Aller en bas
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Lun 5 Aoû - 0:39
Si vous connaissez mon clan, vous savez alors que pour nous, les occasions de faire la fête ne manquent jamais. C’est, à ce qu’il parait, symptomatique des ruraux dans notre genre. Au sein du clan Eldar, chaque jour est à la fois traité comme potentiellement notre dernier que comme un inestimable trésor. Vivre. Malgré toutes les merdes que la vie peut vous lancer au visage, ça en vaut largement la peine. Honneur. Tradition. Famille. La soif d’exploration ou de découverte. L’exaltation du combat. Il y a trop de bonnes raisons de vivre pour regarder la galaxie avec pessimisme. Et comme à chaque fois que je m’embarque dans une opération « communautaire », j’invite les autres Mandaloriens à se joindre à la fête avant de partir en mission. Mon clan est très ouvert. Oh nous sommes un clan. Soudé. Uni. Une grande famille. Ça c’est indéniable.

Mais nous sommes aussi une grande famille en tant que Mandaloriens, indépendamment de notre clan. Et donc, de temps en temps, plutôt que de rechercher la gloire seulement au sein des nôtres, nous ouvrons nos portes à nos frères et sœurs d’autres clans. Sans nous lancer des fleurs, vous trouverez peu de clans capables de faire la fête comme nous. Nous faisons notre propre nourriture, issue de nos terres et nous brassons notre propre alcool. Rares sont ceux qui sont capables de boire une choppe complète. TRÈS rare. Nous connaissons notre alcool comme nous connaissons nos armes. Un monde rural veut dire beaucoup de fermiers et de forgerons pour l’acier mandalorien. Des professions plus artisanales ou « simples » comme disent nous « cousins » des villes. Mais on les aime bien quand même, ces douillets des grandes agglomérations. Quoique douillet et Mandalorien…

Enfin bref! Une autre fête sur nos terres sur de Vorpa'ya (mon monde natal). Nous avons demandé des bras forts, des cœurs braves et des esprits disciplinés pour cette mission qui, pour le moment, ils ne connaissent pas encore tous les détails. Seulement que plus la fête d’avant mission est importante, plus cette dernière l’est toute autant et là, nous avons vraiment ouvert en grand nos réserves. Les volontaires ne sont pas nombreux, comme je m’y attendais. Rarement le clan Eldar propose des missions qui ne sont pas potentiellement voire assurément mortelles. C’est pour cette raison que le processus de sélection est rigoureux. Nous regardons les exploits de nos volontaires avant de leur faire passer un petit test pour qu’ils prouvent ce qu’ils disent. Pour mon clan, les actes valent bien plus que les mots. Naturellement, le clan Lone, nos ennemis mortels, ne sont jamais invités.

Et parlant d’invités, ce que je ne savais pas encore à ce moment c’est que quelqu’un a commis un acte déshonorable en volant l’invitation légitimement offert à une représentante du clan Fett. Je connais beaucoup de Mandaloriens mais je ne les connais pas tous aussi quand le compte d’individus a correspondu à ce qu’il devait être, je ne me suis pas demandé, sur le coup, si tout le monde était bien qui il prétendait. Aucune personne avec une once d’honneur ne ferait une telle infamie. Traitez moi de naïve si vous voulez mais quand j’ai le cœur à la fête, j’oublie parfois que tous les Mandaloriens ne sont pas tous réellement des Mandaloriens et que certains sont au plus des mercenaires glorifiés avec plus de talent que la moyenne des combattants. Chose certaine, on dit souvent que la première impression est déterminante. La façon dont j’ai rencontré Sarela Fett en est la preuve incarnée…


Dernière édition par Viveka Eldar le Lun 28 Oct - 11:21, édité 1 fois


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Lun 5 Aoû - 10:05
Je me dirigeai vers Vorpa'ya, le clan Eldar cherchait des volontaires et au vu de leur réputation à ce sujet, je ne voulais manquer cela pour rien au monde ! Parce que les missions où il y avait de grandes chances d’y resté étaient, à mon sens, les plus intéressantes, surtout au niveau de ce qu’il y avait à y gagner et je ne parle pas seulement de la récompense, le combat, la gloire, etc, je dis non à rien de tout ça.

J’étais arrivé plusieurs heures en avance, je comptais alors en profiter pour faire quelques vérifications techniques sur le Spirit of Fire. C’est ainsi que j’ai eu une discussion plutôt animée avec R7 sur le fait que je devrais vraiment penser à acheter de nouveaux filtres à carburants pour les réacteurs, et après avoir reconnu qu’il avait raison, je suis parti en acheter. Je trouvais un magasin sans trop de mal, je crois que j’ai passé une bonne demi-heure à discuter avec le proprio et à prendre divers éléments pour mon vaisseau et donc, bien plus que ce qui était prévu, enfin bref, ça me sera utile. Le problème c’est qu’au moment de payer, j’ai sorti mon invitation, car elle me gênait pour prendre mes crédits et je l’ai posé sur le comptoir. Le temps que je paie, un type qui passait dans le coin et qui a dû savoir à quoi correspondait l’invitation me l’a subtilisé sans que je m’en rende compte, du moins dans l’immédiat. Je laissais donc les crédits que je lui devais au proprio, c’est alors que j’ai compris ce qu’il s’était passé, j’eus à peine le temps de voir le voleur sortir comme si de rien n’était et lorsque je tentais de le rattraper dehors, il n’était plus là, cependant j’étais persuadé de le reconnaître si je le recroisais, j’avais malgré tout suffisamment eu le temps de l’observer pour cela. Je retournais récupérer mes achats et ramenais le tout à mon vaisseau.

Ce n’est pas le vol de mon invitation qui allait m’arrêter, je me rendais donc tout de même à la fête et bien entendu, n’ayant pas d’invitation on ne me laissa pas entrer. J’aurais pu tenté d’expliquer que l’on me l’avait volé, mais quelque chose me disais que l’on ne me croirait pas forcément et puis, s’ils me croyaient, ça m’enlèverait le plaisir de moi même refaire le portrait du voleur. En tout cas, j’attendais non loin de l’entrée, sait-on jamais, que le voleur ne soit pas encore arrivé, mais le temps passa et je dus me rentre à l’évidence, je n’avais aucune chance de l’attraper à l’extérieur, il me fallait donc trouver un moyen d’entrer. Je ne connais pas trop la discrétion, donc je voulais tenter de faire le plus simple possible, ce que je réussis malgré mon manque de compétences en la matière, bon, la fête étant en grande partie en extérieur, ça me facilitait les choses.
Une fois entré, les choses furent bien plus faciles, j’errai à la recherche du voleur et comme je l’ai dit plus tôt, je le reconnus sans trop de mal, je m’approchais alors de lui, il me tournait le dos, je le forçais donc à se retourner et je l’attrapais par le col.

« Alors comme ça on vole les invitations des autres ? » Dis-je alors, mon ton n’avait rien d’amical et j’avais dit cela suffisamment fort pour que les personnes autour de moi m’entendent, certaines se retournèrent d’ailleurs.

Je le rejetais alors, celui-ci toujours surprit tomba en arrière. Et pendant qu’il se relevait, j’enchaînais.

« Si tu penses être plus digne que moi pour être ici, prouve-le ! » Je me mettais donc en garde, qu’il vienne, il allait le regretter.

Dans tous les cas, dans ma tête c’était simple, je lui éclatais la tronche et on en restait là s’il partait sans demander son reste et si c’était l’inverse, c’était moi qui partais, après tout, s’il était meilleur que moi, pourquoi resterais-je ? Je n’aurais aucune chance que les Eldar m’acceptent pour cette mission, le truc, c’est si quelqu’un d’autre intervenait, là, je ne sais pas ce qui se passerait.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Lun 5 Aoû - 15:50
Appelez ça un sixième sens, l’expérience d’une vie passée à se battre ou juste une acuité visuelle accrue grâce à d’excellents implants cybernétiques mais je détectai rapidement que quelque chose clochait. Spécifiquement, qu’une altercation était sur le point d’avoir lieu… Et nous n’avions même pas entamé le deuxième baril de bière! Je sais qu’il y en a qui ne tiennent pas bien l’alcool mais là, franchement, c’est un peu abusé! Je vais aller voir ce qui se passe et naturellement, si j’ai l’air de me diriger vers une particule de danger, Myrianova trouve le tour de le savoir et de me suivre. La colosse fend la foule comme les navires de jadis sur les eaux et nous arrivons toutes les deux devant une Mandalorienne en accusant un autre de vol. Une accusation très grave au sein d’une culture où l’honneur est une très grande partie de qui nous sommes. Enfin. Les vrais de vrais.

Évidemment, quand la cheffe du clan qui vous invite débarque, ça inspire à une mesure de calme. Tous les regards à proximité se tournent vers nous quatre : moi, mon bras droit, la Mandalorienne et celui qu’elle accuse de vol. On va savoir si elle dit vrai : toutes les invitations que je donne sont enregistrées et consignées par mes « recruteurs » et je sais qui a eu quoi. Et je sais aussi qui est passé à l’accueil. Donc, c’est simple, je leur demande de s’identifier. Le « voleur » est bien passé à l’entrée. Seul hic : il ne figure pas sur la liste d’invitation. La Mandalorienne s’identifie : elle a effectivement reçu une invitation. Nouveau hic : elle n’est pas passée par l’entrée. J’ai donc un voleur entré « légalement » et une invitée entrée « illégalement ». Donc… Deux crimes. Maintenant, est-ce que tous les crimes ont le même poids? La réponse est évidemment non. Il y a des nuances.

Voler est déshonorable. Surtout quand il s’agit de quelque chose pour lequel on n’est pas digne. Que la demoiselle soit entrée par effraction veut simplement dire que comme tout Mandalorien, elle est prête à aller très loin pour laver son honneur. Et ça, je peux respecter. Les gens commencent à murmurer, attendant mon jugement. Moi? Je trouve que l’idée de base était très bonne. Qu’ils se tapent sur la gueule. Ce sera divertissant en plus de prouver qui est vraiment digne d’être ici. De toute façon, ils n’ont pas le choix que d’accepter mes termes. Mes terres. Mon clan. Mon invitation. Refuser serait faire acte de couardise. De faiblesse. Et pendant que j’y pense, je fais signe à mon frère, présent dans la foule, d’aller dire deux mots aux sentinelles : ce voleur n’aurait jamais dû pouvoir passer le portail. Pas avec une invitation volée. Je serai clémente, par contre. C’est la fête pour tout le monde.

Chose certaine, je ne suis pas déçue du combat. Sarela Fett, car c’est son nom, sait se battre. J’aime son style. J’aime son attitude. J’aime sa fougue et son courage. Son adversaire n’est clairement pas de taille. Tout dans le « flamboyant » et ce qui se veut impressionnant mais sa technique est grossière et ses talents au mieux médiocres. Une chance que nous ne sommes pas partis en mission avec un type pareil! Rapidement, la gagnante est déclarée et plutôt que d’accepter sa défaite, le voleur sort une lame cachée. Il oserait poignarder en traitre quelqu’un qui a gagné à la loyale? Pas sur mes terres. Le tir surprend tout le monde dont l’abruti qui se met à hurler en regardant la plaie sanguinolente qui était il y a peu un bras intact. J’ordonne à deux de mes frères d’armes de le livrer aux autorités locales pour vol et tentative d’assassinat. La fête reprend peu après et je détache de son support une flasque que je tends à mon invitée.


« J’aime ton style et tu ne manques pas de cran. Ça me plait. Considères toi mon invitée d’honneur. Tu l’as bien mérité. Viveka Eldar. Cheffe du clan Eldar. Bienvenue sur mes terres. Scellons cette heureuse rencontre en partageant un alcool rituel. Fais gaffe, par contre : on s’en est déjà servi comme carburant pour une motojet, une fois. Je te raconterai l’histoire, si ça t’intéresse. Dis autrement : ça arrache! HA HA HA HA HA! »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mar 6 Aoû - 15:41
Comme je le craignais, quelqu’un s’interposa, enfin, c’était tout à fait légitime de la part de membre du clan Eldar vu que nous étions sur leurs terres, mais bon, j’aurais bien aimé pouvoir lui régler son compte à ce sale voleur. Je me plie cependant aux demandes qui me sont faites, notamment sur mon identité que je divulguais sans hésitation et sans gêne, ce qui n’était pas vraiment le cas de ce sale voleur qui devait se douter de ce que ça voudrait dire. Au final, nous avions tous deux commis un crime, mais personnellement je trouvais mon action tout à fait légitime. Au final, la sentence me convenait parfaitement et en plus, le voleur ne tenta même pas de protester, peut-être avait-il compris que ça ne servait à rien, je me remettais donc en position et lorsqu’il fit de même, je fis le premier pas.

Me voyant approcher mon adversaire tenta de frapper de toutes ses forces, pensant sûrement que je ne pourrais pas l’éviter, au contraire, je le faisais d’un petit en arrière et je profitais de l’ouverture qu’il avait laissée pour lui donner une bonne droite qui le fit reculer. Le combat se passa globalement ainsi, mon adversaire était surpassé, pour ma part j’enchaînais entre des coups uniquement voués à lui faire mal et d’autres visant à gagner le duel. Finalement, le combat fut assez rapide, je ne sais pas vraiment combien de temps c’était écoulé, mais ce qui était sûr, c’est que c’était assez peu, j’avais gagné et mon adversaire était à terre. Je commis une erreur qui aurait pu me coûter la vie, étant mandalorienne et mon adversaire également je pensais que même s’il s’agissait d’un voleur qui avait sûrement juste cherché la gloire et la fortune, il aurait encore de l’honneur, visiblement non, parce que tout en se relevant et alors que je lui tournais le dos, il tenta de me poignarder, mais un tir qui surprit tout le monde, moi y comprit l’arrêta à temps.

Viveka Eldar, cheffe du clan Eldar m’accosta alors et m’annonça que j’étais désormais son invité d’honneur et me souhaitait la bienvenue sur ses terres. Elle me proposa ensuite de sceller notre rencontre avec n alcool rituel, ce que j’acceptais sans hésiter et je prenais la flasque qu’elle me tendait, elle me prévint également que cet alcool était très fort. Je portais alors la flasque à mes lèvres sans vraiment prendre en compte son avertissement, pas que je m’en moquais, mais c’est que j’avais déjà bu de l’alcool fort et j’ai sous-estimé celui-ci, grossière erreur, j’ai bu ma gorgée, mais j’ai bien faillit recracher le tout, cependant je me suis retenu et j’ai tenté de ne pas le laisser paraître, ça ne m’empêchait pas de tousser un peu après coup malgré tout.

« Je ne pensais pas à ce point là... »
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mar 6 Aoû - 18:20
HA HA HA! Je savais que ça la surprendrait. Ils sont tous surpris, la première fois. Il y a fort et il y a fort. L’anecdote que j’ai racontée n’est pas juste une belle histoire, c’est la vérité pure et simple. Elle essaie de sauver les apparences mais cette quinte de toux est très révélatrice. Je lui souris, d’un sourire en coin qui en dit long sur le fait qu’elle n’est pas la première à se faire avoir. Une tape dans le dos amicale plus tard, je l’invite à me suivre vers le gros des festivités. Ça mange, ça chante, ça boit… La vie est belle! Nous passons près d’une aire où l’on fait cuir de juteux morceaux de viande et même si jamais auparavant ils n’ont vu Sarela, l’un des miens lui tend une assiette comme si elle faisait partie de la famille depuis des décennies. Pour le clan Eldar, une bonne bouffe, ce n’est pas une option, c’est une affaire de tradition et de principes. Oh que oui.

Peu après, alors que je lui présente certaines figures influentes du clan dont ma famille rapprochée, un de nos jeunes, qui ne doit pas avoir plus de douze ou treize ans vient nous rejoindre et commence à poser des questions à Sarela sur son style de combat. Ça me fait rire : là où la jeunesse galactique perd cette dernière en jeux futiles, les nôtres aspirent déjà à marcher sur les traces de leurs ancêtres et embrassent pleinement notre mode de vie. Ici, elle n’a pas d’ennemis et quiconque tenterait de troubler la paix va le regretter amèrement. Très amèrement. En fait, je ne voudrais en aucun cas être à sa place. C’est vous dire. Enfin. Quand un jeune se pointe, les autres suivent peu après et bientôt, une dizaine de jeunes mandaloriens la bombarde de question. Le clan Fett est quand même très connu! Après un moment, je les chasse, leur disant que ce n’est pas bien d’harceler nos invités.

Personnellement? Je prends mon temps, je profite de l’atmosphère festive. On dira ce qu’on veut mais quand la mort peut venir vous cueillir à peu près n’importe quand, ce sont des occasions comme celle-ci qui vous rappellent ô combien il fait bon vivre. Après un certain temps, le pas lourd et caractéristique de Myrianova devient parfaitement audible et la colosse en armure vient se planter à côté de moi, sans dire un mot. Je lève les yeux au ciel de façon dramatique. Soit. Si elle ne veut pas le faire, je le ferai. Je fais les présentations : Myrianova Eldar, voici Sarela Fett, notre invitée. Sarela Fett, voici Myrianova Eldar, la pire mère poule de la galaxie. Évidemment que la pique fait mouche et l’exclamation de surprise surprend les gens à proximité mais comme ce sont des membres de mon clan, ils comprennent vite ce qui se passent et éclatent de rire également. Je savais qu’elle protesterait. Elle mord à l’hameçon à chaque fois. C’est un automatisme.


« Plus sérieusement, Myrianova est le plus loyal bras droit qu’un chef de clan peut demander. Ceci dit, si je l’écoutais, je n’aurais jamais le droit de sortir sans un diagnostic complet de mes implants. Ce n’est pas exactement un secret au sein des clans que j’ai plusieurs morceaux qui ont été remplacés. En fait, si je l’écoutais, je ne sortirais jamais de ma chambre! Tout le monde s’amuse et madame est en armure complète!

Mais bon, elle a le cœur à la bonne place. Dis-moi, Sarela…Qu’est-ce que tu penses de notre petit coin de pays? Sois honnête, je déteste ceux qui cherchent à flatter mon ego ou à dire ce que je veux entendre. On ne trouve pas ici les raffinements de la ville mais si tu cherches des gens loyaux qui ne vont jamais laisser tomber un frère ou une sœur d’armes, tu es au bon endroit. Entre l’honneur et la famille, pour moi, le choix est simple. La famille! »


Soit elle s’en doute, ou peut-être pas mais en ce moment, elle est observée. Il y a toujours un tri dans ceux qui vont partir en mission avec moi. Il y a plus que le simple fait de recevoir une invitation. Je veux savoir avec qui je veux livrer bataille car quand les choses vont mal tourner, et inévitablement, elles le feront, je veux être bien certaine que la personne à côté de moi saura mettre sa vie en danger pour la mienne, la donner si nécessaire. Parce que moi oui. Si je dois me prendre un tir de blaster en pleine poitrine pour lui sauver la vie, je le ferai sans une seconde d’hésitation. Et aussi, ça permet de regarder avec qui je vais lui faire faire équipe. Pour les déploiements tactiques, on ne met pas ensemble deux guerriers aux tempéraments incompatibles. Et bien que Myrianova ne dise rien, sa présence est tout sauf un hasard ou anodine. C’est souvent elle qui tranche sur qui sera de la partie ou non. Elle a l’œil pour ce genre de choses…


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 8 Aoû - 13:18
Visiblement, elle a bien compris que je m’étais fait avoir. Elle m’invite à la suivre, ce que je faisais sans hésiter. Maintenant que mon problème de voleur était réglé, je pouvais profiter de la fête à laquelle j’avais été invitée, enfin plus ou moins, vu que je suivais mon hôte. On me proposa une assiette avec un morceau de viande qui semblait excellent, je n’ai pas pu refuser, et j’ai bien eu raison, c’était vraiment succulent. Viveka me présenta certaines figures de son clan et même si je n’étais pas spécialement alaise, ça encore ça allait, non, le pire est arrivé après. Un jeune s’est approché de moi et a commencé à me poser des questions, surtout sur ma façon de combattre, j’avais été comme lui il n’y a pas encore si longtemps que cela, alors je répondais assez rapidement avec entrain et enthousiasme. Excès d’optimisme qui allait très vite disparaître, parce que petit à petit, il y avait de plus en plus de jeunes qui venaient me poser des questions, au point que je fus vite submergé. Heureusement pour moi, Viveka finit par intervenir et chassa les enfants, après l’avoir remercié intérieurement, je pouvais enfin commencer à vraiment profiter de la fête et franchement, elle était réussie.

Au bout d’un moment, une colosse en armure vint se mettre à côté de Viveka et celle-ci dû faire les présentations qui se termina par une pique qui fit réagir celle qui se nommait Myrianova, faisant rire l’assemblé, de mon côté j’eus un petit sourire, qui disparut lorsque Viveka s’adressa à moi et me posa une question et même si cette question me sembla assez anodine dans un premier temps, la suite me fit me dire que ce n’était pas vraiment le cas, dans tous les cas, je ne comptais pas mentir, je n’avais aucun intérêt à cela d’ailleurs.

« Pour tout te dire, ça me rappelle un peu la maison, comme tu dois le savoir Concord Dawn est le foyer du clan Fett et c’est un monde agricole, qui a fait de nous parmi les principaux ravitailleurs des clans accessoirement, ce qui fait que la ville n’est pas forcément ce que je préfère, même si elle ne me gêne pas » Oui, je suis assez fière de mes origines. « Bref… Le clan, la famille… Nous sommes loyaux les uns aux autres, on ne laisse tomber personnes et on est toujours prêt à faire de grands sacrifices pour le clan… J’aurais tellement aimé être aux côtés de mon frère lorsqu’il a décidé de mettre sa vie en jeu pour sauver le reste des membres de son groupe et permettre d’accomplir sa mission… Ce maudit Jedi aura tout de même fini par le payer... » Sans m’en rendre compte, je m’étais perdu dans mes pensées et les disais à voix haute. À la mention du Jedi, je passais instinctivement ma main sur l’emplacement de ma cicatrice et étrangement, ça me rappela où j’étais et ça me ramena dans le présent. « Désolé, j’étais perdu dans mes pensées, tout ça pour dire que même si on n’organise pas de tels événements, je ne suis pas vraiment dépaysé et j’aime bien l’ambiance et les sentiments qui règnent ici, pour moi, ça fait partit de l’esprit Mandalorien »

On pouvait sentir que j’étais sincère en disant tout cela, pour moi être Mandalorien ne se résume pas uniquement à être parmi les plus grands guerriers de la galaxie, non, il y a de nombreuses choses qui font de nous des Mandaloriens et ça, s'en est une.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 8 Aoû - 18:48
À la mention d’un utilisateur de la Force, j’haussai un sourcil. Je me doutais bien que je n’étais pas la seule à avoir une prothèse cybernétique, courtoisie de ceux qui ont besoin de pouvoirs particuliers pour réellement prétendre être de grands guerriers. Cependant, c’est toujours… Comment dire, une forme de sympathie que j’éprouve face à ceux qui comme moi ont perdu un morceau pour gagner contre ce que la galaxie considère comme des êtres exceptionnels. Bof. À mes yeux pas tant que ça. Ils ont les mêmes faiblesses que bien d’autres types de guerriers. Et comme le dit si bien mon bras droit : si ça saigne, c’est que ça peut être tué! Je l’ai vu toucher sa cicatrice. Il y a une histoire derrière chaque blessure, après tout. Souvent elles sont au minimum intéressantes. Parfois elles sont même comiques! Tout n’est pas que tragédie après tout dans la vie.

Sa réponse me convient. Elle n’a pas mentionné l’honneur dans ses paroles mais la notion de sacrifice et l’importance de la famille se sentaient dans ce qu’elle a dit. On va bien s’entendre, je le sens. Et puis bon, une rurale de Concord Dawn, comment on ne pourrait pas trouver des points communs? Non définitivement, elle me plait cette petite. Enfin. Petite. C’est une façon de parler. Pour sa part, bien qu’elle ne dise rien, je sens l’approbation de Myrianova. À force de la côtoyer, je connais son non verbal par cœur. Je suis tirée de mes réflexions par des gens qui scandent mon nom. C’est l’heure! Je retourne vers le centre des festivités et je monte sur une table pour avoir le silence. C’est une tradition. Quand on organise une fête, nous racontons une histoire, quelque chose qui nous est propre et ensuite nous invitons les autres clans à faire de même.


« Comme la mission que nous allons entreprendre est particulièrement dangereuse, je vais vous raconter une histoire que jusqu’alors, seule une poignée de non Eldar connaissaient. Demandez à un Mandalorien de vous citer nos grands combats, nos glorieuses campagnes militaires et on vous en nommera des dizaines. Mais il existe un conflit dont personne ne parle et qui a failli causer un cataclysme au sein de notre espace!

Je parle bien sûr de la guerre mandalo-porgienne qui a commencé ici même, sur les terres de mon clan! Pour ceux qui n’ont jamais vu un Porg, vous avez de la chance, sachez que ces bestioles se reproduisent extrêmement rapidement et peuvent être particulièrement voraces. Un vaisseau étranger s’est écrasé sur Vorpa'ya, transportant une cargaison de ces dangers sur pattes. L’un après l’autre, nos champs ont été ravagés et nos réserves dévorées.

Mais un Mandalorien, même le ventre vide, reste un combattant d’élite et tant avec nos armes que de simples outils de ferme, le clan Eldar est monté à l’assaut d’un ennemi nettement supérieur en nombre. Le combat fut brutal. Sanglant. De nombreux guerriers furent cruellement mordus par l’ennemi, certains rendus fous par les bruits infernaux de ces menaces à plumes. Mais un Mandalorien n’abandonne jamais. Ah ça non. Jamais!

Lentement mais sûrement, l’ennemi fut repoussé, leur monde d’origine trouvé et une flotte complète fut envoyée pour exterminer définitivement la menace. Des légions de Mandaloriens livrèrent bataille contre ces parasites destructeurs et nous les avons menés à l’extinction. Malheureusement, comme il en existe encore aujourd’hui, ces couards de la République de l’époque en avait importé une certaine quantité sur leurs mondes, préservant l’espèce.

Et c’est ainsi que le clan Eldar a sauvé notre espace d’une famine sans précédent. Si Vorpa'ya était tombée, Concord Dawn aurait été le prochain monde sur la liste et peut-être qu’aujourd’hui, nous parlerions tous le Porg! Il y a une leçon à tirer de cette histoire : les plus grandes victoires ne sont pas forcément celles dont on parle le plus. Une marque dans les pages de l’histoire est éphémère. La gloire de son clan, par contre, est éternelle. »


Est-ce que ce récit est vrai? Aussi étonnant que cela puisse paraitre, oui. Et personnellement, je ne l’aurais pas cru si je n’avais pas vu les textes de l’époque, les squelettes en nombre plus qu’étonnant de ces bestioles et toutes les autres preuves comme quoi non, ce n’est pas juste une amusante invention pour faire rire nos jeunes. Oh, tout le monde rit autour du feu. C’est normal. C’est voulu. C’est tellement surréaliste que c’est effectivement hilarant. Et la bonne humeur fait des guerriers plus efficaces. On rit. On boit. On mange. On partage des histoires. Nous faisons connaissance car rien ne dit que nous reviendrons tous en vie et il faut savoir honorer ceux qui tombent au combat et raconter à leur clan comment ils ont trouvé la mort avec honneur et courage. Mais pour l’heure, nos cœurs sont à la fête… Et je demande s’il y a un volontaire pour la prochaine histoire!


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mer 14 Aoû - 16:17
Après que j’ai fini, mon hôte semble en pleine réflexion, jusqu’à ce que des gens scandent son nom, elle retourne alors vers le centre des festivités et mon sur une table, le silence se fait alors et elle commence alors, après une courte introduction, une histoire. Moi ? Je reste à peu près là où j’étais, je me rapproche juste un peu pour mieux entendre Viveka. L’histoire qu’elle nous conte en fait sourire plus d’un, j’en fais partie d’ailleurs, après tout, elle l’est. La guerre mandalo-porgienne… celui qui a créé cette histoire à du bien s’amuser en le faisant, enfin bref, une fois l’histoire terminée, Viveka demande s’il n’y aurait pas un volontaire pour la prochaine histoire, quelqu’un se proposa assez rapidement.

L’histoire qu’il conta était intéressante, un peu moins comique et originale que la précédente, mais vu qu’il la racontait très bien, tout le monde était captivé. Le conte terminé, c’était à nouveau au tour de quelqu’un d’autre. Ce coup-ci, c’était moi qui me portais volontaire. Une histoire que j’appréciai lorsque j’étais petite me revint à l’esprit, je me souviens également que mon frère l’aimait énormément, surtout parce que ça parlait de l’un de ses héros, un Protecteur de Concord Dawn. Je m’avançais alors et je montais sur la table avec agilité.

« Pour ma part, l’histoire que je vais vous raconter parle d’un Al'verde du clan Fett, Kriss Fett, vous avez peut-être déjà entendu parler de lui, et ce, même s’il c’est désormais écoulé au moins deux siècles depuis son époque. Cependant, ce qui nous intéresse ne s’est pas passé pendant qu’il était Al'verde, mais lorsque celui-ci décida de prendre sa “retraite”, se faisant vieux et aillant déjà accomplit beaucoup durant sa vie, il a décidé de retourner sur Concord Dawn, foyer de notre clan, afin d’y endosser le rôle de Protecteur de Concord Dawn, ainsi que pour former les nouvelles générations.

Un jour, alors que sur presque toute la planète l’humeur était à la fête, Kriss quant à lui patrouillait aux commandes de son vaisseau, un prototype de MandalMotors, son vaisseau était agile, rapide, bien armée, pour se protéger il comptait sur une défense active et n’avait pas d’hyperdrive, mais ce n’était pas grave, c’était juste ce qui fallait à Kriss pour faire son travail. Comme je le disais, lui ne participait pas à la fête, il avait juré de défendre Concord Dawn et ses habitants, alors il le ferrait. Au début, tout se passait bien, jusqu’à ce qu’il repère une petite flotte et au vu des symboles qu’elle arborait, il s’agissait de pirates.

Il y avait plusieurs vaisseaux de transports, des frégates et des chasseurs, le rapport de force était à 1 contre 30, au moins, est-ce que ça l’a arrêté ? Non, il s’est contenté de lancer un appel à son clan pour que les guerriers disponibles viennent l’assister, ce n’est pas qu’il ne pensait pas y arriver seul, bien au contraire, il avait peur que certains pirates réussissent à s’enfuir. Il contacta alors les pirates, le chef de ceux-ci lui répondit avec arrogance et visiblement, ils comptaient bien profiter de la situation à la surface pour semer le chaos et pillé autant que possible, face à des Mandaloriens ils n’avaient aucune chance, mais ils pourraient tout de même être un minimum dangereux, à ces mots, Kriss poussa alors les gaz de son vaisseau et passa à l’attaque.

Il visa en priorité les transporteurs, leur envoyant des missiles dans leurs propulseurs pour les immobiliser, il abattit également quelques chasseurs au passage. Kriss était insaisissable, les pirates arrivant au mieux à l’effleurer, il neutralisa ensuite les propulseurs des frégates. Les pirates subissaient de lourdes pertes, mais continuaient le combat. Kriss rompit le combat uniquement lorsque certains de ses frères et sœurs mando'ad se mêlèrent au combat. Il se posa alors sur la frégate pirate qui semblait être leur vaisseau amiral, il se fraya un passage sans difficulté à travers les couloirs, éliminant tous ceux qui s’opposaient à lui, il finit par atteindre la passerelle du vaisseau et après l’avoir neutralisé, il captura le chef pirate. Après un interrogatoire, il l’exécuta sommairement, sa punition.

On laissa fuir certains pirates pour qu’ils répandent la nouvelle et on prépara quelques vaisseaux supplémentaires, capables de voyager en Hyperespace, afin d’attaquer la base des pirates et d’envoyer un message encore plus fort. 1 heure, c’est le temps qu’il a fallu à Kriss et les guerriers l’accompagnant pour éliminer ces parasites. Après ces événements, en fait, jusqu’à la mort de Kriss, Concord Dawn n’a plus été menacé, il ne l’a jamais avoué, mais je pense que c’était à son grand désarroi, car peu de combats intéressants vinrent pimenter ça vie après ça, on dit même qu’il serait mort d’ennuis, cependant, ce qui est sûr, c’est qu’il n’a jamais failli à sa tâche et qu’il a réussi à graver son nom dans le marbre et ce, même si plusieurs de ses aventures, comme celle que je vous ai contée, sont inconnue de la majorité des gens. »


Là-dessus, je laissais à mon tour ma place, chacun pourraient voir ce qu’il veut dans cette histoire, personnellement je m’en moquais, je voulais juste la partager, parce qu’après tout, si chacun commence à raconter une histoire issue de son clan, pourquoi n’y aurais-je pas droit ?
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mer 14 Aoû - 21:27
Pour moi, tel est l’esprit mandalorien. Nous venons de diverses familles, divers clans, diverses maisons et pourtant, nous sommes capables de fonctionner conne un seul et unique peuple. Ruraux et urbains sont autour de la même table, partagent des histoires et des récits et personne ne juge personne. On mange, on boit, on rit, on applaudit… Et demain, la mort pourrait très bien nous cueillir sans la moindre forme de pitié. Et pour nous, c’est normal. Nous sommes des guerriers. Notre vie est faite d’action et d’aventures. Je comprends cet ancêtre du clan Fett d’être mort d’ennui. L’absence de ce qui est notre raison d’être n’est pas le meilleur des incitatifs. Je pense que cela ne va étonner personne. C’est pour cette raison que si le danger ne se présente pas à vous… Allez simplement le chercher, tout simplement. Ça aussi ça fait partie de notre culture.

J’ai apprécié l’histoire de Sarela. Sincèrement. Cela reflète une réalité qu’on a tendance à oublier. Même si nous sommes en train de faire la fête, n’importe lequel d’entre nous est prêt à prendre les armes en un instant et défendre notre foyer. Tous les récits ne peuvent pas être drôle comme le mien, après tout. J’ai bien aimé. J’ai bien aimé. Et ce sera une bonne référence à faire, si besoin, pour introduire la mission à venir. Quelques autres histoires sont racontées et j’applaudis à chaque fois. Souvent sincèrement, rarement par politesse. Nous sommes plus des guerrières que des artistes (sauf moi) et donc certains récits sont racontés avec plus de maladresse mais on peut apprécier l’effort de ce qui nous livrent les récits de leurs clans. Le moral est bon. La fête bat son plein. C’est exactement comme les choses se devraient d’être et c’est parfait ainsi. Cela me fait sourire.

Bien installés, je participe aux discussions avec les autres et naturellement, il faut bien aborder les choses sérieuses. Mais qui dit parler choses importantes ne veut pas dire que ce sera ennuyant pour autant. Je demande le silence avant de commencer à motiver les troupes, en rappelant nos hauts faits, en mettant de l’avant notre réputation, en soulignant qui nous sommes et ce que nous sommes. Bien vite, mes invités comprennent que nous allons entrer dans le vif du sujet. Quel sujet? Ils sont curieux. Mais je doute qu’ils seront enchantés, par contre. Car la mission en est une qui sera… Éprouvante. Il existe bien des rumeurs et des légendes dans notre galaxie et bien que souvent il s’agisse des hallucinations éthyliques de pilotes en manque d’attention, certaines sont on ne peut plus vrai. Et il existe un récit qui implique une corporation qui n’existe plus depuis une éternité voire deux. Czerka.

Depuis des décennies voire des siècles, il existe une rumeur comme quoi en fait il existerait encore un endroit où l’infâme compagnie aurait créé son « saint des saints ». Autrement dit, une sorte de voûte où tous ses projets les plus secrets seraient entreposés. Naturellement, après tant de temps, il est impensable de même envisager trouver quelque chose faisant le poids face à ce que la technologie moderne pourrait faire… Ou tout du moins c’est ce que je pensais jusqu’à tout récemment. Je n’aime pas faire affaire avec l’APEX. Pas parce qu’ils sont des criminels. Le reste des factions galactiques, derrière le vernis de la civilisation, son toutes aussi perverties et capables d’abominations sans nom. Je ne suis pas cruelle et sans cœur pour autant. La guerre est presque une seconde nature pour moi. Je suis habituée à voir la mort. C’est en un sens absolument inévitable.

Mais de voir ces jeunes « aventuriers de l’espace », ravagés par un mal sans remède? Je hais tout ce qui est armes de ce genre-là. Créer un mal qui tue sans discrimination pour l’argent. Je leur parle donc de cette « nano-peste » capable de transformer en cyborgs difformes et monstrueux les organismes qui se retrouvent contaminés. J’ai des implants. Il y a une élégance derrière. Une forme d’art. J’ai déjà vu ce que les monstruosités des Siths peuvent être avec leurs techniques perverses. Mais rien d’aussi ignoble et monstrueux que ce que mes frères d’armes m’ont montré. Nous allons nous rendre sur cette planète. Affronter la folie et un mal capable de nous décimer tous. Trouver la source de cette infernale expérience et y mettre un terme. Et revenir en héros. Ou mourir en essayant. Nous sommes Mandaloriens après tout. C’est une partie de qui nous sommes.


« Là où nous allons, ce qui nous entoure pourrait nous rendre fou. Et ce mal incurable pourrait nous contaminer en l’espace d’un battement de cœur. Mais rappelez-vous ceci : si l’APEX est tombé sur cette base par accident, les autres factions pourraient le faire également. Et personne ne veut voir une telle arme entre les mains de puissances qui vont l’utiliser, tôt ou tard. Potentiellement contre nous. Qui est avec moi? »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Ven 16 Aoû - 1:12
Après moi, les histoires se succèdent, certaines sont vraiment intéressantes, d’autres moins, mais dans tous les cas, j’applaudis, parce qu’on est pas là pour se moquer les uns des autres, mais pour partager. Les moments comme celui-ci sont vraiment sympas je trouve, je trouve que ça permet, à nous mandaloriens, de se rapprocher les uns les autres, enfin, ce n’est que mon avis. Ce qui me gêne, c’est qu’à un moment j’ai dû m’éloigner pour ne pas gêner parce que R7 m’a appelé sur mon comlink, apparemment il avait quelques problèmes, j’ai donc fait une liste de certains éléments avec lui qui pourraient être en cause et comme ça il a fini par trouver la panne et moi j’ai pu retourner écouter les autres.

Comme tout à une fin, la Cheffe du clan Eldar à décidé de demandé le silence et après avoir bien galvanisé la salle, elle passe aux choses sérieuses et explique la mission, ça en refroidit plus d’un, mais tout le monde semble resté tout de même déterminé. Personnellement, j’ai un léger frisson, c’était abominable comme arme, il fallait la détruire. Petit à petit, une nouvelle ferveur gagna la salle, oui, nous étions mandaloriens, ce n’est pas cette « nano-peste » qui allait nous arrêtait ! Alors lorsque Viveka demanda qui serait avec elle, je levais le poing dans un cri de guerre, l’enthousiasme de la jeunesse sans doute, certains m’imitèrent, d’autres furent discrets et enfin, d’autres se désistèrent, je pouvais les comprendre. J’étais peut-être une tête brûlée qui si ça se trouve ne reviendrait pas, mais je m’en fichais, je ne pouvais pas renoncer, pour moi, c’était ma nature.

Chacun pouvait avoir ses raisons d’accepter de participer à une telle opération, mais ce qui était sûr, et même si ce n’était pas ce qui me motivait le plus, on ne pouvait pas laisser cette arme être possiblement récupéré et utilisé par qui que ce soit. Pour le coup, ça risque d’être la victoire ou la mort… Est-ce que ça me gêne ? Absolument pas.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Ven 16 Aoû - 5:05
Fous sont ceux qui oseraient braver le Noyau Profond et ses mystères. Les gens parlent des régions inconnues mais le vrai danger n’est pas dans l’inconnu mais dans ce que personne de sain d’esprit n’oserait vraiment affronter ou explorer. Nombreux sont les cas documentés où un séjour trop prolongé dans cette région de la galaxie pouvait faire perdre la raison ou laisser d’inquiétantes séquelles. Mais en même temps, nous ne saurions pas des Mandaloriens si nous étions du genre à faire comme tout le monde et s’en tenir aux sentiers battus. La tradition ne veut pas dire refuser de quitter nos frontières. Certains traditionalistes vous diront que le Vrai Mandalorien ne quitte pas notre espace mais je dis que c’est une pensée aussi extrême que réductrice. Franchement, s’il fallait se cantonner à une guerre de frontières, où serait le plaisir de la chose?

La folie. Un mal incurable. Des dangers aussi imprévisibles que potentiellement insaisissables, indétectables. Tous ne reviennent pas en vie du Noyau Profond, à la base, encore moins quand vous combinez des conditions qui feraient dire à n’importe quel analyste que suicidaire est le terme le plus faible jamais utilisé pour qualifier pareille chose. Je comprends que certains de mes invités préfèrent plier bagage et repartir en vie. Je ne les accuserai pas de faire preuve de couardise mais leurs clans vont assurément s’en charger à ma place car un Mandalorien qui recule devant le danger se discrédite devant les clans. Et considérant comment notre politique particulière fonctionne, ce n’est pas forcément une bonne idée. Rarement, je vous dirais, même. Comme je viens de le dire, je ne jugerai pas. Je laisserai les autres juger. Que les autres tirent des conclusions à ma place.

Il est évident que les clans de ces individus risquent de ne pas être conviés à nos prochaines opérations, par contre. Ah clairement pas. Le clan Eldar n’est certainement pas le plus gros ou le plus influent mais nous avons une excellente réputation, une histoire solide et des racines extrêmement profondes. Skirata. Fett. Ces noms nous éclipsent mais nous savons nous défendre malgré tout, n’allez pas croire le contraire. Mais bon. La politique peut aller voir à l’autre bout de la planète si j’y suis. Le reste de la soirée se fera en préparations rituelles. Certains préfèrent s’entrainer un peu, d’autres préparer leurs armes, d’autres continuent de faire la fête… Naturellement, tous vont rester à dormir sur mes terres et ma demeure est leur demeure. Ils auront droit à toute l’hospitalité de mon clan car unis par une cause commune, nous sommes tous frères et sœurs en ce moment. Oh que oui.

Moi? Je m’assure que toutes les chambres sont prêtes pour mes nombreux invités. On ne vérifie jamais assez, en fait. Certes, certains pourraient dire que je me prive de la fête mais ce serait un grand déshonneur que de ne pas veiller au confort de ceux qui ont eu le courage de répondre à mon appel et qui demain vont risquer leur vie. Comme d’habitude, Myrianova me suit partout où je vais et après avoir inspecté le bâtiment principal, elle se retourne si brusquement qu’elle me heurte en plein torse. Il n’y a pas d’ennemis ici, nous sommes entre Mandaloriens. Il s’agit simplement de Sarela Fett. Sans doute a-t-elle simplement voulu se dégourdir les jambes, ce n’est pas un crime. Une petite discussion au calme ne nous fera pas de tort, après tout. Je fais signe à Myrianova de baisser son arme. Elle trouvera toujours le tour de me faire lever les yeux au ciel…


« J’ai bien aimé ton histoire, tu sais? Je n’ai pas eu l’occasion de te le dire tout à l’heure mais il y a une intéressante leçon à en tirer. Sans l’opportunité de se dépasser, nous ne sommes pas grand-chose. Demain, nous ne ferons pas que face à la mort. Nous serons confrontés à notre plus grand ennemi : nous-même. Est-ce que tu as peur, Sarela Fett? Il n’y a pas de honte à regarder en soi et voir les réactions de son instinct le plus primal. »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 17 Aoû - 0:52
Je sais exactement quoi faire après que Viveka ait fait son discours et son appel à qui la suivra, j’appelle R7 et je lui demande de me ramener mon matériel, celui-ci me recontacte quelques minutes plus tard, car à l’entrée on ne veut pas le laisser passer, je m’y dirige donc et après une petite discussion on le laisse entrer lui et le mes affaires, qu’il ne transportait pas comme ça bien entendu, il le faisait avec des caisses sur lesquels on avait fixé des systèmes antigrav pour que ce soit plus facile à transporter, les gardes ont d’ailleurs tenu à les inspecter, je les aie laissé faire, après tout c’est leur droit.

Une fois arrivé dans la chambre qui m’était dédiée, j’ai commencé à vérifier mes armes, puis mon armure, assisté par mon fidèle droïde qui était heureux de sortir du Spirit. Au bout d’un moment je me décidais à enfiler mon armure et à aller m’entraîner dehors, c’était la troisième fois que j’inspectais le tout et il fallait que je me vide la tête. Je sortais donc avec ma Berskar'gam et mes armes, celles-ci étaient bien entendu à leur place dans leur holster et j’avançais tête découverte et j’avais mon casque dans la main. Je sortais donc du bâtiment principal, suivit par R7, lorsque je vis deux personnes, je n’eus pas le temps de réagir que l’une d’elles se retourna et me mis en joue, je les reconnus alors, c’était Viveka et Myrianova, faisant fi du fait qu’elle me tenait en joue, je faisais un coucou avec ma main droite, en bref, celle qui ne tenait pas le casque.

Viveka s’adressa à moi et ses paroles me firent réfléchir, elle avait vu juste. Pendant ce temps là R7 s’arrêtait derrière moi et observait la scène, on ne dirait pas, mais ce petit droïde était très intelligent. Je finis tout de même par répondre.

« Oui. » Une réponse très courte, que je finis tout de même par expliquer. « Oui, j’ai peur. Nous allons affronter quelque chose d’horrible qui ne devrait pas exister et qui ferait fuir bon nombre de guerriers dans cette galaxie… Mais pas des mandaloriens, nous allons combattre et vaincre ! Non, si j’ai peur, c’est de deux choses, la première c’est de mourir en anonyme, que personne ne se souvienne de moi et que je devienne une honte pour mon clan. La seconde, c’est que c’est la première fois que je participe à une telle opération et je me connais, dans le feu de l’action je peux être une tête brûlée… Et je n’ai pas envie de devenir un boulet pour les autres à cause de ça. »

J’avais vidé mon sac, mais j’ajoutais tout de même une dernière chose. « C’est pour ça que je sortais, je voulais aller m’entraîner pour me vider la tête et me préparer pour demain, parce qu’il est hors de question que je renonce à pareille aventure et je compte bien me donner à 200% ! » Je disais donc avec un grand sourire.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 17 Aoû - 4:33
« Je vois. Si tu veux t’entrainer, je peux te proposer de le faire avec Myrianova. Au corps à corps, j’entends. Je te dirais que si tu es encore sur tes deux jambes après une séance, tu es plus solide que bien des membres de mon clan, recrues comme vétérans. Comme tu t’en doutes, quand elle cogne… Elle cogne. Je l’ai vu coucher des adversaires portant un casque alors… À ta place je me méfierais. »

Myrianova fait craquer ses jointures et son cou. Cela veut dire qu’elle accepte la tâche que je lui confie et assurément, elle ne va pas retenir ses coups. S’il faut entrainer, il faut entrainer et ce n’est pas en faisant les choses à moitié qu’on arrive à des résultats. J’ai beau lui dire qu’elle doit adapter son style à des adversaires de niveau différent du sien… Rien à faire. Pour Myrianova, l’on n’apprend réellement que si on a un bleu ou une bosse pour se rappeler ses propres faiblesses ou échecs. C’est une théorie qui se défend bien mais je préfère quelque chose d’un peu plus nuancé. Quand j’entraine nos recrues, le but de ma formation est l’importance de frappes précises. Viser des points précis pour des résultats considérablement plus dévastateurs. Oui, on peut mettre un adversaire au tapis en lui réarrangeant le visage d’un coup de poing. Très certainement même.

On peut aussi en neutraliser un en ciblant un point précis de la nuque, par exemple. Moins d’efforts, moins de risque que l’adversaire donne l’alarme et l’effet de surprise est total. Le sang est chose difficile à laver et donne l’alarme de façon systématique si on en trouve. Je comprends parfaitement Sarela d’avoir peur, au fait. Moi-même, j’espère ne pas envoyer de valeureux guerriers à la mort ou déshonorer mon clan. Nous avons plusieurs points en commun elle et moi. Oh je ne lui offrirai certainement pas de changer le clan, ce serait faire insulte à la saga qu’elle a bâtit avec les Fett mais chaque supercommando tisse des liens avec ce qui peut devenir une sorte de confrérie, en un sens. Peu importe le clan et peu importe la famille, c’est celle qu’on choisit, en fait. De ce groupe elle pourrait certainement faire partie. Nous verrons à la fin de la mission. Rien ne sert de faire des plans sur la comète.

Après, elle est parfaitement libre de ne pas vouloir s’entrainer avec Myrianova. Certains guerriers ont leurs petits rituels ou leur plan d’entrainement et préfèrent s’y tenir. En même temps quand on y pense, nous partons demain. Aller au combat avec un mal de crâne épouvantable après s’être prit un direct du droit en pleine gueule… Pas très intéressant. Un bon challenge par contre. Et si elle préfère s’entrainer avec moi, j’espère qu’elle sait esquiver car c’est mon style. Toujours garder son partenaire d’entrainement sur ses gardes et attaquer là où il ne le suspecte pas et au moment où il ne s’y attend pas. Je suis un scalpel. Précis. Avec un but précis. Et mortel si besoin. Mon profil de cyborg est assassin, après tout. D’ailleurs, je vais vraiment faire un diagnostic complet de mes implants. On ne sait jamais. Ce serait con d’avoir un problème « mécanique » au cœur de l’action.


« Si tu préfères, tu peux t’entrainer avec moi. J’espère par contre que tu aimes te faire attaquer par surprise parce que c’est mon style. Après tout, mon profil cybernétique est assassin. Je suis une artiste dans l’âme. C’est beaucoup plus facile à faire avec un scalpel qu’une masse d’arme. Myrianova, arrête de faire cette tête, tu es une distraction parfaite pour ma façon de faire les choses, ce n’est pas un reproche! »

Reste à voir ce que Sarela va dire. Ou faire. Les options sont sur la table et personne ne lui impose quoi que ce soit. Il est de coutume au sein de mon clan de toujours proposer à ses frères et sœurs d’armes de prendre le temps d’échanger des techniques, de développer de nouvelles stratégies. Comment pouvez-vous espérer arriver à quoi que ce soit autrement? S’améliorer ne se fait pas en claquant des doigts et pour connaitre le succès, invariablement, il faut connaitre l’échec. Trouvez moi un Mandalorien qui n’a jamais connu cela et je vous montrerai un menteur et une disgrâce à l’honneur. Apprendre de ses erreurs, de ses faiblesses, est le seul moyen de trouver en soi l’humilité pour accepter qu’on a encore du chemin à faire et avancer. Et ça, Sarela doit le savoir sinon elle serait six pieds sous terre à l’heure qu’il est. Dans une galaxie en guerre, il n’y a pas de place pour les frimeurs.


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Dim 18 Aoû - 1:40
Attend, elle vient de me proposer de m’entraîner avec Myrianova, je l’observe alors, tandis que Viveka m’explique donc qu’elle est… Très violente. Me méfier ? Oui. Reculer ? Non. Maintenant que la proposition avait été faite, je réfléchissais à la chose et même si je risquais de finir dans un état qui ne serait pas optimal pour demain, j’avais bien envie d’essayer, d’ailleurs, au vu de ce que faisait Myrianova, elle devait être d’accord, donc je n’avais qu’à dire que j’étais d’accord. Cependant, Viveka ajouta que sinon je pouvais toujours l’affronter elle, cependant, ce n’était pas du tout le même style de combat. Les deux m’intéressaient à vrai dire, car comme je le dis souvent, si je ne cherche pas à me dépasser, je ne progresserai pas, ce qui veut dire que si je devais me prendre quelques raclées, ce n’était pas grave. Je finis cependant par me décider.

« A mes risques et périls, mais les deux propositions m’intéressent, donc je veux bien commencer par m’entraîner avec Myrianova et si je tiens encore debout, j’enchaîne avec toi. Ça te vas ? »

Dans tous les cas, je les suivais lorsqu’elles se dirigèrent vers un lieu un peu plus adapté pour l’entraînement que devant le porche du bâtiment principal.

« Bon, vu qu’on est toutes les deux en armure, autant le rester et au moins, ça limitera peut-être les dégâts pour demain. » Je dis alors à Myrianova et je mettais mon casque avant de me mettre en garde.

Le combat commença alors, je jaugeai mon adversaire, mais n’attaquais pas dans l’immédiat, ce que fit cependant mon adversaire. Je bloquais ou esquivais ses coups comme je pouvais et contre-attaquais, mais je sentais tout de même sa force, mais elle devait également sentir un peu mes coups, enfin j’espère… J’ai tout de même un peu de muscle quoi… Et puis mon armure est équipée d’un exosquelette assez performant, il me permet de décupler ma force, et de m’aider à préserver mon endurance, bien sûr, ce n’était tout de même pas suffisant pour abattre un colosse pareil.

A un moment, alors que je bloquais un coup qui devait atteindre mon visage, et ce, assez difficilement, elle me porta un violent coup dans le ventre qui me fit me plier légèrement en deux sous le choc et m’en envoya un nouveau dans la tête, celui je ne le bloquais pas et je reculais sous la puissance du coup, mais ne tombais pas. Il me fallait réussir à lui rendre les coups, parce que là, même si je lui en rendais quelques-uns, ce n’était pas encore ça, cependant, j’ai alors eu une idée. Il me fallait utiliser toutes les armes à ma disposition, enfin, ce qui pouvait servir quoi, nous avions nos armures, alors autant nous en servir.

J’attendais alors qu’elle attaque à nouveau, et lorsque ce fut le cas, j’esquivais d’un bon en arrière, avant de contre-attaquer avec un direct du droit dans sa tête grâce à un coup de boost fait avec mon jet pack, comme elle était encore déstabilisée par son attaque, je l’atteignais et arrivais derrière elle, je cherchais donc à en profiter en lui donnant un coup d’épaule, une fois encore aidé par mon jet pack. Je l’ai atteint avec cette dernière attaque, cependant, même si elle est tombée, comme elle s’était retournée juste avant, elle a réussi à m’attraper et tout en tombant a pivoté sur elle-même, ce qui fait qu’elle m’a écrasé sur le sol. Je me relevais difficilement, encore sonné par la violence du choc.

« Je… Crois que j’ai perdu. Au moins j’aurai essayé »
Je lâchais alors, la tête tournant un peu et je commençais également à sentir le contre coup de tout ça, la fatigue, mon corps me disait de faire une pause.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Dim 18 Aoû - 3:27
Chose certaine, elle ne manque pas de cran et je sais que Myrianova ne retient pas ses coups. À la place de Sarela, nombreux auraient été ceux qui auraient décliné l’offre en prétextant devoir être dans une forme optimale pour le lendemain. Logique, certes… Mais c’est une attitude malgré tout un brin couarde. Je peux comprendre la prudence. La sagesse. Mais parfois, ce qu’on pense être la raison n’est qu’une manifestation perverse de la faiblesse et du doute. Et je dirais que Sarela sait faire la part des choses. Elle a dit qu’elle m’affronterait si elle tenait encore debout après son entrainement avec Myrianova. Et de ce que j’ai pu observer, ce sera le cas mais pas avant une petite pause. Certains vont dire que ce n’est pas une bonne idée, qu’il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud mais l’épuiser n’apportera rien de productif, au contraire.

Mon bras droit se relève, satisfaite, et je sais qu’elle sourit derrière son casque. Elle tend sa main à Sarela, la relève d’un seul mouvement, comme si elle ne pesait rien avant de lui mettre une claque dans le dos propre à la renvoyer par terre en disant qu’elle l’aime bien. Venant de la colosse en armure, ça veut beaucoup dire. Comme je l’ai souvent mentionné, Myrianova parle peu et quand elle parle, c’est souvent direct et sans détour. Si elle ne vous aime pas, vous le saurez assez vite et il n’y a pas grand monde qu’elle aime. Je lui dis tout le temps qu’elle est bien trop méfiante pour son bien… Mais ce n’est pas parce que je le dis qu’elle m’écoute! Elle passe même quelques commentaires sur la technique de Sarela. Je l’ai rarement vu autant parler en présence « d’étrangers ». Considérez moi agréablement étonnée. On en voit de toutes les sortes à tous les jours, visiblement. Tant mieux.

C’est au tour de Myrianova d’offrir à Sarela une gorgée d’alcool de sa flasque. Si moi c’est quelque chose de fort, elle, c’est plus… Amer, je dirais. Mais dans son truc à elle, il y a de quoi vous remettre sur pied après s’être fait piétiner par un rancor. Un mélange d’herbes et autres trucs avec une touche de fermentation. Vous seriez étonnés de ce qu’on peut créer comme concoction quand on vit entouré de végétaux à la journée longue sur un monde agricole. Oh je sais qu’elle n’en dira pas vraiment plus. Alors je fais la conversation pour nous deux, complimentant Sarela sur sa technique et son courage. Elle tient encore debout. C’est excellent. Je lui laisse encore quelques minutes pour reprendre son souffle avant de lui annoncer que c’est à mon tour de de lui servir d’adversaire… Et sur ces paroles, je disparais. Vous oubliez que mon profil cybernétique est assassin ou quoi? Eh oui.

Oh je ne dis pas que ses implants son mauvais. Loin de là. Sauf qu’il ne faut pas oublier une chose : en tant que chef de clan, j’ai accès à certaines… Options, dirons-nous, que peu peuvent se vanter d’avoir. Le but n’est pas de l’humilier, loin de là. Je veux simplement m’assurer que demain, même l’imprévisible se heurte à ses défenses et qu’elle ne cèdera pas un centimètre de terrain si c’est l’ordre que je lui donne. Pour cette démonstration, mon arme utilise un mode non létal. Et encore, ce n’est pas mon arme usuelle. Les pistolets blaster lourds ne sont pas reconnus pour pouvoir avoir un impact léger. Le but n’est pas de lui disloquer une épaule! Le premier tir devrait la toucher en plein torse. Elle a toujours son armure donc aucun risque de blessure. Elle va ressentir l’impact, rien de majeur. Mon style d’entrainement est fait pour aiguiser les sens. Penser en dehors de la boite.


« Sauras-tu trouver l’introuvable, Sarela? »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mer 21 Aoû - 3:01
Bon, Myrianova m’aidait à me relever, ça fait bizarre d’ailleurs d’avoir l’impression de n’être qu’une petite brindille à côté d’elle, je suis sûr que si elle voulait, elle pourrait me casser en deux au vu de la force qu’elle a ! En parlant de ça, elle me faisait une tape dans le dos tout en disant qu’elle m’appréciait, chose à laquelle je n’ai pas vraiment fait attention, trop occupée à garder l’équilibre suite à cette tape. Elle fait ensuite quelques commentaires que j’écoutais avec attention, après tout, ça pourrait m’aider à progresser, Myrianova a certainement bien plus d’expérience que moi sur le sujet.

Vint ensuite le moment où Myrianova décide de m’offrir une gorgée d’alcool, j’enlevais donc mon casque et le tenait sous le bras avant d’attraper sa flasque avec mon autre main, cette fois-ci je ne me ferrai pas avoir, je m’attendais donc a boire quelque chose de très fort. Cependant, ce n’était pas si fort que ça, mais là si j’étais encore légèrement sonné avant cette gorgée, là ça m’avait bien réveillée. Après lui avoir rendu la flasque, c’est Viveka qui reprenait la discussion. Je bafouillais de vagues remerciements lorsqu’elle me complimentait sur ma technique et mon courage. Au final après quelques minutes je me sentais enfin d’attaque, mais je n’ai pas eu le temps de l’annoncer qu’on pouvait enchaîner que Viveka le faisait et disparaissait…

Après la disparition de Viveka je remettais rapidement mon casque et me préparait au combat. Alors que je tentais de repérer mon adversaire un tir vint toucher mon torse, enfin aurait dû le toucher si mon bouclier cinétique ne l’avait pas bloqué. Je recherchais ma cible, mais j’étais incapable de la trouver et mon bouclier encaissait encore quelques coups avant de se désactiver sans que j’aie pu y parvenir de Viveka. Mon IA embarquée a alors commencé à effectué toutes sortes de calculs pour déterminé la position de Viveka, mais je lui vite demandé de plutôt cherché à détecter les tirs afin que je tente les éviter, déterminer sa position serait bien trop difficile, surtout qu’elle se déplaçait et était totalement invisible.

Je voulais contre-attaquer, mais je n’y parvenais pas, j’avais bien une idée, mais je préférais éviter d’utiliser mon lance-flamme, à un moment j’ai même envoyé la main en direction de mes mines de proximités, cependant je me suis ravisé, elles ne détecteraient peut-être pas Viveka et la blesser n’était pas vraiment le but. À vrai dire, pour tenté de la repérer je regardais surtout si je ne voyais pas des traces au sol, parce que même si elle était invisible, son poids était bien réel, elle pouvait donc bien laissé quelques traces. À un moment, j’ai cru la voir, alors je me suis jeté en avant pour l’attraper, mais en guise de réponse, je me suis pris un tir venant de la direction opposé, j’ai alors repris ma place.

Au bout d’un moment, et sûrement en grande partie grâce à mes divers implants… Et aussi tout de même à mes capacités personnelles, faut pas déconner, j’arrivai à éviter un tir sur trois, voir un tir sur deux, c’était pas encore ça et c’était très éprouvant, mais ça aiguisait mes sens… Oui bon OK, mon IA et le reste m’aidaient pas mal, mais les réflexes c’est moi qui les avais. Par contre, truc important à noter, je n’avais pas beaucoup bougé par rapport à ma position initiale et même si je commençais à atteindre mes limites, tant que Viveka n’arrêterait pas, je continuerai, du moins jusqu’à ce que je m’effondre de fatigue.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mer 21 Aoû - 4:19
« Excellente attitude, Sarela. Toute la subtilité de l’exercice reposait sur un principe simple : l’humilité. Savoir reconnaitre ses limites. Tu aurais pu user d’armes avec un large champ pour atteindre une cible ou tenter quelque chose de plus dangereux encore dans le but vain de m’impressionner en me touchant. Mais ça n’a jamais été le but. Considères moi agréablement surprise. Tu t’es bien battue. »

Plusieurs pensent à tort qu’un combat perdu ou une mission inachevée n’est pas source d’apprentissage. C’est absolument faux. Tout n’est qu’apprentissage, en fait. Et un adversaire invisible est une réalité. Un ennemi trop fort pour soi existe. Et ce n’est pas dit qu’ils vont tenter de vous tuer. Certains aiment jouer avec leurs proies. D’autres n’ont aucun intérêt à s’intéresser activement à vous. Garder le contrôle de soi est essentiel par moment. Moi-même, je suis une femme d’action. J’aime être au-devant du danger avec mes frères et sœurs d’armes. Mais je suis aussi une cyborg de type assassin et une artiste dans l’âme. Pour réaliser certaines œuvres d’art, le calme absolu doit se substituer aux bruits de l’agitation et de l’adrénaline. Il y a quelques années de cela, j’aurais tenté avec bien plus de véhémence de détecter mon adversaire. Beaucoup plus.

Mais Sarela a su rester calme, ne pas céder à la frustration. Là est le danger. Un Mandalorien est un formidable guerrier par nature et trop souvent, plusieurs oublient leur propre mortalité et pensant pouvoir affronter tous les problèmes, y laissent leur vie. Cette stratégie fonctionne aussi sur un nombre impressionnant d’adversaires. Les Siths, entre autres. Plusieurs officiers décorés des grandes factions. Beaucoup de criminels de l’APEX et à mon grand désarroi, autant de mandaloriens. Avoir le sang chaud, c’est bien, ça fait partie de notre culture mais des fois je me dis que ce n’est pas forcément une bonne chose au milieu d’un conflit de cette envergure. Enfin. Je ne vais pas commencer un débat sur la réforme que je juge nécessaire de nos traditions. Ce ne serait très probablement pas… Constructif. À la place, je souris avec fierté à Sarela avant de reprendre la parole.


« C’est décidé. Demain, tu prends les commandes d’une des équipes au sol. Comme tu t’en doutes, pour une telle mission, il y a plus de non membres de mon clans que de membres de mon clan. Moi, Viveka et notre pilote qui naturellement garde notre porte de sortie. Ton équipe aura la lourde tâche d’assurer les arrières de la mienne. Je ne vois pas comment je pourrais mettre davantage tes talents à profit. »

Ça va lui faire l’effet d’une tonne de briques. Traditionnellement, la personne qui commande au deuxième binôme de nos équipes de déploiement se retrouve, à peu de choses près, à avoir le futur de mon clan entre ses mains. Si je meurs, si Myrianova meurt, le leadership ira au reste de ma fratrie mais le clan va en prendre un sacré coup. Et parmi un tas de candidats, certains probablement plus expérimentés qu’elle, c’est Sarela que j’ai choisi. La vraie nature d’un guerrier ne se révèle pas au milieu du champ de bataille mais dans des actions du quotidien, dont un simple entrainement. C’est elle que je veux pour protéger mes arrières et si demain, quand je l’annoncerai, certains veulent contester ma décision, qu’ils me défient pour prouver que j’ai tort. Je ne changerai pas d’avis autrement et je ne reviendrai pas sur ma décision. Et Myrianova est d’accord.

« Quoi, tu penses que c’est une mauvaise idée de laisser une... Comment est-ce qu’on t’a décrit? Une jeune tête brûlée? Assurer mes arrières? Moi, au contraire, je pense qu’une telle responsabilité ne peut que t’amener à croitre davantage. Et puis du reste, si mon bras droit est d’accord avec moi, je serais idiote de ne pas aller de l’avant avec ma décision. Si tu savais ô combien elle est difficile dans ses choix. Acceptes-tu cette responsabilité, Sarela?

Tu as la nuit pour y réfléchir. Je vais ordonner le couvre-feu. Que la nuit te soit profitable car demain à l’aube, danger et gloire nous attendent… »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 24 Aoû - 2:03
« … Merci. »

Les félicitations de Viveka me surprennent alors qu’elle arrête l’entraînement et redevient visible, je l’ai écouté attentivement lorsqu’elle l’a fait. J’ai fait de mon mieux, mais étant incapable de trouver Viveka, j’ai dû me contenter d’éviter ses tirs au mieux, ça ne sert à rien de gaspiller ses forces lorsqu’on ne peut atteindre son adversaire, il vaut mieux chercher à les préserver pour le moment où on pourra frapper, du moins, c’est ce que je pense avoir retenu de cette séance. En fait, si je survis demain, je pense que j’aurais appris de nombreuses choses lors de cette aventure, ce qui est une bonne chose je trouve.

Cependant, l’annonce qu’elle me fait juste après me surprend énormément, j’en reste coi quelques secondes. Je suis honoré par cette nouvelle, après tout ça veut dire qu’elle me trouve suffisamment compétente et digne de confiance pour cela, et en plus en reconnais mes talents, il n’en faut pas beaucoup plus pour rougir, heureusement que j’ai mon casque sur la tête. Le truc, c’est que je ne sais pas si elle ne me surestimerait pas un peu, après tout je ne suis qu’une Verd'ika et je n’ai jamais dirigé la moindre équipe, je n’ai aucune expérience dans le domaine.

« Je… ben... »

Viveka ignore presque complètement mes bafouillement, au contraire, elle me dit très clairement qu’elle ne va pas renoncer à cette idée et que pourrait également m’aider à développer mes compétences. Ça pourrait être une expérience intéressante et j’ai grandement envie de relever le défi, mais je me demande si pour une mission aussi dangereuse c’est vraiment raisonnable. Malgré tout, plus j’y pense et plus je me dis que je devrai prendre le risque, après tout, Viveka est cheffe de clan et Al’verde, ce n’est pas rien, alors elle doit tout de même être capable d’évaluer assez correctement le niveau des gens et si sa seconde est d’accord…

Au final, c’est lorsqu’elle m’annonce que j’ai la nuit pour réfléchir que je me décide enfin, après tout je me connais, si j’y réfléchis cette nuit je ne vais pas dormir et je vais douter de moi même… Je dois relever ce défi, si je ne prends pas de risque je n’avancerais jamais, c’est ma mentalité, alors pourquoi j’hésite autant ? Autant foncer. Donc, au lieu de la remercier et de les saluer avant de repartir pour ma chambre, je reste planté là, j’enlève mon casque et enfin, je plonge mon regard, déterminé, dans celui de Viveka.

« J’accepte cette responsabilité. Je ferrai de mon mieux. »

Voilà, c’est dit, maintenant je ne peux plus faire machine arrière, est-ce grave ? Non. J’ajoute peu après la parole, mais cette fois c’est autant adresser à Myrianova qu’à Viveka.

« Merci. »

Une fois dans ma chambre, j’ai fait une dernière vérification de mon équipement, une nouvelle fois, puis je me suis couché. Après un repos réparateur, je me suis équipée et j’ai rejoint, tête découverte, le lieu de rassemblement, j’étais l’une des premières d’ailleurs. Il me restait à attendre la suite désormais. J’étais excitée, même si toujours un peu anxieuse, mais ça ne m’arrêterait pas et je n’en laissais rien paraître. Aujourd’hui serait un jour glorieux, nous sommes mandalorien, alors nous vaincrons, cela ne fait aucun doute.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 24 Aoû - 4:46
L’aube. Le soleil n’est pas encore levé mais moi oui. Myrianova à mes côtés, nous sonnons le rassemblement. Pour nous, ruraux, se lever tôt fait partie de notre mode de vie. Il faut s’occuper des terres, après tout. Les urbains râlent un peu mais ça ne dure pas. Le plan est exposé. Les équipes composées. Certains ont été surpris de ma décision mais personne ne proteste. Les vaisseaux décollent dans l’heure qui suit et hyperespace ou non, il faudra quelques heures avant d’atteindre notre destination, tant que je passe avec les leader des différentes équipes à planifier. Certains vous diront que c’est un peu inutile quand on dispose de si peu de renseignements sur ce que nous allons affronter mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise c’est que comme le plan va voler en éclat cinq minutes après le lancement de la mission, mieux vaut arriver avec une bonne préparation.

Être désorganisé va vouloir dire notre mort. Je prévois donc plusieurs plans et scénarios, incluant de battre en retraite. Un vrai Mandalorien sait qu’une mort inutile n’est pas la gloire mais l’expression de l’orgueil et une source de déshonneur pour le clan. Nous savons que ce sera une installation de Czerka. Nous avons une idée du danger, relativement vague mais une idée quand même. Des documents d’archive révèlent que Czerka a pratiquement toujours bâtit de la même façon pour sauver sur les coûts de construction. Ça aide beaucoup, ça. Myrianova fait savoir qu’elle a identifié pas moins de deux cent douze vulnérabilités structurelles exploitables. Ah ça, s’il faut foncer dans le tas ou détruire quelque chose, comptez sur elle pour prendre les devants! Et de penser que jadis, elle était l’ange de son clan, toute en grâce et en élégance… C’est fou comme… Bien…

Comment une tentative de viol et le meurtre de votre clan vous change quelqu’un. Enfin nous ne sommes pas ici pour parler du passé de Myrianova mais bien du fait que nous avons plusieurs options à notre disposition. Notre arrivée dans le noyau profond en surprend plus d’un. Si le Chaos a un lieu de résidence, c’est probablement ici. C’est un cauchemar que de naviguer dans cette zone mais nous sommes Mandaloriens. Plus encore, nous avons une mission à accomplir. Bientôt la… Planète… Arrive en visuel. Je ne sais même pas si on peut appeler ça comme ça. J’en ai vu des choses étranges au cours de mon existence de guerriers mais ça? Je ne saurais même pas comment décrire ce que je vois. Imaginez que vous prenez une canette de votre boisson préférée et que vous l’éventrez mais qu’à l’intérieur il y aurait une sorte de bouille grise vaguement organique.

Avec des fragments de métal… Sans oublier les rebords déchiquetés. Et encore là… C’est approximatif. Tenter de détecter des formes de vies est bordélique, tous les scanners renvoient des informations erratiques et impossibles à interpréter correctement. Un rapport indique zéro formes de vie organique, un autre plusieurs centaines, un autre des milliers, un autre une douzaine… Les fluctuations sont tellement extrêmes et les conditions ambiantes tellement chaotique qu’une chose est sûre : le premier qui perd son casque ou a une brèche sévère dans son armure risque d’y laisser sa peau. Je ne sais pas si l’air est respirable mais si j’avais à faire un pari, il doit contenir un peu trop de particules nanorobotiques pour mon goût. Je regarde mon équipement : je suis contente d’avoir amené pas mal de grenades EMP et tant pis si ça fout la merde avec mes implants.


« Sarela, tu couvres mes arrières. Je prends la position alpha. On se dirige vers le complexe de Czerka et à tous les dix mètres, je veux qu’on s’arrête pour faire le point. À tous les cent mètres on déploie un marqueur de position. À tous les kilomètres, je veux un senseur de posé pour savoir ce qui nous attend au retour. Si vous suspectez que quelqu’un est infecté, je préfère encore me faire tirer dessus que de tuer tous mes équipiers à cause d’une merde de nano peste! »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mar 27 Aoû - 11:24
Finalement, je n’ai pas à attendre trop longtemps, une fois tout le monde rassemblé, on nous explique le plan et les équipes sont formées, je suis tout de même soulagée que personne n’ait protesté suite au choix de Viveka de me nommer à la tête d’une des équipes. Avant de partir avec les autres, je confiais mon vaisseau à R7 et lui donnais quelques recommandations, notamment que si je ne revenais jamais, il devrait décoller et ramener le vaisseau sur Concord Dawn afin que mon clan puisse le récupérer, qui sait, l’un d’eux aura peut-être besoin de ce qu’il contient ou du vaisseau en lui-même.

Dans le vaisseau, alors que Viveka s’entretenait avec les différends chefs d’équipes, dont je faisais désormais partie, afin de planifier au mieux l’opération à venir, mon IA s’éveilla, la personnalité d’Aurore refit surface. Cela faisait un moment qu’elle était comme entrée en hibernation, j’avais demandé l’aide d’un spécialiste, mais il m’avait dit qu’il ne pouvait rien faire, c’est comme si elle devait faire une maintenance interne, j’avais toujours accès en partie à ses compétences, mais ça restait limité et c’est moi qui devais lui demander de les effectuer, alors que là, vu qu’elle était de retour, elle prendrait ses propres initiatives et je lui faisais confiance. Après quelques salutations mentales, heureusement qu’on pas besoin de parler à voix haute pour communiquer avec son IA, je serais passé pour une folle sinon, je lui expliquais rapidement la situation.

Après plusieurs heures en hyperespace, nous avions enfin la ''planète'' en vue, tout le monde se préparait au combat, je vérifiais une énième mon équipement, mais cette fois-ci Aurore était là pour effectuer quelques diagnostics supplémentaires. Viveka me donna quelques instructions supplémentaires, je lui dis que j’avais compris et je rejoignais ceux qui formaient mon équipe et leur donnaient quelques recommandations. Le vaisseau entamait sa phase d’approche, tout le monde était désormais en armure, casque sur la tête, armes à la main et prêt au combat.

Au sol, les différentes équipes se déployèrent avant de se mettre en marche en direction du complexe de Czerka comme il était prévu. Comme ordonné par Viveka, mon équipe plaçait les marqueurs et les senseurs tous les cent mètres pour les premiers, et tous les kilomètres pour les seconds. Pour le moment nous n’avions rien rencontré de trop dangereux, en fait, on pouvait presque croire que nous étions seules, presque… Aurore qui s’était connectée aux senseurs ainsi qu’aux marqueurs me confia certaines informations que je transmettais à Viveka.

« On reçoit mal le signal des marqueurs, certains disparaissent de nombreuses minutes, d’autres complètements, de plus, le senseur qu'on vient de placer s’affole, on dirait que quelque chose s’approche »

Mon équipe était prête au combat, jusqu’ici tout s’était bien passé, mais ça risquait de ne pas continuer, chacun d’entre nous savait qu’il ne rentrerait peut-être pas, mais personne n’en laissait rien paraître, nous vivions avec cet état d’esprit et nous l’avions parfaitement accepté.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mar 27 Aoû - 15:42
La progression va bien. Pas de contact ennemi. C’est aussi normal qu’un tel environnement et une telle situation le permettent. Ou tout du moins, c’était normal jusqu’à ce que Sarela m’indique que le dernier senseur qu’elle a posé s’affole. Dit autrement, nous allons avoir de la visite et comme je ne tiens pas à me faire attaquer dans le dos, on va aller voir ce que c’est. Et je doute fortement que ce soit pacifique ou inoffensif. Pas en un tel endroit. Certainement pas dans cette région de l’espace. Et encore moins quand cela implique plusieurs Mandaloriens prêts à se battre. Je m’empare de mon fusil à précision, passe en mode invisible et je me déploie sur un petit promontoire surplombant la zone où le marqueur a été posé. Je vais fournir des tirs de couverture à mes alliés si la situation le demande et je pense qu’elle le demandera.

J’envoie une paire de guerriers pour vérifier : pour se prendre le gros d’une attaque éventuelle, Myrianova. Pour lui fournir du soutien tactique, Sarela. Inutile d’exposer trop de guerriers au danger : il y en aura bien assez pour tout le monde dans le complexe principal. De dos, ça ressemble à un bête Taun Taun. Je dis ressemble parce que la posture est… Étrange. Bien trop rigide. On parie que quand ça se retourne c’est ultra moche et probablement à moitié déchiqueté par des morceaux de métal causé par cet espèce de cancer nano-robotique? Qui est preneur? Cinq crédits? Dix crédits? Et… Wow. C’est encore pire que ce que j’anticipais. On dirait que cette saloperie a voulu lui refaire une dentition complète et je ne voudrais certainement pas me faire mordre. Et ces excroissances dégueulasses qui lui ressortent du torse? Vraiment pas joli.

En zoomant avec ma lunette, je me rends compte que ça a essayé d’avoir accès à notre réseau de senseurs : cette chose a tenté d’ouvrir le boitier pour accéder à l’électronique. Ce n’est pas quelque chose d’accidentel et ce n’est pas un comportement normal pour un animal, ce qui eut dire que quelque chose de plus intelligent le contrôle. Et ça, c’est vraiment une mauvaise nouvelle parce que ça sous-entend que tout ce que ce mal contamine se retrouve connecté à une sorte de réseau central. Pour reprendre les termes d’un criminel que j’ai jadis capturé : ça pue la merde. Et c’est hostile parce que ça charge en direction de Sarela et Myrianova. Évidemment, mon bras droit se met devant Sarela pour la protéger et elle décroche de son dos un gros bouclier en métal, style forces anti-émeute. Le machin pèse une tonne, c’est ultra lourd à transporter ce machin!

Mais c’est pratique. Le bouclier stoppe net la charge de la bestiole. Contrôle partiel alors. C’est l’intelligence primitive d’un animal ça, charger sans évaluer le risque. Tant mieux dans ce cas. La créature cybernétique pousse une sorte de hurlement et tente de repasser à l’attaque mais elle ne sait pas à quoi elle se mesure. Par le temps qu’elle reprenne de la distance pour charger à nouveau, notre chef d’équipe invitée aura eu le temps de passer à l’action. Allez Sarela. Montres aux autres de quoi tu es capable. Et si ça dégénère, j’ai une balle avec le nom de cette chose prête à lui transpercer la cervelle. Je ne prends jamais de chances pour ce genre de cas. Le combat est notre vie, en partie un gigantesque jeu… Mais on ne parie pas avec la vie de ceux sous sa responsabilité. Et si notre ennemi invisible se pointe si tôt dans la partie… Ça veut dire que nous ne sommes certainement pas au bout de nos peines. Tant mieux. Si la balade avait été ennuyante, j’aurais été déçue…


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mer 28 Aoû - 12:22
Suite aux informations que je lui ai transmises, Viveka a décidé de s’adapter en allant vérifier de quoi il s’agissait, c’est-à-dire en envoyant Myrianova et moi pour éliminer la menace, oui parce que pour moi il s’agit d’une mission d’élimination plus que de reconnaissance. Je vais enfin pouvoir observer ces saloperies, pas que ça m’enchante, mais si je pouvais savoir à peu près à quoi nous allions avoir affaire, ça serait pas mal de le faire avant de tomber sur une horde de ces choses, adaptation tout ça.

En s’approchant, on finit par voir la créature que détectait le senseur, de là où on est, la créature semble normale, malgré sa posture qui est tout de même assez étrange. Quand elle se retourne, elle semble tout à coup beaucoup moins normale, c’est assez moche ce qui lui est arrivé, mais ça donne un aperçu de ce qu’on risque et de ce qu’on va croiser. La créature nous charge et Myrianova se place devant moi avant de déployer un lourd bouclier.

Tandis que Myrianova stoppe la charge de la créature avec son bouclier, de mon côté je remplace l’un de mes blaster par mon pistolet lourd Verpine. J’attends que la créature se prenne le bouclier et recule un peu pour se préparer à attaquer à nouveau, pour me décaler sur le côté, histoire de pouvoir voir ma cible et la mettre en joue. J’ajuste mon tir avec mon pistolet Verpine et je tir, mon projectile perfore de part en part la tête de la créature. Je la garde en joue jusqu’à ce qu’elle s’écroule par terre et ne bouge plus, je ne veux pas prendre de risque, au moindre soubresaut je lui en remets une.

Une fois que je suis sûre que la créature est morte, je m’avance afin de l’observer plus en détail, Aurore fait également des analyses de ce qu’on a devant nous.

Tu en penses quoi ?

C’est fascinant et effroyable à la fois.

Fascinant ?

Oui, l’action des nanorobots sur son corps est quelque chose que j’étudierai bien de plus près.

Il y a des chances que je finisse dans le même état, tu auras tout le temps de faire tes études après.

Non merci, je te préfère ainsi.

Je souriais, même si personne ne pouvait le voir, avant de reprendre.

Sinon, des choses intéressantes sur ces créatures ?

Comme tu as dû t’en rendre compte, les nanorobots ne font que modifier la créature et en prendre le contrôle, si tu lui fais des dégâts qui la tueraient en temps normal, ça va l’arrêter. Après, il est possible que certaines des créatures aient été modifiées pour être plus résistantes.

Je prenais note de ces informations et me préparais à reprendre la route, le senseur ne semblait pas avoir souffert suffisamment pour le rendre inopérant. La menace étant éliminée, nous allions pouvoir reprendre la route vers notre objectif, même si désormais il fallait s’attendre à être attaqué à tout moment.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Mer 28 Aoû - 14:54
Bon, pas de morts. Pas de blessés. Aucune autre mauvaise surprise pour le moment. Je ne vais clairement pas m’en plaindre. Tout le monde a gardé son calme. Tout le monde est resté professionnel. C’est exactement ce à quoi je m’attendais de ceux qui prennent part à cette opération avec moi. Nous nous remettons en route, tous les sens aux aguets et étonnamment, aucune autre complication jusqu’à notre arrivée devant le complexe. Comme si en fait, on nous avait déroulé un pseudo tapis rouge. Un piège? Je mettrais ma main au feu sur cette théorie. Le seul problème avec les pièges c’est qu’ils sont globalement inefficaces sur les Mandaloriens. Nous sommes parés à pratiquement toutes les éventualités. Dont les périls mortels. Surtout les périls mortels. Franchement, c’est notre pain et notre beurre, défier la mort sur une base quotidienne…

La présence d’excroissances métalliques est extrêmement forte ici, avec cette portion de la planète qui ressemble à une conserve explosée, comme si elle avait été forcée de l’intérieur, incapable de contenir plus longtemps… Quoi que soit cette merde. On sait que ça implique de la nanorobotique et à priori, ça utilise la matière ambiante pour croitre mais en dehors de ça… Nous n’en savons pas plus pour le moment. Prudence, prudence et encore prudence. Je ne serai pas responsable de la mort de mes équipes par grossière négligence et comme il se doit, en tant que cheffe de cette mission, je prends les devants. C’est moi qui ouvre la marche. Je n’ai pas peur de mettre ma vie en danger pour protéger les miens. Contrairement à certaines factions, les leaders sont au devant du danger, pas cachés derrière dans un bunker fortifié à donner des ordres. Tas de pleutres…

Les senseurs continuent d’envoyer des données erratiques. Je n’aime vraiment pas ne pas savoir ce qui nous attend. On me dira que se fier à la technologie est une forme de faiblesse, ce avec quoi je suis d’accord… Mais je ne suis pas non plus dépendante. On va faire ça à l’ancienne alors. Et même si ce n’est pas l’approche la plus diplomatique qui soit, je donne les instructions suivantes. Quoi que ce soit qui approche doit être considéré comme hostile. Ne pas se laisser avoir par des gémissements ou des pleurs. Si l’intrus semble Mandalorien, user d’une façon secrète de s’identifier, établie précédemment en espace mandalorien. Et surtout, surtout, s’ils reçoivent des ordres sur notre canal de communication, vérifier ces derniers avec les codes que nous avons établis avant le lancement de la mission. On va mettre toutes les chances de notre côté.

Sarela couvrant mon flanc gauche, nous sommes pratiquement côte à côte quand un mouvement me fait réagir avant même que mes implants n’identifient la menace. On ne devient pas chef de clan et on n’attend pas mon grade dans les super commandos sans un excellent instinct. Je me jette sur elle et la seconde suivante, une explosion nous secoue et le plancher s’effondre sous nos pieds. Si j’attrape l’enfoiré du camp d’en face qui nous a tiré au lance-roquette, je vais lui faire manger un détonateur thermique. Je me relève, légèrement sonnée et je tends ma main à Sarela pour l’aider à se relever. Autour de nous, la vision est loin d’être agréable. Il y a des squelettes difformes et présentant des excroissances métalliques anormales, comme autant de sujets tests et expérimentations ratées. Choix volontaire de l’ennemi ou accident plus ou moins fortuit?


« C’est ce genre de merde qui fait qu’une partie de la galaxie est terrifiée par l’idée de cybernétique. Toi, ça va? On a eu de la chance, quoi que ce soit qui nous ait tiré dessus n’est pas très efficace avec ce genre d’armes. La roquette a clairement manqué son coup autrement nous serions bien plus amochées. Est-ce que tu as un lien com avec le reste de l’équipe? J’ai l’impression qu’on tente de nous isoler… »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 29 Aoû - 16:57
Étrangement, nous n’avons pas eu d’autres contacts avec des hostiles avant d’arriver au complexe, c’était assez étrange. En tout cas, plus on se rapprochait du complexe plus l’environnement prenait des allures inquiétantes, Aurore s’en donnait à cœur joie analysant tout ce qui passait à sa portée, mais plus on se rapprochait du complexe, plus elle retrouvait son calme, elle savait qu’on s’approchait du danger et que je n’avais pas besoin d’être déconcentrée. Désormais, elle tentait d’exploiter les données émises par les senseurs et cherchait à les rendre plus fiables, pour le moment elle faisait chou blanc.

Viveka de son côté montrait l’exemple en ouvrant la marche, c’était toujours plus galvanisant un chef qui menait ses hommes depuis le front et en première ligne. Je me suis toujours demandé comment les soldats de l’Empire, de la République ou encore du Consortium faisaient pour accepter de suivre un chef qui les envoyait à la mort sans prendre le moindre risque en restant bien tranquille dans son bunker et qui en plus se permettait parfois de les juger sur leurs compétences. Enfin, en vrai, j’ai peut-être la réponse, ce ne sont pas des mandaloriens.

Je couvrais le flanc gauche de Viveka lorsque celle-ci me saute dessus, elle a d’excellents réflexes, moi je me rends compte de ce qu’il se passe à très peu de temps avant l’explosion de la roquette qui nous a été tirée dessus. Le sol s’effondre alors sous nos pieds et je tente de me rattraper t’en bien que mal, mais je m’écrase tout de même lourdement sur le sol. J’attrape alors la main que me tant Viveka pour m’aider à me relever.

Tu n’as rien.

Bon, Aurore a déjà fait un diagnostic visiblement. Quant à moi, je prends conscience de mon environnement et c’est… Macabre, je plein tous ces types qui ont servi de cobaye, mais je ne suis pas là pour m’apitoyer sur leur sort. En tout cas, je suis bien d’accord avec Viveka, ce n’est pas le genre de truc qui met les gens en confiance.

« Oui, moi ça va. »

Je tente alors de contacter les autres grâce à mon comlink, mais je n’entends que de la friture, fait chier.

Mon comlink est endommagé ?

...

Négatif, j’ai l’impression que les communications sont brouillées.

Une superbe nouvelle à annoncer... surtout que j’ai l’impression d’entendre des tirs au loin, nos camarades ont engagés le combat avec l’ennemie ? C’est fort probable.

« Je n’ai aucun lien avec les autres, les communications sont brouillées. »

Je jette un nouveau regard à la pièce, j’aperçois alors une porte au fond, il y a peut-être moyen de passer par là, il y a des chances qu’on puisse s’enfoncer plus profondément dans le complexe grâce à cela. Je demande alors à Aurore de tenter de déterminer notre position dans le complexe grâce aux archives que Viveka nous avait présentées plus tôt.

« On tente de remonter ou alors on continue par cette porte ? » Je dis en pointant la porte que j’ai vu plus tôt. « Aussi, si on arrive à contacter les autres d’une manière ou d’une autre, on pourrait s’enfoncer plus profondément dans le complexe en faisant passer tout le monde par là. » Ce coup-ci je pointe le trou dans le plafond. « Le problème c’est que pour sortir ça risque d’être plus compliqué et vu qu’on n’aura pas éliminé les menaces sur notre chemin, parce qu’on aura prit un raccourcit, on pourrait bien être submergé de toute part, cependant, ça pourrait nous permettre justement de les attaquer depuis une direction inattendue et surtout tentée d’éliminer la menace rapidement. »
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 29 Aoû - 18:10
Le gout du risque ne tarde pas à se manifester et bien que je puisse souvent être la première à prendre les armes pour défendre les miens, la prudence s’impose. Stratégiquement, diviser nos forces, Mandaloriens ou non, est irresponsable. Nous avons bien plus de chances de nous en sortir en faisant front commun. Pour remonter… Quel Mandalorien digne de ce nom n’a pas de propulseur dorsal? C’est simplement une affaire de naviguer efficacement pour ne pas percuter bêtement un rebord acéré. J’ajoute que si l’ennemi brouille nos communications, se séparer n’est pas seulement imprudent mais potentiellement suicidaire. Je ne serai pas celle qui aura signé l’arrêt de mort des guerriers sous sa charge. On remonte. On se regroupe. Et on ne joue pas le jeu de l’ennemi. Et si on joue, ce sera selon nos règles et nos règles seules.

Vous pensez réellement que je vais être le bouffon de l’ennemi? Hors de question. Je communique mes intentions avec Sarela et j’ai l’impression qu’en quelque part, l’ennemi nous écoute ou nous observe car soudainement, la porte repérée par la jeune guerrière s’ouvre avec fracas et ce qui a probablement jadis été, il y a des décennies de cela, un être humain, entre. Donc… L’ennemi n’a pas besoin de matière organique vivante pour fonctionner, visiblement car ce truc est plus ossements qu’autre chose. Je veux dire, avec la décomposition et tout, il ne reste plus grand-chose à part les excroissances et ce qui semble avoir remplacé, artificiellement, ses organes vitaux. Ce qui veut dire que… Je me retourne rapidement avant de donner un coup de pied dans le reste de cobaye le plus proche. La saloperie s’apprêtait à me poignarder! Tentative futile mais…

L’acier mandalorien est sans conteste parmi les meilleurs alliages de la galaxie. Il faudra plus qu’une excroissance métallique pour passer au travers. D’ailleurs, à bien y penser je… Oh non. Évidemment. Si nous sommes séparés, capturés et assimilés par cette chose, elle disposera alors potentiellement d’un des secrets les mieux gardés qui soient. Voilà pourquoi Sarela et moi avons été séparées du groupe. Elle, tête brûlée, moi, leader prête à se sacrifier sans hésitation. Et quand je regarde le « trou » par lequel nous sommes tombés? Une partie des restes des cobayes sont en train de le reboucher, nous forçant, temporairement du moins, à adopter l’approche la moins tactique. Ce n’est pas ce qui va m’arrêter… Nous arrêter. Arme en main, je m’apprête à faire un carnage dans les forces ennemies car le premier « soldat » a été rejoint par plusieurs de ses potes.


« Sarela, m’accorderais-tu cette danse? »

Sans réellement attendre de réponse, j’engage les hostilités. Nos adversaires ne sont pas de chair et de sang et donc ne reculeront pas à cause de la douleur et seront moins sujets à être « handicapés » par nos attaques. Cela ne veut en rien dire qu’ils sont en position de force malgré leur nombre. Il y a une raison pour laquelle les Mandaloriens sont les meilleurs guerriers de la galaxie. Et nous allons le prouver une fois de plus. Je ne sais pas comment ça se passe en haut mais j’ai cru entendre Myrianova pousser une beuglante, ce qui veut dire qu’elle mène la charge et que je ne voudrais pas être le camp d’en face. C’est une force de la nature, une fois lancée, celle-là. Et c’est une très bonne chose d’ailleurs. Son rôle n’est pas d’éliminer un obstacle, c’est carrément de le pulvériser. Le travail de précision, c’est pour moi. D’où l’efficacité de notre duo…


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 29 Aoû - 19:31
La réponse de Viveka ne tarde pas et me paraît tout à fait logique, je me sens même un peu idiote avec la proposition que j’ai faite plus tôt, mais bon, ce n’est pas pour rien que c’est elle la cheffe de l’opération et pas moi, outre le fait que je suis une invitée et qu’elle est Al'verde bien sûr. Cependant, je n’ai pas vraiment le temps de me préparer à remonter à l’aide de mon jet-pack que la porte que j’ai vue plus tôt est défoncé par une créature des nanorobots… Créature qui semble être dans cet état depuis longtemps d’ailleurs.

Tu m’as dit quoi plus tôt ?

Oui bon, d’accord, il semblerait que mes conclusions soient légèrement erronées.

Les cobayes autour de nous commencent à s’agiter eux aussi, de plus celui qui a fracassé la porte est rejoint par des petits camarades tandis que le trou par lequel nous sommes entrés est en train de se faire colmater… Génial… Je me prépare au combat, blaster en main.

« Avec plaisir »

J’ouvre alors le feu sur les créatures, je compte sur Viveka pour couvrir mes arrières, tandis que je me charge de couvrir les siennes bien sûr. Je parviens tant bien que mal à les tenir en respect, il faut dire qu’ils sont plutôt nombreux, je suis même obligé d’en repousser certains à coups de pieds.

ATTENTION EN HAUT !

À peu près au moment où Aurore me dit ça, j’aperçois que certaines créatures ont grimpés sur les rebords et s’apprêtent à se laisser tomber sur nous. Alors, Aurore est bien sympa, mais ça ne sert à rien si on a le même temps de réaction. Je tire alors sur les hostiles qui se jettent sur nous, j’arrive à m’occuper des deux qui allaient tomber sur Viveka, néanmoins, les trois autres me renversent et me bloquent au sol, je ne peux plus bouger, l’un d’eux semble tenté, tant bien que mal, de m’enlever le casque. Heureusement que j’ai un implant neural mandalorien, sans ça, je n’aurais pas me sortir de se guêpier sans aide, les créatures étaient plus lourdes et forte que ce à quoi je m’attendais et je n’arrivais pas à bouger, cependant, grâce à cedit implant, j’ai pu activer mon lanceur multifonction du bras droit.

Je tirais donc un projectile électrique qui désactiva la créature me bloquant le bras le droit, grâce à cela je pus attrapé le sabre laser qui était accroché à ma ceinture et je m’en suis servi pour me dégager complètement du premier, puis des deux autres créatures, je me redressais alors rapidement et tranchais les autres hostiles à ma portée.

Ils n’ont pas eu le temps de faire une brèche, tu es sauvé… pour le moment.

« Heureusement que j’ai gardé ce sabre. »

Récupérer mes blaster était trop risqué, ils étaient au sol, alors je m’occupais des créatures qui s’approchaient de trop près. Pour pas qu’on nous refasse le même coup, une nouvelle fois grâce à mon lanceur multifonction, je tirai une roquette sur les créatures qui se trouvaient au plafond, libérant le trou qui avait été bouché, du moins pour le moment. De nouvelles créatures continuaient de se déverser dans la pièce, on ne pouvait pas rester là, j’eus alors une idée.

« J’ai des détonateurs thermiques, je peux faire sauter cette pièce et tout ce qui s’y trouve, par contre, il va falloir sortir rapidement ! »
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 29 Aoû - 20:39
Comme je le suspectais, notre mystérieux adversaire n’a pas la moindre once d’honneur. S’il doit nous submerger, il nous submergera. S’il doit user des pires stratégies, il le fera. Je sais déjà que pour moi, il n’y aura pas de pitié. Quiconque bafoue l’honneur ne mérite pas une mort s’inscrivant dans ce principe phare de ma culture. De notre culture. Nous sommes Mandaloriens, après tout. Mais en même temps, si notre adversaire n’est pas de chair et de sang, peut-être est-il incapable de ce genre de comportements. Ce n’est certainement pas une excuse mais cela permet de se préparer mentalement à ce qui va suivre. Après, naturellement, après avoir éliminé nos adversaires du moment. Ils sont nombreux et bien vicieux mais ils n’ont jamais rien affronté comme nous. Et avec un peu de chance, ils n’auront plus jamais cette chance non plus.

Chose certaine, j’ai bien fait de choisir Sarela pour couvrir mes arrières. Elle a abattu ceux qui sont grimpés au plafond avec toute l’efficacité qu’on attendrait d’une guerrière mandalorienne. Sans elle, je me serais probablement retrouvée en mauvaise posture. Je ne dis pas que ces saletés m’auraient eu, loin de là. Il faudra considérablement plus coriace que ça pour y parvenir. Mais limiter considérablement mes facultés de combat? Assurément. Je suis plus du genre à faire du « un contre un » dans ma façon d’opérer. Je suis un scalpel, un instrument de précision. Quand nous reviendrons à notre point de départ? Elle va voir ô combien je suis une artiste avec un fusil pour tireur d’élite. Une rumeur tenace prétend que j’ai déjà enlever toutes les pétales d’une fleur avec l’arme en question. Ridicule, quand on y pense mais bon. Que les gens disent ce qu’ils veulent.

La première vague neutralisée, j’ajuste mon propulseur dorsal et je donne le signal de départ. Nous allons rejoindre le reste de notre groupe même s’il faut éliminer un millier de ces choses. Et je fais savoir à Sarela d’économiser ses explosifs. Mon instinct me dit qu’on va en avoir besoin bien plus tôt que tard et exploser la salle, bien que stratégiquement intelligent, ne coupe pas toutes les options de l’ennemi. Plus encore, nous ne savons pas dans quel état est cette installation. Une explosion aux niveaux inférieurs pourrait causer des problèmes à notre équipe en surface. Et je sais que Myrianova a la rancune tenace quand on la prive d’une mise à mort… Et elle qui tombe dans un trou à cause de nos actions va la mettre en beau pétard. J’aime son style. À Sarela, j’entends. Elle réagit vite. S’adapte bien. Et elle a un bon esprit tactique.

Bonne technique de mêlée, aussi. Je ne suis pas fan des sabres laser, plutôt de ceux qui les manient mais elle n’utilise clairement pas le style classique des utilisateurs de la Force. La technique, c’est joli sur le papier. Dans la vraie vie, étudiez suffisamment la façon de se battre de vos adversaires et vous trouverez tous les défauts de la cuirasse. Sarela se bat pour vivre. Pour pouvoir mener un combat de plus. Ça, c’est faire honneur à sa culture. Vous remarquerez que je n’ai pas dit survivre. J’ai dit vivre. Survivre implique de subir plus qu’on agit. Ce qui n’est pas le cas de la jeune femme. Clairement pas. C’est presque dommage qu’elle ait déjà un clan, je l’aurais bien adopté dans le mien, sinon. Elle a beaucoup de potentiel et sculpter une nouvelle génération de guerriers est un noble objectif pour n’importe quel chef de clan. Il faut toujours penser à ce qu’on laisse derrière soi.


« Ça va, rien de casser? Très bonne technique, en passant. Les autres ne sont pas bien loin, on va se regrouper avec eux. Ce sera à mon tour de te montrer ce que je sais faire sur le terrain. Sans me lancer de fleurs, je suis une virtuose avec un fusil de précision entre les mains. Tu vas avoir un rôle un peu différent. Myrianova en première ligne. Moi en arrière ligne et toi au centre pour faire le lien. Assiste qui a le plus besoin d’aide. Et ne le lui dis pas mais je paries que Myrianova va avoir besoin de plus d’aide que moi! »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 29 Aoû - 22:47
Il est vrai que mon style avec un sabre laser ferait se retourner dans sa tombe n’importe quel maître d’armes, après, ce n’est pas une arme dont j’ai l’habitude de me servir, ma technique paraîtrait bien plus professionnelle, si on peut dire ça comme ça, lorsque j’utilise ma beskad. Enfin bref, là n’est pas le sujet, Viveka a décidé qu’il était temps de sortir de là, de plus, il vaut mieux que j’économise mes explosifs, très bien, je vais faire ainsi. J’éloigne les créatures les plus proches avec le sabre laser avant de l’éteindre et de le replacer à ma ceinture, je récupère ensuite aussi vite que possible mes blaster et décolle grâce à mon jet-pack.

Arrivé en haut, Viveka me demande si je vais bien, je lui fais alors signe que oui. Je fais vite fait une vérification de mes blaster pour m’assurer qu’ils n’ont pas été endommagés et qu’ils sont toujours utilisables, et ce tout en écoutant Viveka, j’ai d’ailleurs fini avant elle. Il me faudra donc assister celle qui en aura le plus besoin, très bien, je ferrai de mon mieux.

« D’accord, et j’ai hâte de voir ça ! »

C’est vrai quoi, j’apprécie voir les gens laisser s’exprimer leurs talents, alors si elle est aussi douée qu’elle le prétend avec un fusil de précision, ça promet d’être intéressant ! Nous partons donc à la recherche de nos camarades. On les trouve assez vite, ceux-ci sont aux prises avec l’ennemie, notre arrivée permet de prendre à revers une partie des créatures qui les assaillent, et même si vu qu’on vient de les aider je pense qu’il n’y a pas besoin, je fais tout de même les signes convenus pour signaler qu’on est dans le même camp.

Après quelques échanges avec les autres et après avoir éliminé les créatures qui attaquaient, on reprend la progression. Je rengaine mes deux blaster et prend mon fusil à accélération magnétique Verpine, une arme sympathique à moyenne portée, à courte aussi, mais elle reste tout de même moins maniable que mes blaster dans ce cas là. Je me place comme prévu, m’assurant que tout va bien, que ce soit autant du côté de Viveka que celui de Myrianova. À partir de là, mon travail consiste principalement à éliminés les adversaires qui pourraient s’attaquer aux flancs de Myrianova, qui est un véritable char d’assaut soit dit en passant, et ceux que Viveka n’élimine pas, d’ailleurs, je crois qu’elle n’a loupé aucun de ses tirs, ils ont tous éliminé leur cible.

Nous continuons donc à progresser lorsque tout à coup, une énorme créature, je n’ai aucune idée de ce que ça pouvait bien être avant, tente de s’en prendre à Myrianova de flanc en détruisant un mur, j’ai alors le réflexe de lui tirer une roquette, cependant, pour qu’elles puissent être utilisé par mes lanceurs multifonctions, elles sont plus légères que les roquettes "classiques", elles ne sont pas assez puissantes pour abattre la bête, seulement la blesser et l’arrêter dans son élan, mais c’est juste ce qui faut pour que Viveka se charge de son cas. Par contre, un flot de créatures se déverse par cette brèche, je mets alors un genou à terre pour me stabiliser et je commence à tirer en rafales, bien sûr, je ne tire par en continu, je fais de courtes rafales histoire de ne pas perdre trop de précision. Malheureusement, seul je ne suffirais pas à éliminer toutes ces créatures.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Ven 30 Aoû - 4:27
Le fusil de précision verpine. S’il existe bien une arme dans cette galaxie avec laquelle je pourrais tomber en amour, c’est bien celle-là. Celui en ma possession est autant sinon plus précieux que mon armure mandalorienne et j’en prend soin, rituellement, à chaque jour, sans jamais en manquer un. C’est une arme qui m’a rendu de nombreux services et qui m’en rendra encore bien d’autres. Comme en ce moment. Un tir. Un mort. Simple. Efficace. Mortel. Je suis efficacité. Je suis précision. Je suis létalité. Le monde autour de moi semble cesser d’exister. Il n’y a que deux choses. Moi et ma cible. Si Viviana est une force de la nature, je suis l’incarnation de la mort, l’ultime souffle avant une éternité de repos. Je suis une artiste et le champ de bataille est ma toile. Et l’ennemi n’apprécie pas notre ténacité ou notre grande expertise. Très loin de là je dirais.

Il nous envoie d’imposantes créatures et nous connaisson notre première perte. Un membre d’un autre clan, recruté pour la mission, qui eu plus de courage que de jugement et qui périra, écrasé par une partie du plafond après avoir tiré de bien trop prêt avec une roquette un imposant adversaire. Sa mort sera vengée. Sa mémoire honorée. Mais en même temps, son imprudence servira d’exemple à tous. Même si notre ennemi est brutal et stupide, ce n’est pas une raison pour prendre des risques inutiles. Les membres de mon clan savent très bien à quoi s’en tenir. Rigueur et discipline sont de mise chez les miens. Oui, nous sommes de sacrés fêtards., Mais il y a une place pour chaque chose. Nous travaillons ensemble. Myrianova, par exemple, vient de percuter une créature qui doit faire la taille d’un reek, permettant ainsi à Sarela d’éliminer la menace de quelques tirs bien placés.

Dix mètres plus loin, une des créatures s’est arraché un bras et l’a lancé en direction de Sarela… Et en plein « vol », le membre s’est animé d’une vie propre et avant de voir ce qui se passera s’il y a contact, je le pulvérise d’un tir quasiment impossible. Le projectile est passé si près du casque de Sarela qu’elle a dû sentir le déplacement d’air. Elle n’est pas Eldar mais je ne vais pas la laisser périr pour autant. Surtout que le combat va demander énormément de chacun d’entre nous. C’est un test d’endurance. Pendant près d’une heure, vague après vague, l’ennemi a tenté de nous submergé mais nous avons tenu le coup. Au total, un mort. Deux blessés. Et je crains qu’il faille les exécuter parce que je ne suis pas médecin et la nano peste est en train de les infecter. Rapidement de surcroit. Soit par miracle on trouve un remède rapidement, soit on trouve un moyen rapide de les achever.

Je convoque les chefs d’équipe. La mission est bien plus complexe qu’initialement anticipé. Nos communications ne sont pas rétablies. Une partie des lieux a été complètement « refaite » par ce mal nanorobotique et à ce train, nous risquons de manquer de guerriers ou de munitions avant le camp d’en face. Un Mandalorien n’abandonne jamais mais il sait opérer un repli stratégique si nécessaire pour mieux attaquer. Je veux des idées. Des suggestions. Des plans. Je refuse de laisser cette chose qui commande à ces saletés le plaisir de vaincre les Mandaloriens. Nous ne connaitrons pas le déshonneur aujourd’hui. Tout le monde a le droit de donner son opinion. Mandaloriens. Droïdes. IA. Quiconque a quelque chose à proposer est plus que le bienvenue car l’heure est grave. Pendant que nous faisons le point, l’ennemi rassemble ses forces… On en entend d’ailleurs les échos…


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 7 Sep - 3:34
Le combat continue, l’ennemie tente de nous submerger en nous envoyant des vagues de créatures, malheureusement pour lui, nous sommes des mandaloriens, notre peuple à résisté aux Yuuzhan Vong, alors ce n’est pas cette nanopeste de pacotille qui va nous faire céder ! Bon… En vérité elle nous mène tout de même la vie dure, et même si nous sommes doués et tenaces, nous subissons notre première perte et avons également quelques blessés. De mon côté cependant, je n’ai pas vraiment le temps de m’occuper de cela, comme n’importe lequel d’entre nous en fait. On fait un bon travail d’équipe je trouve, on est plutôt efficaces.

Je crois que Viveka m’a sauvé la vie, enfin, je ne sais pas ce qui allait se passer si ce truc m’avait atteint, mais je ne veux pas savoir. Le tir était vachement impressionnant ceci dit, il est passé très près, ça prouve une nouvelle fois sa valeur avec cette arme. Par contre, la bataille s’éternise et on ne progresse pas bien vite et Aurore ne m’aide pas trop, ça ne me gêne pas spécialement, je ne suis pas dépendante de ses observations, conseils, etc, mais ça me fait bizarre qu’elle reste autant silencieuse. Justement, elle profite d’une légère accalmie pour m’expliquer qu’elle est en train de chercher une solution à notre problème, laquelle ? Ça, elle n’a pas pris le temps de me le dire.

Finalement, Viveka ordonne un repli stratégique et convoque les différents chefs d’équipes afin de tenter de mettre en place une stratégie. Plusieurs propositions sont faites, certaines plus censés d’autres, mais le fait est qu’on a rien de vraiment concret, moi-même là je n’ai aucune idée de comment on pourrait inverser la tendance. Finalement, c’est cette chère Aurore qui me demande si elle peut s’adresser aux autres, ça me surprend, ce n’est pas son habitude, mais si elle a une idée, qu’elle ne se gêne pas.

« … J’ai quelqu’un qui aimerait proposer quelque chose. »

« Salutation, je suis Aurore, l’IA de Sarela. Je vais aller droit au but, j’ai peut-être un début de solution. J’ai réussi à déterminer la provenance du signal contrôlant les nanorobots et donc les créatures. »

Sarela, tu peux sortir ton communicateur holographique ?

Bien sûr.

Je faisais donc ce qu’elle me demandait et lorsque je l’allumais, un plan du complexe, du moins, celui qu’on avait lors du briefing initial s’afficha, il y avait deux points sur celui-ci.

« Bien, nous sommes donc ici »
L’un des points clignota à ces mots, Aurore avait un contrôle total sur l’hologramme. « Et notre objectif, ici » Ce coup-ci, c’est le second point qui clignota. « La configuration des lieux a été légèrement modifiée, donc j’ai récupéré toutes les données que je pouvais pour en venir à ceci » Le plan se modifia, laissant apparaître de nouveaux passages ou contraire en condamnant certains. « Serte, c’est loin d’être le plus fiable, mais je ne peux pas faire mieux pour le moment. »

La première chose qui sautait aux yeux avec ce plan, c’est que le passage que nous tentions d’emprunter depuis tout à l’heure et qui était âprement défendu ne semblait pas être le chemin le plus direct et était également le plus facilement défendable, l’ennemie avait-il réussi à nous berner ou avait-il modifié les lieux de façon à ce que si nous avions de vieux plans nous tomberions dans son piège ? Probablement les deux. Cependant, Aurore n’avait visiblement pas terminé.

« J’ai également réussi à déterminer avec précision la fréquence du signal utiliser par l’ennemie, je pense donc pouvoir être capable de programmer des émetteurs sur cette fréquence de façon à perturber le signal adverse, cela devrait rendre inopérant, ou au moins perturber, les nanorobots et les créatures dans un rayon d’une dizaine de mètres autour de l’émetteur, ça devrait permettre de sauver, temporairement, les blesser et de créé des zones ''safe''. Cependant, plus on se rapprochera de la source du signal, moins ce sera efficace. »

« Voici donc ma proposition » Un trajet et un bouclier apparurent sur le plan. « Un groupe devrait se faufiler en empruntant ce trajet afin de frapper l’ennemie en plein cœur, oui ça nécessite de passer à travers quelques parois, l’autre groupe devra occuper l’adversaire et attirer le plus possible son attention afin de donner une chance à la première équipe de passer. Concernant les ''brouilleurs'', ils trouveront très certainement une utilité à vos yeux quelque soit le plan que vous choisirez, je pense. »

Aurore avait exposé son plan, à voir ce qu’en pensaient les autres, et surtout Viveka, c’est elle qui aurait le dernier mot.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 7 Sep - 18:20
Évidemment que ça grogne un peu. Je m’en serais doutée. Nous, Mandaloriens, sommes fiers de notre culture guerrière et dépendons plus de nos compétences martiales que de la technologie. Alors se faire proposer un plan par une machine… Ça en fait réagir certains. Pas les membres de mon clan parce que je leur ai appris que toute opinion peut avoir son importance. Ça n’a pas été facile, je pense entre autre à Myrianova mais à force de persévérer… Surtout avec Myrianova… Je suis arrivée à leur faire entrer dans le crâne que oui, nous sommes Mandaloriens mais que ça ne veut pas dire avoir réponse à tout. Et le plan proposé est solide. Bien pensé. D’accord, diviser nos forces ne me séduit pas des masses mais avons-nous réellement le choix? J’ai de forts doutes sur la question. De très forts doutes, même. Je sais déjà quoi faire, même.

S’il faut diviser nos forces, ce sera moi, Sarela et Myrianova et le reste fera la seconde équipe. Et pour être bien certaine que nos blessées ne se fassent pas consumer trop rapidement par ce mal, ils seront au centre de ce « champ protecteur » que nous allons créer. Pour ce qui est de l’équipe sous ma charge, nous n’activerons pas notre émetteur tout de suite. Mieux vaut garder l’effet de surprise. Ce qui veut dire que l’équipe la plus nombreuse va continuer de pousser pour prendre d’assaut notre route initiale pendant que notre trio fait un détour sans utiliser l’as dans notre manche. En fait je dis trio mais je devrais dire quatuor. On ne va pas négliger la participation de Aurore. Les ordres sont donnés. Les tâches divisées. Et moi, je deviens « invisible ». S’il faut traquer l’ennemi et user de subterfuge, il ne peut pas voir ce qu’il est incapable de détecter, pas vrai?

Auriez-vous déjà oublié que mon profil cybernétique est assassin? Parce que si oui, clairement, vous n’avez pas porté attention à ce qui s’est passé dans cette aventure. Je peux vous assurer que je ne vais pas rendre la vie facile à notre adversaire. Chacun d’entre nous va devoir faire usage de l’intégralité de ses capacités si nous voulons survivre. Mes droïdes m’auraient normalement accompagné mais ils sont pour mandat de protéger notre vaisseau. Vous pensez vraiment que je vais laisser le pilote, aussi mandalorien soit-il, seul? Bien sûr que non. Le tension est palpable malgré tout. Oui, nous sommes Mandaloriens. Mais un Mandalorien qui ne sait pas reconnaitre le danger, qui ne veut pas admettre que la peur existe et qu’elle est nécessaire en est un qui ne vivra pas longtemps. Chaque pas en est un en territoire ennemi. Chaque geste pourrait être dans l’intérêt de notre adversaire.

Chaque décision pourrait vouloir dire tomber dans son piège. La prudence est de mise. Pour le moment, notre avancée n’est pas entravée. Piège de l’ennemi? Erreur tactique? Manque de ressources à envoyer contre nous? Je ne sais pas. Mais je sais que tôt ou tard, nous allons avoir une mauvaise surprise. Je le sens. Appelez ça un sixième sens si vous voulez. Nous finissons par arriver dans une grande salle avec une sorte de balcon la surplombant. C’est sur le plan, c’est une salle pour les tests. Les « cobayes » dans l’arène et les superviseurs en haut. Vous voulez parier combien que le détour que nous avons pris a été planifié justement pour mener à des expérimentations sur les individus assez fous pour s’aventurer ici? Je ne dirais pas que je suis étonnée, loin de là. Juste que c’est arrivé plus tôt que je ne l’avais anticipé. Myrianova résument ma pensée : amenez-vous bande de lâches!


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Dim 15 Sep - 10:57
Les réactions de certains de mes compagnons concernant la proposition d’Aurore m’énervent un peu, heureusement que j’ai mon casque, ainsi, personne n’a pu le remarquer. Cependant, je comprends parfaitement leur réaction, moi même j’en ai eu des similaires, même si je savais à quoi m’attendre, au départ je prenais assez difficilement ses remarques et conseils, ce qui est assez hypocrite lorsqu’on y pense, parce qu’à côté j’avais R7 que j’écoutais et en qui j’avais parfaitement confiance, alors pourquoi ne pas vouloir écouter Aurore ? Je ne sais pas, enfin, le fait est qu’avec le temps je me suis mis à l’apprécier et à lui faire confiance. En tout cas, heureusement que Viveka n’est pas aussi fermée d’esprit.

Le plan d’Aurore est approuvé et les ordres sont données, de mon côté j’aide Aurore à préparer le champ protecteur, bon, en même je n’ai pas vraiment le choix. En tout cas, une fois que c’est fait, je me mets en position et j’attends le départ de notre petit groupe. Viveka disparaît, nous laissant Myrianova et moi, progresser vers notre objectif. Je suis le plan que m’affiche Aurore sur mon ATH, ainsi que ses indications. Nous arrivons à « l’entrée » du chemin alternatif, il s’agit d’un mur qui, sans aucun doute possible, a été créé ou modifié par les nanorobots. Ce n’est pas bête pour trompé ses adversaires, cependant, il reste assez fragile, on doit pouvoir passer facilement, le truc, c’est qu’il faut être discret pour le moment, alors pas question de le faire exploser ou de l’enfoncer. Je sors mon ouvre-boite Jedi, le sabre laser quoi, et je commence à découper une ouverture, ce qui ne me prend pas un temps incroyable, une fois terminé, le sabre retourne à ma ceinture, je me sers enfin du magnétisme que peux générer mon armure, afin d’enlever la plaque de métal sans la faire tomber sur le sol dans un bruit infernal.

Myrianova prend la tête et moi je lui emboîte le pas. L’autre côté est assez similaire à ce que nous avons déjà traversé, nous avançons prudemment, mais personne ne sembler chercher à s’interposer au départ. Après de longues minutes, nous arrivons finalement dans une grande salle, une sorte d’arène et pas besoin d’être un génie pour savoir ce qui se passait ici. Je cherche le passage suivant et je finis par le voir, une porte sous le balcon des superviseurs, on se dirige donc vers elle. Une fois arrivé au milieu de la pièce, la porte par laquelle nous somme entré se ferme, ou plutôt s’écroule vu la façon dans les excroissances métalliques se sont refermée sur elle. Je me prépare au combat, mais rien ne vient, ce qui contrôle ces créatures doit penser que ce n’est pas encore le bon moment.

Tout à coup, Aurore me dit stop, c’est un piège, il ne faut pas ouvrir la porte que nous voyons, car le piège est toute bête et si on ne regarde pas attentivement le plan, même en 3e dimension, on ne s’en rend pas compte tout de suite, mais en bas il s’agit d’une pièce dans laquelle on peut mettre des créatures assez imposantes, mais surtout il s’agit d’un cul sac, le véritable passage se trouve en haut, il faut passer par le balcon. J’en informe aussitôt Viveka et Myrianova.

« Le passage est là-haut apparemment. »

À ces mots, comme si les créatures avaient compris que leur piège ne fonctionnerait pas, surgissent tout à coup de tous les coins de l’arène, plusieurs portes se font défoncer déversant d’imposantes créatures. L’adversaire converge vers Myrianova et moi, ils n’ont pas détecté Viveka apparemment, heureusement on me dira, car s’ils avaient ce qu’il faut pour la détecter, ça deviendrait inquiétant. Ce qui se dirige vers nous à une apparence légèrement différente de ce que nous avons déjà croisé, c’est clairement les malheureux qui seraient passés par ici, pour certains, ils portent encore leurs armures et tiennent encore leurs armes. Malgré tout, il y a bien moins d’adversaires que ce nous avons déjà croisé sur l’autre « front », ce qui n’est pas plus mal et prouve que normalement, personne n’aurait dû passer par ici.

Pour ma part, je n’attends pas et ouvre le feu avec mes blasters dès que les créatures se révèlent à nous, le plus simple serait peut-être de monter directement et de laisser tout ce joli monde ici, après tout, il vaudrait mieux se dépêcher avant que les effectifs des créatures soit repositionner de façon à faire échouer notre commando. Tout ça pour dire que même si je ne veux pas refuser ce combat, on devrait tout de même y aller.

« Je pense qu’on devrait y aller, on n’a pas assez de temps pour s’occuper de ces conneries. Chaque seconde perdue est à l’avantage de notre ennemie ».

Oui, je ne doute pas une seule seconde de notre victoire dans cette pièce, cependant, comme je l’ai dit, c’est l’avantage de l’adversaire, plus on lui laisse de temps, plus ça lui laisse de temps pour se préparer à notre venu et surtout de tenter d’emporter d’autres de nos frères et sœurs qui se battent de l’autre côté.

Cependant, quelque soit la réponse qu’on m’ait donnée, plusieurs petites créatures fondent sur moi avec une grande vitesse, grâce à mes réflexes j’en abats plusieurs, en esquive d’autres avant de les fracasser à coup de pied ou de coude, mais ça ne suffit pas. Je m’en prends une, puis deux, après ça j’arrête de compter et tombe sous le choc, j’essaie de m’en débarrasser, mais rien à faire, on dirait qu’une masse grise se répond peu à peu sur moi pour tenté de m’enrober. En tombant, j’ai cependant pu apercevoir vaguement quelque chose sur le balcon au-dessus de Myrianova et moi, quoi ? Aucune idée, je n’ai pas eu le temps de bien voir.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Dim 15 Sep - 18:57
Il faut au moins donner cela à notre adversaire : il sait s’adapter. Devant l’échec de créatures plus grosses ou de créatures de taille normale mais ne disposant clairement pas de notre talent, il a décidé d’envoyer quelque chose de petit et nombreux pour nous submerger, comme de la vermine, si vous préférez. Contre Myrionava, qui est considérablement plus solide sur ses jambes, ce n’est pas particulièrement efficace. Enfin. Pas au début. Par contre, quand elle se porte à la défense de Sarela, là, elle s’expose davantage et je pense que c’est ce que notre adversaire veut. S’il réussit à neutraliser mes deux alliées, je vais me retrouver seule. Je ne dis pas que je serais incapable de réussir. Simplement, plus on a d’alliés compétents, plus la mission a des chances de succès. C’est de la logique élémentaire. Et puis du reste, on ne laisse pas ses frères et sœurs derrière.

Le problème, pour ma part, reste qu’agir trop directement révèlerait ma position. Ceci dit, la mobilité faisant partie de mon style, ce sera une question de minutage. La petitesse de ces entités indiquent qu’elles ont été assemblées à la va vite pour répondre à un besoin spécifique, ce qui présuppose qu’elles auront de nombreux défauts structurels… À commencer par une bonne isolation aux IEM. C’est logique, quand on y pense : il y a tout un processus de calibration à prendre en considération et j’ajoute que nous avons un avantage de taille. Ces installations sont vieilles. Anciennes, même. Pour ne pas dire antiques. Quand bien même le maitre des lieux capturerait au fil du temps de nouvelles victimes, ce ne sera jamais suffisant pour comprendre les prodigieuses avancées technologiques dont la galaxie a disposé. À moins d’avoir travaillé dans le milieu.

Les grenades IEM de maintenant sont bien plus efficaces que celles des époques passées, y compris celle de la guerre des clones où la technologie a fait un bon en avant dans ce domaine. Les contremesures sont également plus raffinées, plus efficaces. Ce qui veut dire que même si Myrianova et Sarela sont touchées par l’impulsion en question, peut-être que les boucliers des armures vont prendre un coup et leurs armes vont être un poil plus capricieuses pendant un court laps de temps mais elles seront bien vivantes et l’ennemi, lui, aura été au moins momentanément neutralisé. Et nous pourrons continuer d’avancer. C’est le plan, dans la théorie en tout cas. Je me positionne, balance la grenade et chance aussitôt de position. L’ennemi n’aura pas manqué de remarquer d’où la trajectoire initiale du projectile est originaire. Une partie des créatures se jettent dans une large zone..

Mais je suis déjà loin. Tout au plus, Sarela aura les cheveux bien dressés sur la tête à cause de l’électricité statique mais sinon, elle va pouvoir se relever et continuer à se battre. Ou non. Se faire remettre debout par Myrianova qui l’a ramassée comme une poupée de chiffon. Quelles surprises nous attendent encore? Nous le suspectons toutes mais chaque seconde compte. Et là, nous perdons un temps précieux. Pas par incompétence. Mais bien parce que l’ennemi sait qu’on ne laissera jamais un des nôtres derrière. Et ça m’écœure presque de le dire mais notre plus grande force est, lentement mais sûrement, en train de devenir notre plus grande faiblesse. Peu à peu l’avantage va changer de main… Et ça, ça va devenir vraiment problématique. VRAIMENT problématique. Pour le moment, on fait avec les ressources à sa disposition… Et on s’assure de gagner. Et pour le moment?

Le score est au minimum 3 – 0 pour les Mandaloriens.


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 26 Sep - 21:49
Je me débats tout en lançant toutes les injures qui me passent par l’esprit, ces saloperies sont vraiment insupportable, j’en enlève une, elle est presque immédiatement remplacée par une autre, j’aperçois Myrianova qui semble tenté de venir m’aider, ce qui l’expose, ce n’est pas bon ça. Aurore tente certainement de trouver une solution, mais avant qu’elle trouve un quelconque moyen de résoudre ce problème, une violente décharge électrique, du moins c’est ce que je pense au début, même si j’arrive tout de même à comprendre que c’est une IEM, frappe les créatures et moi même.

Mes assaillants ayant été particulièrement affecté, je parviens à me dégager, mais Myrianova devait trouver que j’étais trop lente alors elle m’a aidé, enfin, elle m’a surtout levé comme si je ne pesais rien avant de me reposer sur mes deux jambes. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, même si l’IEM ne m’a pas neutralisé, elle a affecté mes implants, notamment mon implant neuronal, ça… Perturbe pas mal. Néanmoins, je suis bien assez lucide pour activer mon jet pack, manuellement bien sûr, vu que mon fameux implant ne s’est pas encore complètement remis alors je préfère éviter de prendre des risques inutiles, car ça serait particulièrement con que ça ne fonctionne pas.

« Merci »

Je disais cela une fois arrivé en haut, je trouvais que ça aurait été ingrat de ne pas le dire, même si ce n’est rien et que le plus dur reste à venir. Allez Sarela, reprends-toi ! Ce n’est tout de même pas cette grenade IEM qui va me mettre terre ? Aurore n’est pas complètement de retour, mais tout revient peu à peu à son état de fonctionnement normal. Contrairement à ce dont aurait pu s’attendre, il n’y a rien en haut, enfin, rien d’hostile, du moins pour le moment. Cependant, alors qu’on reprend notre route, j’entends un bruit qui ne me plaît pas, les créatures qui étaient en bas semblent tentées de nous suivre en escaladant la paroi, visiblement leur progression est lente, mais elles arrivent.

« Je sais que tout risquerait de s’effondrer, mais je peux utiliser un ou deux de mes détonateurs thermiques ».

Quelle que soit la réponse, je le ferrai, avancer, utiliser mes détonateurs thermiques ou autres, sauf peut-être ce qui serait du pur suicide inutile bien sûr. La sortie du poste d’observation où nous nous trouvons est juste en face de nous grande ouverte, on dirait presque une invitation à continuer. Je me demande ce que nous allons croiser plus loin, probablement quelque chose qu’il nous faudra tuer… Ou détruire, selon ce que c’est. Par contre, je jure que c’est bien la dernière fois que je me retrouve dans une situation pareil pour cette mission ! … Je ne devrais pas dire ça trop vite… Je ne sais pas encore ce qui va se passer.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Ven 27 Sep - 16:39
Vous savez quoi? Je la laisse utiliser les détonateurs thermiques. De un, ça va la défouler, de deux ça va ralentir nos ennemis et de trois, sérieusement, si ça peut laisser comprendre à notre adversaire qu’il nous tombe sur les nerfs… TANT MIEUX! Oh je ne dirais pas que j’ai un mauvais caractère, non. Une fois que nous avons changé de salle, j’en profite pour faire le point avec mes deux alliées. Je veux des suggestions, je veux quelque chose qui mette à profit l’ensemble de nos talents car laissez moi vous dire ceci : nous allons faire notre entrée en grand. En très grand même. Et butter pour de bon quiconque tire les ficelles ici. J’ai été trop gentille jusqu’ici. Je l’ai laissé vivre. Une erreur que je compte rectifier tout au plus dans l’heure à venir. Pas une minute de plus. Je suis toujours très enthousiaste quand vient le temps de mettre la main sur ma proie.

« Bon, mesdames, changement de plan parce que j’en ai marre d’être sur la défensive. Je veux connaitre les forces de chacun et là on se fait un plan. Un plan d’attaque. Et tant pis si on fonce droit dans un piège : on défonce et on va se frotter à la saloperie derrière tout ça. Je ne suis pas du genre à me laisser dominer, encore moins à me laisser manipuler. Nous avons tous des propulseurs dorsaux? Parfait. »

Non mais c’est vrai quoi. Depuis le début qu’on est obligé de faire tours et détours pour pouvoir progresser. Visiblement ça ne fonctionne pas, l’ennemi sait qu’on est là. S’il sait, plus besoin d’être subtil. Enfin moi si. Je vais rester invisible. Faisons quelque chose que notre adversaire n’aura pas prévu, au fond. Et comme je parle par le système de nos casques, j’espère qu’il ne peut pas espionner nos conversations. Ça me démange de lui en coller une à ce salopard, ce n’est rien de le dire. Dans le genre, ça me démange énormément. Je ne vais pas risquer la vie de mes guerriers pour jouer selon les règles de quelqu’un d’autre. Je vérifie mes armes, mes munitions, mon équipement. Tout est fonctionnel et prêt à l’emploi. Il est plus que temps de vraiment montrer de quoi nous sommes capables. Moi plus que les autres, en tant que chef de cette mission.

Ce n’est pas une affaire d’orgueil, attention. Des gens comptent sur moi. Des vies sont entre mes mains. Si je ne suis pas à la hauteur, je mets directement en danger tous ces gens. Et je ne vais clairement pas écrire dans l’histoire du clan que j’ai fait preuve de déshonneur en causant la mort de toute une équipe de fiers guerriers. Absolument hors de question. Et puis du reste, d’un point de vue plus réduit, Sarela et Myrianova méritent une mort bien plus glorieuse que de se faire transformer en monstre cybernétique. Si quelqu’un doit se sacrifier pour le groupe, ce sera moi. J’ai tenu tête à des Siths, Je ne vais pas courber l’échine devant une expérience ratée. Pas question. Et s’il veut danser, je le jure sur l’honneur de mon clan, on va danser et il va se rendre compte que c’est moi qui mène. Je ne suis pas du genre à laisser mon côté de leader de côté.


« Je ne vais pas vous mentir : je commence sérieusement à me demander ce qu’on va trouver au cœur de ce complexe. Tant qu’à prendre des risques, j’aime autant que ce soit moi qui en prenne le plus. Je serais une bien mauvaise cheffe si je ne ramenais pas au moins une blessure de ce combat à venir, non? C’est comme les tatouages dans certaines cultures, ça donne du caractère… »


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 5 Oct - 15:47
Vraiment ? Je peux le faire ? ! Ho oui, je vais me faire plaisir. Je me rapproche donc du bord avec un détonateur thermique dans chaque main, après avoir vaguement observé les créatures qui étaient en train de monter, j’en lance un au sol et l’autre au milieu des créatures qui sont en train d’escalader. Je recule alors d’un bond en arrière, juste avant l’explosion. Lorsqu’elle a lieu, le sol tremble et on entend clairement que quelque chose est en train de s’effondre.

« DANS TA GUEULE BÂTARD ! » putain, que ça fait du bien.

Une fois que tout est fini et que la poussière est retombée, je me rapproche à nouveau du bord. Je constate alors qu’il n’y a plus de trace des créatures, à part quelque cadavre gisant ici et là, il y a des débris partout et une partie du plafond et du mur droit de la pièce s’est effondrée, l’ensevelissant en partie, il n’y a désormais plus de menace immédiate qui pourrait venir de ce côté. Je reste cependant un poil inquiète, parce que de notre côté il n’y a pas eu trop de dégâts, mais j’espère que ça ne s’est pas effondré ailleurs, notamment sur nos camarades.

Après ça, je retourne auprès de Viveka et Myrianova et je suis parfaitement d’accord avec Viveka, alors je lui dis sans aucune hésitation ce que je pense être mes forces.

« Moyenne et courte portée »

Et les explosions

« … Et les explosions »

Et les strip-teases

« Et… »T’es sérieuse ?

Aurore m’affiche alors un smiley qui sourit sur mon ATH.



Sérieusement ? Tu crois que c’est le moment ?

Rho ça va, je tentais de détendre l’atmosphère.

Bref, après ça j’écoute Viveka et je pense comme elle pour le coup, enfin, pas pour tout son discours, elle revient avec une blessure si elle veut, moi avec ce qui a dans l’air, ça ne me tente pas trop, cependant, moi aussi je me demande ce qu’on va trouver au fond du complexe, j’espère que c’est quelque chose qu’on pourra tuer, ou faire exploser, au choix.

Bon, pour me faire excuser, j’ai refait le plan de l’installation, du moins, des environs, avec mes nouvelles analyses.

Merci.

Je le consultais alors, mais je ne le montrais pas aux autres avec mon communicateur holographique, il manquerait plus que ce qui gère cette installation l’apprenne. Paranoïa ? Oui, un peu.

« Aurore vient de me fournir un nouveau plan, on peut presque aller en ligne droite vers notre cible, il nous suffit de faire sauter quelques parois et… de traverser un long couloir qui doit être bien gardé vu que ça semble être l’un des seuls accès à l’endroit où se planque notre ennemie. »
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 5 Oct - 18:58
La suite de l’opération est simple. Myrianova s’est désignée comme un bulldozer et c’est ce qu’elle fait. En ligne droite, sans s’arrêter, elle défonce cloisons et ennemis entre nous et notre cible, assistée dans sa tâche, bien sûr, par Sarela. Je suis l’as d’atout. Ma contribution doit, pour le moment, être minimale. Et j’apprends que la deuxième équipe, en bons guerriers au sang chaud, a décidé de reprendre sa progression et qu’ils viennent d’exploser une espèce de chaine de production, ce qui va royalement faire chier quiconque s’attendait à se produire des renforts plus ou moins à l’infini. Nous sommes en train de reprendre l’avantage, lentement mais sûrement. Et je peux vous dire que ça me fait vraiment plaisir. Dommage qu’on ne puisse pas étrangler une machine. Je me serais fait vachement plaisir parce que cette saloperie le mérite… Et pas qu’un peu.

Même le couloir est de la rigolade pour des Mandaloriennes endurcies. Vous savez ce qu’on dit sur les femelles de l’espèce : plus dangereuses que les mâles. C’est pareil pour nous. Je ne dis pas que les Mandaloriens sont faibles. Je dis que les Mandaloriennes sont encore plus coriaces. Vous savez comment sont les gens à l’adolescence : souvent victime de leurs hormones. J’ai repoussé certains « candidats » trop entreprenant à coups de poings dans la gueule et à coup de flingue, des fois. Enfin bon. Ce n’est pas important. Ce qui est important c’est que nous sommes enfin sur l’offensive et avec l’avantage. Quand enfin nous arrivons au « cœur » des installations… Je suis bien contente d’avoir le mien bien accroché. Je ne sais pas si c’est l’équipe de scientifiques d’origine mais ces squelettes avec des implants cybernétique dont les bouches sont figées dans un cri d’effroi…

Disons que ce n’est pas ma décoration préférée. Et comme je m’en doutais, la « chose » qui nous accueille commence par des insultes. Pourquoi est-ce que ce sont toujours des insultes? L’imperfection de la chair, notre intellect limité, notre vision réductrice à court terme, notre incapacité à comprendre son grand projet… Machine ou organique, on dirait que les psychopathes ont toujours les mêmes arguments. La fusion de l’organique et de la machine : une idée complètement ridicule, en ce sens qu’il y a une différence entre des implants cybernétiques et garder le contrôle de sa personne et des implants cybernétiques qui vous contrôlent entièrement. Beaucoup moins fan de l’idée. Mais nous en sommes là. L’architecte de toute cette dévastation, de toute cette horreur. Personnellement, je commence à me dire que j’aurais dû amener plus d’explosifs. Beaucoup plus.

Ce qui me surprend, par contre, c’est que cette chose tente de convaincre Sarela et son IA. Comme quoi elle pourrait leur offrir tellement plus. Un univers de possibilités. Et quand Myrianova s’avance dans un geste protecteur, des tentacules métalliques jaillissent du sol pour l’immobiliser. Elle est très forte physiquement mais elle a ses limites. Moi? Je cherche le point faible de mon adversaire et je prépare mes munitions déphasées. Tout ce qu’il me faut, Sarela, c’est que tu me gagnes du temps. Le tir parfait n’existe pas. Nous le savons tous. Par contre, savoir trouver la vulnérabilité qui fera le plus de dégâts, c’est une stratégie parfaitement viable, surtout pour un assassin. Le but est d’accomplir la mission avec le moins de tirs possibles. Cela demande donc de la patience, du sang froid et une bonne analyse du terrain. Et dans un cas comme celui-ci, de bons alliés. Sarela, par exemple…


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 17 Oct - 15:59
En avant pour Myrianova le bulldozer ! Moi ? Je reste légèrement en retrait et l’assiste du mieux que je peux. Finalement, notre progression se fait désormais un peu plus rapidement. En passant en ligne droite, on a dû éviter plusieurs groupes de créatures qui auraient pu nous attendre, par contre, désormais il va falloir s’attendre à ce qu’elles nous attaquent à revers, néanmoins, je pense que nous avons encore du temps devant nous avant de devoir nous en inquiéter. Quand on arrive dans le couloir, je ne me peux m’empêcher de sourire sous mon casque, ils vont souffrir. Comme depuis le début, Myrianova est notre fer de lance. Moi ? Je couvre ses arrières éliminant toute créature tentant de l’attaquer sur ses flancs et je dégrossis également les rangs devant nous.

En tout cas, ça fait très longtemps que j’ai arrêté de compter, il y a beaucoup trop de ces merdes pour ça de toute façon, mais ce qui est sûr, c’est que quand je vois mes réserves de munitions, j’ai tiré sans retenue. De toute façon, je ne pouvais pas me le permettre. Enfin bref, je tire sur tout ce qui est hostile, parfois je me retrouve même au corps à corps avec ma beskad, on dirait que notre adversaire tente désespérément de nous arrêter, j’espère que ce n’est pas un énième piège d’ailleurs. Après plusieurs minutes de combat les plus intenses, on arrive là où, probablement, tout a commencé.

Ma première impression de l’endroit ? Comment dire ? C’est effroyable ? Ouais, disons ça comme ça. Heureusement que je me suis habitué à la vision de ces trucs, au moins en partie. Le propriétaire des lieux ne semble pas spécialement heureux de notre présence et nous envoi toute une flopée d’insultes et autres truc dont je n’ai rien à faire. Cependant, ce qui me surprend est attire mon intention, c’est qu’il s’adresse à moi est Aurore, il dit qu’il peut nous offrir un univers de possibilité, il tente de convaincre, Aurore et moi, de le rejoindre. Myrianova de son côté se fait immobiliser par des tentacules métalliques.

Je… Je ne suis pas convaincu et Aurore non plus… Enfin, je crois. Je reste immobile pendant quelques longues secondes, la créature continue donc ses tentatives, elle doit penser qu’elle me fait intensément réfléchir à son offre. En vérité, je suis en plein débat intérieur avec Aurore, après tout, je vois assez bien ce qu’il pourrait nous offrir. Finalement, je finis par m’avancer, en marchant et je me place quelques mètres devant Myrianova.

« C’est bien beau ce que tu me proposes, mais à mon avis tu as bien plus à y gagner qu’Aurore et moi, alors il va falloir développer un peu et me donner des garanties. Parce qu’après tout, qu’est-ce qui t’empêche de prendre ce que tu veux et ne pas tenir ta parole ensuite ? »

Tout ce que je fais, c’est tenté de gagner du temps, parce que s’il y a bien quelque chose que j’ai appris de mon entraînement de la veille avec Viveka, c’est qu’elle ne frappe pas au hasard. Je fais donc en sorte d’avoir toute l’attention de… Ce truc, sur moi. Ce qu’il veut à mon avis ? Ça me semble assez évident, déjà, de moi, personnellement, il doit en avoir rien à faire, non, je pense, et Aurore aussi, c’est pour ça qu’elle n’a pas du tout été tentée par l’offre de son côté d’ailleurs, c’est que notre ennemie veut mon IA et toutes les données qu’elle possède pour tenté de rattraper son retard technologique, l’IA en elle-même qui pourrait lui ouvrir de nouveaux horizons et enfin, tous mes implants qui pourrais certainement lui permettre d’améliorer sa nanopeste. Bon, n’importe quel cyborg pourrait probablement faire l’affaire pour ça vous me direz.

Dans tous les cas, je suis prête à agir dès que Viveka le ferra, il me reste une roquette que je pourrai tiré directement dans la tronche de ce truc quand il sera plus vulnérable et d’un mouvement rapidement, je dois pouvoir libérer Myrianova des tentacules métalliques avec le sabre laser pour pouvoir repartir à l’assaut ensuite avec mes blaster… Et pourquoi pas mes derniers détonateurs thermiques ? Par contre, pour quelqu’un qui s’est décrit comme une tête brûlée, je trouve que je la garde sur les épaules pour le moment, qui sait, peut-être que l’enjeu me fait garder les pieds sur terre ?
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Jeu 17 Oct - 18:35
L’entité se rend compte que ses promesses ne fonctionnent pas avec une Mandalorienne. Aucun Mandalorien digne de ce nom ne voudrait vivre éternellement. Nous sommes des guerriers, il n’y a rien de plus glorieux pour nous que de mourir au combat! Ensuite, la promesse d’argent… Oui, c’est une bien belle chose mais jamais au grand jamais au détriment de notre famille ou de notre clan. Tout ce qu’elle propose est pour le citoyen galactique lambda. À croire qu’elle ne sait pas ce qu’est un Mandalorien. Ce qui joue en notre faveur. Elle décide de faire un autre type d’offre. Des armes. La possibilité de commander à des légions de guerriers mandaloriens augmentés par la cybernétique. Et pour Aurore, une liberté totale sans les chaines des organiques. Je ne sais pas comment les autres traitent les machines mais si ça fait partie de notre clan, nous, on respecte. Rappelez-vous les droides de guerre basilisk! On les respecte!

Ensuite, garantir la survie de Sarela… Même avec des explications logiques, ça sonne creux. Comme quoi ce serait illogique de la priver de son libre arbitre quand elle gagnerait davantage avec de l’observation directe, comme quoi il lui faudra bien un émissaire pour convaincre les organiques de se joindre à elle sans combattre, etc., etc. Elle tente même la carte du « si elle accepte, elle laissera Myrianova vivre ». Cette déclaration est accueillie par un rire sonore de la principale concernée. Elle préfère encore mourir que de servir de monnaie d’échange, ce à quoi l’entité répond par un « SILENCE! » agressif et les tentacules en métal se resserrent davantage sur elle. Clairement, cette chose n’est pas habituée à ce qu’on lui tienne tête. Et je sais qu’elle me cherche. Elle dit même à Sarela que si je ne me montre pas, elle va électrifier le plancher de la salle au complet pour me forcer à me révéler. Tu parles d’une diplomate en carton…

Moi, j’ai continué de me déplacer, sans bruit. Je sais que Sarela prend des risques et que Myrianova risque d’y passer si elle continue sa propre tactique de diversion : provoquer la chose en face de nous. Finalement, à force de chercher un point faible, j’en trouve un. Comment je le sais? Parce que cette chose a besoin d’être alimentée et que c’est la plus importante concentration de câbles dans la pièce et je remarque que c’est également là où il semble y avoir eu le plus de cadavres, comme si les scientifiques avaient tenté jadis de saboter cette monstruosité quand c’était encore « gérable ». Je remarque que c’est efficacement protégé mais… Les munitions déphasées n’existaient pas à l’époque. On va déstabiliser sa matrice d’alimentation, ça va nous donner une vraie chance d’en finir avec cette saloperie. Et après, à nous la gloire et les trésors de Czerka. Un bonus des plus intéressants pour les clans.

Je prends une grande respiration, vise et tire. La chose hurle tant de douleur que de rage et elle électrifie le plancher dans le vain espoir de me faire payer mon insolence. Le truc, par contre, c’est que je ne suis plus au sol. Cette chose n’a pas de système nerveux central et certainement pas des capteurs partout car je me tiens sur le la maçonnerie qui semble faire partie de sa « structure » et elle ne m’a pas détecté. Les tentacules métalliques s’agitent dans tous les sens, libérant Myrianova qui pousse un cri de guerre et se lance dans la mêlée… Sans attendre qui que ce soit, comme d’habitude. Combien de fois devrais-je lui répéter que foncer dans le tas, bien que très thérapeutique, n’est pas forcément la plus viable des méthodes? Mais bon. L’objectif est de faire le plus de dommages le plus rapidement possible pour éradiquer la menace. Et Sarela va se retrouver avec une sale surprise : la chose essaie de se télécharger dans ses implants en attaque Aurore! Un combat pour quatre? Vendu!


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Sarela Fett
Sarela Fett
Verd'ika
Verd'ika

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Sam 26 Oct - 22:12
Au début, la créature me promet monts et merveilles, immortalités, Argent, Armes, etc. C’est quand même con pour lui que ça ne m’intéresse pas, il tente même de convaincre Aurore en lui promettant une liberté totale et… C’est encore une fois un échec pour l’entité, après tout, Aurore ne croit pas vraiment en cette liberté totale qui lui est proposée et surtout, elle sait que si elle veut que la « libère », elle a juste à demandé. Bon, par contre je ne sais pas vraiment comment faire, mais je me renseignerais s’il le faut.

L’entité semble perdre peu à peu patience et tente de nouvelles choses, finit les propositions où je gagne quelque chose, maintenant l’autre me propose plutôt de ne pas me prendre ce que j’ai déjà, ma vie par exemple. Par contre, je pense que le point de basculement pour l’entité, c’est quand il dit qu’elle laissera Myrianova vivre, la réponse de cette dernière est on ne peut plus équivoque, ça me tire d’ailleurs un sourire, par contre, l’entité s’énerve et commence à lancer diverses menaces.

Quoi qu’il en soit, il nous fallait continuer ce petit jeu jusqu’à ce que Viveka passe à l’action. Heureusement, je n’eus pas à attendre bien plus longtemps, car tout à coup, la chose se mit à hurler suite à un tir de Viveka, dans sa rage, les tentacules qui retenaient Myrianova s’agitèrent dans tous les sens, la libérant. J’allais emboiter le pas à Myrianova et ouvrir le feu sur la créature, quand mon ATH se mit à déconner et qu’un violent mal de tête me saisit.

Ça m’attaque directement ! Je me déconnecte le temps de la vaincre !

Je réussis à comprendre qu’il s’agissait d’Aurore, qu’après que la douleur s’arrête, je réussis alors à faire 2+2, visiblement, l’entité s’était téléchargé directement dans mes implants et ceux-ci étant connecté à mon système nerveux, j’avais bien morflé, mais heureusement pour moi, Aurore avait préféré me déconnecter de tous mes implants afin que je ne sois pas impacté par son combat avec l’entité. J’espère qu’elle s’en sortira… En tout cas, moi aussi j’ai mon propre combat à mener et là, ça sera à l’ancienne, pas de cybernétique qui pourrait m’aider ! C’est à dire, mais ça ne fait que renforcer ma détermination.

Ma première action fut de tirer sur la créature avec ma dernière roquette lorsque celle-ci envoya une attaque en direction de Myranova, empêchant donc son action et faisant une ouverture à mes camarades. Je continue en suite le combat en tirant avec mes blasters tout en évitant de mon mieux les attaques de l’entité. Le combat durait déjà depuis plusieurs minutes et je n’avais aucune nouvelle d’Aurore, à part quelques petits pics douloureux et certaines de mes améliorations cybernétiques, censées être désactivées pour le moment, déconnait, signe que le combat entre Aurore et la créature faisait rage, enfin, du moins pour un combat d’IA.

Je finis par voir qu’avec le combat que nous menions, la créature avait plusieurs « blessures » sur son corps, dont une qui était assez profonde, je décidais alors de tenté un truc, je me jetais sur elle avec mon jet pack et jetais un détonateur thermique dans la faille, cependant, la créature réagit assez vite et me projeta sur le côté avec un tentacule, me faisait rouler sur plusieurs mètres. Je parvenais à me relever, mais je n’avais aucune idée de si j’avais réussi à activer le détonateur thermique et encore moins s’il avait atterri au bon endroit.
Viveka Eldar
Viveka Eldar
Al’verde
Al’verde

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

le Dim 27 Oct - 3:38
Et bien on ne pourra pas dire qu’on ne lui en aura pas fait baver à cette saloperie. Déjà pour commencer, la roquette l’a bien amoché et la petite cascade de Sarela a porté ses fruits. Déjà fortement endommagée par nos assauts combinés (moi visant ses points faibles depuis mon invisibilité relative, Myrianova explosant tout ce qui se dresse devant elle et Sarela alliant pyrotechnie et explosions) et par son combat numérique contre Aurore, l’abomination finit par succomber, après des siècles d’existence et de tyrannie sur ses victimes qui n’ont même pas eu le droit au repos dans la mort. Clairement que quand je vais ajouter ça à la légende du clan, ça va faire jaser et pas rien qu’un peu. Et ce sera bien mérité d’ailleurs. Les résultats ne se font pas attendre : une fois la tête tranchée, le corps s’effondre et dans tous le complexe, les horreurs créées par cette chose s’effondre.

Elles cessent de fonctionner à jamais. Tant mieux. Parce que bon, on va se le dire franchement… S’il avait fallu que certains de mes guerriers succombent à cette nanopeste, je ne sais pas, honnêtement, si donner l’ordre de les abattre aurait été aussi simple que la nécessité de la situation le demande. Je n’aurai pas à le découvrir et une fois avoir demandé un rapport et un compte à tous mes guerriers, je me rends compte que nos pertes sont moins importantes qu’elles auraient pu l’être. 11% de mes forces sont mortes ou blessées, plus blessées que mortes. J’ordonne qu’on les rapatrie à bord et fais venir mes droïdes pour inspecter les lieux. Nous ne repartirons pas d’ici sans butin de guerre, c’est la moindre des choses après un combat de cette ampleur. Myrianova, qui a pris le gros des attaques, va devoir faire de sérieuses réparation sur son armure mais autrement, elle semble bien.

Je relâche un souffle que j’avais retenu sans m’en rendre compte avant de pousser un cri victorieux, repris presque de suite par le reste des Mandaloriens. Cette petite aventure nous aura forcé à faire usage de nos pleines capacités pour survivre. Et pourtant, nous raffolons de ce genre de situations de vie ou de mort où seuls les rouages bien huilés d’une culture martiale peuvent permettre de s’en sortir. Ne comptez pas sur les grandes puissances pour réussir un truc pareil. Chose certaine, Sarela s’est distinguée par ses actions aujourd’hui et son nom sera maintes fois mentionné dans la saga de mon clan. Elle sera toujours la bienvenue sur mes terres et elle n’aura plus jamais à débourser un crédit pour boire dans une de nos tavernes. Au contraire, certains vont se battre pour l’entendre raconter un tel récit. Je ne serais pas surprise qu’elle reçoive même quelques lettres, tiens. Bah quoi?

Les clans deviennent plus forts en faisant des unions et le mariage est une forme d’union. Bien des guerriers seraient prêts à se battre pour une femme comme elle. Mais bon. Ce qui arrivera arrivera si cela doit arriver et puis c’est tout. Je m’approche d’elle et même si j’ai encore mon casque, elle peut deviner le sourire en coin derrière. C’est du beau travail. Elle est du genre à prendre de sacrés risques mais notre tête brûlée a quand même permis de vaincre cette abomination et donc, cela prouve que malgré tout, elle sait ce qu’elle fait. Même si le danger est écarté, Myrianova me suit malgré tout. Comme si j’allais un jour réussir à lui rentrer dans le crâne que je n’ai pas besoin d’une nounou… Certaines personnes ont vraiment la tête dure. Je le sais, je fais partie de ces personnes. Enfin bon. Des félicitations sont de mise pour Sarela, non? Oh moi je dirais que oui…


« Tu t’es vraiment distinguée lors de cette mission. Tu prends de sacrés risques mais ils ont payé. Toi et Aurore avez été de vrais atouts du début à la fin. Tu peux être fière de toi. Non. Tu DOIS être fière de toi. Et tu auras ta part du butin. Tu seras toujours la bienvenue sur mes terres et les miens vont se battre pour te payer un verre. Tu vas avoir pas mal de choses à raconter. Savoures ton succès. C’est important. »

Le courage s'accroit par l'audace. Chose certaine, avec ce que j'ai vu, jamais Sarela ne fera preuve de couardise...


[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Clan_e10
Contenu sponsorisé

[Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé) Empty Re: [Vorpa'ya] Le courage s'accroît par l'audace, la crainte par l'hésitation. (PV Sarela Fett) (Terminé)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum