillerie bloquait les mouvements des Sith en contraignant leurs troupes a rester a couvert et donc fixe tandis que les mercenaires de la Rose Noire restait a couvert.

Une communication de Venom indiqua a Alys qu'une force ennemi s'approchait depuis l'espace et qu'il plaçait les flottes défensives en opposition. Peu importe ce que prévoyait de faire l'ennemi, il devrait faire face a une forte résistance pour y parvenir. Valentine s'attendait a tout et rester en alerte, ses sens artificiels analysant toutes les données, mais les organiques restaient par nature imprévisible. Il était en tout cas prévisible que la princesse, qui semblait vouloir la poursuivre, la rejoigne dans le bâtiment. Alys décida de voler vers l'immeuble suivant, mais sans oublier d'ordonner a ses deux chars restant de changer l'orientation de leurs canons : ils seraient défendu par les mercenaires pendant qu'ils détruiraient l'immeuble dans lequel Alys s'était repliée. Ainsi, elle changea une fois encore de poste, utilisant ses réacteurs pour voler d'un immeuble a l'autre, alors que le premier était maintenant secoué d'explosion successive au fur et a mesure qu'il encaissait les tirs de turbo-laser des deux tanks. Comme il était déjà en mauvais état, il allait sans doute s'effondrer dans peu de temps. Alys ne se faisait aucune illusion : la princesse héritière survivrait a cette épreuve, mais peu importe ce qu'elle avait en tête, cela allait contrecarrer ses plans.

Valentine aurait très bien put lui répondre : parler d'encerclement alors qu'elle défendait a domicile n'avait pas vraiment de sens, d'autant plus alors qu'elle avait une couverture dans l'espace ainsi qu'une couverture d'artillerie. La mort des locaux ne l'émouvait guère, ils n'étaient que des pions dans son jeu. Mais cela signifiait que l'ennemi planifiait quelque chose, et qu'il y avait toujours un risque. L'usine n'avait plus vraiment d'importance en dehors de la symbolique : il faudrait des mois pour la remettre en état, en revanche, vu le nombre de mort accumuler pour s'en emparer ou la reprendre, elle n'avait pas envie de la voir vaporiser, cela risquait de miner le moral des locaux qui n'était pas toujours au plus haut. Eux s'étaient plus ou moins laisser impressionner par le cri de Force, et seul la menace des armes de la Rose Noire les maintenait au combat. Mais répondre serait faire preuve d'orgueil et livrer des informations a l'ennemi : Valentine avait une vraie haine pour les Sith, mais elle était désormais bien plus une machine qu'une femme, ce qui signifiait qu'elle agissait sur le champ de bataille en prenant les décisions qui étaient les plus « rationnelle » possible pour atteindre l'objectif qu'elle s'était fixée.

Alys savait qu'elle n'avait aucune chance d'affronter l'héritière en combat singulier : elle pouvait certes faire bonne figure, mais a la fin, elle serait sans doute vaincu … Mais rester une menace constante restait la meilleure option pour vaincre. Ses capteurs restaient ainsi fixer sur l'empreinte thermique de sa cible, même lorsque l'immeuble s'effondra, elle ne la perdit pas de vue et reprenant son fusil, elle tira des rafales courtes et bien ajusté vers elle. Tant qu'elle la contraignait au combat, l'organique aurait plus de mal a donner ses ordres, ce qui n'était pas un problème pour elle. Venom lui indiqua que la flotte était prête a engager le combat, le sang allait de nouveau couler dans l'espace comme au sol. Restait a savoir quel volonté serait la plus forte !


Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] 1554560432-alyssigna
Alamia Ozanhea
Alamia Ozanhea
Chume'da
Chume'da

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Sam 21 Mar - 13:24
Notre adversaire avait au moins cela pour elle qu’elle était prête à tout pour me tuer. Cependant, c’était bien loin de suffire. Alors qu’elle avait réussie à échapper à ma vigilance et à passer sur l’immeuble suivant, elle faisait abattre le premier a l’aide de ses chars tout en me tirant dessus. Elle mettait les grands moyens afin de se brasser de moi. Cependant, c’était bien loin d’être suffisant. Je me dirigeai simplement vers le second bâtiment, mon bouclier de Force déviant les tirs de lui-même. Cela me permit en plus de réussir à retrouver sa position. Les tirs venaient de plusieurs bâtiments au loin. Visiblement, elle avait rapidement mis de l’écart entre nous, mais ça ne lui servirait à rien si ce n’est survivre. Sautant dans le deuxième bâtiment, je me plaquai derrière une colonne de soutien, tandis que le premier immeuble s’effondrait. J’activa alors ma balise de repérage et tapa rapidement un code sur le communicateur accroché a mon avant-bras.

J’étais loin d’être une stratège hors-pair sur le champ de bataille. J’étais bien plus à l’aise dans l’excitation du combat. C’est pour ça que je m’entourais toujours de conseiller afin de déterminer les meilleurs plans de bataille possible. Cela ne voulait pas dire pour autant que je ne savais pas me défendre sur ce terrain. Si le plan de la cheffe de guerre semblait mieux ficelé que le mien pour la réussite de cette mission et assurer leur victoire, le mien tournait surtout autour du fait de leur laisser des miettes. Si je ne pouvais plus gagner à proprement parler, nous allions nous assurer que la victoire de l’APEX soit inutile. Et alors que la première explosion retentissait, un sourire illumina mon visage, mes yeux braquer sur l’usine, mais également les troupes de l’APEX aux alentours être pilonné depuis l’espace dans un bombardement orbitale. En plus de détruire un grand nombre de droïde, de civils et de soldats, cela réduisait à néant leurs chances de récupérer l’usine. C’était également une défaite pour nous, mais je n’avais plus trop le choix.

Une dizaine de seconde s’écoulèrent avant la fin des tirs, ne laissant plus que ruines et désolation. Je ne savais pas combien de ressources de l’APEX avait été engagé dans ce combat, mais il ne restait maintenant plus rien. Cela m’ennuyait de ralentir mes plans, mais au moins, j’avais quand même le principal de mon côté. Des cris se mirent alors à rugir pas loin au-dessus-de nous. Mes fameuses Wyvernes venait d’arriver. J’avais bien fait d’augmenter leurs sensibilités aux ultra-sons transmises par ma balise de repérage. Au nombre de trois, l’une d’elle se dirigea vers moi, les deux autres descendants pour aller chercher Itha et Yolzula qui avaient survécu aux tirs. Nous enfourchâmes toutes trois nos montures, ayant dû sauter hors du bâtiment pour atterrir sur le dos de la mienne dans mon cas, nous quittâmes alors la zone.

Je ne pus cependant m’empêcher de jeter un coup d’œil à l’endroit où se trouvait la cheffe de guerre ennemie. Je lui tirais bien mon chapeau sur ce coup car elle avait réussi sur le long terme a bien nous mener la vie dure. APEX avait mis la main sur une personne très douée et à l’avenir une adversaire potentielle si jamais l’APEX se décidait à se mêler de la guerre qui ravageait la galaxie. Elle était aussi très consciente de ses faiblesses, évitant à tout prix le combat direct. Je l’avais sous-estimé, cela n’arrivera plus désormais.

Mes créatures finirent par nous mettre hors de portée, nous emmenant au camp de base plus loin afin que nous puissions finir de préparer notre départ. Si nous n’avions pus prendre Cyborrea comme nous le voulions, nous avions au moins bien entacher son potentiel pour l’APEX, mais nous ne repartions pas les mains vides non plus. Au même moment, un vaisseau faisait déjà route vers Hapes avec a son bord diffèrent cobayes de chien de guerre ainsi que des prisonniers composés de certains chefs de guerre ou de travailleurs de l’usine afin qu’ils nous aident à créer nos propres créatures. Tout n’était pas perdu. Je contactai alors mon conseil de guerre leur demandant de lancer la procédure d’évacuation de nos troupes. Notre mission était finie ici, nous pouvions rentrer. Et si cela appellerait cela une maigre victoire pour nous, dans mon cas, cette campagne était un douloureux ex-aequo.


J'ecris en 990000
Alys Valentine
Alys Valentine
Chef de Guerre
Chef de Guerre

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

le Mar 24 Mar - 16:46
Combattre en reculant avait ses avantages et ses inconvénients, mais Alys pouvait garder une distance de sécurité : tant que sa puissance de feu et sa mobilité restait dans des standards haut, la princesse héritière ne pouvait pas prendre le risque de tenter le corps a corps au risque d'être fauchée par un tir perdu trop puissant pour ses boucliers, comme un tir de Disrupteur par exemple. Mais son adversaire en avait conscience, et comme l'avait pressenti l'ancienne Matriarche, elle n'essayait désormais plus de la poursuivre. Quelque chose était différent, ses données lui avaient souffler et il semblait bien que la bataille allait prendre fin. L'une des plus grandes caractéristiques des Sith, et l'ancienne matriarche Valentine était très bien placée pour le savoir, était qu'ils étaient de très mauvais perdants. Une raison pour laquelle il était impossible de faire preuve d'impétuosité face a eux si l'on voulait survivre, ou du moins que l'on ne pouvait pas prendre le risque de laisser ses pièces maîtresses trop s'exposer. C'était la raison pour laquelle Alys avait décider d'envoyer les locaux en première ligne, gardant les unités de la Rose Noire en soutien. Face a un soudain manque de combativité évident des troupes ennemis, elle avait ordonner la préparation d'un repli selon l'évolution de la situation dans l'espace, et cette inspiration fut la bonne.

Puisqu'ils ne pouvaient pas avoir l'usine, les Sith décidèrent de l'oblitérer depuis l'espace. En consultant son tableau stratégique, Alys put voir le rapport des pertes augmenter rapidement chez les locaux, et quelques équipes de la Rose Noire trop enfoncer pour pouvoir se replier, des pertes regrettables, mais qui pouvaient être remplacer. Plusieurs groupes de combat Sith furent également pulvérisé, bloquer par les tirs de batteries d'artillerie de la Rose Noire en sécurité derrière les lignes de combat, mais leur nombre était impossible a définir, et sans doute bas étant donné que l'ennemi semblait disposer d'un plan de repli élaborer, ce qui n'était pas une surprise étant donné qu'il était sur la défensive depuis l'arrivée en renfort de plusieurs sociétés militaire privée, dont la Rose Noire. Au final, lorsque les créatures des enfers fendirent le ciel pour permettre a la princesse héritière de s'enfuir, Alys ne leva même pas son arme : ses chances de toucher ses cibles étaient trop faible, et elle avait obtenu ce qu'elle recherchait : ce monde resterait entre les mains de l'Apex. Voir ses ennemis fuir comme des lâches était déjà une satisfaction en soit. La perte définitive de l'usine était négligeable : son était déjà si lamentable que cela ne changerait pas grand-chose : il faudrait simplement la reconstruire entièrement plutôt que de tenter de colmater un édifice branlant.

Toutefois, il allait falloir régler quelque chose : les problèmes de moral. Si les membres de la Rose Noire restait parfaitement calme, beaucoup étant davantage des machines que des êtres vivants, ou sachant très bien de toute façon que l'ennemi était un lâche combattant sans honneur, ce n'était pas le cas des natifs, qui avaient déjà été sous la pression de la politique impitoyable d'Alys. Pourtant, de cette situation si particulière, il y avait quand même un terreau fertile a exploiter : après tous, les Sith semaient la mort et la désolation en pensant qu'ils semaient la terreur et obtiendrait ainsi la soumission. Mais pour beaucoup, ses démonstrations de force brutale ne semaient que la haine et le désir de vengeance. L'être vivant ne se soumettait pas a la force brute, il avait la rage, et même le désespoir pouvait le convaincre de tenter de prendre les armes pour renverser ses tyrans. La haine… Alys la connaissait depuis des années maintenant. Malgré sa nature désormais totalement mécanique, elle continuait a guider ses pas, la haine de tout ce qu'il y avait en rapport avec la culture Sith. Aussi vain que cela pouvait paraître, elle avait bien l'intention de retourner contre eux leurs méthodes et de détruire jusqu'à leur mention dans les livres d'histoires ! Elle utilisa son jetpack pour monter sur la ruine la plus en hauteur, visible par tous, avant de prendre la parole d'une manière a se faire entendre de tous.


« Ne soyez pas dupes, vous vivez aujourd'hui une victoire : l'ennemi a tourner les talons chasser par notre détermination et notre combativité. Mais les Sith sont impitoyable, et le prix qu'il nous ont fait payer pour cette victoire peut vous sembler exorbitant. Il est difficile, mais nécessaire : si nous montrons un signe de faiblesse, ils nous abattrons comme des chiens. Nous avons perdu des martyrs, mais le combat va se poursuivre jusqu'à leur extermination complète, parce qu'ils représentent une menace si grande qu'elle doit être détruite, et parce que nos morts méritent la vengeance ! Qui me suivra dans cette tâche ?!? »

La foule des survivants poussa soudainement des acclamations. Alys savait exploiter la corde sensible des vivants pour faire avancer sa cause et la Rose Noire allait accueillir des nouvelles recrues pour remplacer ses pertes et s'étendre. Mais il lui fallait faire rapidement son rapport au Triumvirat, car cette affaire ne resterait sans doute pas sans conséquence : les Sith étaient venu pour quelque chose ici, et si ce n'était pas son travail de savoir quoi, s'ils étaient parti, c'était aussi sans doute parce qu'ils avaient trouver ce qu'ils recherchaient, ce qui n'avait rien de rassurant pour la quête de Valentine. Mais un jour ou l'autre, elle détruirait les Sith, elle en était convaincu depuis le jour ou elle avait survécu a la trahison de ses derniers, elle avait un destin a accomplir de la façon la plus froide possible, et elle allait tout faire pour atteindre son but.


Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] 1554560432-alyssigna
Contenu sponsorisé

Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé] Empty Re: Conflit Frontalier [PV : Alamia Ozanhea - Terminé]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum