Aller en bas
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Lun 8 Juil - 21:33
Un dicton bien connu dit « gouverner, c'est prévoir » et les cultes faisant usage de la Force l'appliquait avec bien plus de zèle que n'importe quel autre organisation de la galaxie : il faut dire que lorsque vous disposiez de pouvoir permettant de prédire l'avenir avec une certaine précision, cela facilitait grandement l'application de la maxime. Darth Ânkh n'avait pourtant jamais, dans aucune de ses incarnations, développer de très grands talents dans le domaine de la prédiction : la Magie Sith ne permettait pas de devenir un prophète accomplie, mais même les dons de voyances des sensitifs ne l'avait jamais vraiment passionner. Peut-être le signe d'un dédain causé par l'éternité, ou alors le fait qu'elle vivait trop dans le présent, mais elle ne souhaitait pas particulièrement rechercher elle-même l'avenir. Par contre, elle faisait une certaine confiance en l'organisation des Prophètes Suprême du Côté Obscur, la secte de Dromund Kass qui était charger d'étudier l'avenir dans la Force et a qui l'on confiait les sensitifs développant les plus grands dons de voyance de tout le Consortium Galactique. Elle n'était pas totale : elle était bien placée pour savoir que la réputation qui voulait que les Prophètes disposaient des moyens pour faire de leurs prophéties une réalité n'était pas sans fondement, mais cela ne signifiait pas pour autant qu'ils étaient incapable de prévoir l'avenir.

Aussi, lorsque le Prophète Suprême, Darth Kairos, un homme qui avait reçu le soutien de la figure royale lors de sa précédente incarnation, avait fait part d'une affaire si importante qu'elle nécessitait une audience en personne, Ânkh avait choisit de prendre au sérieux la demande et lui avait accorder. Elle ne savait pas exactement de quoi il comptait s'entretenir avec elle. Dans le pire des cas, il avait eue vent des plans qu'elle avait monter avec ISIS, mais cela paraissait peu probable tant le secret qui entourait la préparation de celui-ci était absolu. Le plus probable restait une menace extérieure, comme une offensive majeure de ses rivaux, ou un nouveau complot interne pouvant impliquer divers Sith ou Matriarches tentant de s'emparer du trône. A vrai dire, ses deux perspectives étaient… Rafraîchissante pour la souveraine ! Le Côté Obscur nécessitait des démonstrations de force et ses efforts de fortifications semblait décourager ses opposants de tenter de s'en prendre a elle pour le moment : elle souhaitait donc avoir une nouvelle occasion de prouver pourquoi elle était la souveraine éternelle divine de cette galaxie, si possible de la façon la plus spectaculaire et amusante possible ! Un bon moyen de pimenter son existence et de rendre son éternité plus confortable.

Lorsqu'elle se pencha sur son immense garde robe afin de pouvoir choisir une tenue approprié pour la rencontre, la souveraine su tout de suite qu'elle n'afficherait pas son corps de la façon provocante dont elle le faisait habituellement : Darth Kairos avait la réputation d'être un homme sérieux et elle voulait montrer qu'elle avait de la considération pour ses propos. C'était aussi une manière de lui rappeler qu'elle avait fait le bon choix en croyant en lui des années auparavant et qu'elle attendait de lui qu'il soit désormais loyal, fidèle et efficace. Pour cela, elle décida d'adopter une tenue royale de guerre : une robe aurait certes put faire l'affaire, mais elle avait la sensation que cela ne suffirait pas. Elle adopta une cuirassé dorée, laissant ses bras nue, mais dissimulant, chose rare chez elle, son opulente poitrine, pris soin de travailler son maquillage afin qu'il souligne mieux sa nature divine, et coiffa la double couronne, symbole de son pouvoir sur le Consortium de Hapès comme sur les Sith. Un pantalon blanc plutôt ample et des chaussures a talons, parce qu'elle restait victime de la mode et se devait d'être chic, même dans des occasions comme celle-ci, vinrent compléter sa tenue. Lorsqu'elle s'observa dans son miroir, un sourire de satisfaction se dessina sur ses lèvres, elle était parfaite.

Elle rejoignit donc la salle du trône afin de pouvoir s'installer, marquant ainsi sa domination sur le Consortium dans son ensemble. Les membres du Chume'doro étaient déjà présente, assurant la garde de ce lieu 24 heures sur 24, suivant des rondes et des roulements préparer par Arcanis de tel sorte a ce qu'il n'y ai aucune faille possible. Ânkh avait d'ailleurs prévenu cette dernière de l'arrivée du Prophète et sachant que l'affaire risquait fort de mobiliser ses compétences, elle avait préférer lui demander d'être présente afin de pouvoir bénéficier directement de ses observations. Pourtant, au fond d'elle-même, si elle était convaincue que sa garde du corps offrirait la solution la plus pragmatique et efficace au problème que viendrait exposer le Prophète, elle n'était pas certaine de la retenir. Certes, la loyauté et l'efficacité d'Arcanis était deux choses qui ne pouvaient être remise en question, mais elle était parfois « trop » efficace aux yeux de Ânkh, ce qui se traduisait presque systématiquement par le choix d'une opération discrète visant a mettre au pas l'opposition avant même de lui laisser le temps de se manifester. Un avantage certain, car cela limitait les dégâts, mais sur le plan politique, cela pouvait également avoir ses inconvénients, car cela privait la Reine de la possibilité de faire une démonstration de force de grand style. Les deux femmes avaient plusieurs fois débattu de tout ceci, et elles le feraient encore de nombreuses fois, mais la voix de l'une de ses gardes du corps la tira de ses pensées : son invité ainsi que sa garde du corps en chef allaient bientôt faire leurs entrées, ce qui signifiait que les choses sérieuses allaient bientôt commencer.


Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] 1522008726-signa2
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Dim 14 Juil - 22:47
Selon certaines croyances populaires, quiconque était en mesure de prédire l'avenir disposait de l'une des armes les plus redoutables pour plier le monde à sa volonté. Après tout, s'il est possible de connaître les actions de chacun avant même que ces derniers la réalise, il est alors impossible d'être pris de court. Toutefois, cela ne fonctionnait que si plusieurs conditions étaient également remplis. Premièrement, que les moyens utilisé pour percevoir l'avenir soient fiables. Deuxièmement, que ses ennemis n'aient pas cette capacité. Troisièmement, la puissance nécessaire pour accomplir ses désirs. Finalement, le désir d'accomplir un tel objectif. Il y a longtemps, certains au sein du culte qui allait un jour devenir les prophètes suprêmes du côté obscur, nombre d'adeptes attendaient le jour où la galaxie se plierait à leur volonté. Toutefois, plus un membre gravissait dans la hiérarchie, plus il réalisait la futilité d'une telle idée. Après tout, les prophètes étant obligé de consacrer beaucoup de temps à percer le voile de l'avenir. À cause de cela, jamais un prophète n'aurait le temps pour contrôler un empire et visualiser efficacement l'avenir. De plus, même si le don de divination était rare, il n'était pas unique. Il suffisait donc d'un prophète dans le camps adverse pour tout gâcher. Quant à la puissance... Jadis, les prophètes auraient pu continuer à caresser cette idée de conquête, mais cet objectif fut durement touché avec l'avènement de l'empire galactique. L'empereur Palpatine, ou Darth Sidious, représentait une menace pouvant détruire leur ordre. Les guerres qui suivirent ravivèrent cette idée de conquête, jusqu'à l'arrivée du Consortium dans la balance. La reine était bien trop puissante, même pour le chef de l'ordre. Hors, si les prophètes sont reconnus pour une chose, c'est éviter les dangers non-calculés et évaluer leurs chances. La première reine d'Hapès à laquelle ils furent confronté était redoutable, les chances de la vaincre et de lui ravir son trône avait alors été estimé à environ 1 chance contre 80. Selon certaines vieilles rumeurs, les prophètes se soumirent alors au trône d'Hapès en attendant leur heure, il suffisait d'une mauvaise reine. Toutefois, l'apparition du phénomène de la reine éternelle mit un terme à ce genre d'ambition.

Depuis cette époque, chaque prophète a appris à connaître sa place dans le Consortium Éternel. Rien de les empêches d'accroître leur pouvoir et leur influence, mais jamais ils ne devront se rebeller contre la reine éternelle, celle qui avait trouvé le moyen de transcender la mort elle-même. Avec le temps, les prophètes c'étaient forgés une réputation d'aristocrates, de nobles et de bien pensant, se donnant une meilleure image que celle de la plupart des autres siths. Surtout, ils avaient fait en sorte de devenir un atout non-négligeable du Consortium Éternel. En offrant leur don de divination au consortium, ils s'assuraient protection, récompense et reconnaissance. De plus, ils n'avaient plus besoin de se cacher comme leurs prédécesseurs. Les prophètes suprêmes servaient la couronne, génération après génération. Certains par loyauté, d'autres parce que cela desservait leurs intérêts et d'autres pour des raisons plus difficiles à déterminer.

De nos jours, le prophète suprême actuel servait la reine éternelle, comme ses prédécesseurs. Darth Kairos servait par loyauté et reconnaissance envers la reine éternelle. Dès qu'il accomplissait ses fonctions, le membre du conseil noir plongeait son esprit à travers le voile du temps, à la recherche de tout ce qui pouvait être utile pour Darth Ankh ou pour le Consortium Éternel. Il prenait également très au sérieux les visions des autres membres de l'ordre. Si l'un d'eux percevaient quoique ce soit d'utile, un haut prophète se chargeait d'effectuer un premier tri et si cela était concluant, le relayait au chef du culte. Darth Kairos s'y penchait alors à son tour. Constamment, le prophète suprême devait faire un tri entre l'utile et l'inutile parmi ses visions et celles des autres membres de l'ordre.

C'est lors d'une de ses séances de méditations sur Hapès qu'une nouvelle vision, celle d'une menace contre la reine éternelle. En temps normal, le sith aurait relayé l'information rapidement aux Chume'doros, toutefois cette vision disposait d'élément qu'il jugea préférable de communiquer directement à la reine du consortium. Darth Kairos était donc allé prévenir une jardinière de son domaine sur Hapès, Karia. La jeune femme semblait œuvrer comme simple jardinière, mais elle était plus que cela. En réalité, c'était une agent des Chume'doros. Il y a quelques années, Darth Kairos avait rencontré en secret la Major Chume'doro, Arcanis. Une rencontre qui avait résulté à un accord de coopération entre le membre du conseil noir et la major. Cette dernière avait affecté une de ses agentes auprès du sith, afin d'avoir un intermédiaire discret pour transmettre des informations entre les deux individus. Le moins qu'on puisse dire sur Karia, c'est qu'elle était efficace, professionnelle et secrète. Malgré toutes ces années, le sith ne savait pas grand chose sur elle, il n'était même pas sûr que Karia soit son véritable nom. L'agente avait donc prévenu sa supérieure, tandis que le sith avait procédé à une demande d'audience officielle et une rencontre avait été prévu deux jours plus tard.

Le jour venu pour l'audience avait la reine, Darth Kairos c'était préparé méticuleusement. Tout d'abord, il avait fait une toilette complète, ses serviteurs se chargeant notamment de s'assurer qu'il était parfaitement coiffé et rasé. Sa tenue avait été également choisi avec attention. Tout d'abord, un pantalon noir légèrement ample, suffisamment pour être propre et assurer une bonne liberté de mouvement. Ensuite, un chandail blanc à longue manche par dessus lequel il enfila une veste noir sans manche. Un tissu de soie doré lui servait de ceinture. À cela s'ajoutait des recouvres poignets noirs enfilé par dessus l'extrémité des manches de son chandail blanc. Une simple paire de bottes noires au pied. Finalement, pour rajouter un peu de chic au tout, le prophète suprême rajouta une cape noire au rebord disposant d’arabesques doré et trois colliers en or, le plus long disposant d'un médaillon en or avec une émeraude en son centre.

Le prophète quitta ensuite sa demeure et rejoignit un véhicule l'attendant à l'extérieur. Il ne se déplaçait toutefois pas seul. En effet, il était accompagné par trois individus, sans prendre en compte le chauffeur du véhicule. Tout d'abord, marchant derrière tout le monde, un simple serviteur du membre du conseil noir, transportant une grande sacoche. Juste derrière Darth Kairos, on pouvait aisément reconnaître deux guerriers siths. Ces derniers portaient une armure de combat sith, des bures noires et des masques dissimulant leur visage. Ces deux-là faisaient partie de la multitude de serviteurs sith du prophète suprême, aucun don de vision, mais des combattants efficaces. Ils montèrent dans le véhicule qui s'envola une fois tout le monde assis, direction le Château de Per'Agthra. Le silence était total pendant le trajet. Une fois arrivé à destination, le groupe se dirigea vers l'entrée du château. Sans surprise, les chume'doro veillaient au grain. Elles laissèrent passer les quatre individus, sans se préoccuper de leurs sabres lasers bien visible. C'était seulement le premier poste de garde, après les choses devenaient plus rigides. Une fois à l'intérieur, le serviteur de Kairos ouvrit son sac et en sortit une brosse à poils longs et doux. Il commença à épousseter les épaules de son maître, retirant la poussière ayant pu se déposer pendant le trajet. Ils arrivèrent au second poste de sécurité, les trois serviteurs de Darth Kairos s'arrêtant, car il leur était interdit d'aller plus loin. Le membre du conseil noir se présenterait seul devant la reine. Il fut escorter par deux membres des Chume'doro jusqu'à une grande porte qui s'ouvrit quelques instants après son arrivée, lui laissant le passage dans la salle du trône éternel, alors qu'une des gardes l'annonçait.

Le prophète suprême entra dans la pièce, apercevant sa reine siégeant sur son trône. Darth Ankh était vêtu d'un plastron doré, un pantalon blanc, des chaussures à talon et sa double couronne. Darth Kairos s'approcha d'un pas calme du trône et s'arrêtant à la distance prévu par le protocole d'Hapès. Puis, le membre du conseil noir posa sa main droite contre son cœur, puis le bras gauche appuyé contre dos et s'inclina légèrement vers la reine éternelle. Un geste simple et de respect envers la femme la plus puissante de la galaxie. Mainte fois, Darth Kairos avait vu des individus se mettre à genoux au sol devant elle et s'incliner comme on le faisait pour prier l'autel d'une divinité. Le prophète savait toutefois que la reine éternelle exécrait les flatteurs et les lèches bottes. Ce qu'elle voulait c'était des serviteurs compétents et efficaces. Voilà pourquoi le prophète la saluait avec respect, sans trop en faire et pourquoi il n'avait pas se lancer dans un monologue de compliments et de flagornerie.


-Ma reine, je vous remercie de m'avoir accordé audience.

Puis, Darth Kairos garda le silence, encore incliné. Le protocole avait son lot de détail. Parmi eux, on pouvait prendre en compte le fait qu'une personne ayant obtenu audience se devait de saluer la reine et de s'incliner devant elle. Ensuite, qu'une fois ces deux premières étapes accomplis, qu'il fallait rester incliner et silencieux jusqu'à ce que la reine éternelle prenne la parole. Bref, pour simplifier: Tu fermes ta gueules jusqu'à ce que la reine te donne la permission de parler. Une manière comme une autre de s'assurer que personne n'interrompe Darth Ankh.
Arcanis
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Lun 15 Juil - 0:00
Quand Arcanis apprit que Darth Kairos désirait s’entretenir directement avec la Souveraine Éternelle d’une affaire urgente, le Major avait réagit comme elle réagissait chaque fois que la Reine Mère ou la Princesse Héritière pouvaient être un minimum menacées : avec une volonté inflexible. À l’imposante flotte déjà en charge de protéger Hapès s’ajouta une partie de la flotte opérée par le Chume’doro et plusieurs commandos supplémentaires furent déployés pour renforcer la sécurité déjà presque étouffante assurée par les protectrices de la Reine Éternelle. On ne plaisante pas avec la sécurité de la Souveraine Immortelle. On ne plaisante pas avec Arcanis tout court. Et plus encore quand leur supérieure est dans les parages, les membres du Chume’doro semblaient encore plus alertes et prêts à bondir au cœur de l’action. Dans leur intérêt.

Arcanis ne tolèrerait aucune bévue, aucune bavure, aucune gaffe, aucun écart. Elle était arrivée quelques heures avant Darth Kairos et ce temps avait été passé à s’assurer que rien ne viendrait menacer directement sa protégée. À sa gauche, une des meilleures utilisatrices de la Force à servir dans le Chume’Doro. À sa droite, la version cybernétique de la même élite. Deux de ses lieutenants ayant servi depuis des années avec elle. En fait, ces deux-là étaient souvent chargées de la protection directe de la Reine Mère quand Arcanis ne pouvait le faire elle-même. Vêtue de son armure de combat, casque inclus et portant sur elle son arsenal complet, elle était prête pour la guerre, à repousser quiconque serait assez fou pour menacer la vie de la Reine Mère. Extrême, comme réaction? Peut-être. Mais Arcanis n’avait pas obtenu son poste et ne continuait pas de l’occuper juste pour ses beaux yeux.

Mais l’on pourrait analyser à loisir plus tard le zèle fanatique du Major car pour le moment, dès qu’elle fut informée que Darth Kairos approchait de la salle du trône, elle sprinta vers cette dernière comme si sa vie en dépendait. Au fond d’elle, elle savait qu’il n’y avait aucun danger. Que sans doute la menace était future, si le Sith était venu ici. Mais… Arcanis était ainsi faite. Arrivée devant la salle du trône, elle en profita pour prendre une posture plus normale. Nullement essoufflée, elle entra dans la pièce sans s’annoncer et se dirigea en ligne droite vers le trône, sans le moindre égard pour le protocole, se positionnant à la droite de sa Souveraine, sa place, avant de la saluer avec toute la raideur militaire qu’on lui connaissait. À travers le lien les unissant, elle sentait l’amusement de Darth Ankh qui avait toujours pris un malin plaisir à la tourmenter en refusant sa vision de sa protection.

Néanmoins, elle aimait et adorait sa protégée comme personne d’autre et donc, loin de lui en vouloir, elle endurait sans jamais fléchir ou plier. Si son inconfort apportait une mesure de divertissement à sa Reine, ainsi soit-il. Elle endurerait sans un mot. Ses deux lieutenants se tenaient de part et d’autre de la porte de la salle, chacune en train de vérifier l’intégralité du dispositif de sécurité assuré par le Chume’doro. La plus petite irrégularité doit lui être transmise immédiatement. Posant un regard inexpressif sur Darth Kairos, bien qu’il soit techniquement un allié, elle étudie de quelle façon il pourrait tenter de s’en prendre à Darth Ankh. Les menaces les plus dangereuses sont souvent internes, après tout. Il serait complètement irresponsable de se fier à 100% à qui que ce soit. Utilisant son lien avec la Reine, elle lui fait part d’un unique commentaire. Arcanis, après tout, n’aime pas parler.


¤Ma Reine. J’ose espérer que vous me laisserez anéantir la menace sans avoir l’idée de faire une démonstration vous-même…¤


"Sans but nous ne sommes rien."
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Lun 15 Juil - 16:47
Le contraste entre Darth Kairos et Arcanis était totalement saisissant, et sans doute inattendu pour quiconque ne connaissait pas très bien les us et coutume de la cours d'Hapès. D'un côté, le Prophète Suprême du Côté Obscur, l'un des hommes les plus puissants et influent de l'Ordre Sith, était un individu prudent et élégant qui ne prenait jamais de risque sans en calculer minutieusement chaque conséquence, ce qui correspondait a la vision que l'on pouvait se faire d'un individu capable de lire l'avenir, mais moins d'un Sith, ses derniers ayant tendance a toujours prendre tous les risques afin de pouvoir obtenir ce qu'ils désiraient, le pouvoir absolu. Il n'utilisait pas le dress code classique de l'Ordre, mais connaissait en revanche parfaitement le protocole de la cours Hapienne. Darth Kairos montrait son respect en veillant a ne pas trop en faire, tel que chaque serviteur de la couronne devrait le faire. Peut-être en faisait-il tout de même un peu trop : elle savait bien qu'il veillait a ce qu'on brosse sa tenue avant de faire son entrée, une mesure prise avant tout afin de s'assurer de ne pouvoir être humilier par une tierce personne, mais elle ne lui en voulait pas : il fut un très bon pari et elle espérait bien, qu'une fois de plus, tirer encore profit des prédictions du Prophète Suprême.

Arcanis de son côté… Était Arcanis dans son état le plus naturel ! Une entrée digne d'une tornade, bousculant toute forme de protocole afin de venir la rejoindre, en tenue de combat, portant son armure et ses armes, plutôt qu'une tenue de parade ou d’apparat qui aurait sans doute été plus adapté pour une réunion comme celle-ci, encore que… L'on était jamais trop prudent, et cette maxime, Arcanis l'incarnait mieux que n'importe qui dans la galaxie ! Elle n'avait pas forcément tord, de nombreuses menaces planaient sur le trône et elle devait y faire face avec un soin méticuleux qui tournait a une véritable paranoïa loin d'être injustifiée, toutefois, Ânkh s'amusait toujours de voir les efforts qu'elle déployait pour paraître réellement invincible et impossible a prendre en défaut. Le message qu'elle lui glissa par la pensée était également digne d'elle-même : comme la reine l'avait prévue, sa première servante, le prolongement de sa divine volonté, voulait régler le problème en employant ses propres moyens, sans laisser la souveraine s'occuper de celui-ci, avant même de savoir exactement de quoi il en retournait. C'était tout Arcanis cela, mais Ânkh ne déciderait pas tant qu'elle n'en savait pas plus sur la nature de ce problème. Elle lui répondit donc, toujours par la pensée


*Cela dépendra de la nature et de la dangerosité de la menace. Un défi nécessite une réponse armée, mais aussi politique. Une divinité doit parfois employer le foudre elle-même afin de châtier les pécheurs.*

Arcanis, dans sa lecture purement sécuritaire de chaque problème, négligeait souvent les conséquences politiques de chaque action. Hors, lorsque l'on est une souveraine divine, il est impossible de sous estimer cet aspect : il était parfois nécessaire d'apporter soit-même la justice divine. Même si son Chume'doro était l'extension directe de sa volonté, sa maîtrise de la Force, sa puissance obscure, ainsi que sa présence charismatique galvanisant ses troupes devait s'incarner sur le terrain. Ânkh était une souveraine combattante qui dans l'histoire avait plus d'une fois maté une révolte l'arme a la main, qu'il s'agisse de sabre-laser ou d'épée Sith. Si elle devait recommence afin d'en tirer un prestige supplémentaire, mais aussi pour rappeler a ses rivaux potentiels pourquoi elle était la souveraine éternelle, elle ne se priverait guère pour le faire, car tel était la nature du pouvoir du Côté Obscur de la Force. Mais pour l'instant, il lui fallait se concentrer sur les raisons de cette entrevue. Darth Kairos n'avait pas demander une audience pour observer une discussion mentale qu'il ne pouvait même pas écouter entre Darth Ânkh et sa première servante, raison pour laquelle elle pris la parole afin de remettre le Prophète Suprême au centre du jeu.

« Relever vous, Darth Kairos et soyez de nouveau la bienvenue au sein du palais Royal. Vous avez demander une audience a propos d'un problème urgent, nous vous écoutons. »


Le regard mordoré de la souveraine éternelle était désormais braqué sur lui, et cette dernière attendait des réponses. Selon la nature du problème, elle prendrait la décision qu'elle jugerait la plus approprié, mais une partie de son âme espérait bien que cela lui permettrait de faire démonstration de ses talents : dans l'éternité, votre pire ennemi reste l'ennui et pour un dirigeant s'imposant par la puissance, il est toujours nécessaire de savoir faire démonstration de celle-ci de manière directe. Toutefois, si Arcanis se révélait être l'arme la plus adapté pour résoudre le problème, alors Ânkh l'emploierait sans aucun état d'âme : juste une déception de ne pas avoir l'occasion de pouvoir régler le problème elle-même...


Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] 1522008726-signa2
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Dim 21 Juil - 23:44
Le sith restait immobile, attendant que la reine éternelle prenne la parole. Il avait pu remarquer dans un coin de sa vision l'arrivée de la major Arcanis. Cette femme restait un être fort particulier. Aucun respect pour le protocole, un détail qui n'avait rien de bien surprenant, car sa mission était de protéger sa reine, l'étiquette représentant plutôt un obstacle à cette mission. De plus, Arcanis accomplissait son travail avec énormément de zèle, les rumeurs coulant à flot sur le sujet. Darth Kairos avait entendu tant de rumeur concernant la major qu'il avait cessé depuis longtemps de les compter. L'une des plus particulière affirmant que la reine et sa major avaient une relation amoureuse secrète. Libre à certains de donner de l'importance à cette rumeur, pour le prophète, elle était sans le moindre intérêt. Après tout, Darth Ankh était la reine, elle faisait ce que bon lui semble. Une petite parcelle de la situation actuelle amusait cependant le sith. En effet, à l'heure actuelle cette pièce était occupé par l'élite des Chume'doro, la major du Chume'doro, la reine éternelle et un membre du conseil noir. Un rassemblement de certaines des personnes les plus puissantes, influentes et dangereuses de la galaxie. Chacun sachant pertinemment que devenir soudainement l'ennemi du reste du groupe relevait du suicide. Enfin, sauf pour la reine éternelle. Fort probable que même si tout le monde dans cette pièce s'alliaient pour l'éliminer, elle les détruirait. Pour en revenir à cette dernière, après un court moment, la reine pris la parole, s'adressant directement au prophète suprême du côté obscur. Elle lui donna la permission de se relever et lui souhaita la bienvenue dans son palais. Puis, elle souhaita entendre ce qu'il avait à lui dire. Darth Kairos se redressa, avant de prendre la parole.

-Ma reine, si j'ai demandé cette audience, c'est à cause de vision de l'avenir que j'ai eu, concernant un complot contre vous et votre règne. En soit, le fait qu'il y ait un complot contre la reine éternelle n'a rien de bien nouveau. Il y aura toujours des nuisibles, trop faibles pour avoir du véritable pouvoir et aveuglé par l'ambition et ce partout à travers la galaxie. Même si dans le cas de la République, ils préfèrent ne pas voir le problème, réaction parfaitement ridicule.

Le prophète se tut un court moment, avant de revenir dans le vif du sujet.

-Au commencement de mes visions, je croyais qu'il s'agissait de différentes tentatives de coups d'état à travers le temps. Toutefois, en étudiant davantage les divers éléments la composant, j'ai pu me rendre compte qu'il s'agissait du même complot, simplement avec divers éléments le composant. Ma première vision me montrait le portail sud du palais. Les Chume'Doro étaient présentes, gardant l'entrée avec leur rectitude habituelle. Un véhicule arrive alors et se pose à une dizaine de mètre du portail, un pilote droïde à bord. L'une des gardes s'approchent alors pour ordonner au droïde de s'éloigner. Puis, le véhicule explose soufflant la garde. Le même scénario se répète, plus ou moins au même moment, mais au portail nord, tandis que les portails sont attaqués par un petit nombre de mercenaires. Une autre vision m'a montré l'agitation à l'intérieur du palais. Les serviteurs agités, certains ignorant ce qu'ils doivent faire, tandis que les Chume'doro entrent en action pour défendre le palais.

Un autre court silence.

-Les autres visions sont ensuite venus. Je pouvais voir une hapienne avançant seul dans un couloir du palais après avoir quitté une pièce. Totalement indifférente à ce qui se passait. J'ai ensuite vu une navette de transport Phakth traverser le ciel, portant les démarcations standards des vaisseaux de la flotte éternelle. La navette fonçant vers le palais et sans ménagement, venant ni plus ni moins s'écraser contre un mur du palais, passant à travers et terminant sa course dans une pièce de grande taille. Je ne reconnaissais pas les lieux. Toutefois, ma vision me permettait d'apercevoir une fresque sur un mur, représentant Darth Ankh, première du nom, les lunes hapiennes l'entourant. Ensuite, l'hapienne mentionné arrivait sur les lieux, tandis que la porte de la navette s'ouvrait. Une troupe de soldat en sortait, précédé par une autre femme d'hapès, ces femmes étaient jumelles et les soldats s'adressaient à elles en les appelant matriarche. Je dirais qu'il devait y avoir environ soixante. Ils criaient à l'unisson des slogans très insultants envers vous, ma reine. La vision se poursuivait. Je vous voyais accompagné de quelques Chume'doro face aux deux traîtresses et environ une quinzaine de soldats. Elles semblaient persuadé de pouvoir vaincre, mais elles se trompaient, car ma vision se brouillait. Quand elle devenait plus clair, vous étiez là, vous tenant fièrement au milieu des cadavres des traîtres, vos chume'doro immobilisant une des traîtresses, l'autre ayant été éliminées.

Encore un court silence.

-Cependant, la vision ne se terminait pas là. Une servante arrivait alors affolés en annonçant la mort et la tragédie. Je me suis donc plongé davantage dans la méditation pour finir de percer le voile de l'avenir et découvrir ce dont il était question. C'est à ce moment que j'ai une salle de réunion où était rassemblé de nombreux haut placé du consortium éternel. Des généraux, des matriarches, des amiraux, des stratèges militaires et bien d'autres individus du même rang. Alors, que les explosions retentissent à l'extérieur, les chume'doro présentent sur place tentent de maintenir l'ordre. La vision se brouille encore une fois, mais uniquement pendant quelques instants. Suffisamment pour qu'ensuite, je puisse voir la pièce être remplis d'une fumée épaisse, les occupants criant et hurlant, avant de s'écrouler dans la mort. La matriarche quittant ensuite les lieux, faisant entendre son rire à travers son respirateur qu'elle abandonne après avoir quitté les lieux du massacre.

Le prophète fit de nouveau une petite pause. Ces dernières informations étaient probablement celle qui étaient le plus critique. Après tout, les premiers éléments révélés faisaient mention d'une menace qui était écrasé. Cependant, les derniers éléments révélaient la perte d'une partie d'individus importants et influents du consortium.
Arcanis
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Lun 22 Juil - 3:19
Le Chume’doro vit et meurt pour sa Reine et sa Princesse. S’il y a une once de vérité dans ce qu’a dit le Prophète Suprême du côté obscur, et Arcanis ne doute pas une seule seconde de la véracité de ses propos, alors danger il y a et que sa Souveraine soit d’accord ou non avec sa façon de faire, elle neutralisera la menace avec toute l’efficacité impitoyable qu’on lui connait. En apparence, le Major Arcanis est resté de glace. Cependant, par le lien unissant la protectrice et la protégée, une colère sourde et l’indignation se partagent mesures égales. Et quand Arcanis est dans cet état, il est extrêmement dur de la raisonner, même quand il s’agit de Darth Ankh. Fanatiquement et farouchement dévouée à la protection de sa Reine, une fois lancée, elle ne s’arrête pas. Enfin. Pas facilement. Toujours le travail et rien d’autre. Le repos, c’est pour les autres.

Si quelqu’un veut attaquer le palais alors elle va prendre des mesures pour rendre l’endroit encore plus imprenable. Il a parlé d’une navette et d’une explosion, en fait de plusieurs navettes ou engins spatiaux. Qu’à cela ne tienne. Elle fera installer des batteries anti-air portable, quitte à les démonter des installations du Chume’doro. Une main sur son oreille, en contact avec l’un de ses lieutenant, elle ordonne aussi que tout membre du Chume’doro chargé de protéger les salles de réunions soit en armure de combat complète, avec respirateur voire la tenue environnementale pour les combats dans l’espace si nécessaire. Tous les contrôles seront doublés. Non. Triplés. Quadruplés s’il le faut. Et des matriarches jumelles? Il lui faut une description et ses agentes feront le reste. Oui, la vision de Darth Kairos pourrait ne jamais se réaliser mais elle ne prend jamais de chance. Jamais.

Au fond d’elle, elle sait pertinemment que d’un ordre, un seul, sa protégée pourrait renverser son initiative pour prendre les choses en main elle-même. Une attitude dangereuse que désapprouvera éternellement Arcanis d’ailleurs. Et elle se moque éperdument de ce que peut penser Darth Kairos. Elle n’est pas à la tête du Chume’doro depuis aussi longtemps en laissant les choses au hasard et en ne réagissant pas au quart de tour. Oh non. Des Hapiennes d’un côté et des Siths de l’autre. Assurément que c’est une recette pour un désastre. Malgré de prodigieux pouvoirs et une longévité hors du commun, transcendant même la mort au sens classique du terme, personne n’est réellement à l’abri du danger. Elle a éliminé suffisamment de cibles qui répondaient soi-disant à ce genre de critères pour le savoir. Et finalement, ce qu’elle déteste arrive. Elle exècre, même.

Ce sourire. Sourire en coin ou demi-sourire. Ou alors ces yeux pétillant de malice. Elle ne connait que trop bien cette expression car sa Princesse a toujours su en faire bon usage, à l’époque. C’est une mimique qui n’a qu’un but. Lui rappeler qu’elle a tendance à trop vouloir en faire pour pas grand-chose, encore que pour Arcanis, ce soit loin, très loin d’être « pas grand-chose ». Elle va le dire. Sous une forme ou sous une autre, elle va le dire. Elle peut toujours tenter de la prendre de court et de plaider son cas tout de suite mais elle sait d’avance que c’est une cause perdue. Bien sûr qu’elle va vouloir s’en mêler et faire un exemple. Elle adore la torturer ainsi. La frustrer. Tenter de la faire réagir. Ce jeu dure depuis de nombreuses années déjà… Alors pourquoi s’arrêter soudainement? Ne pas céder. Rester calme. Résister à la tentation de dire ce qu’elle pense vraiment. Comme d’habitude…


« Ma Reine, si ce que Darth Kairos dit est vrai et peut arriver, c’est que le Chume’doro aura gravement manqué à ses devoirs. Je suis déjà en train de redéployer mes effectifs. Il serait futile de chercher à faire vous-même un exemple quand cette vision met clairement en lumière une faille qui ne vous est en rien imputable. Quant à vous, Darth, dites m’en plus sur ces matriarche jumelles, que je me charge personnellement de les éliminer… »


"Sans but nous ne sommes rien."
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Mar 6 Aoû - 18:02
Des Matriarches jumelles, un attentat plutôt bien coordonner… Les visions étaient assez précise, et Darth Ânkh se félicita une fois encore d'avoir fait confiance a Kairos. A vrai dire, elle trouvait tout ceci amusant, car tout ses efforts étaient contre-productif : elle ne serait pas éliminer par ses attaques, en revanche, perdre plusieurs membres de son état-major et plusieurs soutiens loyaliste affaiblirait le Consortium tout entier. Les comploteurs ne songent jamais aux conséquences de leurs actes pour ce qu'ils essayent d'obtenir, car ils ne font que servir leurs intérêts propres et non rechercher la grandeur de ce qu'ils essayent de conquérir. C'était aussi pour cela qu'elle était la Reine, parce que sa vision était bien plus large et ses plans bien plus abouti que tous ceux de ses parvenues s'imaginant divinité des étoiles alors qu'elles ne seraient même pas capable de diriger une petite troupe de délinquante dans un jardin d'enfant. Bien entendu, un sourire parcourait déjà son visage, car elle imaginait déjà des dizaines de façons différente de leur faire payer cette insolence tout en donnant une leçon a toutes celles qui seraient tenter de suivre leur exemple. A vrai dire, tout ceci tombait parfaitement, la Reine s'ennuyait et le plan d'ISIS nécessitait du temps pour entrer en action : elle pourrait donc se servir de cette occasion pour pouvoir s'amuser quelque peu.

Bien entendu, Arcanis voulait prendre les devants et tout gérer elle-même. Comme a son habitude, elle donnait des consignes afin de renforcer la sécurité, allant puiser dans les ressources de ses effectifs au-delà du raisonnable. Elle était touchée par l’éventualité d'une faille dans sa sécurité, sa fierté devait sans doute en prendre un coup, mais avant tout, elle ne pouvait laisser quelque chose risquait d'atteindre sa Reine. L'espace d'un instant, Ânkh ferma les yeux et accepta d'envisager laisser sa suivante s'occuper de ce problème : elle ne doutait pas que sa première des gardes du corps serait régler ce problème d'un tas de façon différente, mais les conséquences politiques ne seraient pas forcément des plus réjouissantes : si elle n'agissait pas elle-même, les Matriarches et les Sith percevrait ce signe comme une preuve de faiblesse et profiterait de l'occasion afin de pouvoir tenter d'affaiblir le trône… Cela n'apporterait rien de bon, plus de travail et donc plus de risque pour le Chumedoro. Même le cercle des fidèles de la Reine se réduirait, car sans l'assurance de sa protection, certain rechercheraient sans doute une herbe plus verte ailleurs… Elle leva donc la main, un signe pour indiquer a Arcanis qu'elle devait faire une pause, puis pris la parole.


« Cette menace est sérieuse, non pas parce qu'elle risque de m'éliminer, je suis bien au-dessus de tout ceci, mais parce qu'elle menace l'unité du Consortium Éternel. Je pourrais te laisser agir a ta guise, je sais que tu sera capable d'y mettre fin, mais si je n'agit pas moi-même contre elle, cela sera perçu comme un signe de faiblesse et encouragera d'autre a suivre la voie de la rébellion. Nous sommes a un moment critique ou nous ne pouvons pas permettre une telle chose, il me faut donc agir en personne pour punir les traîtresses. »

La Reine se leva et attira son épée Sith a elle grâce a la Force, qui vint rejoindre sa main droite, irradiant une aura de Force puissante. Une technique qu'Ânkh utilisait souvent pour clore toute forme de discussion : affirmer sa puissance et sa suprématie afin que personne ne remette en cause ses paroles. Si elle était souvent prête a écouter des suggestions, lorsqu'elle avait pris une décision, il était impossible de la faire changer d'avis. Toutefois, cela ne signifiait pas qu'Arcanis n'aurait pas un rôle a jouer dans cette répression : même si la Reine comptait bien s'offrir le rôle le plus visible, il y avait toujours un travail a accomplir dans l'ombre : elle ne pouvait pas attaquer et purger une Matriarche et sa cour sans preuve solide de sa trahison, une vision de Force en elle-même ne serait pas suffisante, et elle devait donc voir ses agents travailler pour lui offrir. Kairos restait un Prophète, même si elle ne doutait pas qu'il dispose d'agent a son service capable de lui offrir des informations, elle était également convaincu qu'ils devaient avoir plus de mal a agir sur Hapès, plus que le Chume'doro qui était ici sur son territoire… Il était donc temps qu'elle donne ses instructions.

« Seigneur Kairos, parlez-nous de ses deux jumelles et de leurs soutiens.Vous et Arcanis allez avoir une tâche a accomplir : me fournir des preuves concrète de la nature de leurs activité séditieuse contre la couronne. Purger quelqu'un sur la simple foi a une vision de Force serait également perçu comme un signe de faiblesse, beaucoup persifleraient sur ma santé mentale déclinante, je sais déjà que certains ne s'en privent pas. Ils sont incapable de comprendre ce que signifie l'éternité, mais je ne peut pas laisser un tel comportement prendre de l'ampleur. J'ai donc besoin de preuve que nous montrerons aux autres Matriarches et au peuple afin de pouvoir justifier notre action. »


Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] 1522008726-signa2
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Jeu 8 Aoû - 2:25
Maintenant que Darth Kairos avait dévoilé l'ensemble de ce que ses visions lui avait montré, il commença à observer silencieusement. Le prophète suprême était désormais curieux de voir comment la reine éternelle et la major des Chume'doro allaient réagir à ce qu'il avait dit. En ce qui concerne Arcanis, le sith supposa qu'elle se mettrait en mode recherche de solution. Probablement qu'elle voudrait renforcer sur le champs les défenses du palais. Peut-être même mettre en place une opération pour éliminer les traîtresses le plus tôt possible. Quant à Darth Ânkh, il était plus difficile de supposer à quoi ressemblerait sa ligne d'action. Après tout, la reine éternelle était très ancienne. Elle avait donc acquis beaucoup de connaissance et de vécut. Elle pourrait donc avoir des stratégies en place pour ce genre de chose.

Tandis qu'il parlait, Darth Kairos avait pu remarquer les quelques mouvements de la major, qui visiblement avait déjà commencé à envoyer des ordres pour la situation à venir. Quant à savoir lesquels, mystère. Elle fit cependant rapidement connaître le fond de sa pensée en prenant la parole. Tout d'abord, elle commença par s'exprimer en disant que si jamais les événements à venir avaient bien lieux, cela serait un échec pour les Chume'doro. Une idée quelques peu poussé à l'extrême aux yeux du sith. Après tout, il y a une différence majeure entre tenter de se préparer à toutes éventualité et prévoir toutes éventualités. Aussi bien préparé que l'on soit, il peut toujours y avoir des failles. Pour en revenir à Arcanis, elle redéployait déjà ses effectifs et tentait de convaincre la reine de ne pas tenter d'éliminer elle-même la menace à venir. Finalement, la major demande à Darth Kairos de lui fournir plus d'informations sur les matriarches jumelles, afin de pouvoir les éliminer.

La reine éternelle avait une réaction plutôt différente. En effet, elle avait commencée par afficher un léger sourire face aux événements à venir. D'une façon ou d'une autre, cela semblait l'amuser. L'idée de faire face à une conspiration audacieuse? Ou peut-être de pouvoir châtier dans le sang? Darth Ânkh obtient le silence de la cheffe de sa garde rapprochée d'un simple geste, avant de prendre la parole à son tour. Sans surprise, la reine éternelle n'était nullement craintive pour sa vie, toutefois c'est davantage le risque de passer pour faible qui captait son attention. Elle souhaitait s'occuper elle-même de la menace, afin de démontrer sa puissance et tuer dans l’œuf les risques d'autres rébellion. Ensuite de quoi, la reine éternelle fit venir à elle grâce à la Force son épée sith, irradiant les lieux de sa puissance. Seul un imbécile ne verrait pas pourquoi cette femme était l'individu le plus puissant de cette galaxie. Le sith écouta attentivement ce que la reine éternelle avait à dire, avant de se risquer à prendre la parole.


-Tout d'abord, pour ce qui est des soutiens des traîtresses, je ne peux donner que des détails imprécis et des spéculations. Leurs soldats portaient des armures standards des soldats de l'armée sith. Certes, on ne peut pas exclure qu'elles les aient obtenues pour leur troupe, mais cela me semble peu probable. Elles auraient donc des soutiens du côté des siths. Comme le nombre de soldats est assez faible et que leur morphologie démontre qu'ils sont humains ou d'une race proche humaine, les soutiens ne sont donc pas des individus très bas dans la hiérarchie. J'ai des agents et des individus qui ont des dettes envers moi, à travers le Consortium, je les utiliserai pour tenter de trouver quelque chose. Quant aux matriarches jumelles, elles sont dans l'esthétiques d'hapès. Grande beauté, une taille que j'estime entre 1m60 et 1m70, yeux verts. Celle présente dans le palais a des cheveux à hauteur des omoplates et de couleur brune, vêtu d'une robe blanche et dorée. Sa sœur quant à elle, cheveux blonds à hauteur des épaules, vêtu d'une bure noire et d'une arme de combat légère. Sa tenue suggérerait qu'elle serait peut-être une utilisatrice de la Force. Cela demeure une supposition car mes visions ne me la montrait pas en action. Nous pouvons ajouter à cela un détail important, elles sont téméraires et ne craignent pas le combat, le sang, ni le danger. Elles auraient donc une certaine expérience du combat.... Toutefois, si je peux me le permettre, ma reine, j'aurais une proposition à vous faire concernant cette attaque. Une proposition qui je crois pourrait vous satisfaire, ainsi que la major Arcanis et peut-être même avoir un effet plus que bénéfique pour le consortium.
Arcanis
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Jeu 8 Aoû - 2:57
Si quand Darth Ankh s’emparait de son épée, cela scellait toute discussion, quand Arcanis soufflait par le nez et que le mercure de la pièce semblait chuter de plusieurs degrés, c’était sa façon de dire qu’elle était radicalement contre l’idée et qu’elle désapprouvait de toute sa personne la décision. Bien sûr que cela ne ferait pas changer d’opinion sa protégée. Mais en même temps, le Major ne pouvait pas critiquer ouvertement la Reine Éternelle. Ce qui ne l’empêcha pas de faire part de sa frustration par leur lien dans la Force. Pour Arcanis, toutes ces simagrées au nom de l’image politique étaient autant de stupidités effarantes qui pourraient être réglées par une purge en bonne et due forme, éliminant de façon brutale et expéditive toute opposition à la Reine Mère, ne laissant qu’un Consortium Éternel certes moins « populeux » mais considérablement plus loyal et unis derrière le Trône Éternel. C’était d’une redoutable simplicité.

¤Ce que vous désirez faire est stupide et dangereux et vous le savez. Cette aberration d’image politique est un cancer que je pourrais éradiquer si vous vous décidiez enfin de donner l’ordre. Oui, le Consortium Éternel s’en trouverait temporairement affaibli. Mais nous aurions enfin une unité totale, une loyauté absolue et votre règne serait sans conteste plutôt que cette parodie grotesque, débilitante et affligeante!¤

Rarement, dans toute l’histoire les unissant, Darth Ankh avait pu sentir sa plus loyale protectrice si en colère. Presque hors d’elle. Ce qui n’était pas caractéristique du personnage. Ce qui voulait dire que la vision l’avait ébranlé plus que ne le suspectait la Reine Éternelle. Que le Chume’doro échoue n’était pas une affaire de fierté en ayant prit un coup ou un ego mal placé. Si cette vision venait à se produire, c’était qu’elle, en tant que Major, celle commandant à l’élite de la Reine Mère, se serait rendue coupable de haute trahison en échouant dans sa tâche. Et remettre la loyauté d’Arcanis en question était l’une des rares choses capable de la faire sortir de ses gonds. Darth Ankh le savait, naturellement. Et depuis la révélation de la vision, elle avait pu sentir le conflit chez Arcanis, son trouble et bien que la situation ne le permette pas, le seul moyen de vraiment « crever l’abcès »…

Ce serait de lui parler, de la forcer à confronter ce qui la dérangeait au lieu de tout garder en elle comme elle le faisait tout le temps. Elle était une bombe à retardement… Mais qui implosait au lieu d’exploser et donc Arcanis se faisait énormément de mal, presque quotidiennement. Concentrant son attention sur Darth Kairos, portant une attention toute particulière à tout ce qu’il pourrait dire ou révéler, Arcanis se referma complètement dans le lien qu’elle partageait avec Darth Ankh, refusant de lui laisser accès à ce qu’elle ressentait, se disant que ce que sa protégée ne ressentait pas ne saurait l’inquiéter. Elle en ramènerait, des preuves. Même si pour ce faire elle devait personnellement torturer toutes les matriarches du Consortium Éternel pour obtenir la vérité. Stupide aspect politique, encore une entrave à la bonne marche de la Justice Divine. Si seulement… Si seulement…

Au moins, elle travaillerait avec quelqu’un qui, selon Arcanis, entrait dans les rares élus à être jugé au minimum modérément compétent. Elle écoutait. Elle observait. Elle planifiait. Elle restait de marbre, silencieuse, impassible comme la figure qu’on lui connaissait. Même le mercure semblait avoir repris ses paramètres normaux. Ignorant toute question, commentaire ou remarque, quand elle reprit la parole, ce fut pour livrer un unique constat. Ce n’était pas quelque chose de monosyllabique mais cela aurait pu être littéralement le cas au vu de ce qu’une personne plus volubile aurait pu dire. Mais Arcanis ne faisait pas dans les longs discours. Son truc à elle c’était d’être directe. Droite au but. Et si elle devait parler, c’était davantage dans un contexte tactique ou stratégique, la très grande partie du temps. Et cela n’allait pas changer de sitôt. Oh que non. Loin, très loin de là.


« Justice sera rendue, ma Reine. Vous avez intérêt à être une partie de la solution, Darth Kairos et non du problème. »

La traduction la plus proche serait probablement « ravie de travailler avec quelque de moindrement compétent »… Et c’était là quelque chose de gentil!


"Sans but nous ne sommes rien."
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Jeu 15 Aoû - 16:05
En prenant cette décision, Ânkh savait très bien qu'elle allait froisser Arcanis, la mettre en colère. Mais avait-elle le choix ? La solution, radicale, que proposait sa première protectrice avait des côtés séduisants, mais elle plongerait sans nul doute le Consortium dans la guerre civile et donc la défaite, car il lui serait impossible de faire face a un conflit armé intérieur et a ses deux adversaires étranger en même temps. La politique était un art qu'il était nécessaire de savoir maîtriser afin de pouvoir diriger une grande nation comme le Consortium, encore plus lorsque l'on parlait davantage d'une coalition, tant la culture Hapienne et la culture Sith s'opposait sur de nombreux sujets. La Reine était la seule personne capable de maintenir cet équilibre, mais elle devait jouer de façon subtile et ne pouvait se permettre une purge de l'ampleur de celle suggérer par sa première protectrice en temps de guerre, peu importe combien cette perspective pouvait avoir l'air réellement séduisante. Mais ce qui allait de soit pour la souveraine n'était pas forcément le cas de sa Voix, et cette dernière, qui rongeait de plus en plus son frein, ne semblait plus capable de le faire sans protester de manière véhémente. Pourtant, l'action de la Reine était aussi nécessaire pour son équilibre mental.

Car il fallait bien remplacer un élément central dans cette affaire : une vision de Force restait ce qu'elle était : une vision. Cela signifiait donc qu'elle n'était pas inscrite dans le marbre et que, peut-être, elle ne se réaliserait jamais. Les actions que le trio allait entreprendre visait d'ailleurs a tuer dans l’œuf cette tentative avant même qu'elle ne se déclenche. Pouvait-on parler d'échec face a quelque chose qui n'avait pas eu lieu ? Pour Ânkh, la réponse était évidente, mais dans sa quête de perfection absolue et d'absence totale de faiblesse, Arcanis avait, bien entendu, une réponse totalement différente. Ce problème aurait nécessité une discussion longue et profonde sur le rôle de la politique, du Chume'doro, des Prophètes Suprêmes du Côté Obscur, mais aussi d'ISIS et des droïdes GEMINI, dans l'équilibre politique du Consortium, un équilibre qu'il était nécessaire de maintenir. D'ailleurs, Ânkh était convaincu que sa régente aurait sans doute mieux expliquer qu'elle ne le ferait elle-même cet équilibre, mais il n'était pas certain que la change-forme se soit facilement ranger de l'avis de la régente, dont elle se méfiait toujours un peu. Elle pris tout de même le temps de lui transmettre une réflexion mentale, histoire de pouvoir expliquer son point de vue.


*A vrai dire, cela a quelque chose de prétentieux, et cela m'amuse, mais ce n'est pas dangereux pour autant. Nous sommes en guerre, nous ne pouvons pas nous permettre une purge a l'échelle du régime qui donnerait le signal aux Sith pour faire sécession et nous priverais de cerveau utile. Pour le moment, nous avons besoin de garder le Consortium uni, et cela passe par la destruction des mauvaises herbes, mais aussi par une utilisation habile de la peur que nous semons dans le cœur de ceux qui souhaite défier mon autorité. Et je suis la seule a pouvoir assumer ce rôle.*

Oui, elle assumait fort bien qu'elle faisait aussi cela pour elle-même, parce qu'elle appréciait avoir la possibilité de pouvoir manier l'épée et purger les traîtres, mais il y avait également des raisons logiques et rationnelle qui guidait ses actes. Elle conservait ses instants de pur caprice pour des choses futiles, comme lorsqu'elle s'amusait avec son harem, mais pour les affaires de l'état, même lorsqu'il s'agissait de chose agréable, elle agissait avant tout parce qu'il s'agissait de quelque chose d'utile. Darth Kairos repris toutefois la parole, mettant fin a ce débat pour l'instant, en donnant des détails physiques sur l'apparence des comploteurs. Il serait aisé avec une description comme celle-ci de repérer les Matriarches, mais il fallait tout de même obtenir des éléments de preuve contre elle. Arcanis repris la parole, exprimant a sa façon un « ravi de travailler avec vous » qui était très froid et blessant, mais puisqu'il semblait la connaître, le Sith ne devrait sans doute guère s'en formaliser. En tout cas, il semblait avoir un plan afin de pouvoir faire avancer les choses, ce qui signifiait qu'il avait sans doute travailler sur le dossier en amont et déjà obtenu quelques résultats. Rien de très surprenant, c'était la façon de faire des Prophètes Suprême du Côté Obscur, une prudence extrême, qui valait souvent les quolibets des autres Seigneurs Sith, mais Kairos comme Ânkh étaient au-dessus de ce genre d'enfantillage.

« Vous êtes un homme bien informé, prudent et sage Darth Kairos. Je vous en prie, faite votre proposition, si elle peut nous permettre de remplir nos objectifs de façon éclatante, nous l'adopterons sans délais. »

Ânkh était certes imbue d'elle-même, mais pas assez pour refuser d'adopter un plan efficace simplement parce qu'il n'était pas d'elle.


Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] 1522008726-signa2
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Mar 20 Aoû - 2:33
Une part de Darth Kairos ne pouvait s'empêcher d'être légèrement amusée par le déroulement des interactions entre la reine éternelle et la major des chume'doro. Il n'était pas bien difficile de sentir une certaine tension, même si la dirigeante restait dominante. Arcanis pourrait être en train de s'imaginer infligeant quelques claques bien sentit à la reine que cela ne surprendrait pas le sith. La température de la pièce avait même semblé chuter pendant un court moment. Le prophète était bien conscient que ce n'était qu'une impression, une illusion de l'esprit causé par la perception de sentiment fort, venant d'une personne puissante. Le titre de major n'était pas pour l'apparat, si Arcanis occupait ce poste c'est qu'elle avait les compétences et la force pour le mériter. Était-elle aussi puissante qu'un membre du conseil noir? Question intéressante, mais dont le prophète suprême laisserait à d'autre le loisir de la clarifier. Pour en revenir à cette dernière, elle reprit la parole, s'adressant assez directement et froidement à Darth Kairos. Du peu qu'il connaissait sur la major du Chume'doro, c'est ce qui devait se rapprocher le plus d'une parole aimable. Cette femme était aussi froide que le vide spatial, comme d'habitude. Le prophète suprême aurait certainement plus de facilité à convaincre une hapienne d'embrasser le cul d'un hutt, que de voir un jour Arcanis être capable de prononcer des véritables paroles chaleureuses et aimables. La reine éternelle s'exprima à son tour, offrant quelques compliments à Darth Kairos, avant de souhaiter connaître sa proposition. Ce simple fait démontrait les compétences de la reine, selon le prophète suprême. De son point de vue, ceux incapables d'écouter les conseils des autres sont destinés à échouer un jour ou l'autre. Après tout, personne ne peut avoir une idée ou une vision parfaite des choses. Être prêt à écouter autrui permet d'avoir un point de vue différent et d'envisager des choses auxquels on avait pas pensé soit même. La prudence était également quelque chose d'important. Le prophète savait bien que certains de ses confrères sith et du conseil noir se moquaient de lui dans son dos pour cette prudence. Cependant, Darth Kairos s'en moquait, car c'est en se montrant prudent et réfléchit qu'il était encore là aujourd'hui, contrairement à de nombreux moqueurs qui étaient morts d'une façon ou d'une autre.

-Pour commencer, ma reine, je considère important de revenir sur certains aspects des visions que je vous ai relaté. Certains éléments peuvent parfois avoir l'air peu ou sans importance, mais il faut se montrer plus prudent. Comme mon ancien maître et prédécesseur me l'a appris: Chaque élément composant une vision doit être observé, analysé, détaillé et considéré comme important, jusqu'à preuve du contraire. Hors certains de ces détails me permettent de dire que la situation n'est pas aussi préoccupante qu'elle le semble au premier abord. Cela grâce au moment où des placés sont éliminés par les traîtresses. Dans un sens, c'est la composante la plus importante de la vision, sans elle il y aurait lieu de s'inquiéter. Mes visions ne me montraient directement aucune date pour indiquer quand l'attaque aurait lieu. Toutefois, cette attaque contre des hauts gradés apporte les éléments nécessaires.

Une courte pause du prophète, avant de poursuivre.

-Il est question de généraux, d'amiraux, de matriarches, de stratèges militaires et autres. Des individus provenant des territoires d'hapès et de ceux des territoires siths, donc de l'ensemble du consortium. Nous parlons donc d'individus importants dont l'élimination affaiblirait le pouvoir en place. Surtout, des individus provenant et agissant d'une multitude d'endroit au sein du Consortium Éternel. Des individus qui ne se retrouvent pas tous sur Hapès en même temps et au même endroit pour des raisons futiles, mais pour des rencontres importantes. Il n'y a que trois éléments pouvant justicier que des individus aussi haut placés quitte leur poste à l'autre bout de la galaxie et se rassembler. La première, si vous ordonnez la tenue d'une telle réunion. La seconde, s'il y a une crise importante soudaine. La troisième, qu'Il s'agisse d'une réunion standard parmi celle qui sont prévu et planifiées avec des mois d'avances. De part la nature particulière du complot contre vous, de mon point de vue personnel, il faut éliminer certains de ces éléments. Les traîtresses ont besoin de planifier chaque détails de leur complot pour que tout se passe bien. Hors, elles ne peuvent prévoir si et quand vous décidez d'ordonner une telle rencontre. La seconde est également à écarter, car elles ne pourraient prévoir quand aurait lieu une telle crise. De plus, même si elles le pouvaient ou la créaient, cela resterait une mauvaise tactique. Après tout, temps de crise signifie être sur ses garde. Donc, dans le cas présent, plus de sécurité autour et à l'intérieur de votre palais. Elles ont déjà un nombre limité de troupe, alors faire face à plus d'ennemis, c'est diminuer fortement les chances de succès de leur opération contre le trône.

Encore une courte pause.

-Ce qui nous laisse donc les réunions prévues à l'avance. La sécurité du palais n'est certes pas négligeable, on y entre pas comme dans une vulgaire cantina. Cependant, elle reste tout de même moins drastique que ce qu'il y aurait en temps de crise. De plus, comme la date et l'heure de la réunion est connue d'avance, cela facilite le déroulement d'une attaque coordonnées. Sans oublier que contrairement aux deux autres éléments, il n'y a pas de risque que certaines des personnes ciblés soient absentes parce qu'il lui était impossible d'être présente à cause de délais à cause de la distance, de la guerre ou autre. Voilà pourquoi, je considère qu'il faudrait d'abord se tourner vers les moments où ces diverses rencontres sont prévues. Cela ne donnera pas la date de l'attaque, cependant la major Arcanis pourra cependant savoir quelles sont les journées où l'attaque pourrait avoir lieu.

Le sith fut encore silencieux, maintenant, il allait aborder sa proposition concernant les traîtresses elles-mêmes.

-Pour ce qui est des traîtresses, j'ai quelques idées de ce qu'il serait possible de faire. Une fois les dates possibles des attaques déterminés, il faudrait déterminer s'il y a assez de temps pour infiltrer les rangs des traîtresses avant la première date. Qu'il s'agisse d'une agente d'une chume'doro, un mercenaire bien payé ou autres. Ou alors, plutôt trouver un élément plus malléable appartenant à leur groupe, peu importe son rang et à partir de là trouver le bon incitatif pour en faire une marionnette. Des crédits, des pouvoirs, des menaces contre ce que cette personne a de plus chère, ce ne sont pas les moyens qui manquent. Par la suite, utiliser la personne infiltré ou le maillon faible pour obtenir autant d'informations que possible. Quant à l'attaque... Je dirais que ce que je vais dire ne plaira pas au major, mais laissez la avoir lieu. Toutefois, qu'elle n'ait lieu que sous les conditions que vous aurez choisi. En utilisant l'espion pour manipuler les traîtresses afin qu'elles exécutent les actions que vous aurez désiré. Peut-être même faire du sabotage ici et là pour que le jour de l'attaque, elles aient quelques petits ''problèmes techniques''. Les armes qui ne fonctionnent plus, la navette qui s'écrasent au décollage ou explose, ce genre de petites choses. Vous pourriez ainsi avoir la démonstration de force que vous désirez, le tout avec des risques minimums et contrôlés

Il était temps d'aborder la dernière partie de la proposition.

-Reste ensuite à déterminer la fin de ce complot. Personnellement, je vois deux scénarios. Le premier, l'une ou les deux traîtresses sont capturés sans avoir eu la chance de faire de véritables dégâts et sans avoir pu s'en prendre à l'état major. De là, faire savoir à travers tout le Consortium Éternel que vous saviez pour cette attaque bien avant qu'elle n'ait lieu et que vous l'avez laisser faire. De bien faire comprendre que vous avez contrôlé les traîtresses dès le début de leur complot et que sans le savoir, elles n'étaient rien de plus que des marionnettes pathétiques entre vos mains. Ceci permettrait de faire passer un message à travers le consortium et tuer dans l’œuf de nombreux complots contre vous, chaque comploteurs pouvant se mettre à croire que vous faîtes de même avec eux. Le second scénario est de laisser l'empoisonnement avoir lieu, mais en ayant fait en sorte de garder les bons éléments hors d'atteinte. Après tout, peu importe la compétence d'un gouvernement, il y aura toujours des parasites parvenant à s'infiltrer là où ils n'auraient jamais dû mettre les pieds et parviennent ensuite à s'y accrocher. En laissant les traîtresses éliminer ces déchets, vous pourriez alors les remplacer sans causer de vague politique importante et rejeter la faute de leur mort sur les traîtresses. Peut-être même embellir l'histoire en affirmant que ces moins que rien ont fait preuve d'un grand courage et d'une grande fidélité envers le trône ou ce genre de chose. Avec cette seconde approche, il serait donc possible d'éliminer des déchets ne nuisant au consortium et de les remplacer par des individus plus compétents.
Arcanis
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Mar 20 Aoû - 4:56
Il y a des choses qu’on ne doit jamais dire en la présence de certaines personnes sous peine d’une réaction extrêmement violente et potentiellement mortelle. Il en faut beaucoup pour faire éprouver quoi que ce soit de physiquement observable chez Arcanis. Mais il y avait certaines… Cordes sensibles… Qu’il était purement suicidaire de toucher. Et la proposition de laisser l’attaque se produire, de voir le chume’doro donner inutilement se vie alors que des mesures radicales auraient pu être prises bien avant les faits fit réagir le Major du Chume’doro d’ordinaire si inexpressive ou carrément froide. Il faut comprendre que pour Arcanis, la seule vraie autorité compétente pour protéger la Reine Éternelle, c’est le Chume’doro. Elle ne remet en rien les compétences d’Isis. Cependant, jamais la machine, aussi évoluée soit-elle, ne pourra faire mieux qu’elle dans ce domaine.

Une rumeur prétend qu’Arcanis supervise l’entrainement, à un moment ou à un autre, de chaque membre du Chume’doro. Si vous demandez à celles qui gardent le palais si c’est vrai, chacune d’entre elle vous dira que pour son cas, c’est vrai. Si le Chume’doro est l’extension de la volonté royale, chacune de ses agentes est l’extension de la volonté d’Arcanis et leur loyauté est absolue. Chaque composante un bien extrêmement précieux au service du Trône Éternel. Des ressources d’élite. Limitées. Qu’on ne saurait gaspiller inutilement. Si Arcanis devait faire le choix entre un régiment de soldats de l’armée d’Hapès et la dernière de ses recrues en date, elle sacrifierait le régiment sans hésiter parce que certains de ces soldats n’étaient pas suffisamment fanatiquement loyaux. Darth Ankh le savait mieux que quiconque : chaque agent du Chume’doro tombant au combat…

Était pour Arcanis l’équivalent d’un échec. Et Arcanis étant atrocement dure avec elle-même, elle le vivait très mal et très durement, s’imposant encore davantage dans cette quête impossible de perfection au service de sa Souveraine. Les membres du Chume’doro étaient, dit plus « poétiquement », ses enfants. Et ce Sith osait proposer qu’elle sacrifia ses enfants volontairement, tout cela pour pouvoir capturer à la dernière minutes des hérétiques qui ne méritaient qu’une chose : périr dans les plus atroces souffrances. Une telle chose était impensable pour le Major et en une fraction de seconde, des années d’agonie et de tourments pour chaque mort de cette organisation d’élite endurées par celle qui considérait que leur échec était son échec revinrent à la surface et explosèrent tel un volcan. Le problème? Arcanis était incapable d’exprimer correctement ses émotions.

Même dans l’intimité, seule la patience de l’éternelle Reine Mère était capable de venir à bout de cet « handicap ». Trop habituée à vivre pour et par le mensonge pour protéger sa Reine et se protéger, Arcanis avait de la difficulté à reconnecter avec « l’humanité ». Pendant un moment infinitésimal, ce qui empoisonnait le Major fut perceptible et la seule chose qui empêcha Darth Kairos de se faire attaquer, littéralement, par le Major, ce fut le fait que Darth Ankh l’en empêcha. Même pas en lui donnant un ordre. Juste en posant sa main sur son épaule. Ou était-ce une illusion? Car Arcanis sentit distinctement la main et l’empreinte de celle qui fut sa Princesse sur son épaule mais quand elle se stoppa net, n’ayant même pas commencé son mouvement, et qu’elle se retourna, Darth Ankh ne semblait pas avoir bougé de son trône et même en tendant la main, elle n’aurait jamais pu la toucher.


¤Mais que… Comment… Pourquoi… Il méritait ce qui allait lui arriver!¤

Derrière l’armure émotionnelle, la confusion. Dans sa voix, plus de glace que sur Hoth. Elle fit savoir à Darth Kairos qu’elle n’aimait pas son plan. Qu’elle était plus du genre proactive. Encore une fois, une façon « polie » de dire quelque chose qui autrement aurait été probablement été extrêmement virulent voire violent. Si la Reine Éternelle avait retenu son geste, c’était probablement parce qu’elle tenait vraiment à ce qu’elle collabore avec Darth Kairos. Pourquoi… La volonté royale est parfois des plus mystérieuses. Mais elle se conformerait à ce que désirait sa protégée. Elle demanda, non sans une once de venin, s’il ne serait pas simplement plus simple de tenter de provoquer une vision capable d’identifier plus formellement les jumelles. Sinon, assura-t-elle, le Chume’doro s’en chargera et ce sans gaspillage inutile de ressources. Tiens…

Encore une façon polie de dire quelque chose ou…?


"Sans but nous ne sommes rien."
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Sam 31 Aoû - 3:26
Darth Kairos avait fait ses propositions, elles étaient étoffer et argumenter, et son plan ne semblait pas totalement dénué de bon sens. Ce fut la raison première pour laquelle Ânkh retint sa garde du corps en faisant usage de ses pouvoirs pour laisser son emprunte sur son épaule grâce a la Force. Toutefois, si certains éléments méritaient d'être souligner, il était évident dans son esprit qu'elle ne retiendrait pas l'ensemble de ce plan. Les raisons qui la poussaient a refuser une adoption totale était politique : elle était une déesse présenter comme parfaite, absolue et omnipotente. Si donner l'illusion d'une manipulation pouvait être efficace, certain nourriraient l'idée qu'elle n'avait fait qu'agir en réaction, ce qui briserait une partie de son image divine. De plus, elle devrait sacrifier une partie du personnel de son palais, quelques filles du Chume'doro, ainsi que ses serviteurs, des personnes loyales, chacune ayant leur importance dans le fonctionnement du palais comme du Consortium lui-même, et il était hors de question de sacrifier une seule de leur vie au nom de la destruction d'un complot de seconde zone dressé par des Matriarches en mal de pouvoir absolu. La Reine ne pouvait pas accepter un plan comme celui-ci, et sur ce point, elle était en phase avec Arcanis.

« Le diable se dissimule toujours dans les détails Darth Kairos, vous avez raison sur ce point. C'est pour cela que les Prophètes Suprême du Côté Obscur son craint, parce qu'ils savent appliquer cette maxime a la perfection, ainsi, cela leur permet de s'assurer que leurs visions se réalisent, en influant sur ses petits détails, trop souvent négliger par les non-initiés aux arts Sith. »

C'était autant un compliment qu'une critique : certes, il était sage de se méfier des détails, de prendre en compte chaque petite chose pouvant influer le destin, mais Ânkh montrait aussi qu'elle n'était pas dupe et savait bien tous les artifices qu'utilisaient les Prophètes afin de s'assurer que leurs visions se réalisent, ce qui les rendaient dangereux. Les Prophètes, Jedi comme Sith, affirment très souvent que tenter de lutter contre le destin revient a le rendre inéluctable, toutefois, Darth Ânkh savait très bien que dans le cas des Sith, tout ceci n'était que mensonge destiné a pouvoir étendre leur toile et qu'ils feraient tout pour que leurs visions se réalisent. Ce qui était intéressant dans le cas présent, c'était que Kairos souhaitait voir le complot être vaincu, mais il devrait se plier aux désirs de la souveraine a qui il devait sa formation et son ascension dans l'ordre. Sans Darth Ânkh, il serait sans doute mort aujourd'hui, et ce que désirait la Reine Éternelle était un plan plus grandiose que celui-ci, un plan qui lui permettrait de faire usage de son épée Sith en manque de sang frais. Il fallait qu'il soit éclatant, montrer que le pouvoir divin de la Reine était si puissant qu'elle pouvait tuer dans l’œuf toute tentative de rébellion avant qu'elle ne fasse le moindre dégâts.

« Arcanis vérifiera l'agenda royal, mais la prochaine grande réunion de l'état-major des armées ne devrait pas avoir lieue avant plusieurs mois. Cela signifie que nous avons du temps pour préparer une action ambitieuse et efficace. Votre plan n'est pas mauvais en soit, mais nous parlons d'une action divine, ce qui signifie qu'elle doit être parfaite. Sans présenter de faille, vos proposition sont trop commune et néglige l'une des tâches essentielle du rôle d'une divinité stellaire. »

La souveraine marqua une nouvelle pause afin de pouvoir laisser a Kairos comme Arcanis le temps de méditer la-dessus. Les deux comprendrait sans doute rapidement où la souveraine voulait en venir, mais Darth Ânkh allait tout de même le signifier en parole, parce que le poids des mots était toujours plus puissant lorsqu'ils étaient prononcé de vive voix, aussi repris-t-elle rapidement.

« Mes fidèles serviteurs attendent de leur déesse qu'elle les protègent. Si le Chumedoro a pour rôle d'offrir sa vie pour sa souveraine si nécessaire, sacrifier une partie de ses membres pour un complot aussi médiocre n'est pas acceptable. Les personnes travaillant dans mon palais, mes serviteurs comme mes fonctionnaires, sont fidèles et attendent en retour de cette fidélité la protection de ma divine lumière. Si je les laissent mourir, pour certain, j'aurais l'air faible, car je n'aurais pas empêcher leurs morts. Vous allez devoir revoir votre copie Seigneur Kairos : il me faut des preuves capable de les compromettre avant qu'elles n'agissent afin de pouvoir les humilier publiquement en leur apportant moi-même le châtiment qu'elle mérite : une déesse absolue des étoiles doit être capable de manier le foudre avant que les malheurs ne s'abattent sur ses malheureux sujets. »

La Reine avait parler, elle n'accepterait désormais plus aucune contestation : il faudrait un autre plan ou sinon, elle trouverait un serviteur plus efficace afin d'accomplir cette tâche...


Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] 1522008726-signa2
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Dim 8 Sep - 2:57
Darth Kairos attendait en silence de savoir ce que la reine éternelle pensait de sa proposition. Le prophète doutait qu'elle accepte tout ce qu'il proposait sans broncher. Premièrement, car Darth Ânkh était âgée de plusieurs siècles et avait donc une plus grande expérience que lui. Elle pourrait donc voir des éléments à changer ou à supprimer de sa proposition, grâce à la sagesse acquise à travers les siècles. Deuxièmement, les siths n'ont pas tendance à accepter tout ce qu'on leur dit sans broncher, que ce soit par orgueil, fierté mal placé ou l'impression que cela les ferait passer pour des faibles. Troisièmement, elle pouvait simplement avoir déjà un plan en tête et seulement demandé son opinion et celle d'Arcanis pour les évaluer. Le membre du conseil noir n'avait eu aucun mal à ressentir une profonde hostilité émaner de la major du chume'doro, même si cela ne dura qu'un court instant. Le sith ne laissa rien paraître, mais aurait agit si cela c'était avéré nécessaire. Évidemment, il n'était pas stupide. Sortir et activer ses sabres laser auraient mis en action les autres gardes présentes sur place. Utiliser des éclairs de force, l'étranglement ou autre pouvoir ouvertement hostile aurait eu le même effet. Voilà pourquoi le prophète suprême aurait plutôt repousser simplement la major grâce à la Force, si cela c'était avéré nécessaire. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Est-ce qu'elle c'était retenu ou bien était-ce le fait de la reine éternelle? Darth Kairos avait toujours cette seconde option en tête pour de nombreuses choses, quand la reine était dans les parages. Après tout, c'était sans aucun doute possible l'utilisatrice de la Force la plus puissante du consortium, voir de la galaxie. L'étendue de ses capacités demeuraient un mystère. Cela n'avait rien d'anormal, un bon sith évite de dévoiler tout son jeu au premier venu. À n'en pas douter, ceux qui connaissaient le mieux les capacités de la reine éternelle étaient mort avant d'avoir la chance d'en parler.

Après un moment, Darth Ânkh prit la parole, le félicitant sur les détails qu'il avait pu ajouter à la vision. Toutefois, elle adressa une certaine forme de critique, en parlant du fait que les prophètes avaient tendance à donner un coup de pouce au destin, pour que leur vision se produise. Darth Kairos avait bien son mot à dire sur la question, mais il préféra demeurer silencieux, en attendant que sa reine ait terminé de parler. La reine poursuivit, informant tout le monde que la prochaine réunion de l'état major des armées devait avoir lieu dans quelques mois. Voilà une bonne nouvelle, cela donnerait un bon délais pour manœuvrer à travers toute cette histoire. Selon la reine, le plan proposé par le prophète était trop simple et commun pour elle. Les actions à mener devraient être plus ambitieuses et témoignage de la toute puissance du trône éternelle et de sa reine. Darth Kairos commença à caresser et lisser doucement sa barbichette, signe qu' il réfléchissait, alors que la reine continuait de parler. Darth Ânkh voulait des preuves concrètes des machinations des traîtresses, afin de pouvoir les punir en publique.


-Vous avez raisons sur mes prédécesseurs, ma reine. Il est vrai que ces derniers aimaient bien mentir et agir afin que leurs visions se réalisent afin de devenir plus influents et plus craints. Pour ma part, je préfère ne pas mentir, éviter de préciser certains détails peut-être, mais pas de mensonges. Certes, cela ne m'empêche pas non plus d'inventer des visions pour nuire à mes ennemis. Cependant, si j'évite de mentir avec mes véritables visions, c'est parce que j'ai observé et appris beaucoup de chose. Notamment que la vérité peut être bien plus dangereuse que le mensonge. J'ai eu l'occasion de voir certains causer leur propre perte, parce qu'ils ont préféré croire qu'une vision était fausse et qu'ils ont eux-même volontairement ou involontairement déclenché les événements menant à ceux perçus dans une vision.

Un court silence du sith avant de revenir dans le vif du sujet.

-Pour en revenir à nos traîtresses, pour satisfaire vos désirs, je vois quelques options possibles. Les quelques mois de délais seront forts utiles. Le nombre de matriarche est limité. Alors, des matriarches jumelles, il doit y en avoir très peu. Une base de donnée sur l'identité des matriarches du consortium ferait l'affaire. Si nécessaire, il suffira de procéder par élimination et d'identifier parmi celles qui restent. Je serais d'avis de commencer par l'identification des deux hapiennes, puis à une période d'observation de chacun de leur fait et geste. D'établir avec qui elles communiquent et lesquels de ces individus pourraient être des complices consciemment ou inconsciemment afin de découvrir jusqu'où leur groupe de traîtres s'étend. Cela fournira déjà un certains nombre d'information. Il serait ensuite possible d'obtenir ensuite des informations de l'intérieur, soit en infiltrant une ou plusieurs personnes ou en utilisant des individus faisant déjà partie de leur groupe. Même une personne au bas de l'échelle dans leur complot pourrait fournir des informations utiles. Personnellement, je serais d'avis de trouver une personne qui est des leurs par cupidité et non par loyauté.

Un autre court silence.

-Si le temps le permet, nous pourrions infiltrer leur réseau informatique pour obtenir d'autres informations. Il reste également les informations à obtenir par leurs alliés. Comme les soldats de ma vision ont de l'équipement des armées sith, trouver leur soutien parmi les siths pourraient être une mine d'information non-négligeable. Je n'ai aucun doute de pouvoir obtenir des informations grâce à mon réseau de fidèle ou bien en visant les bonnes personnes. Beaucoup de gens tueraient sans hésitation leur famille pour le bon prix, alors quelques informations ou action, ce n'est pas trop demandé. Je pourrais sans mal glissé certaines personnes m'étant fidèle dans les rangs du traître sith. Certes, pas forcément directement dans leur troupe de soldat, mais au moins à une position où il serait en mesure d'entre beaucoup de chose. Quant au sith lui-même, cela dépendrait de votre volonté. S'il y a assez d'information le moment venu, alors tant mieux. Sinon, il suffirait de l'éliminer, soit par un autre sith ou bien de laisser assez d'élément pour savoir que la mort a été commandé par un de ses rivaux. Cela passerait facilement inaperçu et personne ne s'en soucierait vraiment. Après tout, un sith qui en tue un autre, ça n'a rien de particulier, c'est presque une routine.
Arcanis
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

le Dim 8 Sep - 5:26
Arcanis écoute mais ne dit rien. Dans sa tête, un plan s’est formé. Elle n’est pas devenue Major du Chume’doro pour ses beaux yeux, après tout. Au fond, la Reine Éternelle veut avoir l’occasion d’utiliser sa belle épée sith et de faire un exemple. Soit. Ceci étant dit, l’exemple, c’est de faire tomber les deux têtes dirigeantes. C’est le résultat final qui est politiquement important. Donc, pour Arcanis, la façon de procéder est simple. Infiltrer est une idée. Certes. Mais pour mettre réellement de la pression, quand vos collaborateurs sont identifiés et systématiquement éliminés, cela en pousse plus d’un à l’imprudence. Si les jumelles se sont avérées « vulnérables » aux visions du prophète suprême du côté obscur, c’est que le plan est alors loin d’être infaillible. Et pour être bien sûre que sa protégée ne détecte rien de ce qu’elle pense, elle dissimule ses pensées.

Si Darth Ankh a toujours été prodigieusement puissante dans la Force, et personne ne saurait affirmer le contraire, Arcanis, pour sa part, avait toujours eu une longueur d’avance en toute chose quand la dissimulation est de mise. Elle accepterait le plan que déciderait sa souveraine… Mais son interprétation lui donnerait, comme d’habitude, toute la latitude dont elle avait besoin. Peut-être que Darth Ankh le suspecterait. Peut-être. Mais sans ordre direct, elle était libre d’exécuter ses ordres comme bon lui semblait. Elle ferait s’effondrer comme un château de cartes cette conspiration, même si pour ce faire elle devait redéployer l’intégralité de ses ressources et forcer les blessés à sortir des cuves de bacta pour faire le travail. Cette vision dépeignait ses efforts comme un échec et jamais elle ne laisserait pareille chose se produire. C’était bien plus que le simple sens du devoir qui parlait.

L’infiltration servirait ses intérêts, certes, mais pour d’autres raisons. Prendre le contrôle des ressources des conspirateurs viendrait ajouter des sommes conséquentes et du matériel de pointe pour la Reine Éternelle, un avantage qui serait dans son arsenal et pas dans celui de ses ennemis. Les opérations du Chume’doro ne s’arrêtaient jamais à un objectif simple. Tout avantage stratégique ou tactique pouvant faire avancer les plans de la Reine Mère étaient des éléments dont il fallait s’emparer. Toujours plongée dans son mutisme, elle continuait de réfléchir tout en observant les réactions du prophète suprême et de sa protégée. Évidemment qu’il était attendu qu’elle donne son opinion. Rien ne l’obligeait de le donner dans la précipitation, par contre. Ce n’était pas son genre et la chose était connue au sein du Consortium Éternel. Ça et son honnêteté souvent brutale.


« Il est évident que ce ne sera pas si simple. Ce sont des Hapiennes. Un signe aussi distinctif que des jumelles leur peinturerait dans le dos une cible bien trop visible. L’une d’entre elle opère forcément sur une identité d’emprunt et sous une fausse apparence. Fort heureusement pour nous, il s’avère que le Consortium Éternel a une excellente régente tenant des bases de données impeccables qui me seront fort utiles.

Pour ce qui est de l’infiltration, si une opération d’envergure se prépare, inévitablement le monde criminel sera au courant. Comptez sur ces parasites pour sentir une occasion en or à dix années lumières à la ronde. Je sais déjà qui il va falloir convaincre de nous donner l’information que nous désirons, quitte à la payer. Nous saurons alors qui leur sert d’intermédiaire et c’est par là que nous infiltrerons leurs rangs. Et enfin…

Pour ce qui est des manigances des Siths, je leur concède la vilénie mais par la fourberie. Hapès l’emporte d’une courte tête. Si du matériel doit changer de mains, ce ne sera pas fait là où Isis peut le voir donc pas à partir de vaisseaux de la flotte. Je parierais cher, par contre, que si nous commençons à regarder les sites des plus récentes excavations pour retrouver des artefacts siths, nous trouverons notre piste. Ce ne serait pas la première fois qu’on tente de nous faire le coup… »


"Sans but nous ne sommes rien."
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

Hier à 17:54
« Vous êtes un Seigneur Sith Darth Kairos, vous n'avez nullement besoin de vous justifier. Tant que vous obtenez les résultats que je désire dans les critères requis, la nature des méthodes que vous employez pour obtenir des résultats m'importe peu : mentir, tricher, promettre sans tenir, ses choses font partie de l'arsenal de notre ordre depuis des millénaires, tant que le Côté Obscur existera, nous continuerons a nous en servir pour parvenir a nos fins. »

La remarque de la Reine était… Particulière. Voulait-elle exprimer qu'elle considérait les justifications de Kairos comme une forme de fausse modestie ? Elle aurait très bien put conclure que sa nature divine elle-même était son plus grand mensonge et qu'elle la maintenait depuis désormais des siècles, mais de une, elle ne souhaitait guère entrer dans un débat philosophique sur la nature d'une divinité, et de deux, les murs avaient des oreilles et il s'agissait de parole qu'elle ne pouvait prononcer devant n'importe qui, même si la confiance qu'elle portait en Arcanis était absolue. Kairos allait donc devoir lui-même définir la pensée de la Reine face a sa remarque, si cette dernière le complimentait, l'encourageait, ou ne faisait que dire qu'elle n'était pas dupe, voire un peu tout a la fois, ses pensées n'étaient pas nécessairement incompatible après tout. Certes, ce ne serait sans doute pas très confortable pour lui, mais la Reine entretenait tout de même ses secrets et de toute façon, il pouvait partir d'un raisonnement simple : puisqu'elle ne lui avait pas couper la tête, cela signifiait qu'elle n'était pas en désaccord, ni insatisfaite de ses services, donc qu'il n'avait rien a craindre. Un raisonnement certes simpliste, mais efficace dans ce genre de situation.

Il restait toutefois un détail important a régler : le plan a adopter. Elle en avait exiger un autre et elle voulait désormais obtenir des résultats. Son hypothèse sur les jumelles était probable, l'une d'entre elle se dissimulait sans doute dans l'ombre de l'autre, mais le duo agissait de concert afin de pouvoir planifier leur élévation dans la société Hapienne. Une pensée amusée se glissa dans l'esprit de la Reine a les imaginer s'entre-tuer si elles parvenaient a s'emparer du pouvoir juste pour détenir celui-ci de façon absolu et ne pas le partager, même avec un double parfait… Mais elles attaquaient un bien trop gros poissons pour elle et elles n'atteindraient jamais cet objectif. Ses idiotes n'avaient sans doute aucune idée de la manière de l'éliminer, de réduire son existence éternelle a néant, alors tenter de s'emparer du trône dans ses conditions était tout simplement futile et vain. Mais l'esprit humain était ainsi qu'il ne pouvait se résoudre a l'impuissance et malheureusement, certaines matriarches ou certains Sith finissaient par être convaincu que leurs étoiles brillaient maintenant plus que celle de n'importe qui d'autre dans la galaxie. Jusqu'ici, la Reine avait provoquer l'extinction de chacune de ses étoiles, parfois de manière spectaculaire, mais aussi de façon discrète. Elle comptait bien cette fois en faire un exemple pour s'acheter une paix durant quelques années.

La question des Sith intéressait moins la souveraine éternelle : contrairement aux Matriarches, les Sith ne vivaient pas dans le culte de l'image divine, mais suivait simplement la souveraine parce qu'elle était la Dame Noire, l'être du Côté Obscur le plus puissant de la galaxie, ce qui signifiait qu'elle pouvait donc prendre des mesures plus sinueuse avec eux, le message serait reçu de la même façon. Un sourire amusé se dessina un instant sur les lèvres d'Ânkh, par certain aspect, Arcanis était peut-être une meilleure Sith qu'elle sans réellement s'en rendre compte, mais ce n'était pas très grave. Arcanis apporta sa pierre a l'édifice, évoquant un contact dans les milieux criminels pour en savoir plus. Les pièces du puzzles étaient entrain de se mettre en place de manière plus sereine, a la grande satisfaction de la figure royale qui trouvait plus d'harmonie que quelques instants plutôt. Il lui restait donc a formuler ses désirs avec assez de fermeté pour s'assurer que sa volonté soit respecter : elle connaissait Arcanis et savait que si elle se montrait pas assez ferme sur ses directives, cette dernière exploiterait les faiblesses de ses ordres pour faire comme bon lui semblait… C'était un véritable exercice intellectuel, mais ce n'était pas si mal, un jeu qui pouvait être amusant.


« S'il y a des complicités Sith, je vous laisse toute latitude pour châtier celle-ci comme bon vous semblera : contrairement a Hapès, les Sith respectent la fourberie et l'élimination en silence des rivaux, et maintenir le doute servira davantage nos intérêts que d'agir a visage découvert, mais les Matriarches seront a moi a la fin, et il faudra que cela soit spectaculaire. Vos remarques sont intéressante Darth Kairos, en effet, ceux n'étant présent que pour l'argent sont les plus malléable et il sera plus simple de les convaincre qu'ils ont davantage a gagner en collaborant avec nous. Même si la vision présente des équipements Sith, rester sur la piste des fabricants de ses équipements : nous ne sommes pas a l'abri de voir un chef d'entreprise soutenant une Matriarche dans l'espoir que cette dernière le débarrasse d'un Seigneur Sith encombrant une fois au pouvoir. Comme Arcanis l'a si bien fait remarquer, les Hapiennes, mais aussi les chefs d'entreprises, savent comment tourner les choses a leurs avantages et peuvent se montrer plus dangereux et retords que bien des Seigneurs Sith. Contacter le monde criminel semble raisonnable, veille toutefois a ne pas payer trop cher pour cette information : nous ne sommes pas des mendiants, même si nous sommes riches, nous devons veillez a ce que chacun reste a sa place. La frontière avec l'Apex peut également représenter une opportunité pour détourner du matériel militaire a l'abri de nos regards, aussi incroyable que cela puisse paraître : si j'étais a la place de l'ennemi, je choisirais un endroit ou nous n'aurions jamais l'idée de rechercher, y compris s'il est dangereux. »


Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] 1522008726-signa2
Contenu sponsorisé

Balance of Power [PV Kairos-Arcanis] Empty Re: Balance of Power [PV Kairos-Arcanis]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum