Partagez
Aller en bas
avatar
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Le Trône Éternel

le Sam 3 Juin - 23:47

Le Trône Éternel




Seules les femmes peuvent prétendre prendre place sur le Trône Éternel afin de pouvoir régner sur les Étoiles telle une divinité.

En passant d'un régime isolationniste à une puissance galactique, le Consortium de Hapès a dû intégrer à ses sphères de pouvoirs les représentants de nombreux mondes ne faisant pas partie de sa sphère d'influence traditionnelle. Pourtant, la Cour Éternelle de la Reine Mère reste en grande partie composée d'Hapienne, ces dernières s'étant répandues sur les terres nouvellement conquises afin de pouvoir y installer leurs propres dynasties. Depuis que le Consortium existe, la Cour a toujours été une terre d'intrigue où courtisanes et ambitieuses se disputent les faveurs de la Reine Mère et tentent de placer leurs familles en position de force afin de pouvoir un jour s'emparer de la couronne, même si le plan n'arrive pas à maturité de leur vivant. La Cour Éternelle, dominée par le Côté Obscur de la Force, n'est guère très différente de l'ancienne cour de la Reine Mère de Hapès : si la personne la plus haut placée au sommet de la hiérarchie du pouvoir reste généralement à l'abri de toutes machinations, son héritière désignée, en revanche, est la cible des intrigues et des complots visant à la destituer au profit de quelqu'un d'autre et les luttes d’ego et d'influence y sont généralement légion. Toutefois, la montée en puissance des Sith au sein du régime ont quelque peu changé la composition de la Cour, et vous trouverez ci-dessous ses principales composantes

Le Trône Éternel :



Ta'a Chume et sa principale héritière, la Chume'da.

Depuis que le Consortium de Hapès existe, celui-ci est dominé par deux principales figures : Ta'a Chume, que l'on nommait autrefois la Reine-Mère, mais qui utilise aujourd'hui le titre de Reine Éternelle, ainsi que la principale princesse héritière, la Chume'da. Si autrefois, les deux femmes partageaient un lien de parenté, la seconde étant souvent la fille aînée de la première, il n'en est plus rien aujourd'hui. Avec l'extinction de la lignée Djo, la couronne est revenue à une sensitive puissante formée par la dernière reine Djo aux arts sombres du Côté Obscur de la Force et qui, à sa mort, a fusionné son esprit avec celui de son héritière, perpétuant ainsi la tradition du Trône Éternel créée par Alianka Djo. La pratique et la connaissance de ce rituel complexe assurent à la Reine Éternelle une sécurité relative, même au sein d'une Cour dominée par l'ambition de nombre de ses membres étant de puissantes Dames Sith : les secrets de la technique de cette variante du Transfert d'Esprit assure au Consortium une continuité qui est perçue par ses membres comme la véritable marque de la divinité de la Reine. Sans elle, plusieurs siècles de connaissances seraient irrémédiablement perdus et le régime ne s'en relèverait pas. Il est également certain que beaucoup craignent le pouvoir de l'association d'âmes aussi sombres que puissantes et n'envisagent même pas être capable, un jour, de pouvoir défier Ta'a Chume.

En revanche, la situation est bien plus complexe pour la princesse héritière : cette dernière est choisie parmi les femmes sensitives du Consortium pour son taux exceptionnel de Midi-chlorien et généralement enlevée à sa mère à la naissance par les services du Chume'doro, la garde personnelle et le service d'espionnage de la Reine Éternelle. Elle est alors considérée comme la fille de la monarque et devient également sa disciple, cette dernière la préparant autant à l'exercice de la Force dans son volet obscur que pour pouvoir assurer la direction du Consortium lorsqu'elle sera amenée à lui succéder. Cela réclame une préparation physique comme spirituelle intense, puisque l'une des tâches de la Reine Éternelle est également de s'assurer que celle qui lui succédera sera prête pour le Transfert d'Esprit lorsque la cérémonie de passation de pouvoir aura lieu. Toutefois, la vie d'une princesse héritière est loin d'être de tout repos : exposée à l'influence de la Cour Éternelle, cette dernière doit apprendre à connaître parfaitement celle-ci et être capable de déjouer les intrigues se nouant contre elle sans pouvoir bénéficier du support de la Reine-Mère, qui se sert de ces complots comme des épreuves pour s'assurer que son choix fut le bon. Elle peut toutefois compter sur le soutien du Chume'doro qui a également pour mission de protéger au péril de sa vie la princesse héritière, ce qui passe par une assistance pour décrypter les intrigues de la Cour.

Autrefois, il existait une troisième figure dominante autour du trône de Hapès, celle du Prince Consort. Il s'agissait de l'homme le plus puissant de l'amas de Hapès qui, en tant que premier amant de la Reine, était souvent placé à la tête des armées du Consortium. Toutefois, les souveraines ne choisissant plus leurs héritières parmi leurs filles, le Prince Consort a perdu sa seule utilité et le titre est désormais tomber en désuétude, au grand soulagement des nobles, le dernier d'entre-eux, l'amant d'Alianka Djo, fut mal perçu par nombre de familles nobles qui pensaient que son influence sur la Reine-Mère était bien trop grande pour être honnête, même si elles ne réalisent pas que le virage vers le Côté Obscur de la Force opéré par le Consortium fut en partie orchestré par ce dernier. Son héritage le plus visible reste toujours le Trône Éternel de Zakuul, permettant à la Reine de pouvoir commander ses armées en restant sur Hapès ou au sein de son vaisseau de commandement, donnant ses ordres aux Droïdes Gemini connectés en relais avec le trône et rendant ainsi la fonction de Prince Consort inutile.

Rang 6 - Chume'da : La Chume'da, la Princesse Héritière du Consortium Éternel, a été choisie par la Reine-Mère afin de lui succéder lorsque cette dernière sentira sa fin approcher. Fille adoptive comme disciple du côté Obscur de la Reine-Mère, la Chume'da a été sélectionnée pour son taux de Midi-chlorien exceptionnel et représente donc un grand danger pour quiconque tenterait de la défier. Pourtant, jusqu'au jour de son couronnement, sa vie ne sera faite que de dangers et d'intrigues face aux complots de la noblesse Hapienne ainsi que des différentes Sith les plus puissantes qui essayeront de prendre sa place en prouvant leur valeur. Cette vie de souffrance et d'inquiétude permanente est toutefois perçue comme nécessaire pour mériter le titre de Reine Éternelle.

Rang 6 – Ta'a Chume : La Reine Éternelle, nommée toujours de tradition Ta'a Chume au sein du Consortium, est probablement la femme la plus puissante de la galaxie et elle est perçue par son peuple comme une véritable divinité parmi les étoiles. Elle est également peut-être l'être vivant se rapprochant le plus du divin : son esprit fut fusionné lors de la passation de pouvoir avec ceux de toutes les autres Reines Éternelles avant elle grâce à un rituel complexe basé sur la maîtrise du Transfert d'Esprit à un très haut niveau. Cela rend souvent le comportement de la Reine Éternelle étrange, car après tout, son esprit est la cohabitation de nombreuses âmes aussi noires que puissantes et il arrive parfois que l'un d'entre eux puisse prendre le dessus sur tous les autres. Cette technique de transmission du pouvoir permet toutefois à la reine de pouvoir disposer d'une expérience immense et ainsi de pouvoir commander ses armées depuis le Trône Éternel en profitant du vécu de toutes celles l'ayant précédées, un atout inestimable dans un conflit galactique.

La Cour Éternelle :



Centre du pouvoir du Consortium Éternel, la Cour Éternelle reste en grande partie composée des nobles du Consortium de Hapès, mais les hautes sphères Sith et l'élite de la société civile y trouvent également leur place.

Depuis sa fondation, le Consortium de Hapès dispose d'une haute noblesse dirigée par la Reine-Mère ainsi que les soixante-trois Matriarches dirigeant chacune l'un des mondes de l'amas. Même en s'étendant dans la galaxie et en sombrant dans le côté Obscur de la Force, la Cour Hapienne, devenu la Cour Éternelle, n'a que peu évolué. Les Hapiennes, habituée à vivre dans un univers d'intrigues et de trahisons, n'ont pas vu grande différence dans la plongée de leur Reine vers la puissance des ténèbres et n'ont pas changé leurs habitudes, ce qui explique peut-être pourquoi le Consortium Éternel est l'une des sociétés dominées par le Côté Obscur les plus ordonnées et ironiquement les plus stables de l'histoire de la galaxie. Les principaux changements entre le Consortium de Hapès et son évolution en régime galactique reposent en réalité sur l'intégration de certains individus méritants venus des systèmes annexés ou conquis et s'étant montrés assez fidèle envers la cause du Consortium pour mériter le droit de pouvoir vivre dans l'entourage de la Reine Éternelle. Bien entendu, l'immense majorité de la Cour Éternelle est composée de femmes Hapiennes ou Humaines, le racisme Hapien ayant perduré au sein du Consortium. Les seules aliens présentent au sein de la cour sont celles servant les cultes Sith, qui sont au-dessus de ces considérations.

Les individus les moins influents au sein de la cour sont les leaders des grandes entreprises servant le Consortium Éternel. Bien qu'ils trouvent leur place au sein de cette dernière, leurs services étant nécessaires à la prospérité du régime et leurs compétences étant respectées au sein d'un peuple de marchands et d'une nation fondée sur les principes du Capitalisme et de l’Économie de Marché, les chefs d'entreprises, dont le titre varie selon le type d'entreprise qu'ils dirigent, sont tout de même perçus comme inférieurs à la noblesse lorsqu'ils ne disposent pas d'un titre et ne peuvent, de ce fait, prétendre à pouvoir supplanter les autres membres de la cour. Vint ensuite les Matriarches, qui peuvent être comparées aux Moffs de l'Empire Galactique. Héritière des grandes lignées de Hapès ou ayant fondé leurs dynasties suite aux premières conquêtes du Consortium, les Matriarches sont des administratrices zélées recherchant à accroître leur influence au sein de la Cour. Si certaines sont également des Sith, il convient de ne pas sous-estimer les autres et il n'est pas rare qu'une sensitive trop arrogante connaissent la disgrâce sous les machinations d'une non-sensitive encore plus retorse que la sombre intelligence de la Sith qu'elle a pris en grippe.

Enfin, la Cour s'est également enrichie d'un nouveau cercle plus sombre, représentant les conseillers directs de la Reine Éternelle. Ce cercle de proche est composé des principaux leaders des cultes Sith ainsi que du Commandeur Suprême de l'armée Éternelle et du Major du Chume'doro, la femme dirigeant la garde prétorienne de la Reine. Ce cercle particulier forme un conseil de guerre et prend les décisions les plus importantes pour l'avenir du Consortium, bien que la décision finale revienne toujours à la Reine, qui dispose du pouvoir absolu pour imposer sa vision à ses subordonnées. Il est assez rare que ce conseil restreint se réunisse directement sur Hapès, sa nature officieuse le poussant davantage à organiser des holo-conférences ou encore à se réunir sur le vaisseau amiral de la Reine ou dans l'un des sombres temples Sith de Korriban. Il s'agit autant d'une mesure de sécurité destinée à rendre l'espionnage de ces réunions plus délicat que d'une manière de ne pas froisser les Matriarches Hapiennes, ce cercle pouvant inclure quelques hommes ainsi que des Aliens, ce qui serait vu par les Matriarches les plus traditionnelles comme une véritable trahison de l'idéal de la perfection Hapienne.

Rang 3 – Chef d'Entreprise : Les PDG forment le rang le moins influent de la Cour Éternelle, bien que leurs influences et leurs puissances au sein de cette dernière varient selon la taille de leurs entreprises. Les PDG à la tête des plus grandes entreprises galactiques présentes au sein du Consortium peuvent disposer, dans leurs domaines de prédilection, d'une oreille plus attentive de la part de la Reine Éternelle que les Matriarches ou la noblesse. Il s'agit de l'une des seules strates où l'on trouve des hommes au sein de la cour, généralement des étrangers influents étant parvenus à conserver leurs positions malgré l’agressivité de la noblesse Hapienne à leur encontre, ce qui en fait des individus particulièrement résilients et efficaces.

Rang 3 – Noble : Les femmes de la noblesse Hapienne qui ne sont pas Matriarche peuvent toutefois être amenées à fréquenter la Cour Éternelle lors de certaines occasions. Bien qu'elles ne soient pas aussi influentes que les chefs d'entreprises, il reste que leur statut leur permet d'être considérées comme de facto supérieures à ces derniers. Beaucoup de nobles occupent des fonctions importantes aussi bien dans la société civile, pouvant être placé à la tête d'administrations diverses, que dans l'armée, occupant un grade de prestige.

Rang 4 – Matriarche : Placée à la tête d'un monde de façon héréditaire, les Matriarches Hapienne dirigent leurs mondes d'une poigne de fer, imposant leur puissance à leurs rivaux. Elles doivent toutefois faire face aux complots des nobles des familles rivales tentant de s'emparer de leur place. Bien qu'elles exercent le pouvoir par décret de la Reine en personne, cela ne leur permet pas de disposer de sa protection contre les complots internes, le Consortium ne s’embarrasse pas des faibles. Le rang de Matriarche inclut dans ses responsabilités la défense militaire de leurs mondes, ce qui a poussé nombre d'entre-elles à se lancer dans une carrière militaire. Elle a également permis à plusieurs sensitives de s'imposer dans leurs familles, devenant des Sith puissantes et redoutable, ou encore pousser d'autres à se tourner vers la Cybernétique afin de pouvoir autant trôner au milieu de leurs troupes sur le champ de bataille que de pouvoir mieux se défendre contre les tentatives d'assassinats.

Note : Les Matriarches Sith et les Matriarches disposant d'amélioration cybernétique peuvent sélectionner selon le cas des Pouvoirs de Force, des Formes de combat au sabre-laser ou des implants cybernétiques de rang I à IV selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.

Rang 5 – Leader des Cultes Sith : Ces sombres individus forment une sorte d'état dans l'état et dirige les différents cultes du Côté Obscur de la Force. L'on y trouve notamment la Grande Matriarche des Sœurs de la Nuit, ou encore le Grand Inquisiteur du Côté Obscur. Contrairement aux Matriarches, l'on trouve au plus hautes sphères du côté obscur quelques hommes, mais également des Aliens. Pour en savoir plus sur les leaders des Cultes Sith, référez-vous au post leurs étant consacré.

Rang 5 – Commandeur Suprême de l'Armée Éternelle : Le Commandeur Suprême de l'Armée Éternelle est l'un des rares hommes d'influence au sein de la Cour Éternelle et sans doute le seul aussi haut placé à l'exception de certains leaders de culte Sith. Choisi parmi les officiers les plus compétents du Consortium Éternel, il s'agit d'un homme beau, même dans les standards Hapiens, qui incarne le parangon du Consortium. Le choix de son sexe comme de sa nature, car il ne peut pas être Sith, n'est pas choisi au hasard : ce poste donne beaucoup de pouvoir à celui qui l'occupe, mais un homme, encore moins un non-sensitif, ne peut revendiquer la légitimité du Trône Éternel et donc se servir de l'armée pour faire un coup d’État. Toutefois, certains Commandeurs Suprême n'ont pas hésité à avoir recours à une cybernétique lourde afin de pouvoir affronter les pires menaces de la galaxie en se trouvant directement sur le terrain, au milieu de leur troupes.

Note : Un Commandeur Suprême disposant d'amélioration cybernétique peut sélectionner des implants cybernétiques de rang I à V selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.

Chume'doro :


Depuis la naissance du Consortium de Hapès, le Chume'doro assure la protection de la Reine-Mère et de la princesse héritière. Mais désormais, il assure également les missions d'espionnage et de contre-espionnage pour le Consortium Éternel.

Terre d'intrigues et de complots, le Consortium de Hapès fut toujours un régime hostile pour celle occupant le sommet de sa hiérarchie et les Reines-Mères successives ne seraient sans doute jamais parvenues à se maintenir au pouvoir sans les efforts de leurs plus zélés de leurs gardes du corps, le corps du Chume'doro. De tradition, le Chume'doro assure la protection du Palais Royal ainsi que celle de la Reine-Mère lorsque cette dernière voyage à l'étranger et doit également veiller sur la sécurité de la Chume'da. Depuis la conquête galactique et sous l'impulsion d'Alianka Djo et de sa dernière fille, le Chume'doro a toutefois fini par absorber la branche du renseignement du Consortium, le Her Majesty Secret Service, agrandissant ainsi de manière spectaculaire ses effectifs et assurant un nombre de missions plus étendu qu'il ne le faisait jadis. Les pouvoirs administratifs d'un membre du Chume'doro sont pratiquement infinis : puisqu'elles incarnent la Voix de la Reine Éternelle, personne, à l'exception de la souveraine elle-même, n'a le droit de se mettre au travers leurs chemins. Cette tradition a toujours été scrupuleusement observée par la noblesse Hapienne, qui vénère sa Reine comme une divinité et craint sa colère, toutefois, il était évident que face aux intrigues des Seigneurs Sith, le Chume'doro devrait se moderniser afin de pouvoir continuer à assumer sa fonction avec efficacité.

Aujourd'hui, le Chume'doro est donc divisé en trois branches distinctes. La première condition pour y entrer est d'être une femme et originaire de l'amas de Hapès. Toutefois, contrairement aux autres fonctions protocolaires du Consortium, les membres du Chume'doro n'ont pas besoin de correspondre parfaitement aux canons de beauté si particulier des Hapiennes : l'efficacité passe au-dessus du paraître et l'on attend d'elle davantage des qualités dans l'exercice physique que dans son apparence. Bien entendu, une loyauté sans faille est attendue des membres de l'unité et c'est la raison pour laquelle les femmes du Chume'doro sont recrutées parmi le peuple et non au sein de la noblesse du Consortium : ces dernières sont bien plus à même d'entretenir l'admiration nécessaire à la Reine afin de pouvoir leur vouer leur existence corps et âme jusqu'à la mort que ne le feraient les nobles qui rechercheraient surtout à faire partie du Chume'doro afin de pouvoir profiter des avantages que confèrent ce statut ainsi que pour le prestige que cela ferait retomber sur leurs maisons. Afin de compenser cette basse extraction et leur permettre de pouvoir comprendre l'univers dans lequel elles évolueront, les membres du Chume'doro reçoivent toute une solide formation politique afin d'être capable d'assumer les missions de contre-espionnage comme de surveillance, aussi bien de la noblesse Hapienne que des Sith.

Ces missions ne pourraient être accomplies sans disposer de talents spéciaux. Le Chume'doro dispose de son propre centre de formation sur Hapès destiné à ses membres sensitives afin de les habiliter à devenir aussi efficace que les Sith et par la même occasion pouvoir assumer la protection de la Reine Éternelle contre toutes les menaces pouvant se présenter devant elle. Toutefois, toutes ne sont pas liées à la Force et les autres peuvent également disposer des progrès de la technologie afin de pouvoir adopter des modifications cybernétiques dopant leurs performances au combat. Certaines préfèrent toutefois rester « pure » et se contenter de combattre avec leurs propres armes, entraînant leurs esprits à résister à toutes intrusions mentales  et se dotant d'un équipement leurs permettant de faire face à toutes les horreurs d'une galaxie plongée dans la guerre totale. Rien n'est trop beau pour la garde prétorienne de la Reine Éternelle et le Chume'doro dispose des technologies les plus avancées que peut lui fournir le Consortium Éternel afin de pouvoir accomplir sa tâche. Toutefois, les membres du Chume'doro ne travaillent pas seuls, mais en équipe, formant des cellules de quatre leurs permettant de pouvoir accomplir la plupart des tâches leurs étant assignées, qu'il s'agisse d'enquête ou de protection.

La branche Renseignement fonctionne toutefois de manière différente : si elle recrute également parmi la population Hapienne des femmes capables de s'engager pleinement pour la Reine Éternelle, elle ne choisit que des non-sensitifs, une précaution nécessaire, les Jedi et les Chevaliers Impériaux étant capables de ressentir l'aura des utilisateurs du Côté Obscur et les Sith entretenant déjà leur propre branche d'assassinat en territoire ennemi. Contrairement à leurs camarades, les agents du Chume'doro travaillent généralement seuls. Elles sont toujours chargées de mission en dehors du territoire du Consortium, qu'il s'agisse d'infiltrer l'entourage d'une personnalité influente, une grande entreprise, la destruction d'un objectif vital ou encore l'assassinat, elles sont capables d'accomplir tout ce que l'on attend d'un véritable agent du Renseignement. Elles peuvent être amenées à disposer d'amélioration cybernétique afin de pouvoir les assister dans leurs tâches, mais Hapès permet également à ses agents de disposer de technologies furtives très avancées pour les assister dans leurs missions. Seule la Reine Éternelle, son héritière et le Major du Chume'doro connaissent le nombre d'agent en activité dans les territoires galactiques rivaux ainsi que la nature de leurs missions, un secret nécessaire afin de protéger leurs missions, essentielles à la sûreté de l'état.

Rang 3 – Garde du Chume'doro : Les Gardes du Chume'doro forment l'épine dorsale de ses forces. Regroupées en cellule de quatre gardes, elles sont généralement placées dans des équipes spécialisées pour accomplir leurs missions dans des environnements précis (comme urbain ou hostile). Les missions des Gardes sont diverses, allant de la protection des lieux de vies de la Reine Éternelle au travail d'enquête sur le contre-espionnage. Si personne n'a le droit de leurs faire obstacle, elles ne peuvent toutefois prendre le dessus sur des commandements militaires, ne pouvant obtenir que l'assistance des forces armées.

Note : Les Gardes sensitives et les Gardes disposant d'amélioration cybernétique peuvent sélectionner selon le cas des Pouvoirs de Force, des Formes de combat au sabre-laser ou des implants cybernétiques de rang I à III selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.

Rang 3 – Agent du Chume'doro : Les Agents du Chume'doro disposent d'une formation différente de leurs camarades afin de représenter des agents du renseignement. Entraînées afin de pouvoir se mouvoir parfaitement derrière les lignes ennemies, elles manipulent la tromperie et le mensonge mieux que n'importe qui. Accomplissant généralement des missions solitaires, elles peuvent être amenées à recevoir le soutien d'autres membres du Chume'doro ou de l'armée qui n'auront toutefois pas conscience de la véritable nature de la mission de l'agent.

Note : Un Agent du Chume'doro disposant d'amélioration cybernétique peut sélectionner des implants cybernétiques de rang I à III selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.

Rang 4 – Capitaine du Chume'doro : Garde ayant fait ses preuves et disposant d'expérience au sein du Chume'doro, une Capitaine est placée à la tête d'environ quarante cellules de la garde prétorienne de la Reine. Le corps des Capitaines du Chume'doro forment une sorte de conseil pour le Major, qui leurs répartis les différentes missions à accomplir. Les Capitaines du Chume'doro disposent également d'une formation militaire et incarnant la Voix de la Reine Éternelle, peuvent assumer le commandement d'une force du Consortium Éternel si elles le jugent nécessaire.

Note : Les Capitaines sensitives et les Capitaines disposant d'amélioration cybernétique peuvent sélectionner selon le cas des Pouvoirs de Force, des Formes de combat au sabre-laser ou des implants cybernétiques de rang I à IV selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.

Rang 4 – Agent Senior du Chume'doro : Les Agents Senior du Chume'doro représentent l'élite des espionnes du Consortium Éternel. Elles ont prouvé leur valeur en réalisant des opérations réputées très difficiles, voire impossibles ainsi que leur loyauté inébranlable en affrontant bien des épreuves qui auraient fait douter des personnes plus fragiles qu'elles. Lorsque le Consortium doit accomplir l'impossible derrière les lignes ennemies, il fera appel aux Agents Senior du Chume'doro.

Note : Un Agent Senior du Chume'doro disposant d'amélioration cybernétique peut sélectionner des implants cybernétiques de rang I à IV selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.

Rang 5 – Major du Chume'doro : La femme à la tête du Chume'doro est souvent une personne très expérimentée, dotée d'un âge respectable et d'une apparence tranchant clairement avec les standards de la Cour Éternelle, mais que tout le monde traite avec respect. Connaissant par cœur les intrigues de la noblesses comme les règles de la politique et de la guerre, elle fait partie des plus proches conseillers de la Reine et de son héritière et est, sans contestation possible, la plus fiable, car comme toutes ses filles, elle donnerait sa vie sans hésiter pour sa Divinité.

Note : Un Major du Chume'doro sensitive ou une Major disposant d'amélioration cybernétique peut sélectionner selon le cas des Pouvoirs de Force, des Formes de combat au sabre-laser ou des implants cybernétiques de rang I à V selon les règles décrites dans les sujets associés du règlement.



Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum