Partagez
Aller en bas
avatar
Administrateur
Grand Maître Jedi
AdministrateurGrand Maître Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Lucius (U.C 40%)

le Lun 26 Mar 2018 - 21:09



Equipement :


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Doloremque fugiat deserunt perferendis tempore velit. Omnis itaque nemo magnam iste facilis illo odio nostrum quae dolores officia illum, laudantium corporis. Vitae?Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Accusamus hic est eius necessitatibus quae maiores minima commodi magnam consequatur exercitationem voluptas ratione iste, quidem nihil incidunt eum inventore nisi unde.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. A, assumenda possimus ratione, voluptas architecto porro quae, inventore unde nulla voluptatum voluptate perferendis. Recusandae pariatur temporibus sequi, possimus velit placeat odit.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Voluptatem repellendus tempora, unde assumenda rem doloremque tempore aliquam eos deserunt repellat omnis cum voluptatum maiores, quod reiciendis modi impedit dolorum hic!

             

Description physique :



Décrire Lucius physiquement est un exercice pour le moins trivial et dénudé d’apparente difficulté. Sa taille atteint pratiquement les deux mètres quatre-ving-dix tandis que son poids se mesure en centaines de kilos… De quoi en imposer même devant un wookie. Et l’armure qu’il porte constamment sur le dos décuple l’impression de grandeur que dégage le Grand Maitre Jedi. Ainsi, il n’est pas rare pour le Jedi de lire l’appréhension des personnes qu’il croise pour la première fois. Toutefois les raisons poussant à un léger moment d’incompréhension sont parfois plutôt antagoniste. En effet, si certains sont impressionnés par la carrure du Gen’dai, il arrive parfois que l’émotion totalement inverse se produise. Lucius étant une figure emblématique de la République, a subi bien malgré lui une intense propagande mené par des hommes désireux d’en faire un symbole vivant de la défense de la Démocratie. Des récits épiques aux contes pour enfants, ils arrivent que des individus puissent sembler étrangement déçus de la taille du Jedi ce qui peut amener parfois à certaine situation qualifiable de comique. Ajoutez à cela, qu’un certain halo de prestige se dégage du Jedi, produit de son existence et de se actes, qui renforcent l’impression de grandeur énumérée précédemment.

L’Immortel malgré son imposante masse se trouve être quelqu’un de bien plus agile qu’il n’y paraît et doué d’une dextérité d’une grande finesse fruit d’un long entraînement. Gare à celui qui pensera que le personnage est quelqu’un de lent. Ajouté à ceci ses incroyables capacités physiques qui le rendent particulièrement dangereux lors des combats au corps-à-corps. Être constitué uniquement de muscles et de nerf, il se narre que sa force brute est égale à celles de mille hommes conférant au personnage une aura assez effrayante lorsque cette idée est conservée dans un petit coin de l’esprit de son interlocuteur.

Étant un membre d’une espèce sans os, sans une armure, le corps de Lucius montrerait toute son horreur. Bien loin des standards de beauté, le corps du Gen’dai est pour le moins hideux. Les différences blessures qu’il a reçu au cours de son existence n’ont faites qu’enrichir l’horreur de son corps en le mutilant. Si les capacités de régénérations de son espèce sont grandes, elles n’ont clairement pour but de jouer un rôle de chirurgie esthétique mais plutôt de renforcer ses chances de survie. Ainsi sa membrane externe est résistante à des chocs et coup restant dans l’ordre du modeste alors que sa consistance en fait déglutir plus d’un.

Ainsi pour éviter de provoquer l’effroi, le chevalier conserve son armure et son casque la plupart du temps. Son visage et son crâne ayant aussi subi les affres de la guerre et du temps, il ne retire son casque qu’à la demande explicite de son interlocuteur. Sa laideur en soit ne le dérange pas plus que cela et il a appris à s'accommoder à la faiblesse de vision des êtres éphémères. Ainsi, il a apprit à se jouer de la sensibilité de ces espèces en conservant une armure pour le moins atypique et assez remarquable.

L’aura principale qui se dégage de lui est celle d’un d’un puissant et admirable guerrier, ce que foncièrement il est. Cela ne l'empêche néanmoins nullement de posséder un certain sens de la diplomatie qui lui permet de résoudre certains casses-têtes diplomatiques ou au moins d’en tempérer les tensions résultants de ces derniers. Son “prestige” et son faciès véritable peuvent conduire à l'empêcher d’intervenir dans certaines situations où d’autres membres jedi seront bien plus à même de pouvoir agir plu librement ce qui ne lui pose guère  de problème. Enfin, vous pouvez facilement déduire que Lucius est un individu qui ne passe pas inaperçu et ceci où qu’il aille. De fait, il est impossible pour le personnage de partir en mission d’infiltration ou de tenter de jouer les espions.


             

Description mentale :



Exercice difficile que de devoir écrire une description mentale. Il faudrait pouvoir être totalement neutre et être certain d’être objectif. Toutefois est-ce véritablement possible? Et même productif? N’est-ce pas l’émotion, la sensation de connaître ce que l’autre ressent qui permet de mieux appréhender la personnalité d’autrui en fonction de sa réaction? Ne faudrait-il pas également connaître son histoire? sa vie? ses goûts? Tant de méthodes sont créées pour tenter de connaître une personne, chacunes suivant ses propres voies. Puis après tout, tenter absolument de vouloir connaître autrui, cela ne témoigne t-il pas de l’implacable orgueil des êtres conscients? N’est-ce pas votre Babel à vous?

Pour nombre de ses contemporains Lucius est un personnage nébuleux. Il n’est pas possible d’étudier la personnalité du Gen’dai en souhaitant séparer les impressions qu’a autrui sur le fait que la Lame d’Azur soit une véritable antiquité vivante. De ce simple point là, une aura particulière se dégage de celui-ci, installant ainsi une distance qu’il convient de ne pas négliger. Distance qui plus est, que le Jedi n’essaye pas particulièrement de combler cependant, l’on aura le luxe de revenir dessus plus tard. A cette aura de longévité s’ajoute à la carrure du personnage qui ne manque pas d'impressionner. Le Gen’Dai n’hésite d’ailleurs nullement à jouer sur cette impression en portant des armures auxquelles le qualificatif “tape-à-l’oeil” serait adjugeable. Etre âgé de plus de trois millénaires aide à forger un caractère fort non dénudé de complexité et nuances dont l’armure du Grand Maitre Jedi pourrait bien être l’allégorie.  

Pour débuter par le plus évident, Lucius est le parangon de Lumière… ou du moins c’est comme cela que certaines valeurs diffusées le présentent. S’il y a une part d’exagération, il n’en reste pas moins que cela fait plusieurs millénaires que le Jedi se voue au côté clair de la Force. S’il a certes un temps abandonné l’Ordre Jedi, sa foi en l’idéologie que promulgué ce dernier n’a jamais failli. Néanmoins, il ne faut pas croire que le Gen’dai soit une personnalité ayant un esprit obtu. Il considère la remise en question comme un élément essentiel et nécessaire. Le Jedi ne serait pas ce qu’il est s’il avait gardé la vision des choses de son premier millénaire. Ainsi, les idéologies qu’il défend sont un moyen de garder un cap et de ne pas se perdre dans la mouvance du temps qui inlassablement balaye tout mais les méthodes pour parvenir à appliquer ces idéologies, elles, sont changeantes et soumises à une évolution.

Lucius a acquis un certain talent en diplomatie. Le temps lui a appris à faire des concessions ou au contraire à rester sur ses positions lorsque cela est nécessaire. Contrairement à l’image que renvoie son physique, le Gen’dai est un individu à l’écoute en plus d’être une bonne oreille. Bien que son ton de voix soit grave, celui-ci est le plus souvent posé et bienveillant. Son grand âge lui a fait gagner un certain cynisme, une ironie parfois tranchante ainsi qu’un humour pour le moins singulier qui pourrait en surprendre plus d’un.
Il est considéré bien nombre de ses pairs comme un bon confesseur.

Les traditions Gen’Dai marquent encore Lucius puisque ce dernier poursuit ce qui serait traductible par “Le Culte de la Perfection”. Ce dernier visant avant tout à atteindre un semblant de perfection tant par l’esprit que par le corps. Ainsi le Jedi suit un entraînement physique de plus intensifs qu’aucun être de chair normalement constitué ne pourrait suivre. Ce que parfois, il peut avoir tendance à oublier avec ses padawans. A chaque régénération importante, le Grand Maître Jedi doit se réapproprier son corps afin que celui-ci soit toujours optimisé. C’est d’ailleurs pendant ces moments-là que Lucius retire parfois son armure. De fait, il s’éloigne souvent des Jedi lors de ses moments.

La perfection mentale quant à elle, selon Lucius, peut être tentée d’être acquise par un comportement qu’il juge éloigné des excès, l’équilibre entre confiance et conscience ainsi que par la recherche continue de l'apprentissage. Bien entendu, cette définition n’est pas universelle et il est évident que le Gen’Dai n’a pas atteint cette perfection. Ce serait une folie de prétendre la posséder et qui plus est orgueilleux. Le but n’étant pas de devenir parfait, mais de repousser ces limites sans-cesse et continuer à progresser. Certains diront que cette politique entraîne une insatisfaction permanente. Plausiblement cela peut être vrai. Néanmoins, pour lui, la satisfaction de réussir une étape est suffisante et il n’est pas nécessaire de tout de suite vouloir passer à la suivante. Chose qui lui est permise car il possède une durée de vie exceptionnelle et de ceci il en a parfaitement conscience.

Cette différence de longévité a obligé Lucius à devenir patient, chose qu’il n’était absolument pas au départ. Aujourd’hui il est considéré comme un colosse calme qu’aucun argumentaire ne peut user, parfois certains le jugent même placide. Il est vrai qu’énerver le Gen’dai est tâche très ardue et de préférence à éviter si son interlocuteur tient à sa tranquillité physique et mentale. De plus, cette aptitude du Jedi s’usera toujours moins vite que celle de son antagoniste, car après tout il a le temps lui! De fait, il peut parfois posséder un côté assez borné surtout lorsqu’on lui parle de sujets qu’il considère futile et légers. Il peut même quelquefois le faire exprès pour taquiner son interlocuteur s’il est assez proche de ce dernier.

Bien que la Lame d’Azur ne comprenne pas toujours ce qui motive certaines traditions des “courtes-vies” (comme les anniversaires, l’importance d’une naissance ou d’une mort... ) il a appris à s’accoutumer partiellement de celles-ci. Cependant, il arrive encore que son comportement puisse être plus ou moins décalé par rapport à ces coutumes ce qui renforce son caractère distant et froid. De plus les émotions fortes, telle la tristesse ou la joie ne le transportent guère, de fait il les montrera avec la plus grande modération qu’il soit.

Malgré son âge, le nombre de padawan qu’il a eu, rapporté à ses années vécues dans l’Ordre, est assez faible. En effet, le Grand Maître Jedi ne choisit que des cas atypiques qu’il juge digne d'intérêt. N’allez pas croire qu’il choisit les personnes qui semblent puissantes dans la Force, bien que ses disciples connaissent généralement un avenir dans l’Ordre assez prestigieux. Être l’apprenti de Lucius est avant tout une rude épreuve où parfois la mort n’est pas loin à cause de l’intensité de l'entraînement donné à cause de certains oublis du Gen’dai quant aux caractéristiques des “courtes-vies”. Ceci lui vaut par ailleurs souvent des remarques de ses pairs qui sont totalement justifiées. Après quelques travers cependant, il parviendra à donner des exercices adéquates à ses élèves.  

Possédant une certaine position patriarcale dans l’Ordre, il siège au conseil de plusieurs siècles. A plusieurs reprises, il a lui-même remis en question sa position souhaitant savoir si ses compagnons pensaient qu’il était légitime ou non à son poste. Le fait de voir le conseil se modifier sans cesse est de rester en place laisse le Jedi de marbre, cependant il possède une série de datapad où est enregistré chaque individu qu’il a côtoyé ainsi qu’une image et un succinct texte de ce qu’ils ont apportés à l’Ordre Jedi, et ceci même de ceux qui ont trahi leurs valeurs. L’objectif est de souvenir que chacune des avancées Jedi est les fruit d’un travail collectif. Ce devoir de mémoire que le Jedi s’est imposé est également un moyen pour ne pas oublier: réussites et erreurs, éclatantes ou modérées. Il serait faux de dire que le Jedi n’est pas lassé de voir ses alliés succomber sous l’inflexibilité du temps, sans héritage à transmettre. Ainsi, pour combler ceci, il transmet son héritage aux Jedi. Une fois mort, il récupère ce dernier qui a subi de diverses et nombreuses transformations et l’assimile partiellement à l’héritage qu’il tente en vain de léguer. Ceci lui permet d’avancer avec son temps.  

Ses actions sont le plus souvent centrées sur le long terme. Ses projets peuvent s’étaler aisément sur plusieurs décennies voire siècles. Ainsi la Concorde Jedi, qui déceva de nombreux Jedi, permit un siècle plus tard de réunifier l’Ordre Jedi et de mettre fin aux schismes. Cette Concorde qui n’était qu’une simple alliance entre l’Ordre et les principales sectes, et où Lucius fut l’un des principaux moteurs, conduisit ce dernier à recevoir les foudres des Jedi progressistes. A l’inverse son aménagement du Conseil Jedi pour en faire un Conseil de “Guerre” au cours d’un demi-millénaire fut décrié par les Jedi conservateurs lorsque des postes tels que le Maître Stratège ou le Maître Forgeron furent créés. Le Jedi a appris à avancer avec modération et prudence. Rejetant le changement brusque qui n'amène le plus souvent que de l'insatisfaction, le réformisme est la meilleure voie pour préparer l’avenir.

L'interventionnisme Jedi dans les affaires de la République a également provoqué de nombreux remous avec le temps. Cependant, jusqu’à aujourd’hui l’Ordre a réussi à garder une grande indépendance par rapport à celle-ci. Malgré les tentatives de certains politiques  de faire des Jedi leurs alliés et des mouvances politiques de s’attribuer le soutien de l’Ordre, les gardiens de la Démocratie sont parvenus, non parfois sans mal, à maintenir une certaine neutralité. Les crises des Jedi sénateurs et des dirigeants de planètes ont été résolues. Aujourd’hui ce lien République-Jedi est une nouvelle fois remis en question par les seigneurs de guerres que la période révolutionnaire a mis sur le devant de la scène et que la montée de l’Universalisme à amplifier. Du côté Jedi, Lucius croit encore en cette chimère qu’était l’armée du Général Hoth et elle est selon lui le moyen qui permettra d'abattre les Sith, et cette fois-ci définitivement. Cependant, ses plans sont tombés aux oubliettes depuis la relance de la guerre par la République il y a de cela vingt-ans rendant les relations entre l’Ordre et les Seigneurs de Guerre complexes mettant le Jedi dans une situation pour le moins tendue mettant en conflit deux idéologies différentes.

Si le Gen’dai est diplomate, il est avant tout un guerrier et ceci malgré les maximes de son espèce défendant le pacifisme. Le plus souvent sur le front lors des batailles, il n’a absolument pas peur de se prendre des coups. Selon certains, sa force équivaudrait à celle d’un régiment complet. Profitant de son armure et de ses capacités de résistances exceptionnelles couplées à sa régénération, il a obtenu le titre d’Exécuteur de Sith non sans raison. Véritable monstruosité en combat, même ces pairs obscurs le craignent. Il ne reculera devant rien pour faire triompher son camp. Si autrefois il pouvait aisément commander des armées sur le terrain, aujourd’hui la situation à quelque peu changé. Les régénérations ne sont pas gratuites et commencent à impacter l’esprit du Jedi. Ainsi il n’est désormais plus rare de le voir être pris d’une rage sanguinaire lorsqu’il subit un certain seuil de dommage qui renforce son côté monstrueux. Durant ces laps de temps, il est capable de littéralement tordre des ennemis à mains nues. Ainsi, il préféra laisser les commandes à des personnes plus saines d’esprits.

Les pertes d’esprit du Gen’dai sont rares et pour le moment ne concernent que les champs de batailles lorsque l’ambiance devient sanglante. Cependant, ce problème pourrait bien se généraliser ce qui est une menace à ne surtout pas sous-estimer particulièrement avec la période sombre qui semble se préparer. Le Consortium galactique plus que jamais doit être abattu, cependant l’ombre dictatoriale de l’Empire Galactique n’est aucunement à sous-estimer. Mandalore et Apex quant à eux sont encore des composantes inconnues dans l’équation galactique qu’il faudra tenter de convaincre. L’issue de ce qui s’apprête à être la plus grande Guerre Galactique est simple, la Victoire de la Démocratie ou la mort… Si seulement elle pouvait être la dernière, la Der des Der !



         
         

Histoire :


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. A, assumenda possimus ratione, voluptas architecto porro quae, inventore unde nulla voluptatum voluptate perferendis. Recusandae pariatur temporibus sequi, possimus velit placeat odit.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Voluptatem repellendus tempora, unde assumenda rem doloremque tempore aliquam eos deserunt repellat omnis cum voluptatum maiores, quod reiciendis modi impedit dolorum hic!
             
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Laudantium laboriosam deleniti rem dignissimos ratione fugit, beatae. Blanditiis, aliquam quod voluptates incidunt sapiente esse quasi earum ea accusantium delectus vero iusto!
             
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Dicta quos impedit suscipit est autem recusandae. Laudantium facere, vero quisquam quam sapiente facilis quas quaerat incidunt aut blanditiis sunt. Quia, doloremque!


         

Derriere l'écran :



Prénom/pseudo : A votre guise  

Age : Recherche en cours

Comment avez vous découvert le forum ? : Un admin \(^-^)/

Petit Plus ? : Des commentaires à faire ? Nop nop


         


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum