Aller en bas
Darth Kairos
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur

Darth Kairos Empty Darth Kairos

le Jeu 24 Jan - 2:56



Equipement :


De nos jours, disposer d'un bon équipement est primordial. Encore plus au sein du Consortium Éternel, où tant de siths sont prêts à s’entre-tuer si cela peut leur permettre d'augmenter leur puissance, leur influence, leur richesse ou autres. Darth Kairos l'a bien compris aussi fait-il en sorte de disposer d'un équipement pratique et de qualité.


Darth Kairos PurpleLightsaber3

- Sabre laser: L'arme typique des jedis, des siths et des chevaliers impériaux. Une arme fabuleuse résultant d'un intense développement technologique à travers le temps. Jadis une arme nécessitant que son utilisateur porte une charge d'énergie à sa ceinture, aujourd'hui, possédant sa propre charge énergétique intégrée, facilitant ainsi la vie de ses manieurs. Le sabre actuel de Darth Kairos n'est pas le premier qu'il a fabriqué, l'ayant depuis longtemps délaissé. Le prophète suprême du côté obscur a su utiliser sa position pour obtenir certains matériaux désirés afin de créer cette arme. Voilà pourquoi aujourd'hui, le manche du sabre laser est constitué de duracier de haute qualité. Quant à la lame du sabre laser, elle fut rouge à l'origine. Cependant, Darth Kairos avait la volonté d'afficher une certaine différence par rapport à ses confrères siths. Voilà pourquoi, il y a quelques années, le sith a échangé quelques visions prophétiques à une influente et puissante hapienne contre deux cristaux de kyber mauves.


Darth Kairos 6399ab283e04ccff30cf91f570e4457c

- Shoto laser: Seconde arme de Darth Kairos. Comme tout shoto standard, cette arme est un sabre laser en version plus courte, destiné davantage à la défense qu'à l'attaque. Avec cette seconde arme, le prophète du côté obscur est  en mesure d'attaquer d'une main et de se défendre de l'autre, ou d'attaquer ou se défendre avec les deux armes à la fois. Tout comme le sabre laser principal du sith, le manche est en duracier. C'est dans ce shoto que le second cristal de kyber mauve fut installé.


Darth Kairos Latest?cb=20170726162401

Pistolet blaster: Arme à l'origine plutôt méconnue. Jadis, elle appartenait à un assassin engagé pour tuer Darth Kairos. La tentative a échoué et l'assassin y a perdu la tête. L'apparence de l'arme laisse suggérer qu'elle a été fabriquée par une personne indépendante ou bien, modifiée à partir d'une arme classique. Ses capacités sont assez semblables à celles d'un blaster standard. Darth Kairos a décidé de la conserver par précaution, on ne sait jamais quand ça peut servir.

Armure sith: Jadis une armure recouvrant totalement son utilisateur, elle fut adaptée par Darth Kairos. De nombreuses protections superflues furent retirées, ainsi qu'une partie de l'apparat. Le but était de la rendre plus légère. L'armure noire a été fabriquée en duracier et est conçue pour offrir une protection intermédiaire à son porteur, en lui laissant autant de liberté de mouvement que possible.



Darth Kairos Latest?cb=20150324024735

Holocron Sith de Darth Millenial: Cet holocron fut créé par le fondateur de la secte des Prophètes Suprêmes du Côté Obscur. Il est transmis à chaque prophète suprême du côté obscur depuis des générations. Source d'information des plus utiles. Cet holocron n'est cependant utilisable que par des personnes possédant le don de divination. Toutefois, on ignore si cela est dû à sa conception ou bien si ''l'esprit'' de l'holocron fait simplement un caprice.


Darth Kairos Latest?cb=20100219060459

Droïde Protocolaire C8-T1: Ce droïde protocolaire a été acheté par Darth Kairos, il y a de nombreuses années. Comme la plupart des droïdes occupant sa fonction, il a été programmé pour comprendre et parler plusieurs milliers de dialectes. Rebaptisé Marcus, il est fidèle à son maître et le suit dans ses divers déplacements à travers la galaxie, sauf contre-indication de Darth Kairos. Par mesure de sécurité, un dispositif d'effacement mémoriel fut installé sur Marcus. Ce dispositif a un fonctionnement assez simple. Une première commande active une ''balise'' dans la mémoire centrale droïde. La seconde efface toute la mémoire du droïde du moment le plus récent, jusqu'à atteindre la mémoire enregistrer depuis l'activation de la balise. Cela permet au sith d'effacer de la mémoire de Marcus tout ce qu'il juge nécessaire. Avec le temps, Marcus a développé une personnalité bien à lui. Notamment, une certaine curiosité et un intérêt pour les plantes. Sans surprise, il craint les combats et préfère se cacher lorsque des hostilités commencent.

Équipement standard: Comlink, holoprojecteur, respirateur, ceinture avec attaches pour ses sabres, vêtements, etc... Tout ce qu'un sith a besoin comme première nécessité dans la vie de tous les jours.


             

Description physique :



Darth Kairos est un sith qui ne passe pas vraiment inaperçu. C'est un homme possédant une certaine prestance et une certaine grâce. Du moins, c'est ainsi que beaucoup le perçoivent. Certes, le sith n'impose pas par sa taille, ni sa masse, mesurant à peine 1,70 mètre de haut, pour un poids de 60 kilos. Cependant, quand on sait qu'enfant, il a souffert de malnutrition et d'un développement plus lent à cause de cela. On pourrait donc penser qu'il aurait pu devenir un géant dans des circonstances normales. Que ce soit dans sa posture, sa façon de se déplacer, de manger ou de bouger quand il se bat, la plupart des gens y voient la marque d'un homme aux origines nobles. Certains vont même parfois jusqu'à le voir comme une image d'un vieil homme sage, désireux de faire profiter autrui de ses connaissances. C'est cette allure réconfortante qui fait en sorte qu'il soit en équilibre entre respect et adoration, contre craint et redouté, par nombre d'individus à travers la galaxie.

Darth Kairos est un homme au physique respectable. Sans être un canon de beauté comme le serait l'hapien moyen, il reste tout de même bel homme pour les standards galactiques. La chevelure du sith démontre bien que sans être un vieil homme, il n'est pas de première jeunesse non plus. En effet, sa chevelure jadis totalement brune commence lentement à avoir des relents de gris, surtout à la base. Il a pour habitude de dresser quelques pointes sur les côtés de sa tête et de bien lisser le reste de ses cheveux ne dépassant pas la hauteur de sa nuque. Nous pouvons parler de ses sourcils quelque peu prononcés et broussailleux. Notre sith porte fièrement la barbe et les favoris. Toutefois, il est à noter que sa barbe est particulière, débutant près de la commissure supérieure de ses lèvres et d'abaissant autour de sa mâchoire. Nous pouvons aborder les yeux de ce membre du conseil noir. Darth Kairos possède des yeux verts, mais c'est son regard qui est le plus important. Les gens l'ayant rencontré ont pour la plupart affirmé que lorsque le sith les regardait, ils avaient tous la même impression. Comme si cet homme tentait de percer leur nature profonde et analysait chaque parcelle de leur être. Ce n'est pas tout, un phénomène intéressant à dénoter chez le sith, le changement de couleur de ses yeux. Les yeux jaunes sont typiques des siths, cependant comme certains maîtres du côté obscur avant lui, Darth Kairos conserve la couleur de naissance de ses yeux, ces derniers ne devenant jaune que lorsqu'il fait un usage important du côté obscur.

Nous pouvons nous intéresser au reste du corps de notre sith. Malgré son âge approchant la cinquantaine, Kairos possède une vitesse, une force et une agilité extrêmement développées. Il s'est entraîné durement et continu de le faire régulièrement afin de garder une bonne forme physique aussi longtemps que possible. Une personne qui le verrait presque nu pourrait ainsi voir la musculature de ce membre du Conseil Noir. Un corps qu'on retrouverait la plupart du temps chez un athlète accompli. Des muscles bien visibles, mais un corps restant davantage focalisé sur la grâce, la vitesse et l'agilité, plutôt que la force brute. Son dos comporte quelques cicatrices, témoignage d'un passé peu enviable. Un autre détail à savoir concernant Kairos concerne ses mains. Là où certaines personnes maniant deux armes se contentent d'une certaine aptitude à bien utiliser leurs deux mains, le prophète est à un autre niveau. En effet, le sith est totalement ambidextre. Un avantage dont il sait faire usage pour surprendre ses adversaires.

Au niveau vestimentaire, Darth Kairos a deux tenues qu'il porte plus souvent que les autres. Tout d'abord, il y a celle de tous les jours. Sa première composante est un pantalon noir. Nous avons ensuite un gilet noir sans manche, avec une bande dorée au centre, remontant jusqu'à entourer une partie du cou de son porteur. Sous ce gilet, le sith porte une simple chemise blanche dont les manches sortent du gilet. Pour rajouter à son style, à cela s'ajoute des recouvre poignets noirs et une paire de bottes remontant jusqu'aux genoux, de la même couleur. Une ceinture de tissu de couleurs dorée ou rouge, selon ses envies, s'ajoute à cela. Cette tenue a la particularité d'être particulièrement luxueuse. Chaque vêtement a été réalisé par de grands artisans, brodés avec le soucis du détails. Les dits artisans ne créant que pour les individus les plus riches ou les plus puissants du consortium. Destinés à offrir à son porteur élégance, confort et protection contre les basses températures. Ses bottes ont également issu d'artisans renommés.  Finalement, le sith aime bien porter la cape. Il en a une grande panoplie, de diverses couleurs, même si l'une d'elles, de couleur verte reste sa préférée. Sa seconde tenue est beaucoup plus simple. Il s'agit tout bonnement d'une bure complètement noire, à rebords dorés, avec gants noirs et la capuche dissimulant partiellement son visage. Sous cette tenue, il porte un simple chandail et pantalon noir. Cette seconde tenue, il ne la porte généralement que sur Yavin IV, lors de certains rituels. Contrairement à la première, celle-ci n'a rien de bien luxueux, elle est-même assez ordinaire. Si ce n'était des rebords dorés de la bure destiné à identifier le prophète suprême, on ne ferait pas la différence avec celle des simples acolytes.

             

Description mentale :



De nos jours, les siths sont souvent dépeints comme des psychopathes ayant un penchant prononcé pour le meurtre, la torture et la trahison. Une image héritée à cause d'anciens siths qui étaient en effet des tueurs psychopathes comme l'horrible Darth Sidious. Cependant, il existe des individus différents, des êtres utilisant le côté obscur de la Force, sans pour autant s'adonner à des penchants des plus sombres. Darth Kairos fait partie de ces individus. Si une couleur devait le définir, le gris foncé se rapprocherait fortement de sa personnalité. Un homme ayant sa part d'obscurité, mais également une part de lumière. Un élément important à comprendre chez ce sith, c'est que contrairement à certains membres de son ordre qui laissent leurs émotions les plus puissantes comme la rage dictée leur conduite, Darth Kairos agit très différemment. Évidemment, comme tout bon utilisateur du côté obscur, il utilise ses émotions pour alimenter sa puissance. Cependant, chez le prophète suprême du côté obscur, il s'agit de colère et de rage contrôlées. Notre homme ne laisse jamais sa colère guider ses actions, il reste maître de ses pensées et conserve ses capacités de réflexion. Il sait que jamais sa rage et sa haine ne disparaîtront, car une injustice dont il a été victime n'obtiendra jamais vengeance. La détermination de ce sith est également à prendre en compte, car sa volonté et sa détermination sont presque sans limite. Depuis son ascension, il s'est juré qu'il ne s'inclinerait plus jamais devant qui que cela soit, à l'exception de sa reine et de son héritière.

Darth Kairos se voit lui-même comme un gentleman et un homme de bon goût. Il fait donc en sorte d'avoir de bonnes manières dans sa vie de tous les jours. On peut le voir de diverses manières, une des plus évidentes étant sa grande politesse et le fait qu'il ne tutoie que très peu de gens. Il parle également de manière assez franche avec autrui. Mentir ne lui cause aucun problème de conscience, mais le sith n'en fait que peu usage, sachant que parfois la vérité est plus redoutable que le mensonge. Ce qui nous mène à un autre élément le concernant, les intrigues. Il conserve volontairement une certaine part d'inconnu le concernant. De plus, le prophète évite la plupart du temps de se mêler des complots de ses confrères, à moins bien sûr que cela le concerne. Comme il sait que sa position au sein du Conseil Noir est l'une des plus stables, il ne ressent pas autant le besoin de comploter pour asseoir son pouvoir et sa domination que d'autres siths. Quand il met des complots en place, le sith agit de manière plutôt discrètement, méticuleusement et avec beaucoup de patience. Ses complots peuvent aller d'une simple élimination ou vol d'artefact, à des projets plus ambitieux. Il fait usage de la manipulation pour arriver à ses fins, lorsqu'il préfère agir de manière plus discrète. Même si parfois, Darth Kairos abordera plus violemment, mais indirectement, pour obtenir ce qu'il veut. Manipuler un ennemi pour qu'il se lance dans une confrontation mortelle contre un autre ennemi, c'est très divertissant. Toutefois, il n'a aucune ambition démesurée folle, comme prendre le trône du Consortium, considérant l'opération comme suicidaire et sans intérêt.

Darth Kairos a ses propres façons d’interagir avec autrui à travers la galaxie. Encore une fois, il conserve une touche de politesse avec tout le monde. Il montrera toujours du respect envers les autres membres du Conseil Noir et autres individus dans la galaxie occupant une fonction hiérarchique équivalente ou supérieure. Parfois, il n'hésitera pas à se montrer hautain avec des individus socialement inférieurs à lui, s'il veut les déstabiliser ou bien n'a que du mépris pour eux. Cela ne signifie pas pour autant qu'il fera cela avec tous ceux n'étant pas de son niveau social. S'il n'a aucun mépris ou préjudice envers une personne, il sera convenable avec cette personne. Il aime particulièrement la compagnie des gens érudits, étant un homme recherchant la connaissance en tous genres. Quant à ses apprentis siths, le prophète peut parfois se montrer assez sévère envers eux, dans le but de les rendre plus fort ou sinon, pour faire ressortir leur faiblesse.

Comme tout membre du Conseil Noir, le prophète possède son lot de subordonnés et de serviteurs à son service, directement ou indirectement. Même s'il les traite avec respect, ces derniers ne sont pas dupes, ils savent parfaitement que leur maître n'est pas faible et qu'il pourrait les tuer sans difficulté s'il le souhaitait. De plus, chaque serviteur sait que Darth Kairos applique une pure méritocratie pour tous ceux sous ses ordres. Les individus compétent et méritant sont récompensés, les incapables sont punis. La corruption est inutile avec lui, certains s'y sont tentés par le passé, ce fut une grave erreur qu'ils ont chèrement payée. De plus, contrairement à certain siths n'accordant aucune marge d'erreur à leurs subordonnés, le prophète reste un homme réaliste. Si un subordonné a échoué, mais qu'il a pour lui de bonnes excuses pour justifier cet échec, Darth Kairos peut décider de lui donner une deuxième chance. Il déteste le gaspillage, aller gaspiller un bon sith ou un bon officier pour un souci hors de son contrôle, c'est ridicule. De plus, comme le sith n'a pas une nature sadique, mais peu d'hésitation à tuer également, lorsqu'il décide de disposer d'une personne, la mort rapide. Ces deux éléments lui ont apporté une meilleure fidélité de ses subordonnés non-utilisateurs de la Force, ces derniers voyants des chances d'avenir et dans le pire des cas, une mort plus enviable que ce qu'ils pourraient avoir droit avec d'autres sith. Ses subordonnés savent également autre chose, ils ne doivent jamais mentir à leur maître. Darth Kairos déteste au plus au point qu'on lui mente. Nombre de serviteurs ont perdu la vie pour avoir osé lui mentir. Il est également un homme de parole, quand il fait une promesse, il fera le nécessaire pour la tenir.

Le prophète possède également ses propres vues sur de nombreux sujets. Pour commencer, à ses yeux, il existe deux grands types de sith. Ceux qui ont cédé à la corruption du côté obscur et ceux qui l'utilisent ou le dominent. Pour lui, la première catégorie se compose surtout d'individu qui étaient trop faibles à la base. Les jedis ont une idéologie intéressante, mais un code rendant leur vision plutôt ennuyeuse. De plus, il n'aime pas non plus cette politique jedi de former des enfants dès leur plus jeune âge, à ses yeux cela ressemble davantage à de l'endoctrinement qu'un véritable choix de vie. Les chevaliers impériaux sont des individus profondément coincés, de son point de vue. Il respecte cependant leur patriotisme. Viens ensuite ses opinions politiques. Pour lui, la République Galactique et ces principes sont une belle idéologie, mais idéologie naïves. Pour avoir observé ses contemporains avec attention, Darth Kairos sait que l'égoïsme et l’individualisme sommeil en chacun. Donc, pour cette raison, des individus importants égoïstes finiront toujours par apparaître et mettre leur personne avant ceux qu'ils représentent. Ces individus finissant invariablement par corrompre les choses autour d'eux. Bref, à ses yeux, la république a de belles idées, mais est destinée à vivre un âge puis à s'effondrer. L'empire galactique se repose trop sur son passé soi-disant glorieux, selon le prophète. L'APEX ne présente aucun intérêt à ses yeux. Finalement, les mandaloriens sont un cas intéressant. Le prophète apprécie particulièrement leur force et leur sens de l'honneur. Il fait son possible pour entretenir de bonnes relations avec le clan Vizla, espérant un jour avoir un bon nombre de mandaloriens lui être redevable. Le prophète a aussi son opinion sur les siths de jadis. Il éprouve un grand intérêt pour Darth Bane et Darth Tyrannus, deux sith particulièrement puissant et maniant le pouvoir obscur, plutôt qu'en être les esclaves. Cependant, il n'a que mépris pour des sith comme Darth Sidious, qui ne sont que des bêtes sauvages, de son point de vue.

Vient ensuite sa position sur le Consortium Éternel. Darth Kairos sait parfaitement que le Consortium a ses défauts, mais il le considère quand même comme un des grands régimes les plus réalistes. La République est trop idéaliste et l'empire trop ancré sur son passé. Parmi ces problèmes, l'esclavage. Le sith ayant été un ancien esclave n'aime guère cet aspect du régime politique qu'il sert. Certes, il ne s'oppose pas à l'idée qu'un serviteur puisse subir un châtiment s'il se conduit mal, mais la notion d'esclavage même le dérange profondément. C'est d'ailleurs une raison pour laquelle il a l'habitude d'affranchir les esclaves dont il prend possession, de plus cela lui permet d'obtenir leur loyauté. De par sa position de prophète et de membre du Conseil Noir, Darth Kairos tente de prendre une part active dans la politique Consortium. Il est plutôt patriote, particulièrement envers la reine éternelle. Le prophète a d'ailleurs fait une promesse à sa reine: Ne jamais lui mentir. Une promesse qu'il a toujours tenue. Quand il en a la chance, il n'hésite pas à prodiguer des conseils aux hauts dirigeants du Consortium, la reine y compris, À ce s'ajoute que Darth Kairos n'a rien d'un lèche-botte, il présentera les faits comme il le voit et tentera de défendre les intérêts du Consortium, même si pour cela, il doit déplaire aux autres. Cette vision s'applique même envers sa reine, car le prophète considère qu'un bon serviteur se doit de servir efficacement les intérêts de son maître et non son ego.

Évidemment, tout le monde a ses défauts, Darth Kairos ne fait pas exception. On pourrait le dire quelque peu prétentieux intellectuellement, mais le terme serait partiellement inexact. Il n'empêche que le sith aime bien afficher ses grandes connaissances intellectuelles, sans oublier qu'il aime bien s'entendre parler. Il a d'ailleurs une soif de connaissances presque sans limite, pour une vaste majorité de sujets. Ce désir de connaissance pouvant parfois être une obsession maladive. Comme la majorité des siths, il est également en quête de pouvoir, de reconnaissance et de puissance. Cette quête l'a amené à éliminer de nombreux rivaux. Le prophète a également deux autres intérêts particuliers: La richesse et l'humiliation. Notre sith n'hésite ainsi pas à monnayer ses dons de voyance. Même s'il peut se montrer sélectif envers ceux à qui il acceptera de donner des visions d'avenir. Lorsqu'il le fait, il exige toujours un paiement. La forme variant selon ses désirs et ses humeurs. Lorsque son ''client'' est un individu de son rang, Darth Kairos préfère éviter les problèmes et exige des crédits, des objets précieux ou des services. Ces services pouvant être presque n'importe quoi, comme se charger d'éliminer quelqu'un pour lui. Ceux hiérarchiquement plus bas que le prophète doivent compter sur la chance avec le sith. S'ils ont de la chance, il demandera des crédits ou des services. Autrement, le paiement se fera en humiliation, Darth Kairos pouvant se montrer particulièrement sadique sur la chose. Après avoir été humilié pendant sa vie d'esclave, aujourd'hui, il prend un malin plaisir à voir d'autres subir des humiliations. Cela l'amuse grandement de voir comment ceux se considérant supérieurs à des esclaves sont prêts à se ridiculiser devant lui, un ancien esclave même si ses origines restent un mystère pour presque tout le monde. Le prophète sait que beaucoup seraient prêts à commettre pratiquement n'importe quelles bassesses pour connaître leur avenir. Bien sûr, Darth Kairos n'applique pas ce genre de méthode envers sa reine.

Pour ce qui est de ses autres défauts, on pourrait parler de sa fierté. Même s'il n'est pas du genre à s'abandonner à la colère, le sith déteste les insultes. Il peut se montrer rancunier et comme il a la mémoire longue, ceux qui l'ont offensé sont mieux d'être sur leurs gardes. Sa vengeance pouvant s'abattre un jour ou l'autre sur leur tête. Le prophète n'accepte pas non plus qu'on se moque de la reine éternelle, jugeant que c'est grâce à elle s'il a pu devenir ce qu'il est aujourd'hui.



         



         

Histoire :




LE COMMENCEMENT

L'histoire d'un individu ne commence pas toujours à sa naissance. Parfois, elle peut commencer bien avant cela. Pour comprendre qui est le prophète suprême du côté obscur et comment un esclave a pu atteindre une telle position, il faut remonter aux origines. Ces origines trouvant leur source à l'époque de l'empire galactique. Avec le temps, la famille du prophète a oublié d'où venait leur ancêtre, mais n'a pas oublié son histoire. Un simple fermier vivant de la terre, des terres convoités par l'empire. À plusieurs reprises, les envoyés du gouverneur impérial de la planète firent des offres à ce fermier pour lui racheter ses terres. À chaque fois, il refusa, jusqu'au jour où les impériaux perdirent patience. Le fermier fut obligé de voir sa demeure brûlée, alors qu'il était arrêté sous de faux prétextes. On l'enferma dans un camp de travail. La fin de l'empire galactique ne mit nullement fin à cela, car d'autres esclavagistes prirent la relève. C'est ainsi que la lignée sombra dans le statut d'esclave.

C'est au sein de cette lignée d'esclaves que vint au monde un jeune garçon qui fut baptisé Darun, sur la planète Begeren. La vie ne se montra pas tendre envers lui dès le début, sa mère mourant quelques jours après l'avoir mis au monde. Son père veillait sur lui comme il le pouvait, le tout en devant servir leur maître. Leur maître s'appelait Ignacus Augrus. C'était un vieil homme mauvais et méprisant. Il était le fils d'un puissant seigneur sith, mort depuis longtemps et probablement déçut que son seul enfant n'ait pas été sensible à la Force. Ignacus avait hérité de la fortune de son père et vivait grâce à elle. Il prenait plaisir à châtier les esclaves, simplement pour passer ses nerfs de n'avoir jamais rien réussi de particulier dans sa vie.

Dès l'âge de 4 ans, Darun fut mis au travail par son maître, se chargeant de tâches simples dans la demeure. Le moindre signe de faiblesse de sa part était sévèrement sanctionné par son maître. Aussi, le garçonnet fut obligé d'apprendre à cacher ses émotions et à devenir plus habile dans ce qu'il faisait. Le seul avantage majeur de sa condition, c'est qu'avec les années, le travail sans fin l'aida à développer l'agilité de ses deux mains, faisant de lui un ambidextre. Hors des périodes de travaux forcés, son père lui enseignait tout ce qu'il savait. C'est ainsi que Darun apprit notamment à lire et à écrire. Il y avait cependant un sujet avec lequel son père n'était pas en mesure de l'aider. Cela avait commencé par ce qui semblait un pur hasard, mais le phénomène revenait de temps à autre. Quand Darun dormait, il lui arrivait de faire des rêves étranges. Certains devenant réalité avec le temps. C'était des choses diverses, comme certaines phrases prononcées par le maître, un événement, même un tremblement de terre une fois. Quand il en avait parlé à son père, ce dernier avait mis cela sur le compte d'une imagination débordante d'un enfant. Le garçonnet finit donc par arrêter d'en parler. Même le jour où il rêva que son père mourrait de la main d'un sith.

La vie de Darun était loin d'être parfaite, mais au moins il n'était pas totalement malheureux. Il avait son père et les autres esclaves qui l'encourageaient constamment. Malheureusement, les choses changèrent alors que le garçon avait atteint l'âge de 8 ans. Leur maître avait organisé une petite fête dans sa demeure, invitant toutes sortes de dignitaires, parmi eux quelques siths. La soirée se passait bien, jusqu'à un incident. Le père de Darun servait des boissons lorsqu'il dut éviter brusquement un invité et renversa accidentellement tout son plateau sur un invité, l'un des siths. Le père tenta de s'excuser, mais les rires des invités face à ce sith trempés d'alcool empirèrent les choses. Dans sa rage d'une telle humiliation, le sith mit aussitôt le père de Darun à mort et s'en alla. Cette mort marqua particulièrement le jeune homme, car il se rappelait bien du rêve qu'il avait fait sur la mort de son père. Il commença dès lors à croire que ses rêves devenaient réels et il perçut le tout comme une malédiction, voire une cruauté de la vie. De plus, le comportement de son maître et des autres esclaves changea fortement après l'incident. Son maître se montrait encore plus méprisant et le frappait plus qu'avant. Les autres esclaves l'évitaient et refusaient d'interagir avec lui. Le maître se vengeait de la honte ressentit à cause de l'incident dans sa demeure et les esclaves craignaient la réaction de leur maître s'ils s’associaient d'une manière ou d'une autre à Darun.

Trois mois plus tard, un nouvel incident éclata. Encore une fois, Ignacus reprochait des choses au jeune homme et le frappa. Ce qui fut différent cette fois, c'est qu'en plus de battre le gamin, il insulta vertement le père de ce dernier, avant de le laisser et de repartir à ses affaires. Depuis la mort de son père, la peine de Darun c'était transformé en rage, en colère et en haine. De la colère contre son maître qui le maltraitait. De la rage contre les autres esclaves et leur trahison. La haine contre celui qui lui avait pris son père. Un simple geste en laissant une colère silencieuse éclater, c'est tout ce qu'il fallut. Ce simple geste fut assez pour faire glisser Ignacus alors à plus d'une trentaine de mètres de Darun. Cette simple glissade lui fit manquer une marche de l'escalier et il chuta dans l'escalier et se rompit le cou. Il l'ignorait encore, mais Darun venait de faire ses premiers pas dans l'utilisation de la Force et du côté obscur.


CHANGEMENT ET DÉCOUVERTES


Peu de temps après la mort d'Ignacus, un groupe d'hommes armés vint prendre possession des lieux et rassemblèrent les esclaves. Un homme à l'allure de fonctionnaire vint leur annoncer que leur maître n'avait plus été l'homme riche qu'il faisait croire et ce depuis longtemps. Il avait de grosses dettes envers un sith et ce dernier prenait toutes les possessions du défunt, esclaves compris. Darun ne sut jamais qui était ce sith, car il ne se présenta jamais sur place, laissa un simple serviteur se charger des choses. Tous les esclaves humains furent mis sur un transport en direction d'Hapès. Apparemment, leur nouveau maître sith avait également quelques dettes envers une hapienne et ils représentaient le paiement de cette dette. Darun fut donc techniquement l'esclave d'un sith pendant une courte durée.

Sa nouvelle maîtresse était une hapienne disposant d'un bon réseau d'influence et d'une richesse respectable, du nom de Selenia Rana. C'était la première fois de sa vie qu'il put voir des hapiens et fut obligé de reconnaître leur beauté. À peine arrivée dans la demeure de l'hapienne, des tâches leur furent désigner et ils se mirent au travail. La vie reprit peu à peu son cours normal. Certes, il demeurait un esclave, mais Darun devait reconnaître que sa vie était légèrement meilleure qu'avant. Premièrement, maîtresse Selenia nourrissait véritablement ses esclaves, contrairement à son ancien maître qui n'hésitait pas à les priver de repas de temps à autre. Deuxièmement, elle châtiait moins et sa condition de femme faisait en sorte que la puissance de ses coups étaient plus faibles. Troisièmement, comme les hapiens accordent une importance démesurée à l'apparence, les esclaves de maison comme Darun avait droit à des vêtements de meilleure qualité que les esclaves ayant des fonctions les rendant moins visibles. Le jeune garçon n'avait pas d'attachement envers sa maîtresse, mais savait qu'il aurait pu tomber sur bien pire.

C'est pour cette raison que lorsqu'il fit un rêve où il vit Selenia mourir dans un accident, il décida d'agir. Évidemment, lui parler de ses rêves devenant réalité était exclu, il passerait pour un fou. Le jeune garçon préféra plutôt lui glisser quelques mots. Le lendemain alors qu'elle revenait d'une sortie en ville, elle le fit appeler. Grâce aux mots de Darun, elle avait raté un transport à prendre, transport qui c'était écrasé, aucun survivant. Cependant, au lieu de le remercier de lui avoir sauvé la vie, elle exigea des réponses. Le garçon lui parla de ses rêves. Quelques jours plus tard, une inconnue se présentait à la demeure de Selenia. Les serviteurs apprirent plus tard que cette inconnue était la sœur de Selenia, Elana, et surtout que c'était une sith. Elana vint rencontrer Darun et seulement quelques minutes après l'avoir observé et questionné elle affirma que ses soupçons étaient fondés. Aucune explication ne fut donnée au garçon, au lieu de cela la sith décida de s'occuper de lui. Plus précisément, elle fit de chaque moment de sa vie un enfer, en répétant et en exigeant sans cesse de nouvelles prédictions. Cependant, la méthode était inefficace, peu importe ses efforts, Darun était incapable d'avoir la moindre vision lorsqu'il était éveillé. Elle tenta donc une nouvelle méthode à base de drogue et de sédatif, puisqu'il semblait plus efficace lorsqu'il dormait. Le jeune homme devait tenir un journal de ses rêves. Presque une année s'écoula dans ces conditions. Puis, quelque temps après son neuvième anniversaire, un rêve plus réjouissant lui vint. Un rêve de sang et de mort qu'il se garda de rapporter aux deux sœurs.


RENCONTRE ET RENAISSANCE


Deux mois plus tard, son rêve se réalisa. Il fut réveillé en pleine nuit par une femme inconnue qui l'emmena de force ainsi que les autres esclaves. Ils furent rassemblés près de la salle à manger de la demeure où reposaient les cadavres ensanglantés de Selenia et Ralena. On les avait empoisonnés, puis égorgé par précaution. Plusieurs femmes étaient présentes et l'une d'elles se présenta comme une membre des agents Chume'doros. Logique avec la méthode d'élimination, ses agents se devaient d'agir discrètement. Les deux sœurs étaient soupçonnées depuis un moment d'avoir des ambitions un peu trop grandes pour elle, raison pour laquelle elles avaient été éliminées. Celle qui semblait diriger leur groupe questionna alors les esclaves, le journal de Darun en main, exigeant de savoir qui était responsable de ce journal. Le jeune homme se manifesta, craignant le pire s'il tentait de le cacher. Deux Chume'doros vinrent le saisir, l'emmenèrent à l'extérieur et le jetèrent dans un véhicule de fonction, avant de lui bander les yeux. Quand on lui retira son bandeau, le garçon était désormais dans une chambre plutôt cossue. L'une des gardes lui laissa un datapad en lui disant qu'il resterait ici jusqu'à nouvel ordre et devrait tenir un journal comme il le faisait avant. Darun avait droit à une chambre confortable, de bons repas et de la lecture, mais il avait bien compris qu'il s'agissait d'une cage dorée.

Il faisait peu de rêve et surtout, n'ayant jamais vraiment eu beaucoup de temps libre au cours de sa vie, le jeune homme commença à expérimenter quelque chose qu'il n'avait pas vraiment expérimenté jusqu'ici: l'ennui. C'est en échangeant quelques mots avec une garde lui apportant ses repas que cela changea. Quand il l'interrogea sur un moyen de passer le temps, cette dernière lui avait alors répliqué de manière sanglante: Dors, médite, qu'est-ce que j'en ai à faire! Les paroles étaient crues, mais elles inspirèrent tout de même Darun qui commença à s'adonner à la méditation. Évidemment, au début cela ne donna rien de concret. Cependant, alors que les jours devenaient des semaines et les semaines des mois, cela changea. Ses méditations lui permirent d'avoir quelques rêves supplémentaires, en restant éveillés, mais extrêmement imprécis et ne donnant aucune information exploitable. Presque cinq mois s'écoulèrent avant qu'on le fasse finalement sortir de cette chambre. Les gardes l'emmenèrent dans un lieu différent. Une pièce avec une douce odeur parfumée occupée uniquement par des hapiens, aucune femme. Sans lui adresser la parole autrement que pour lui donner des ordres, les hapiens nettoyèrent Darun, lui firent une nouvelle coupe de cheveux plus soignées, l'habillèrent et le parfumèrent. Ils disaient qu'il devait être présentable.

C'est à la suite de cette rencontre avec ce qui s'avéra être les servants de la reine éternelle que Darun fit pour la première fois la rencontre de Darth Ankh. La reine lui laissa rapidement une forte impression. Certes, elle était belle et élégante, plus que nombre d'hapienne que le jeune homme avait vu jusqu'ici. Cependant, c'est surtout sa puissance qu'il pouvait ressentir, une puissance terrifiante. La rencontre dura environ 2 heures. Des heures qui furent des plus révélatrices pour le garçon et qui changèrent son destin. Lui qui voyait ses rêves comme une malédiction, c'est la reine éternelle qui lui fit comprendre qu'il s'agissait d'un don et que ce n'est pas que ses rêves devenaient réalités, mais que ses rêves étaient des visions de l'avenir. Elle lui fit comprendre ce jour-là qu'il était sensible à la Force et avait donc le potentiel de devenir un sith. Comme Darun était assez incertain  qu'un esclave comme lui puisse devenir un sith, Darth Ankh régla le problème en quelques instants. Elle déclara que désormais, Darun l'esclave était mort et qu'un jeune orphelin du nom de Javis Patel avait vu le jour. Il aurait désormais les mêmes chances que toute personne libre du Consortium Éternel. Pour certain, cela aurait eu l'air de peu de chose. Pour Darun, non Javis Patel, cela signifiait tout. À sa façon, la reine éternelle venait de lui donner une humanité, alors qu'avant sa situation d'esclave faisait de lui un sous-homme. Ce jour-là, il se jura de devenir meilleur et de servir la reine éternelle pour la remercier de sa générosité. Javis passa encore trois mois dans ce qui se trouvait être une des ailes du palais royal. Une garde Chume'doro utilisatrice de la Force fut chargée de lui apprendre les bases. Après tout, le jeune homme n'avait eu aucune formation et ignorait alors qu'il avait ce genre de capacité. Une petite formation rapide pour éviter qu'il se fasse tuer à l'académie dès son arrivée. On ne voulait pas gaspiller de manière aussi flagrante une personne possédant un don aussi rare.


PREMIER PAS CHEZ LES SITH


Javis fut donc envoyé sur Yavin IV pour suivre sa formation, devenant un initié prophète. C'est ainsi qu'il fit la rencontre de celui qui deviendrait son maître, Darth Sirus. Dès son arrivée, ce dernier commença à évaluer ses aptitudes, constatant qu'il faudrait commencer d'un niveau assez basique avec ce nouvel initié, il décida donc de confier son apprentissage de base à un surveillant, Pulser. La vie au temple de Yavin IV était difficile. Le surveillant était impitoyable, de même que les autres étudiants. Ces derniers ne se gênaient jamais pour faire la vie dure au jeune homme. Il était le plus petit et le plus malingre du groupe. Cependant, aucun ne tenta jamais de le tuer. La raison était assez simple. Les plus forts le trouvaient trop insignifiant et les autres craignaient que si Javis, se serait eux la nouvelle victime du groupe. La formation de prophète sith était assez varié: entraînement au maniement du sabre en utilisant des sabres d'entraînement, utilisation de la Force, culture sith, étude des méthodes de fabrication de sabre laser, études des créatures de la Force, étude du don de divination et ainsi de suite. Javis se montrait bon élève pour les matières théoriques. Toutefois, sa formation à la divination, au sabre laser et à l'utilisation de la Force étaient plus problématiques. Le gamin arrivait à peine à faire le minimum.

La seule personne qui n'était pas hostile envers lui sur place était un esclave travaillant à l'académie, Ratch. Ils avaient en commun leur âge et leur isolement. Là où Javis était isolé des autres initiés, Ratch était mis à l'écart par les autres esclaves. Les deux finirent par s'entendre et se rendre mutuellement service. Javis faisait en sorte que les conditions de vie de Ratch soient moins difficiles, notamment en lui fournissant de la meilleure nourriture. Il lui offrait également un endroit où se reposer en secret, dissimulant le tout en faisant croire qu'il utilisait l'esclave pour des expériences sur son don de divination. De son côté, Ratch utilisait le fait que sa condition d'esclave le rendait presque invisible aux yeux des autres initiés et prophètes, afin de récolter des informations pour Javis. Deux années s'écoulèrent, cette collaboration étant profitable pour chacun. Javis exploitait les informations obtenues par Ratch pour survivre, se préparant pour les machinations des autres initiés ou les montant les uns contre les autres. Ratch avait grandi et était devenu plus fort.

Un élément imprévu vint cependant changer la donne. Le surveillant Pulser soumit le jeune initié à une nouvelle épreuve. Il l'envoya dans les jungles de Yavin IV, pour traquer et éliminer une meute de tuk'atas. Ce serait une épreuve difficile mais son maître, Darth Sirus était confiant qu'il réussirait cette mission.. Cependant, un élément pouvait jouer en sa faveur. Pour une raison qui restait à découvrir, la meute se terrait dans une grotte au milieu de nulle part. Logiquement, il devait y avoir des restes d'un ancien sith dans la zone. Le combat contre les tuk'atas était cependant perdu d'avance, la grotte n'ayant pas de tunnel assez étroit pour pouvoir les affronter un à la fois. Alors que Javis voyait la meute se rapprocher et la mort avec eux, un tremblement de terre frappa la région. Le sol s'effondra sous le jeune initié. Lorsqu'il se réveilla, Javis se trouvait dans une cavité naturelle. Il y trouva quelques petites choses, notamment un sarcophage sith contenant la dépouille de son occupant et un holocron sith. Évidemment, le jeune homme en prit possession, jugeant qu'avec ça, il pourrait impressionner son maître et lui faire oublier l'échec des tuk'atas. Son exploration lui fit d'ailleurs trouver un autre élément intéressant, grâce à un passage dissimulé. La tombe du sith qu'il venait de visiter, on avait construit une autre tombe sith par-dessus. Difficile de savoir si cela était volontaire ou non. De plus, en trouvant la sortie du tombeau, il eut la bonne surprise de retrouver la meute de tuk'atas éradiquées, le tremblement de terre ayant déclenché une pluie de rochers ayant fait le boulot pour lui.


CORRUPTION


C'est pendant son trajet de retour que Javis interagit pour la première fois avec l'holocron sith. Plus exactement, c'est l'holocron qui l'interpella en premier. L'artefact sith lui parla de son potentiel, lui glissa des paroles mielleuses à l'oreille. L'artefact parvint à le convaincre qu'il était son meilleur espoir et donc de ne pas le livrer au surveillant. C'est ce que Javis fit, il cacha l'holocron dans un endroit sûr avant de retourner voir le surveillant pour lui annoncer son succès et la découverte d'un tombeau sith. Par la suite, l'holocron fit en sorte de tenir ses promesses et fut un bon professeur à sa façon. Grâce à l'artefact sith, Javis devenait plus puissant dans la Force et meilleur dans le maniement du sabre. Cependant, ce dont il ne se rendait pas compte, c'est que lentement, mais sûrement l'holocron le manipulait, le rendant dépendant de lui. Après un temps, l'holocron exigeait de Javis qu'il accomplisse certaines choses pour lui en échange de ses connaissances et lui obéissait sans réfléchir. Au bout d'une année, le jeune initié aurait fait pratiquement tout ce que l'holocron lui aurait demandé. Ratch était la seule personne proche de lui fut le seul à le remarquer. Darth Sirus appréciait de voir les avancées de son apprenti, mais regrettait que cela ne s'accompagnait pas d'une meilleure maîtrise de son don de divination. Puis un soir, Rath tenta alors de voler l'holocron et cela eut des conséquences tragiques. Javis entra dans un état de rage sans limite, sa conscience disparaissant derrière les flots de rage. Il n'a aucun souvenir de ce qui se passa ensuite. Quand il reprit ses esprits, il avait l'holocron dans une main, un sabre laser dans l'autre et il était sur le point d'exécuter Ratch. C'était Darth Sirus qui avait arrêté son geste en attrapant son bras alors qu'il était sur le point de tuer l'esclave. De plus, les cadavres d'une dizaine d'esclaves et d'un acolyte reposaient sur le sol, affreusement mutilés. Ce n'est qu'à ce moment que Javis comprit à quel point l'holocron l'avait corrompu.

L'artefact continuait d'ailleurs d'essayer en lui promettant une puissance sans limite, son propre empire et ainsi de suite. Au lieu de cela, Javis abandonna l'holocron ce jour-là, le laissant tomber au sol. Son maître le félicita et lui révéla la vérité. En fait, Darth Sirus avait compris dès le départ que son apprenti avait trouvé un ancien holocron et tombé sous sa coupe. Cependant, il avait choisi de ne pas agir, pour deux raisons. La première, Javis pouvait lui servir de cobaye afin de déterminer si cet holocron était trop dangereux, et c'était le cas. La deuxième raison, le prophète avait pris en compte la possibilité que l'influence de l'holocron pourrait causer un déblocage chez Javis. Sur ce point, il avait raison. Maintenant que le jeune homme était libéré, il avait l'esprit plus clair et comprenait enfin les raisons de son blocage. Un mélange de peur extrême et de colère qui se combattaient et se refoulaient au plus profond de lui-même en était le raison. Ces deux sentiments déstabilisaient le subconscient du jeune homme et parasitaient ainsi son contrôle de ses capacités divinatoires. Désormais, leur présence n'était plus secrète et les choses iraient mieux pour lui.

Darth Sirus emmena Javis et Ratch avec lui, leur faisant comprendre de garder le secret sur ce qui c'était passé ici. Quelques jours plus tard, la nouvelle du massacre se répandit dans le temple, cependant détails intéressants c'étaient ajoutés, un second cadavre d'acolyte avait rejoint les morts et aucune trace de l'holocron. La conclusion logique de Darth Sirus fut qu'une personne avait pris l'holocron et éliminé un témoin gênant, avant son retour. Maintenant que la source du blocage de Javis était connu, son maître pris le relais de Pulser et aida son jeune apprenti à enfin avoir sa première vision claire éveillé. Le jeune homme continua à avoir d'autres visions, imprécises, mais nombreuses. Aux yeux de Darth Sirus, son apprenti avait terminé sa formation d'initié, il fit donc de lui un acolyte.


PREMIER PAS DE PROPHÈTE


Désormais devenu acolyte, Javis s'interrogerait sur l'avenir de sa formation. Évidemment, Javis s'attendait à ce que son maître l'entraîne davantage au sabre laser, dans les usages de la Force et du don de voyance. Toutefois, ce n'était que quelques éléments parmi tant d'autres. Son maître l'initia également à l'art de la tromperie, de la manipulation et à l'art de l'humiliation. Darth Sirus lui fit rapidement comprendre que si ses petites manipulations d'avant avait été efficace, ce n'était qu'un amusement digne d'un enfant. Le prophète lui montra les véritables ficelles de la manipulation. L'étiquette, la galanterie et les bonnes manières firent également partie des leçons, son maître lui répétant sans cesse que leur culte était le plus civilisé de tous les cultes sith. Préserver cette image de grandeur était donc essentielle à tous ses fidèles. L'entraînement le plus particulier aux yeux de Javis fut cependant celui sur le don de divination. Rester assit pendant des heures à méditer, à contrôler chacune de ses pensées pour les orienter dans un seul but: Percer le voile de l'avenir et en extirper des visions. La formation continua pendant des années, le jeune homme restant un acolyte prophète pendant cette période. Ce n'est qu'à l'âge de 17 ans que la situation évolua pour lui. Une évolution mineure et une évolution majeure. L'évolution mineure eut pour attrait l'histoire et la géopolitique. De part son passé d'esclave, les connaissances de Javis sur la galaxie était plutôt limité, Darth Sirus se chargea donc de l'instruire.

Darth Sirus monta dans la hiérarchie, devenant haut prophète du côté obscur. Le maître de Javis intensifia dès lors les leçons afin que son apprenti devienne plus fort. Son maître lui disant que la formation d'un adepte de la Force n'est jamais terminée, il y a toujours quelques choses à apprendre ou à découvrir. Dès qu'il décida que Javis était prêt, il l'éleva au titre de prophète du côté obscur.  Ce n'est qu'à partir de là que son maître l'autorisa de temps à autre à quitter Yavin IV ou bien l'emmenait avec lui pour diverses missions à travers le Consortium Éternel. C'est de cette manière que Javis fut témoin de sa première bataille, opposant les forces du consortium à une petite planète ayant tenté de mener une révolution contre eux. Les rebelles furent rapidement écrasés, mais cela fut une leçon enrichissante pour le jeune prophète. La seconde leçon importante, il en fut témoin par les agissements de son maître qui n'hésitait pas à vendre ses dons de divination.

Les années passaient, Javis gagnant en puissance, chacun au sein du culte reconnaissant qu'il avait une puissance et un talent naturel très important. Cependant, l'entraînement à venir de son maître allait être le plus difficile de toute sa vie. Darth Sirus commença à l'entraîner émotionnellement. Certains prophètes ne voyaient aucun mal à laisser parler sa rage et sa fureur, lui était d'un avis très différent. Le haut prophète voyait en cela une preuve de faiblesse, car laisser parler sa rage pouvait obscurcir le jugement et surtout les visions d'avenir. L'entraînement fit resurgir de vieilles blessures du passé pour Javis, notamment la mort de son père. Il avait réussi à l'enfouir dans un coin de sa mémoire, même si un sentiment de rage demeurait. Le souvenir revenait le hanter et hurlait un désir de vengeance. L'idée de quitter Yavin IV pour obtenir vengeance commença même à devenir une obsession. Heureusement, son maître parvint à lui faire promettre de poursuivre sa formation, en échange, il utiliserait ses ressources pour retrouver ce sith. Les mois s'écoulaient, la formation se poursuivant et Javis alimentant sa rage pour être prêt le jour où sa vengeance pourrait s'abattre. Alors, lorsque Darth Sirus lui annonça que le sith qu'il cherchait était mort quelques années auparavant, cela décupla davantage la rage de Javis qui fut cependant contenu par son maître. Jamais sa colère, sa haine et rage ne s'éteindraient, elles seraient toujours présentes en lui pour lui donner de la puissance, mais maintenu sous contrôle grâce à l'entraînement suivi.

Les choses s'intensifièrent également lorsque Darth Sirus décida de prendre deux autres apprentis à un de ses confrères décédés récemment, Ramtus et Giror. Aucun des apprentis n'éprouva le moindre respect ou la moindre camaraderie envers les autres. Leur maître avait mis les choses en perspective très rapidement, leur annonçant que ses secrets n'iraient qu'au meilleur d'entre eux. Ramtus et Giror avaient une formation plus avancée que Javis, ce qui représentait donc un obstacle non-négligeable à surmonter. Cependant, il avait un avantage comparé aux deux autres. Les rivaux du jeune homme ne faisait que recherché le pouvoir pour le pouvoir. Javis recherchait le pouvoir pour accroître ses connaissances et devenir meilleur. Contrairement aux deux autres, il ouvrait donc son esprit davantage et découvrait des subtilités qu'eux ignoraient. C'est grâce à cela s'il put découvrir des éléments exploitables pour augmenter l'hostilité entre ses deux rivaux. Certes, il demeurait leur ennemi, mais Ramtus était davantage obsédé par Giror et inversement, ce qui donnait plus de liberté à Javis pour agir.


NOUVEAU TITRE, POUVOIR, RESPONSABILITÉ ET RÉPUTATION


Son quotidien était composé surtout d'entraînements, de séance de divination en groupe et de conseils sur certains champs de bataille à travers la galaxie. Sans parler des rivalités incessantes envers Ramtus et Giror. Pendant ces années, la puissance de Javis n'avait de cesse d'augmenter, ainsi que la maîtrise de ses pouvoirs. C'est pendant cette période que son maître l'entraîna à manier un second sabre laser que Javis troqua rapidement contre un shoto. Également, le jeune prophète commençait à étendre son influence en dehors de Yavin IV, préparant son futur. C'est ainsi qu'il s'aventura sur diverses planètes du Consortium ou des mondes pour que le Consortium cherchait à conquérir. Il prodigua des conseils grâce à ses prophéties sur quelques planètes. Des victoires obtenus sur ces mondes lui furent des plus bénéfiques pour obtenir de la réputation et de l'influence auprès de certains hauts gradés de l'armée. Évidemment, le sith se garda de révéler que les prédictions qu'il avait faite laissaient de côtés certainement vérités et qu'il c'était rendu sur des mondes qui étaient destinés à tomber même sans les visions futurs d'un prophète. Cela lui permettait de bien se faire voir de son maître, contrairement à Ramtus et Giror trop occupés à organiser des complots l'un contre l'autre. Les planètes conquises quant à elles se perdaient parmi tant d'autres dans ce grand conflit et ces impasses tactiques opposants les trois grandes puissances. Certaines finirent par tomber entre les mains d'une des deux autres puissances, mais Javis s'en moquait, car il n'était plus sur place ni n'avait la moindre responsabilités liés à ces mondes. Ainsi, il se faisait une réputation, même si les choses ne bougeaient guère.

L'ascension de Javis se produisit alors qu'il avait atteint l'âge de 25 ans. Le prophète suprême du côté obscur mourut suite à des problèmes de santé qu'il refusait de faire traiter depuis très longtemps, laissant sa place vacante. Les conflits internes étaient à prévoir pour déterminer qui serait son successeur, trois candidats étant en lice, dont Darth Sirus. Toutefois, cela se réduisit à deux prétendant, un des adversaires de Darth Sirus étant mort dans des circonstances troubles, Javis ignorant encore à ce jour si c'est son maître et son autre rival qui était responsable. Ce fut Darth Sirus qui prit sa place à la tête du culte, ainsi que son siège au conseil noir, après avoir soumis à sa volonté le dernier rival. Encore une fois, il promut son apprenti fétiche, Javis, lui donnant le rang de haut prophète du côté obscur. De plus, le nouveau membre du conseil noir lui donna également un nouveau titre, désormais il était Darth Kairos. Les raisons pour cette promotion étaient des plus simples. Tout d'abord, Kairos avait démontré ses talents divinatoires et de manipulations à travers les années. Ensuite, le nouveau prophète suprême tenait à avoir un de ses apprentis comme haut prophète. Plus tard, Ramtus et Giror auraient également droit à cette promotion.

Cette montée dans la hiérarchie changea encore sa vie. Désormais, sa position attirait l'attention de nombreux individus à travers le consortium. Il n'était plus un petit prophète connu d'un petit nombre de militaires. Des gens cherchant à s'attirer ses faveurs, que ce soit pour en recevoir à leur tour ou parce que cela pourrait leur donner plus facilement un accès au prophète suprême. Darth Kairos n'eut aucun remords à en profiter. Ainsi, il commença à s'enrichir et à obtenir des serviteurs et gens prêts à combattre en son nom. Le sith se montra particulièrement ouvert aux différents types d'individus susceptibles de lui être utile. Des mercenaires, des militaires de grades divers, des financiers, des experts en information, des siths de rang inférieur, etc... Avec sa fortune qui augmentait, il en profita pour s'acheter une propriété sur Dromund Kaas. Il fit également un geste pour celui qui l'avait aidé jadis. Ainsi, Darth Kairos retrouva Ratch, encore un esclave sur Yavin IV, il en prit possession en prétextant vouloir l'utiliser encore pour des expériences. En temps normal, il l'aurait affranchis et laisser aller où il voulait, mais l'homme avait refusé de partir. Alors, le sith fit de lui son chef des domestiques sur Dromund Kaas.

Il fit également une rencontre plutôt particulière en la personne d'un esclave echani. Une petite suite d'événements amenant le sith à se prendre quelques bons coups de la part de l'esclave et déclenchant la peur du maître de l'esclave. Cela pouvait se comprendre, le maître en question était un officier de l'armée, mais peu gradé, alors attirer négativement l'attention d'un puissant sith sur lui... L'echani aurait pu être exécuté sur-le-champ par son maître, mais Darth Kairos s'y opposa, proposant plutôt de lui racheter l'esclave. L'officier accepta en croyant que le sith voudrait tout simplement le mettre à mort de manière sadique et offrir un faible dédommagement pour que l'affaire soit oubliée. En réalité, le haut prophète utilisa l'echani, Jargan, comme instructeur, désirant améliorer ses propres compétences en combat à mains nues. Sans surprise, Jargan refusa, du moins jusqu'à ce que Darth Kairos lui propose en échange de retrouver la famille de l'echani, également réduit en esclavage. Un échange plutôt équitable et qui fut profitable à chacun. Jargan et sa famille finirent par jurer fidélité au prophète obscur, depuis ils le servent.

Selon la volonté de son maître, Darth Kairos dû également se faire connaître davantage des ennemis du consortium. La différence par rapport à avant, c'est que cette fois-ci, le haut prophète devrait faire connaître des ennemis du consortium et non seulement des combattants du consortium. Darth Sirus l'envoya donc à quelques reprises s'occuper de quelques missions pour lui. Ce fut plutôt varié: élimination d'un groupe mercenaire employé par l'empire, destruction d'une cellule d'espionnage de la république en territoire du consortium et bien d'autres. Cependant, c'est une mission bien différente qui allait le faire connaître de la république. Cette mission avait eu lieu sur énorme astéroïde exploité par la république pour ses ressources. Une attaque rapide permit d'éliminer les systèmes de défense et d'acculer les civils dans un secteur sans issue. La présence d'un jedi pour des raisons inconnues ne changeait guère la donne. Toutefois, Darth Kairos préférait éviter un bain de sang inutile, pour une installation dont l'importance stratégique était presque nulle. Une négociation eut lieu et mena à la reddition des républicains et du jedi, en échange de pouvoir repartir en vie. Le sith tint sa promesse, les occupants originels rejoignant leur vaisseau et retournant dans l'espace républicain. Le nom de Darth Kairos serait désormais connue au sein de la république. Évidemment, cela ne ferait pas de lui une figure extrêmement connu, mais au moins il ne serait plus uniquement un sith x parmi dans d'autres. De plus, le haut prophète aimait l'idée de la confusion que cela pourrait créer quand l'histoire d'un sith faisant preuve de clémence se répandrait.


VIELLE CONNAISSANCE


Une autre mission l'amena à revoir quelque chose qu'il croyait perdu depuis longtemps. Le tout c'était déroulé lors d'une escapade avec son maître sur une petite planète du consortium. Ce déplacement n'avait rien de bien particulier et aurait rapidement été effacé de la mémoire du sith, si cela n'avait été d'un désastre de l'autre côté de la planète. Lorsque les deux siths se rendirent sur place pour en savoir plus, ils trouvèrent une zone dévastée sur un large périmètre, là où il y avait jadis eu une demeure luxueuse. Aucun survivant pour raconter ce qui c'était passé. C'est en fouillant l'endroit que Darth Kairos tomba dessus. Des petits morceaux qu'il parvint à identifier comme les restes d'un holocron et la sensation si familière qui en résultait et se dissipait avant de s'éteindre définitivement, celle de l'holocron qu'il avait jadis trouvé. Le haut prophète fit fouiller la zone à la recherche des autres morceaux. Impossible de savoir ce qui avait lieu, mais d'une façon ou d'une autre l'holocron avait fini ici et était maintenant détruit, la Force sait seulement comment. Darth Kairos décida malgré tout de garder les fragments, un rappel de son passé. Son maître ne s'y opposa pas, l'holocron n'ayant désormais plus aucune information ou pouvoir, juste des morceaux inutiles.
 








         

Derriere l'écran :



Prénom/pseudo : DC de Talus Skirata

Age : 24 ans

Comment avez vous découvert le forum ? :

Petit Plus ? : DC de Talus Skirata


         


Dernière édition par Darth Kairos le Sam 16 Mar - 13:53, édité 10 fois
Darth Kairos
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Jeu 31 Jan - 22:28
         

Histoire :





PETITS MOMENTS SIMPLES


Les années qui suivirent furent plutôt tranquille pour lui, le haut prophète restait assez occupé. Sur Yavin IV, il s'entraînait et méditait, sans parler évidemment de présider les méditations de groupe de ses confrères prophètes. Tandis que lorsque Darth Kairos était sur Dromund Kaas, il œuvrait dans la scène politique et bureaucratique afin d'augmenter sa puissance et son influence. À cela s'ajoutait qu'il poursuivait d'agrandir son nombre de serviteurs et de s'enrichir avec ses capacités divinatoires. Plus les années passaient, plus les personnes d'influences commençaient à considérer que Darth Kairos succéderait à Darth Sirus. Les deux autres apprentis du prophète suprême restaient en liste, mais pas en tant que favoris. Les grandes questions restaient quand et comment se passerait la succession. Sans surprise, son ascension probable ne plaisait pas à tous. À quelques reprises, le haut prophète fut la cible de tentatives de meurtre. Qu'il s'agisse d'agents de puissance ennemie, d'autres rivaux prophètes ou d'individus du consortium y trouvant leur compte d'une manière ou d'une autre. Aucune de ces tentatives ne fonctionna. Darth Kairos éliminait ses assassins et les instigateurs à sa portée mouraient également. Ils mouraient de la main du haut prophète, de ses propres agents ou encore d'autres sources récompensées généreusement par le haut prophète. Seul Ramtus et Giror évitaient sa vengeance, leur maître interdisant à ses apprentis de s'entre-tuer.

Alors que Darth Kairos allait atteindre son 28e anniversaire, une nouvelle se répandit à travers l'empire. La reine éternelle était morte, laissant place à la nouvelle Darth Ankh. Même s'il savait que cette reine était techniquement la même qu'avant, la nouvelle causa tout de même un certain sentiment de tristesse chez le haut prophète. Il ne l'avait rencontré qu'une seule fois, mais sans la précédente reine, jamais il ne serait devenu l'homme qu'il était. Cependant, le sith eut l'occasion de se réjouir quand son maître le convia à une rencontre au temple, où la nouvelle reine serait présente. Darth Kairos n'eut pas l'occasion de lui parler. Toutefois, il pouvait ressentir la même chose que jadis émanant de la nouvelle reine. La grande différence dans cette sensation, c'est que désormais le sith pouvait mieux la jauger, la sensation d'une puissance démentielle.

Toutefois, Darth Sirus démontra une grande anxiété après le départ de la reine éternelle. Le prophète suprême annonça donc à son apprenti les événements peu favorable aux consortiums qui avaient cours. Ainsi, la république profitait d'une occasion pour lancer une contre-offensive pour mettre fin à la présence du consortium dans autour du système de Bothawui. Tous les prophètes furent mis à l'oeuvre, à la recherche d'une vision qui permettrait au consortium de sortir de cette dangereuse situation ou à défaut, d'en minimiser les pertes. Tous les hauts prophètes soumirent leurs idées stratégiques pour tenter de sortir de cette impasse. Pour certains, la solution était de concentré ses forces dans un système et d'écraser les forces ennemies. Pour d'autres, la meilleure solution consistait à ravager les planètes des secteurs qui risquaient d'être perdu afin que la république ne gagne que des planètes mortes. Darth Kairos fit partie de ceux proposant une troisième alternative, la retraite. Cette troisième solution fut proposé, car les hauts prophètes dirigeants le groupe et les prophètes subalternes n'obtenaient aucune vision offrant la victoire au consortium. Alors, ils étaient d'avis de minimiser les pertes autant que possible. Cependant, même entre eux, les membres des divers groupes avaient des divergences, comme l'endroit où combattre pour ceux préférant le combat ou encore quelle planète détruire en priorité, pour le second groupe. Au sein de son groupe, les prophètes étaient divisés sur divers sujets comme ce qu'il fallait mieux sauver et ce qu'il fallait abandonner. Pour sa part, Darth Kairos considérait qu'il valait mieux sauver les troupes et détruite les infrastructures du consortium, ainsi que les données ne pouvant être emportés.

Heureusement, c'est la retraite qui fut choisi par la reine éternelle. Les flottes effectuèrent une retraite coordonnées, en limitant autant que possible les combats, tandis que le maximum de données fut transférés. Une bonne partie des données tombèrent malheureusement entre les mains des républicains. L'important demeurait tout de même, c'est l'effort combiné des prophètes et de leurs visions de l'avenir qui permirent à la reine éternelle de connaître ses possibilités et d'établir un plan de retraite. Ainsi, le consortium évita le pire, mais perdit sa chance d'annexer le système de Bothawui. Toutefois, même s'il n'en parla à personne, cela fut plutôt profitable pour Darth Kairos. Il se trouvait que l'un de ses rivaux avait investit une grosse quantité de ressources dans cet effort de guerre, des ressources perdues avec cette retraite. Cela l'amusait de voir son rival se plaindre de cette défaite. De son côté, évidemment le haut prophète était du côté de la reine, après tout il était de ceux ayant conseillé la retraite. Cet événement pourrait sans doute l'aider à se mettre en valeur auprès des hauts cercles du pouvoir.


SANG, MEURTRES VIOLENTS ET AMOUR


Quelques mois plus tard, le haut prophète ferait une rencontre des plus intéressantes. Il avait été invité par un confrère sith dans sa luxueuse demeure, comme son invité d'honneur pour une soirée d'amusement. Son hôte, un certain, Malachis, voulait s'attirer ses faveurs en le divertissant et en lui offrant quelques richesses. La soirée se passait bien, des combattants s'affrontant et mourant pour l'amusement des invités, un repas spectacle un peu morbide, en somme. Puis arriva une nouvelle distraction, une femme horriblement défigurée. Le nouvel amusement, humilier la femme. Les invités commencèrent à s'en donner à cœur joie, l'insultant, lui lançant des restants de nourriture, la poussant, lui crachant dessus et bien d'autres. Darth Kairos se contentait d'observer en silence. L'élément inattendu fut lorsque la femme attrapa un couteau à une table et commença à poignarder tous ceux à sa portée. Elle avait tué trois personnes avant que Malachis ne l'arrête et commence à lui briser les os avec la Force. Il voulait la faire se soumettre à sa volonté, mais elle refusait, elle refusait de s'incliner de nouveau devant quiconque. Sa détermination intéressa Darth Kairos au plus au point, elle partageait une forte détermination avec lui. Intrigué par cette femme, il intervint donc offrant à une chance à Malachis de la laisser partir. Chance qu'il ne saisit pas, conduisant Darth Kairos à l'éliminer sur-le-champ, avant de repartir en portant la femme blessée.

Le sith ramena la femme chez lui, la fit soigner et écouta son histoire. Elle s'appelait Moïra Sharl et fut une financière plutôt habile pendant des années. Cependant, une malchance et un mauvais investissement l'avaient ruiné. Sans parler d'une bombe qui l'avait presque tuée et horriblement défigurée. Aujourd'hui, elle ne désirait qu'une chose, se venger peu importe ce que cela lui coûterait ou les conséquences. Connaissant ce désir de vengeance et trouvant la situation amusante, le sith décida de lui apprendre quelques astuces de combat. Certes, elle n'aurait jamais le potentiel de vaincre un utilisateur de la Force, mais ce serait suffisant contre des gens normaux. La formation fut rude, mais Moïra ne s'en plaint jamais. Il proposa même à la femme de lui payer un traitement pour lui rendre son apparence d'avant, mais elle refusa. Trois mois plus tard, elle commençait sa traque et Darth Kairos observa ses agissements à distance. Elle tua brutalement chacun des responsables de sa condition. Une fois sa quête de vengeance terminée, Moïra fut de retour, ignorant ce qu'elle ferait désormais. Le sith lui proposa de rester, ce à quoi elle s'opposa au départ, avant de comprendre que s'il voulait qu'elle reste, ce n'était pas pour faire d'elle l'un de ses serviteurs, mais comme compagne. La vérité c'est qu'il s'était attaché à elle. Il fallut du temps, mais elle finit par accepter et accepta aussi de subir un traitement pour retrouver son apparence d'origine. L'union de Darth Kairos et Moïra fut perçu comme une faiblesse par certains rivaux du haut prophète. Cependant, en tuer un lorsqu'il s'amusa à faire cette remarque, devant publique, cela calma les choses. Un peu moins d'un an plus tard, Moïra donna naissance à leur premier enfant, un garçon qu'ils appelèrent Athan. Le garçon n'a pas hérité de l'affinité à la Force de son père, cependant il a eu droit à la détermination et le courage de ses parents, ainsi que l'entêtement de sa mère.


QUOTIDIEN


Les années passèrent calmement. Évidemment, la vie d'un sith est ponctuée de complot, de domination et autres. Darth Kairos navigua à travers ces événements grâce à sa ruse, ses dons de manipulation et sa puissance. Sa fortune grandissait encore, de même que son influence et le nombre de serviteurs. Il prit sous son aile quelques acolytes, les formant à sa manière, l'un d'eux comme futur prophète du culte, les autres des siths sans don de divination mais qui pourraient ses intérêts. L'un des acolytes attira particulièrement l'attention. Il était le fils d'un traître exécuté il y a longtemps pour ses crimes. Il cherchait à restaurer sa réputation et sa volonté étaient fortes. Même s'il n'avait pas de don divinatoire, il devint l'un de ses apprentis les plus talentueux, un manieur de sabres efficaces et ayant de l'ambition. Aucun doute que ce jeune homme lui serait très utile dans l'avenir. Les choses devinrent tranquillement routinières pendant encore cinq ans. La seule nouveauté qu'il y eut avant que ces cinq années ne s'écoulent fut la naissance d'un second enfant. Darth Kairos était alors âgé de 31 ans, il devenait père pour la seconde fois, d'une fille baptisée Elena. Plus tard, elle se révélerait sensible à la Force, mais sans avoir hérité du don de divination de son père.

Deux ans plus tard, un nouvel événement intéressant se fit connaître dans la galaxie. Comme la plupart des habitants de la galaxie, Darth Kairos avait entendu parler du conflit opposant le cartel des hutts à des opposants divers. Il avait même vendu quelques services aux hutts, mais également à leurs ennemis, en secret. Après tout, si on joue des deux côtés à la fois et que personne ne le sait, on gagne plus de crédits. De plus, on peut avoir des relations intéressantes avec le vainqueur. Toujours est-il que finalement, le cartel fut vaincu par ses opposants, qui finirait par se faire appeler l'Apex. Darth Kairos trouva le tout des plus intéressant et profita de ses contacts avec ce groupe. Certes, ces contacts avaient une position élevée au sein de ce nouveau groupe, mais pas jusqu'à ses dirigeants. Peu importe, le haut prophète savait qu'avec le temps, il pourrait sûrement avoir l'oreille tendue des dirigeants de l'Apex, désireux d'obtenir ses conseils.


NOUVEAU PROPHÈTE SUPRÊME


Le second événement le plus important de la vie du haut prophète, le premier étant son affranchissement de l'esclavage, arriva alors qu'il était âgé de 34 ans. Son maître se faisait vieillissant et beaucoup considéraient que le changement de prophète suprême approchait à grands pas. Personne ne se doutait d'à quel point cette impression était concrète. En effet, Darth Sirius fut une victime indirecte d'un attentat. Plus précisément, un seigneur sith avait préparé cette attaque, pour éliminer un de ses rivaux. Le prophète suprême se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment, ce qui ne manquait pas d'ironie pour quelqu'un qui voyait l'avenir avec discernement. Sans surprise, sa fin soudaine déclencha une lutte de pouvoir entre les candidats potentiels. Ramtus et Giror revendiquant le titre de prophète suprême du côté obscur et se préparant à lutter pour l'obtenir. Cependant, Darth Kairos avait préparé le terrain longtemps en avance. Lorsque leurs hommes se retournèrent contre eux et qu'ils se retrouvèrent seuls contre tous, ses rivaux durent faire un choix, s'incliner ou mourir. Ils préférèrent la première option. Dès sa nomination officielle de prophète suprême du côté obscur et membre du conseil noir, le sith se rendit sur Hapès, pour témoigner son respect à sa reine. Cette dernière n'eut aucun mal  à reconnaître le petit garçon de jadis, le changement radical l'amusant d'une certaine façon. Elle semblait même ravie de constater qu'elle ne c'était pas trompé en voyant en lui un grand potentiel, il y a tant d'années. Darth Ankh possédait une excellente vision des choses, démontrant parfaitement pourquoi elle était la reine éternelle. Ce jour-là, Darth Kairos fit un double serment à sa reine, celui de lui offrir ses conseils et expertises, mais surtout, de ne jamais lui mentir.

Son nouveau titre apportait un grand nombre d'avantages à Darth Kairos. Évidemment, le respect et la crainte des membres de la société hiérarchiquement inférieurs à lui. De plus, les gens intéressés à connaître leur avenir devenaient moins nombreux, mais bien plus fortuné et susceptible de faire n'importe quoi. Le prophète suprême en profita donc pour s'enrichir davantage, obtenir des avantages divers ou encore s'amuser à humilier certaines personnes, contre des prédictions. Sa position lui permit également d'avoir enfin accès à l'holocron du fondateur du culte, droit réservé uniquement au prophète suprême. Évidemment, il hérita également des anciens serviteurs de son maître, augmentant sa puissance et son influence au sein du Consortium Éternel. Désormais, comme n'importe quel membre du conseil noir, il pouvait déployer une armée sans difficulté, sauf en cas d'ingérence de la reine éternelle, bien sûr.

Le prophète suprême n'hésitait pas à se faire connaître de la population du consortium et à afficher sa différence. Darth Kairos tenait à démontrer qu'il serait meilleur que ses prédécesseurs. Quelques signes distinctifs seraient donc nécessaires. C'est l'une des raisons pour laquelle il adopta une tenue semblable à celle d'un aristocrate. Cependant, ce n'était pas assez pour lui. Il voulait également démontrer d'une certaine façon, qu'il n'était pas comme ces siths agissant en bourrin idiot et violent. Cette chance lui fit offerte par une puissante matriarche hapienne. Elle possédait une collection intéressante, comportant notamment des cristaux de sabre laser mauve. Comme nombre de matriarches, elle craignait pour sa position que des rivales tentent de l'éliminer et de lui prendre ce qui lui revenait de droit. Darth Kairos accepta de lui faire part de son futur, en échange des deux cristaux. Résistante à cette idée, elle céda rapidement quand le prophète suprême lui révéla un fragment d'avenir dans lequel son règne arrivait à terme rapidement. Chacun put obtenir ce qu'ils désiraient. Le sith eut les cristaux et la matriarche put tuer dans l’œuf le complot contre elle et éliminer les conspirateurs.


DERNIER TEMPS


Les années qui suivirent jusqu'à nos jours furent assez limité en élément intéressant. Deux ans après avoir obtenu son titre, Darth Kairos eut une seconde fille, Meera, aucune aptitude dans la Force, mais un esprit brillant. Il affronta un chevalier impérial prétentieux et qui ne savait pas à qui il faisait face, ce qui lui coûta la vie. Le prophète suprême élimina ou fit éliminer plusieurs siths qui complotaient contre lui. Il fit l'acquisition d'une propriété sur Hapès même. Il participa à une multitude de réunion de guerre et de réunion du Conseil Noir. Sans oublier la mise en place de complot contre ses rivaux et ses ennemis, en plus de ses devoirs de prophète suprême. Aujourd'hui, Darth Kairos continu d'exercer son rôle avec minutie, précision et efficacité. Il continu à planifier ses intrigues et ses complots, intrigué par ce que le conflit entre les trois grandes puissances galactiques va apporter.




Dernière édition par Darth Kairos le Lun 18 Mar - 12:03, édité 8 fois
Darth Kairos
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Ven 1 Fév - 2:34
présentation terminée
Aerys H. Fel
Aerys H. Fel
Administrateur
Impératrice
AdministrateurImpératrice

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Ven 1 Fév - 18:56
C'est noté, je transmets en zone staff ! On revient vers toi, le plus rapidement possible.


Darth Kairos 1524330244-avatararta
Darth Ânkh
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Mer 20 Fév - 20:59
Me voici donc pour l'évaluation.

Il y a plusieurs problème dans cette fiche : tous ne seront pas difficile a corriger, mais certains seront plus long que d'autre a expliquer. En premier lieu, il s'agit d'une fiche difficile a lire, car il y a de nombreuses fautes de syntaxes, assez pour que je les remarque moi-même. On trouve également des fautes qui seront aisément corriger après relecture attentive.

Maintenant, parlons un peu du fond :

1 / Il est difficile de savoir si ton personnage est réellement spécialisé ou au contraire touche a tout. S'il est vraiment avant tout un duelliste, ses talents dans la prophétie devrait sans doute être moins développer, mais s'il est plutôt équilibré, les gantelets de cortoses ainsi que la poignée de sabre-laser sont en trop pour le démarrage d'un personnage.

2 / Les personnes disposant d'un don aussi rare que la prophétie sont précieuse, et lorsqu'elles sont détectée, elles sont immédiatement orienter vers la structure la plus adapté pour elle. Ton personnage ne devrait donc pas fréquenter Korriban, mais partir directement sous le patronage des Prophètes Suprêmes du Côté Obscur.

3 / Beaucoup de passage manque d'explication, notamment sur ses promotions. Il serait bon d'inclure davantage la fiche dans le contexte du forum afin de lui donner plus de vie. Ton personnage est promu de manière jeune en comparaison des standards, ce n'est pas nécessairement choquant chez les Sith, mais nécessite davantage de contexte.

4 / Attention, si la mode Sith est très différente de la mode Hapienne, les Seigneurs Sith, particulièrement les Conseillers Noirs, restent tout de même une sorte de noblesse. Certes, tous ne font pas attention a leur apparence, mais ils sont généralement revêtu de tenue bien plus sophistiquée que celle des Sith de rang inférieur. Il serait donc bon de préciser en quoi ses tenues se différencie de celle de ses semblables.

5 / Lorsque Darth Ânkh s'intéresse a quelqu'un, c'est qu'il est prometteur : elle saura reconnaître sans problème ton personnage, d'autant plus que l'apparence et le vieillissement ne sont pas des facteurs surprenant un être plusieurs fois centenaire. Elle sera satisfaite de voir qu'elle a miser sur le bon cheval et en profitera pour rappeler que c'est l'excellence de sa vision qui fait d'elle la Reine.


Darth Kairos 1522008726-signa2
Darth Kairos
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Dim 3 Mar - 23:52
modifications faîtes

1. Gantelets et gardes de sabre en cortose retirés

2 et 5. Modifications apportés

3. Plus d'événement historiques ajoutés à l'histoire

4. Détails rajoutés aux tenues
Aerys H. Fel
Aerys H. Fel
Administrateur
Impératrice
AdministrateurImpératrice

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Sam 16 Mar - 2:51
Hello !

Nous tenons à nous excuser pour le délai que nous avons mis pour commenter ta fiche et nous revenons pour toi pour dire de quoi il en retourne. Dans l'ensemble tu as tenu compte des remarques que nous t'avons fait et l'on sent une nette différence (et amélioration) entre la première version de ta fiche et cette version ! Malheureusement avant de pouvoir te valider, il te faudra corriger deux points, qui je le crains, te prendront énormément de temps et te demanderont de corriger ta fiche en profondeur !

1/ Dans le chapitre "NOUVEAU TITRE, POUVOIR, RESPONSABILITÉ ET RÉPUTATION", tu dis que Ratch est encore sur Korriban. Il s'agit probablement d'une erreur de relecture et d'une donnée appartenant à la première version de ta fiche et il te faudra donc, modifier cela, par Yavin IV !

2/ Dans le Chapitre "Petits Moments simples", tu écris ceci " Ainsi, la république profitait d'une occasion pour lancer une contre-offensive sur les systèmes de Corellia". Au vu de ce que tu écris par la suite, il parait évident que tu fais référence à l'opération Lord_Over. Or cette opération consiste à mener une contre-offensive / une percée sur les systèmes non loin de Bothawui et non de Corellia ! Il te faudra donc corriger cela également.

Une fois ces modifications, pour le moins épineuses, effectuées, la validation ne sera plus très loin Wink


Darth Kairos 1524330244-avatararta
Darth Kairos
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Sam 16 Mar - 14:02
modif faite.

Mention de korriban remplacer par Yavin IV

Pour le passage concernant Lord_Over. Modifier de deux façon.

1. Modifier la phrase sur la contre-offensive de la république: Ainsi, la république profitait d'une occasion pour lancer une contre-offensive à partir du secteur de Corellia.

2. Rajouter une phrase à la fin du chapitre concerné: Ainsi, le consortium évita le pire, mais perdit le système de Bothawui.
Darth Ânkh
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Lun 18 Mar - 4:23
Attention avec l'opération Lord Over en général. Pour refaire un peu de contexte, il s'agit d'une offensive républicaine visant a réduire le saillant qu'avait créer la dernière offensive Sith autour de Bothawui. A ce moment là, Darth Ânkh, qui venait de subir la période de transition de corps, a pris la décision de faire une retraite "a deux vitesses" : elle a ordonner aux Sith de partir en abandonnant tout derrière eux et en limitant au maximum les combats d'arrière garde pendant qu'elle a ordonner aux Matriarches de résister le plus possible en transférant toute les données sensible vers le Consortium de Hapès. Le gros de l'effort Républicain portait donc non pas depuis Corellia, mais depuis Bothawui, et a remonter jusqu'à la frontière actuelle grosso modo (je t'invite a consulter la carte galactique pour te rendre compte des mouvements)

Beaucoup de Sith ont très mal vécu les plans de la Reine, car ils ont été contraint d'abandonner leurs recherches sans même les détruire dans la retraite, ce qui a provoquer pas mal de remous et d'accusation de favoritisme envers la noblesse Hapienne, toutefois, la découverte des expériences sinistres des Sith a ralenti l'offensive Républicaine, divisant ses responsables entre la nécessité de porter secours aux populations des mondes reconquis et poursuivre l'offensive dans l'application de la doctrine de l'opération en profondeur. Si tu veux vraiment en parler, il serait intéressant de développer les conseils fournit par les Prophètes a la Reine, et la manière dont Kairos comprend, assimile, et approuve ou au contraire réprouve la décision de la reine.


Darth Kairos 1522008726-signa2
Darth Kairos
Darth Kairos
Prophète Suprême du Côté Obscur
Prophète Suprême du Côté Obscur

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Lun 18 Mar - 12:05
J'ai fait des modifs. Par contre, si les secteurs correliens ont rien à voir avec Lord Over, pourquoi ils sont mentionnés dans la section de l'histoire détaillée? Guerre Totale l'escalade de l'horreur.

Le passage: 1480 ABY : L'heure du changement : Sur Hapès, la Reine Éternelle s'éteint et une nouvelle prend sa place en tant que Darth Ankh dans une situation particulièrement délicate : les Républicains sont finalement parvenus à monter une contre-offensive efficace dans le secteur de Corellia.
Darth Ânkh
Darth Ânkh
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

le Lun 18 Mar - 12:28
Si l'historique mentionne cet endroit, c'est parce que c'est finalement l'endroit ou le front est le plus étroit : lorsque tu fait une offensive, tu recherche le point central et tu tente de l'exploiter afin d'envelopper le plus possible de force adverse. Ici, ce point, c'était le front de Corellia, qui, s'il s'était effondrer, aurait permis aux Républicains d'encercler de nombreuses troupes Sith dans le saillant sur Bothawui. Mais les Républicains ont choisit une offensive visant au gain territoriaux avant l'encerclement des forces adverses et ont mis la pression sur Bothawui afin de rompre le saillant et faire reculer les Sith. C'est pour cela qu'Ânkh a aussi ordonner aux Matriarches de résister : Corellia est dans leurs secteur de responsabilité, il était nécessaire qu'elles tiennent le plus longtemps possible pour éviter le désastre.

Lord Over est devenu l'un des moments les plus développé et les plus important de l'historique du forum, il mérite amplement son article sur notre Wookieepedia, il va falloir que j'y travaille. Mais maintenant, le passage est bon, je valide donc. Bon jeu dans le côté Obscur de la Force !


Darth Kairos 1522008726-signa2
Contenu sponsorisé

Darth Kairos Empty Re: Darth Kairos

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum