Aller en bas
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Chronologie Républicaine [1400-1500] Empty Chronologie Républicaine [1400-1500]

le Mar 7 Mai - 23:50

XV ième siècle galactique: Une République dans la tourmente mais -partiellement- triomphante



1400-1465: Remise en question de la Démocratie : Entre Révolution et Réformisme, les Deux Quarts d’Or

Chronologie Républicaine [1400-1500] YZD2iox
Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable


1400 L'obscur Assaut : Une offensive massive Sith est lancée sur la République, le Sénat divisé prend, sous l'influence des Bothans, la décision de renforcer les forces militaires dans le secteur. Cette trop forte mobilisation en un seul lieu ne tarda pas à ouvrir une immense brèche pour le Consortium vers les mondes du Noyau. L’opinion publique enrage, les mondes du sud républicain ainsi que certains mondes du Noyau n’hésitent plus à s’offusquer ouvertement de la politique autoritaire de la Chambre. Des manifestations anti-sénat éclatent majoritairement dans des mondes à l’abri des offensives Sith.

1401-1405 Tenir le front: Si les Sith conquièrent un certain nombre de mondes, le rythme de la guerre rapide, qui leur est imposé, favorise l’apparition de vives poches de résistance farouches. Sur Manaan les Sith ne parviennent pas à prendre le contrôle des cités sous-marines. Sur Cato Neimodia, la résistance s’organise dans les sous-sols. Certains de ces mondes conquis décident de placer à la tête de leur rébellion des Jedi venus prêter main-forte comme sur les lunes d’Antar.
Corellia, usant de toute son influence sur les mondes de la pègre, parvient à construire de véritables ponts aériens grâce à l’Union des Contrebandiers tout en tenant la dragée haute aux forces du Consortium dans son secteur lors d’escarmouches impressionnantes.
En 1403, les armées zombies sur Cato Neimodia fondent tel le sucre sous la pluie. Pour la première fois de l’Histoire, les porteurs de Naturae se joignent aux combats déployant leurs savoirs chamaniques pour lutter contre les créatures Sith. Des êtres de roches combattent des fauves tandis qu’il se narre qu’une éclipse solaire a eu lieu aux alentours du Système d'Impératrice Têta.

1406 Catastrophe naturelle sur Ryloth: Un séisme d’une ampleur inégalée se produit sur Ryloth, de nombreux Twi’leks se retrouvent à vivre dans une situation précaire. La capitale n’est plus que ruines. Si un plan d’urgence est engagé pour venir en aide aux populations, la guerre actuelle ainsi que la corruption sur le monde empêche toutes améliorations sur place.

1407-1410 Montée des tensions au sein de la République: Le mécontentement dû à la guerre ne cesse de croître dans les mondes républicains les plus éloignés de Naboo. Ces derniers ont l’impression de ne pas avoir de voix et que toutes les affaires tournent autours de Bothawui et Corellia. Certains Jedi prennent une position très critique vis-à-vis de la République qui ne manque pas de provoquer une polémique.

1410 Nouvelle offensive et scandale en tout genre: Le Sénat et les stratèges militaires optent une nouvelle fois pour un plan militaire Bothan, cependant ce dernier conduit à une véritable hécatombe. Guidée par la faim, une terrible révolte éclate sur Ryloth et manque de renverser le pouvoir en place. Sur Duro, un coup d’état par le peuple est opéré. Plusieurs scandales concernant le sénateur de Ryloth Ipak'siket éclatent et éclaboussent certains autres sénateurs ainsi que le Chancelier lui-même, Nothus Baroni, qui se voit contraint à la démission.  

1411-1413 Les débuts d'une Révolution: Si le front est stabilisé, La République est menacée en son sein. L’apparition aux grands jours de nouvelles affaires de corruption provoque le Printemps Républicain. Plus d’une cinquantaine de mondes connaissent des mouvements révolutionnaires majeurs. Que ces derniers soient “doux”, comme sur Bestine, ou “sanglants” à l’instar de Ryloth, le nouveau Chancelier, Calazar Bourso et le Sénat refusent de reconnaître ces nouveaux gouvernements, d’autant plus que certains sont désormais dirigés par de nouvelles familles Jedi comme les Caldwins ou les Dusworth. Les tentatives d’ingérences sénatoriales sur certains mondes provoquent la colère des fédéralistes et entraînent plusieurs bains de sang.
Face à la résistance du Sénat à les reconnaitre, les dirigeants révolutionnaires forment une alliance qui prendra le nom de Ligue Démos en 1413 et qui a pour ambition principale de calmer les ardeurs révolutionnaires et de conserver l’unité républicaine tout en propageant l’idéal révolutionnaire. C’est l’avènement du Premier Quart d’Or: une période de 25 ans durant laquelle les notions de Liberté, d’Egalité, de Justice sont remises en question. Ce questionnement de la Démocratie permettra de nombreuses avancées sociales.  

1416 Instauration de la Réforme: Face à l’immense influence des Démosiens et des troubles provoqués indirectement par ces derniers, un congrès réunissant les dirigeants fédéralistes de nombreuses planètes non-révoltées se tient sur Eriadu. Ce monde, à la réputation pourtant isolationniste, craint une trop forte implication et ingérence de la part du Sénat dans la gestion des planètes et sous l’impulsion de sa dirigeante Samilia Daina est instaurée la Réforme: une coalition intergouvernementale visant à endiguer les mouvances révolutionnaires par des réformes sociales et sociétales. Si la plupart de ces mondes entreprirent ces dernières, celles-ci furent très diverses et parfois ne furent que poudre aux yeux.

1417 Ascension fulgurante des inimités: La guerre civile sur Ryloth prend fin avec la victoire des révolutionnaires. Toutefois le nouveau dirigeant de la planète est arrêté par les forces sénatoriales provoquant un véritable tôllé. Face à la menace d’un déchirement interne, un groupe de sénateurs unionistes forme la Restauration, qui vise avant tout à combattre les Démosiens en refusant de les reconnaître et qui pointent les dangers des mouvements populaires.

1418 Polarisation vers les extrêmes: L’ultra-unioniste Log Edward Benneth devient Chancelier suite aux divisions du Sénat, qui possède une majorité relative unioniste. Ce dernier, à peine en poste, parvient à mettre au ban une vingtaine de sénateurs démosiens. Ces réformes très clivantes mettent en danger la Constitution même de la République. Cependant, le Sénat et la Cour de Justice Suprême de la République endiguent ces mesures. Le Chancelier Suprême a pour principal objectif d’ essouffler les contres-pouvoirs sur le long terme afin d’instaurer des lois controversées. Les relations entre la chancellerie et les Jedi, qui n’ont eu de cesse d’intervenir sur les mondes en proie à de vives tensions, se durcissent.

Face à cette menace, le grondement populaire se renforce et divers évènements tragiques, comme des attentats, répandent le sang. Des mouvements populaires de grandes ampleurs naissent et atteignent même Naboo. L’influence des démosiens ne décroît pas et la Ligue fait  son possible pour tenter d’endiguer la violence souvent en vain.

1419 Vers le triomphe de la Réforme? : Le paysage politique du Sénat Galactique se modifie. Les fédéralistes dirigés par Tom Newgate jouissent d’une forte popularité et voient leur nombre augmenter au Sénat ce qui leurs permet de pouvoir organiser un vote visant à censurer temporairement  le Chancelier pour pouvoir légitimer les gouvernements révolutionnaires. Les unionistes modérés craignant de voir un Sénat passé sous bannière fédéraliste et de voir les pouvoirs du Chancelier encore amoindris, décident de voter en faveur de la motion.

1420-1422 Mise au ban des Jedi : Les interventions diplomatiques Jedi portent leur fruit. Leurs précieuses médiations combinées à l’aide d’appuis politiques permettent d’éteindre les braises ardentes des révolutionnaires. Si la mission diplomatique Jedi est globalement réussie, les relations avec la Chancellerie sont au plus bas, celle-ci s’offusquant de leur ingérence et de leur volonté de placer leur pions sur certains mondes. Cette crise aboutit en 1421 au départ de la délégation Jedi qui se voit refuser tout accès au Sénat.

1422 La Ligue d'Obsidienne: L’assaut des forces Impériales et Sith sur Fondor provoque l’effroi. Les divisions républicaines ont permis aux forces ennemies une percée qui pourrait s’avérer catastrophique pour le “Bastion de la Démocratie”. Face à cette menace les unionistes modérés, les fédéralistes et les démosiens, divisés, forment une coalition qui prendra le nom de “Ligue d’Obsidienne” en référence à l’appel au rassemblement du sénateur de Mustafar.  Les unionistes modérés iront jusqu’à envisager une fronde face au Chancelier, pourtant de leur bord, si ce dernier se représentait. Les élections permettent à NewGate de prendre la tête de la Chancellerie.

L’assaut sur Fondor permet la naissance d’une nouvelle cohésion politique qui est couronnée de succès lors de la retraite des forces ennemies. Les Jedi sont réhabilités et tous les gouvernements révolutionnaires sont reconnus et désormais protégés.

1423: Assimilation de la Révolution ou le Manifeste Destinée: Parmi les grands travaux de réformes du Chancelier NewGate se trouve l’acte nommé Manifeste Destinée. Ce dernier pose les nouvelles bases des relations entre le pouvoir central républicain et les pouvoirs locaux. Toute planète a le droit de choisir son propre destin tant que celle-ci respecte les droits fondamentaux promulgués dans l’acte comme la liberté d’expression, la liberté de conscience ou encore la liberté de la presse. En cas de non-respect de celles-ci, la République pourra intervenir dans les affaires internes de la dissidente. La Révolution prend fin.

1425 Abolition de l'Esclavage: Après deux longues années de débats, le Sénat vote l’Abolition Universelle de l’Esclavage qu’il introduit dans le Manifeste Destinée. La Cour Suprême Républicaine, après de longues discussions, proclame la mesure constitutionnelle. Cet événement est considéré selon certains comme l’apogée du Ier Quart d’Or.

1428 Nouvelle génération: La deuxième Génération de Seigneur Jedi apparaît. Au total, ce sont près d’une quinzaine de mondes qui ont choisi définitivement d'être gouvernés par ces derniers. La République les reconnaît légitime. Le quatrième conclave de Tython renforce les liens entre l’Ordre et ces derniers afin de s’assurer un certain contrôle sur eux et éviter une remontée d’un conservatisme Jedi.

1432 Résolution des droits des clones: Le Sénat vote la Déclaration des Droits des Clones. Cette dernière contient le service minimum requis pour qu’un clone puisse quitter la vie militaire ainsi qu’un ensemble de lois visant à faciliter et protéger l’insertion des Clones dans la vie civile.

1434 Une République toujours impafaite: De nombreuses manifestations en faveurs de l’égalité Humain-Alien éclatent dans les quatre coins de la République suite à une décision de justice particulièrement polémique. Si le mouvement semble important, il s'essoufflera très rapidement dû au manque de coordination de ses principaux leaders.

1436 Belltrum Act: Dérégulation d’une partie de l’économie républicaine suite aux accords de Belltrum.

1437 Question de Justice: L’avocate Togruta Oshaka Kyrar use d’un recours collectif pour attaquer le gouvernement de Naboo sur la discrimination concernant les sentences infligées aux aliens défavorisés par rapport à celles des humains. L’affaire provoque une vive polémique et la Cour de Justice de la Planète décide de gérer l’affaire en interne, sans procès.

Dame Kyrar appela à la rescousse l’une des femmes les plus puissantes de la République à cette époque: la Twi’Lek Udok'fibay qui était connue pour être proche du Chancelier actuel. Les deux aliens allaient envoyer cette affaire devant la Cour Suprême Républicaine.

1438 Pénitence : Le procès opposant la République Galactique aux aliens défavorisés par le système judiciaire devient l'affaire du siècle. Après de nombreux débats et le discours de l’avocate Kyrar intitulé : “La République raciste depuis sa première naissance”, les juges reconnaissent la culpabilité de la République  et ouvrent une commission judiciaire spéciale visant à réparer les torts. Toutefois, son action fut très contestable.  

1441 Période de prospérité économique: Début du Second Quart d’Or,  la République connaît un véritable boom économique et voit son économie petit à petit finir de s’harmoniser. Elle annonce également la fin de la suprématie des influences Bothan et Corellienne pour permettre à de nouvelles voix de s’élever. Cette période se traduit également par de puissants mouvements pacifistes refusant la guerre comme un fatalisme. Plusieurs tentatives de rapprochement seront entreprises avec l’Empire plus ou moins couronnées de succès. Du côté militaire, le défaitisme domine très largement, la République n’ayant aucune victoire offensive à son actif, l’image des militaires se dégrade.

1443 Fin de l'héritage économique Santarien: Le projet Cornu Copiae est adopté par le Sénat. Ce dernier est un nouvel ensemble de lois mettant partiellement fin à la tutelle du Sénat sur les entreprises majeurs de la République, votée en 1302 sous l’égide du Chancelier Santar, afin que celles-ci jouissent de plus de libertés. Cette action va permettre de renforcer la vitalité économique républicaine.

1447-1455 Drôle de guerre: De nombreux mondes se lancent dans des rivalités inter-républicaines par le biais de leur Soft Power. Un nombre impressionnants de festivals naissent et font vivre à la République une période que l’on nomme la Drôle de Guerre.

1456 : Clip vidéo de Maestro Ou-t-Papa qui dénonce les horreurs de la guerre et qui connaît une très large diffusion.

1458 Renouveau politique: Élection de la plus jeune Chancelière de l’Histoire Républicaine: Lux Hinnose, la fille d’immigrés nautolans et sénatrice de Manaan. Elle est âgée de 34 ans.  

1459 Radicalité Jedi: Formation d’un petit groupe de sénateurs sensitifs radicaux prônant la mise sous tutelle du Sénat par les Jedi. Ces derniers sont tous affiliés à des planètes contrôlées par des Seigneurs Jedi. L'affaire connaît un faible succès du fait de l’annonce par la Chancelière de trois plans quinquennaux pour renforcer le domaine de l'Éducation:  Essaiment, Verdoiement, Fleurissement sont les titres de ces immenses chantiers à venir.  

1462 La poursuite de la Détente: Réélection de la Chancelière sortante. Sa campagne a pour originalité de se baser sur un rapprochement avec l'Empire Galactique.

1464: Fin du plan “Essaiment”: Celui-ci se traduit par la création et le renforcement de nombreuses écoles républicaines qui se veulent élitistes. Si les objectifs de parité sociale qu’espérent le gouvernement central semblent respectés, certains dénoncent les faibles ambitions de ces derniers.

1465-1479: Le bourgeon de la guerre totale ?

Chronologie Républicaine [1400-1500] X5MtAHi
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

1465 Fin de la Détente: Crise diplomatique entre l’Empire et la République. Corellia est accusée de cacher un terroriste ayant tenté d'assassiner un membre honorable de la famille Fel lors de l’une de ses visites sur Coruscant il y a de cela une dizaine d’années. Pire encore, l’enquête impériale semble indiquer que les Cinq Frères soutiennent des cellules terroristes au sein des mondes du Noyau Impérial. Le Ier ministre corellien refuse toutes négociations avec l’Empire et, face aux provocations de ce dernier, lance des exercices militaires non loin de ses frontières avec le régime impérial.

L’intervention de la Chancelière ne provoque que des mécontentements et fait remporter une victoire symbolique à l’Empire. En effet cette dernière après moults négociations parvient à obtenir un dédommagement pour dégâts et intérêts qui provoque une large vague d’indignations au sein de la République. Les liens entre l’Empire et la République sont brisés. Nombreux sont ceux qui reprochent l’impossible contre-enquête républicaine et la faiblesse du pouvoir. La question de la Guerre Totale est relancée.

1469 Fin de Verdoiement: Fin du deuxième plan quinquennal pour l'Éducation. Cette fois-ci, l’accent a particulièrement été porté sur la réforme des écoles militaires républicaines permettant à de nouvelles générations d'officiers de voir le jour.

1469-1474 Une Société divisée: La question de la guerre totale divise la société et ceci jusque dans la Ligue Démos qui, jusqu’ici, était une fervente partisane de la paix. Les faibles ambitions des frappes militaires contre le Consortium n’aident en rien, les militaires n’hésitant pas parfois à s’offusquer du rôle que le Sénat leurs donne. La récession économique pèse également sur le moral.  

1474 Fin de Fleurissement: Fin du dernier plan quinquennal éducatif. Si le bilan reste contrasté sur les questions de l'égalité des chances et sur la capacité de chacun à trouver sa place, il n'en reste pas moins qu'un puissant sentiment d'appartenance à quelque chose de "plus grand" ressort chez les jeunes galactiques sortant de ces prestigieuses académies.

1476 La victoire du pragmatisme : Eurydice Elpi est élue chancelière après avoir été seulement sénatrice pendant une demie-année. Il s’agit de l’humaine la plus âgée élue à ce poste, ayant atteint l'âge vénérable de 74 ans. Elle ne semble affiliée à aucun mouvement majeur de pensée.

1479 Projet Concorde: La Chancelière prévoit une opération militaire ambitieuse contre le Consortium. Après trois années de démarchage,  elle parvient à tenir une réunion secrète avec les principaux acteurs de cette opération à savoir: le Commandeur Suprême représentant des forces républicaines, plusieurs membres du Conseil Jedi, les Seigneurs de Guerre, le dirigeant des services de renseignements Bothans et des services de renseignements républicains ainsi que plusieurs leaders de forces militaires locales comme Corellia. Objectif: En finir avec le Consortium.


1480-?? L'ère du changement

Chronologie Républicaine [1400-1500] 9Qgsszf
La seigneur Jedi von Wittelbasch fut provisoirement la commandante des Seigneur Jedi lors de l'opération Lord_Over. Excellente oratrice et chef militaire d'exception, elle remporta l'une des plus impressionnantes séries de victoires lors de l'offensive républicaine. Son pragmatisme lui permit de savoir quand s'arrêter et ses actions politiques favorisèrent l'installation de Jedi sur les mondes conquis et donc par extension l'apparition de la troisième génération de seigneurs Jedi.  

1480 L'heure de la contre-attaque: La plus grande opération militaire républicaine jamais organisée du nom de “Lord_Over” est déclenchée. Celle-ci se traduit par la réussite d’une percée dans l’espace du Consortium Éternel laissant le champ libre à de nombreuses divisions républicaines pour s’infiltrer dans les mondes ennemis. L’effet de surprise combiné à l’efficacité des généraux et amiraux déployés permettent de récupérer rapidement de nombreux mondes et de libérer la pression Sith sur l’Espace Bothan. L’amiral Tontpa aurait dit lors du début de l’opération: "Aujourd’hui nous ne partons pas pour Hapès mais pour Bastion".

Cependant, si la progression se veut rapide, plusieurs soucis entravent celle-ci. Le manque de coordination dans la coalition républicaines en est un et il entraîne des ralentissements importants dans l’avancée de certaines armées tout en permettant aux troupes du Consortium de se redéployer. Autre fait, les horreurs découvertes sur les mondes libérés choquent même les plus hardis des soldats. Les Jedi et Seigneurs Jedi sont les premiers à arrêter l’offensive pour aider les populations en difficultés et purger les mondes du côté obscur. L’opinion républicaine se divise sur la marche à suivre. Toutefois face à la difficile avancée; la chancelière Elpi finit par mettre un terme à l’opération: ce qui fut loin de contenter certains. L’amiral Tontpa fut le principal protagoniste à refuser d’obéir et tenta un assaut désespéré sur Kashyyyk qui se termina par une victoire républicaine au prix de la vie du rebelle qui deviendra un symbole universaliste.

1481 Une victoire en demi-teinte: Le bilan de la réussite de “Lord_Over” est dressé. Si l’objectif de faire tomber le Consortium est loin d’être atteint, aux yeux des républicains il s’agit d’une grande victoire. Celle-ci met un terme au pessimisme militaire et voit une nouvelle génération d’officiers apparaître. Elle permet également à la chancelière de briguer un second mandat.

En politique, la ligue Démos quant à elle se divise en deux camps: les universalistes et les cosmopolitains. La scission finit par avoir raison de son existence. Les mondes reconquis quant à eux mettront à leur tête dans les années qui suivent de nombreux Jedi permettant ainsi à la troisième génération de Seigneurs de voir le jour. La rivalité entre politiciens non-sensitifs et sensitifs est relancée

1485 Vers un nouveau schisme Jedi?: Le Vième conclave de Tython est organisé et manque de virer à la catastrophe. L’Ordre Jedi connaît en son sein un renouveau d’un mouvement conservateurs refusant l’existence même des Seigneurs Jedi. De leur côté une petite partie de ces derniers ne supporte plus d’être sous la tutelle de l’Ordre. Au final le statut quo semble l’emporter mais de nouvelles fractures idéologiques apparaissent au sein de l’Ordre Jedi.

1487 Triomphe universaliste: Depuis six années les universalistes remportent quasiment succès sur succès. Cette mouvance politique pro-guerre totale remporte un très large succès dans les urnes que ce soit à l’échelle du local ou à l’échelle du Sénat. Ce succès se traduit par une formidable relance de la production militaire et d’une course à l’armement effrénée.

1489 Un monde politique en phase d'équilibre: La République se montre incapable de se lancer dans un conflit majeur. La course à l’armement a failli avoir raison de l’économie républicaine et le rééquilibrage des forces au Sénat joue en faveur des cosmopolitains qui ont l’avantage de voir leurs mondes ne pas subir les effets d’une nouvelle récession économique. Depuis la fin du second mandat de la Chancelière Elpi, aucun chancelier n’a réussi à imposer sa vision des choses.

1490-1495 Cruel équilibre: Le Sénat ne cesse de subir des recompositions de majorités politiques. Les quatre mouvances politiques semblent posséder une influence égal sur la Chambre. Les doctrines économiques des cosmopolites ont permit un redressement de l'économie républicaine toutefois, le faible nombre de planètes suivant leur doctrine limite grandement leur influence. Les Universalistes quant à eux poursuivent leur propagande de guerre. Fédéralistes et Unionistes restent prudents sur les questions liées à l’Empire alors que la République n’a jamais semblé être aussi prête pour une guerre totale.

Note : Naturae est l’œuvre de l'ancien administrateur Lucius, que nous remercions pour sa contribution.



Chronologie Républicaine [1400-1500] 1522008726-signa2
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum