Partagez
Aller en bas
avatar
Directrice du Renseignement Républicain
Directrice du Renseignement Républicain
Voir le profil de l'utilisateur

Visite de courtoisie (PV Veronica DuCade)

le Mar 4 Déc - 23:23
Tout avait commencé avec une tasse de café au cours d'une réunion fort tardive. Quelques jours plus tôt, alors que les derniers feux du soleil faisaient étinceler les bâtisses somptueuses de Naboo en contraste avec la noirceur croissante du ciel, la Directrice du Renseignement Républicain faisait un point avec sa bras droit officieuse, la Commandeur Ellora Reige. Bien qu'elle ne fut pas aussi troublée qu'au cours des décennies qui les avaient précédées, la situation ne réjouissait pas pour autant Ruusaan. Derrière le calme apparent des grands mondes républicains, elle savait que des remous parcouraient les sphères politiques et étatiques de la faction au service de laquelle l'ancienne commandante ARC se trouvait. Elle gardait toujours à l'esprit une leçon de ses primes années.

Pour préserver la paix, il fallait toujours se préparer à la guerre.

C'était dans cette mentalité que Ruusaan avait déployé de grands efforts depuis son élévation pour purifier le Renseignement Républicain des taupes et agents-doubles dévoyés autant qu'elle l'avait pu. Méfiante, voire paranoïaque, la clone avait exigé que les systèmes informatiques soient également purger de tous les virus, spams et vers informatiques détectables, et qu'une routine régulière et soigneusement mise à jour soit mise en place dans les plus brefs délais. Elle s'y dévouait corps et âme depuis bientôt un an, tout en apprenant le métier de Directrice de l'agence et en se familiarisant aux questions politiques auxquelles, hélas, elle ne pouvait guère plus échapper désormais. De nouveaux acteurs étaient entrés sur l'échiquier galactique, surgissant triomphants dans les cendres des Cartels Hutt : l'Apex. Ce système criminel, neutre et méritocratique, était un nouveau facteur à prendre en compte dans ses calculs, et elle se méfiant du calme apparent des deux autres régimes qui représentaient, actuellement, les plus grandes menaces pour la République : l'Empire d'une part, et le Consortium d'autre part.

La galaxie semblait en équilibre pour l'instant, mais ce balancement lui semblait de plus en plus précaire.

Ses subordonnés et leurs informateurs disséminés dans toute la galaxie étaient formels : la course à l'armement n'était pas complètement éteinte, et les autres agences n'hibernaient pas non plus. Elle n'était pas non plus restée inactive, sachant très bien que le savoir était le pouvoir, et l'information un agent potentiellement de destruction, de protection ou de domination. Les choses bougeaient ces dernières années : un nouveau Grand Moff s'était élevé dans l'Empire, un Maître des Jedi Verts avait été assassiné malgré leur surveillance aux frontières, tandis qu'un nouveau avait été choisi à sa suite et qu'elle surveillait avec attention la politique du chancelier actuel, Fyodor Salazorum. Si on ajoutait à celui l'Affaire "M", soigneusement étouffée sous un manteau de ténèbres de la plus grande épaisseur...

Alors que la majorité des yeux étaient tournés vers le Consortium et leurs maudits sorciers noirs, Ruusaan gardait un œil prudent et suspicieux vers l'Empire, beaucoup trop silencieux à son goût. C'était comme si Corellia devait muette du jour au lendemain, fortement préoccupant. En réalité, le bruit autant que le silence l'inquiétaient et la faisait se maintenir sur ses gardes, sans jamais baisser sa vigilance un seul instant.

Elle débattait de ce point avec sa collaboratrice principale lorsque, dans un geste d'impatience envers les politiciens qui voulaient qu'ils en fassent toujours plus tout en appelant à réduire leur budget de fonctionnement - en dépit de leurs résultats irréprochables - elle avait resserré sa main artificielle autour de sa tasse de café inconsciemment. En temps normal, la cyborg maîtrisait sa poigne à la perfection pour éviter de broyer les mains de ses collaborateurs et interlocuteurs, ou au contraire pour verrouiller sa prise contre un adversaires, habituée depuis dix ans aux avantages et contraintes de son corps en grande partie cybernétisé suite à Lord_Over et sa longue cryogénisation.

Sauf que là, contrairement à d'habitude, la délicate porcelaine de la tasse s'était brisée en morceaux brûlants entre ses doigts, déversant une partie du breuvage brûlant sur le sol et l'autre sur le membre artificiel heureusement bien protégé, dans un tintement retentissant qui laissa les deux femmes figées quelques instants à contempler les dégâts. Haussant un sourcil perplexe, Ruusaan testa la réactivité de sa main droite et se rendit compte qu'elle était moins vive que d'ordinaire. Ellora croisa les bras d'un air entendu, et lui avait demandé avec un regard pointu.

Á quand remontait sa dernière visite sur Rothana ?

Une question fort simple en soit, mais qui demanda quelques minutes à la cyborg pour définir une date précise... et, il était vrai, assez ancienne. Cela devait bien faire un ou deux mois qu'elle devait planifier une visite au complexe de Rothana pour le check-up complet annuel. Droyt, elle s'était laissée être dépassée par la masse abyssale de travail de sa profession. Jaster ne lui ficherait jamais la paix avec ça si elle laissait traîner la chose.... et elle ne comptait toute manière ne pas tarder davantage, on ne savait pas quand une urgence pouvait survenir !

Après avoir mis ses affaires en ordre, apprêté son vaisseau et son change suffisant pour le séjour et le voyage, Ruusaan s'était mis en route vers la planète républicaine qu'elle connaissait presque aussi bien que Naboo et Kamino désormais. Elle était venue avec un petite équipe d'une dizaine d'agents émérites, qui l'escortaient par précaution quand elle faisait de longs déplacements. Oh, elle était tout à fait en mesure de se défendre toute seule, mais il valait mieux parer aux imprévus de fort mauvais goût, si répandus dans le monde du Renseignement.

Elle fut occupée la première journée sur Rothana par le check up en question, qui fut doublé d'une visite médicale dont elle aurait franchement bien voulu se passer. Rien de grave bien heureusement, juste un peu d'entretien à faire, des rappels pour planifier la prochaine vérification et les sempiternels conseils de ne pas trop tarder la prochaine fois. Elle n'était peut-être pas Chancelière, kriff, mais son emploi du temps était tout aussi chargé si ce n'est plus. Enfin, comme d'habitude, elle s'en sortirait d'une manière ou d'une autre pour tout caser.

Ce qui lui rappelait qu'il y avait une autre personne qui avait été tout aussi occupée qu'elle, ces derniers temps, et dont Ruusaan n'avait guère eu de nouvelles ces derniers mois. Elle aurait peut-être l'occasion d'y remédier, si ses informations étaient exactes comme presque toujours.

C'est la raison pour laquelle elle s'était présentée en ce jour au bâtiment gouvernemental planétaire, où elle savait pouvoir trouver la Jetii. Pour passer plus discrètement, elle avait revêtu par dessus sa combinaison cybernétique une tenue civile composée d'un haut blanc sans manches, d'une veste bleue aux manches trois-quart et d'un pantalon noir uni de coupe militaire, avec des bottes hautes de terrain aux semelles plates. Ses cheveux blonds avaient été relevés en queue-de-cheval haute avec quelques mèches pour encadrer son visage, dégageant bien sa vision. Bien entendu, elle n'était pas venue les mains vides et portait sur elle ses blasters à répétition et quelques autres gadgets utiles d'agent.

Elle se présenta à la réception, avec ses habituels traits impassibles et une ombre de sourire cordial :


- Bonjour, je souhaiterais voir Veronica DuCade.

- Hélas, Dame DuCade est occupée toute la journée.

- C'est regrettable. Êtes-vous sûre que rien ne peut être arrangé ?


La secrétaire blasée daigna enfin quitter des yeux son écran pour poser son regard vers elle, avec un air franchement peu coopératif avant qu'il ne se fige dans une grimace gênée assez amusante pour la cyborg derrière son impassibilité, qui lui intima le silence. Ruusaan haussa un sourcil, lui répliquant à vois basse avant d'aller s'installer contre une colonne idéalement située près des portes menant aux étages supérieurs :


- Dîtes-lui que si elle souhaite prendre la pause qu'elle avait prévu d'effectuer il y a très exactement deux heures, dix-sept minutes et trente secondes, ce que je recommanderais d'ailleurs, je me tiens à sa disposition pour quelques heures encore.


Elle resta debout à attendre patiemment, prenant le temps d'observer ses alentours avec attention par habitude longuement acquise. L'endroit était idéalement situé dans la salle, lui apportant un champ de surveillance appréciable dans la pièce. Ruusaan remarqua vite les caméras et autres engins de surveillance qu'elle savait s'y trouver, consultant les holonews sur son datapad tout en restant alerte.



Couleur Rp : cornflowerblue - Présentation - Thème musical
avatar
Dame Jedi
Directrice de Rothana Heavy Engineering
Dame Jedi  Directrice de Rothana Heavy Engineering
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Visite de courtoisie (PV Veronica DuCade)

le Jeu 6 Déc - 14:52
Assise derrière son bureau et vérifiant une nouvelle pile de rapport, Veronica s'était laisser, une fois encore, déborder par la surcharge de travail que lui conférait ses fonctions. Il lui fallait sans cesse remplir tout un tas d'obligation officielles auxquelles se greffaient de plus en plus d'obligation plus ou moins officieuse : de nombreux Seigneurs Jedi la considérait comme un modèle, ou une sorte de figure d'autorité étant donné la longévité de la dynastie DuCade, elle était solliciter pour donner des conseils de gestions et d'équilibre politique, et parmi les défauts de Veronica DuCade, l'on pourrait facilement faire figurer le fait que dans ce genre de situation, elle n'était pas capable de dire non ou de mettre un frein a ses demandes. A sa décharge, elle avait un intérêt a soutenir et conseiller ses jeunes dirigeants, leurs permettre de prendre leurs marques et d'être considérer comme des politiciens légitime et crédible, ce qui n'était pas facile lorsqu'on est victime d'attaque des Jedi, qui considère que l'intégration dans la vie politique Républicaine est une hérésie, comme des politiciens qui voient des rivaux trop encombrant marcher sur leurs chasse gardé. Pourtant, contrairement a ce que l'on pourrait croire, les seconds représentaient souvent des adversaires moins dangereux que les premiers, les non-sensitifs, généralement peu porter sur les questions religieuses, étant plus prompt a des compromis s'ils étaient mutuellement profitable.

Toutefois, ce n'était pas une activité purement politique qui avait amener Veronica a renoncer au moment de pause qu'elle comptait s'accorder, mais l'étude de nouveaux prototypes de véhicule militaire : un blindé antigrav doté d'un nombre impressionnant d'arme ainsi que d'une capacité de transport des plus appréciable venait d'apparaître sur son écran, sortant directement des ingénieurs de la compagnie, et son étude avait totalement absorber la dirigeante, qui avait passer plusieurs coups de fils a ses concepteurs pour en comprendre la finalité. Ce genre d'équipement était rare dans les armées galactiques, ou la spécialisation l'emportait souvent sur la polyvalence, mais Veronica estimait qu'il pouvait servir et convaincre de nouveaux clients d'investir leurs budget militaire dans son entreprise. Il y avait quelque chose de paradoxal a observer une Jedi se muer ainsi en marchande de canon et donc être responsable de manière indirecte de million de mort, mais les DuCade avait appris a vivre avec cette contradiction depuis de nombreuses générations, c'était un sacrifice a faire afin de pouvoir assurer la victoire d'un idéal qui méritait que l'on se battre et que l'on meurt pour lui. Les états d'âmes devraient attendre la fin de la guerre, même si dire que la dame ne ressentait jamais le doute serait un mensonge.

Convaincu par l'enthousiasme de ses ingénieurs concernant le projet, elle passa le coup de téléphone final afin de valider la construction de plusieurs prototypes en vue de série de test sur le terrain quand un appel de sa secrétaire lui vint. Elle le pris, sachant que cela devait sans doute être important et en eue la confirmation lorsque cette dernière lui expliqua la situation. Un sourire amusée se dessina sur les lèvres de Veronica, alors elle ne pouvait même pas tenir son agenda a l'abri de son regard… Elle lança un regard vers Diamond Dust et le petit droïde fit un bond, comme si on lui faisait un reproche, alors que cela n'était pas vraiment le cas en réalité, mais elle aimait jouer avec la manière de l'intelligence artificielle de singer les comportements humains. Beaucoup trouvait le pauvre Monitor insupportable, lui qui planait toujours derrière sa maîtresse en faisant des remarques que nombre de ses interlocuteurs trouvaient déplacées, mais c'était parce qu'elles étaient souvent troublante de vérité et le petit droïde était un assistant indispensable a la maîtresse des lieux afin qu'elle puisse poursuivre ses travaux tout en disposant d'un regard critique sur la vie politique Républicaine.


« Je vous assure maîtresse que nous avions pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de votre agenda, je ne comprend pas comment mademoiselle Anade se l'est procurer. »
« Il y a des talents qui échapperons toujours aux meilleures consignes de sécurité, mais cela signifie qu'il va falloir que l'on revoie nos codes. Prévient qui de droit, je vais aller accueillir notre invitée, elle n'a pas tord, une pause ne nous fera pas de mal. »


D'un mouvement ample tentant d'imiter un signe d'approbation de la tête, le petit droïde approuva avant que son voyant ne passe au violet, preuve qu'il était en pleine communication avec les responsables du département de la sécurité informatique alors que la Dame se levait afin d'aller rejoindre son amie dans la salle d'attente. Elle n'était pas vraiment surprise de la voir en réalité, on l'avait tenue informer de son passage pour la maintenance de ses prothèses cybernétiques, qu'elle faisait en retard, preuve qu'elle était également accaparée par le travail, mais elle n'avait pas su, une fois de plus, estimer son timing. Après tout, elle pratiquait la Méditation de Combat, pas la divination : son art consistait a réagir a ce qui se déroulait, pas tenter de le prévoir. Portant sa tenue habituelle, dont elle disposait de nombreux exemplaire et qu'elle ne quittait presque jamais, en dehors de ses rares périodes de repos ou lorsque le protocole exigeait une tenue plus appropriée, la jeune femme ouvrit la porte de son bureau et offrit un sourire sincère a son amie avant de se rapprocher d'elle en lui tendant la main. Elle pris la parole la première pour l'accueillir.

« Je te savais de passage, mais je ne m'attendais pas a te voir arriver maintenant je dois bien l'admettre. Comment va-tu ? Le check-up s'est bien passé ? Vient je t'en prie entre, l'on sera mieux installer a l'intérieur. »

Elle s'écarta afin de la laisser entrer la première dans son bureau, puis ferma la porte derrière elle tout en faisant un signe a sa secrétaire de ne laisser entrer personne sous aucun prétexte tant qu'elle se trouvait avec Ruusaan. Elle serait peut-être amener a discuter de sujets sensibles et la Dame ne souhaitait prendre aucun risque. Une fois cette formalité accomplie, et alors que Diamond Dust se rapprocha quelque peu de l'invitée avant de prononcer un « Bonjour » très bruyant et démonstratif d'une joie semblant presque trop exagérer pour être crédible, ce qui n'était toutefois pas forcément le cas, Veronica se rapprocha de son bar afin de prendre deux verres, mais avant de choisir la bouteille, la moindre des choses était de demander a son invitée ce qu'elle préférait.

« Je te sert quelque chose ? Je peux nous faire venir de quoi manger, mais il faudra patienter quelques instants pour cela. »

Pour l'instant, elle restait sur les amabilités d'usages, mais elle savait bien que cela ne durerait pas, la situation présentait bien trop de zone d'ombre pour ne pas aborder des sujets plus important...


avatar
Directrice du Renseignement Républicain
Directrice du Renseignement Républicain
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Visite de courtoisie (PV Veronica DuCade)

le Dim 9 Déc - 16:02
Elle n'eut guère trop de mal à repérer la silhouette distinctive de celle qu'elle espérait voir. L'humaine d'un mètre soixante-quinze était un peu plus petite qu'elle, et revêtue de cette robe spécifique qu'elle lui voyait souvent revêtir. Il lui semblait que la chevelure blonde de Véronica se blanchissait de plus en plus, à l'exception de quelques mèches rebelles regroupées. Ruusaan se redressa de toute sa hauteur à son approche, lui accordant l'un de ses rares sourires amicaux avant de saisir sa main tendue et de la serrer en une poigne ferme mais nettement plus contrôlée qu'avant sa visite de contrôle des prothèses cybernétiques.


- Je te savais de passage, mais je ne m'attendais pas a te voir arriver maintenant je dois bien l'admettre. Comment va-tu ? Le check-up s'est bien passé ? Vient je t'en prie entre, l'on sera mieux installer a l'intérieur.

- Bonjour, Véronica. Je me porte plutôt bien, et toi ? Tout s'est bien passé, mais parlons-en plus au calme en effet.


Suivant l'invitation de la rare Jetii qu'elle apprécie, si ce n'est la seule actuellement, la Directrice Anade rentra dans le bureau qui n'avait guère changé et qui, comme le sien, croulait sous le nombre de dossiers et de documents administratifs à gérer. Cela semblait assez familier à la trentenaire, qui connaissait bien cette pièce pour y avoir de temps à autres discuté avec la Dame Jedi de Rothana. Toutes deux œuvrant d'une manière ou d'une autre dans des branches militaires, Ruusaan ne doutait pas qu'elles soient amenées tôt ou tard à de nouveau collaborer ensemble sur quelque projet d'importance pour la République, notamment en ce qui concerne le développement de l'armement.

Elle salua d'un léger sourire et d'un signe de tête l'enthousiaste Diamond Dust, l'intelligence artificielle qui rodait toujours près de la Jedi. Son enthousiaste salutation semblait presque fausse tellement elle était exagérée, mais Ruusaan savait les manières du droïde qui tentait, autant qu'il en soit capable, d'imiter le comportement humain. Patiente et attentive, elle attendit que sa vieille amie ait refermé la porte derrière elles et indiqué à sa secrétaire de ne point les déranger, pour quelque raison que ce soit. La Jetii commençait à connaître ses habitudes, notamment autour de sa paranoïaque habitude de s'assurer que rien ni personne ne puisse les écouter ou les observer à leur insu.


- Je te sert quelque chose ? Je peux nous faire venir de quoi manger, mais il faudra patienter quelques instants pour cela.

- Volontiers dans les deux cas. Cela nous ragaillardira, au vu du travail colossal qui nous attend toutes deux. Je veux bien du Tih... du cidre, si tu en as. Sinon, je suivrai tes suggestions.


Ruusaan reporta ses yeux bleus sur son interlocutrice et s'installa, comme à leur habitude, dans l'un des sièges de la pièce. Si elle ne buvait quasiment pas d'alcool en temps normal, elle pouvait s'autoriser un verre ou deux en compagnie de proches et personnes de confiance. La trentenaire s'efforçait de ne jamais aller plus loin que trois verres, surtout d'alcool fort, afin de demeurer maîtresse de ses gestes et paroles. Pour être honnête, elle aurait largement préféré le Tihaar, ou le netra'gal, mais elle devait se montrer raisonnable au vu de sa condition récemment apprise et accepter de faire un compromis, si l'ancienne soldate voulait s'autoriser un alcool.


- Pour répondre à ta précédente question, la visite de contrôle arrivait à point nommé. Certains mécanismes de la main de mon bras cybernétique commençaient à se bloquer. J'ai jugé plus judicieux de ne point retarder davantage cette inspection, plutôt que de briser involontairement les os et cartilages de mes agents ou surtout des politiciens que je pourrais croiser. Cela aurait pu être fâcheux.


Un sourire à la fois carnassier et amusé se tissa un instant sur ses lèvres à cette pensée. Les rares interlocuteurs qui avaient sous-estimé la force de sa poigne en entraînement l'avaient amèrement regretté, au combat à mains nues ou lors de poignées de mains. Son crochet du droit était particulièrement redouté, et ses jambes n'avaient rien à lui jalouser. Elle avait été très douée au combat à mains nues et de mêlée du temps de son service auprès des ARC, et n'avait jamais cessé d'améliorer les talents qu'elle avait à cette époque à côté de ceux d'espions.


- Dans l'ensemble sinon, au grand dam de mes ennemis je me porte bien. Je compte bien continuer à leur donner du fil à retordre tout en veillant sur la République quelques temps encore. L'heure de la retraite n'a pas encore sonné. Qu'en est-il de ton côté ?


Les banalités étaient toujours utiles pour prendre des nouvelles et distraire l'attention d'éventuels intrus et indésirables, avant d'en venir aux sujets plus sensibles et plus sérieux d'une manière ou d'une autre, souvent d'un chemin détourné. Ruusaan n'ignorait pas le commerce de prédilection de sa vieille amie, puisqu'elle en portait certains éléments présentement sur elle et que son armure de commando étaient issue des usines de Rothana. Quelles armes étaient développées ou en projet ? Cela attisait bien naturellement sa curiosité, de même que certaines activités peu recommandables de certains Seigneurs Jedi et Dames Jedi, bien que son amie heureusement n'étaient pas de ceux-ci et celles-ci.

Ruusaan ne se voilait pas la face cependant : d'ici quelques mois, elle devrait essentiellement consacrer à la République son cerveau et ses connaissances stratégiques plutôt que ses aptitudes martiales et tactiques, elle devrait rester en retrait et moins souvent se rendre sur le terrain, ce qui correspondait en son fort intérieur comme un déplaisant sacrifice. Et en ce but, elle devait demeurer très bien informée de ce qu'il se passait, tant au cœur de Naboo que sur les mondes extérieurs et, surtout, les faits et gestes des autres puissances.



Couleur Rp : cornflowerblue - Présentation - Thème musical
avatar
Dame Jedi
Directrice de Rothana Heavy Engineering
Dame Jedi  Directrice de Rothana Heavy Engineering
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Visite de courtoisie (PV Veronica DuCade)

Aujourd'hui à 17:42
Le cidre… Avec les responsabilités, l'on ne pouvait plus vraiment se permettre de s'offrir tout ce que l'on appréciait et l'on devait donc faire un choix : soit décider d'améliorer sa résistance a l'alcool autant que possible, soit prendre des alcools moins forts. Veronica en savait quelque chose, en tant que chef d'état, elle était souvent amener a devoir boire divers alcool lors des rencontres bilatérale, il était très mal vu de ne pas consommer de boisson alcoolisé lorsque l'on participait a une visite d'état. La Force aidant, elle pouvait en chasser les effets néfastes, mais la Cyborg ne disposait pas de cette aide et elle n'avait sans doute pas choisit d'implant afin de pouvoir l'aider dans cette tâche. Elle pris donc la bouteille et deux coupes et revint vers le bureau, les posant sur l'un des rares coins qui n'était pas occupé par un dossier ou un datapad. Fort heureusement, elle n'était pas maladroite et la Force pouvait l'aider si elle faisait tomber quelque chose, mais cette fois, elle fut capable de remplir deux verres de manière égale sans s'en servir… Ce qui n'était toutefois pas toujours le cas. Elle avait songer a s'offrir un droïde pour faire le service, mais y avait renoncer, convaincu que Diamond Dust serait vexé de ne plus être le seul et par extension, risquer de ne plus être le préféré…

« Pour la nourriture, tu sais comment cela fonctionne... »

Prenant un datapad, elle lui tend avec une série de plat pouvant être commander a la cuisine du palais, en indiquant les disponibilités selon les produits dont les cuisiniers disposait. Le garde manger étant toujours très bien garni, Veronica savait qu'elle offrirait a son amie des mets de choix. Mais malheureusement, la discussion ne porterait sans doute pas sur la dégustation de met culinaire de qualité. De toute manière, au vu de leurs responsabilités et de la situation actuelle dans la galaxie, il ne faisait aucun doute qu'une discussion aussi futile serait très mal vu si elle venait a être révéler au grand public. Le peuple attend de ses dirigeants qu'ils soient responsable et tolère de ce fait un certain faste et un niveau de vie supérieur au sien, mais pas que ses dirigeants se vautrent dans le luxe, se serait indigne de leurs fonctions. Rothana répondait certes a des logiques différentes du fait de l'héritage de Kuat Drive Yards, mais il était important pour la Jedi de soigner son image autant pour la République dans son ensemble que pour tenter de montrer l'exemple a ses confrères et consœurs Seigneurs Jedi. Bien vite, la discussion s'orienterait vers des sujets plus sérieux.

Un sourire amusé se dessina toutefois sur les lèvres de la dirigeante a l'idée de l'imaginer broyer les mains de quelques sénateurs a cause d'un mauvais réglage de sa prothèse cybernétique. Ce ne serait certes pas très bon pour sa propre image de marque, mais certains politiciens étaient si horripilant qu'il était toujours amusant de les imaginer souffrir, même si ce n'était pas vraiment Jedi. Elle essayait de se mettre a la place de tous le monde, mais la manière de nombreux systèmes de faire passer leurs intérêts particuliers avant le bien commun l'agaçait profondément. Les nouveaux Seigneurs Jedi provenait d'une réaction a ce phénomène : face a la menace d'être abandonner par un pouvoir central jouant a l'équilibriste en tentant de faire converger des intérêts parfois diamétralement opposé, les populations se tournaient vers les seules figures héroïques dont elles disposaient, les seules dont elles étaient certaines que leurs actions ne finiraient pas par un abandon ou une trahison. Pourtant, tout cela n'était qu'une chimère, ses mêmes populations finiraient sans doute par trahir les Seigneurs Jedi une fois la guerre terminé, ou alors ses derniers n'auraient pas une voie aussi vertueuses qu'ils l'avaient souhaiter. Faire de la politique restait un exercice complexe, un équilibre entre la nécessité de l'incarnation de l'idéal, et une gouvernance plus réaliste faite de compromis pragmatique.


« Pour ma part, je viens de valider la construction d'un prototype d'un nouveau char antigrav de rupture bardé de canon. Il ne révolutionnera pas le conflit, mais offrira un transport et une plate forme d'arme lourde a un prix raisonnable a bon nombre de système n'ayant pas les moyens d'investir dans de vastes formations de chars. Je pense donc qu'il peut améliorer le confort de nos soldats sur le terrain et que des essais supplémentaires doivent être accompli. En dehors de cela, pas grand-chose de neuf… Mère tourne toujours tel un Lion en cage en attendant une hypothétique nouvelle opération de grande envergure, j'ai repoussé poliment trois soupirant en voulant davantage a mes finances que ma personne, et bon nombre de Seigneurs Jedi me sollicite pour avoir des conseils afin de supporter la charge du pouvoir, alors que je ne suis pas certaines d'être moi-même dans la bonne direction... »

Une vague de tristesse traversa un temps le regard de la dame Jedi. Il y avait toujours au fond d'elle la certitude de ne pas être aussi capable que son père, parti trop tôt a ses yeux. Tout était différent depuis la fin de Lord Over, trop de gens de valeur avait disparu pour quel résultat ? Les progrès territoriaux furent certes considérable, et nombreuses furent les populations délivrés de l'influence des Sith. Mais le Consortium ne s'était pas effondrer, de nombreux héros avaient trouver la mort, s'ajoutant a une liste de mort déjà trop longue, pour un résultat mitigé du a l'absence de consensus au sein du commandement. A force de cumuler les puissances dans une grande coalition, la République avait plus de mal a unifier ses vues stratégiques et ses officiers se disputaient régulièrement sur ses objectifs. Sa mère ruminait toujours Lord Over, convaincu que la guerre serait terminer si on l'avait écouter. La fille elle en doutait, mais n'avait pas envie d'accabler sa mère. Restait qu'une forme de mélancolie semblait dominer la maison DuCade depuis vingt ans, une mélancolie que la fille n'arrivait pas a vaincre, en étant elle-même atteinte. Même son oncle Otto n'avait plus la même joie de vivre, quelque chose s'était brisé… Heureusement, la santé financière de Rothana restait excellente. Se secouant la tête, elle changea alors de sujet pour évoquer enfin les questions les plus sensibles.

« Je suppose que tu n'a pas manquer le dernier discours de la Reine Éternelle pour l'inauguration de sa dernière Forteresse Stellaire * … Elle doit bien savoir que nous l'entendons aussi. Pendant tout Lord Over, j'ai été dominer par le sentiment que nous n'étions finalement que les pions de son jeu, mais j'aimerais connaître tes sentiments sur la situation actuelle. Pourquoi prendrait-elle le risque de nous mettre en alerte ou de perdre la face si elle n'agit pas ? »

Bien que ses actions de chef d'état la prédestinait avant tout a gérer des problèmes intérieurs, qu'il s'agisse d'équipement militaire que d'équilibre politique, Veronica restait très attentive a la scène extérieure et en bonne Jedi, son attention restait avant tout capter par la menace que les Sith faisait poser sur la République. Non pas qu'elle sous-estime les Impériaux, sur Rothana, se serait impossible étant donné les revendications des nobles sur Kuat, mais a titre personnel, elle ne serait pas contre la négociation au moins d'une trève afin de pouvoir combattre les Sith et les Hapiens en premier lieu. Toutefois, elle savait que son amie, avec son réseau d'espion et une vision plus globale de la situation, devait être capable de comprendre mieux que n'importe qui les motivations du dernier discours de Darth Ankh. A vrai dire, une seule personne serait sans doute capable dans toute la République de mieux appréhender cette question, mais déranger le leader de l'Ordre Jedi pour une question semblant si triviale n'était pas possible, elle avait déjà assez de problème avec l'Ordre comme cela, même si Lucius n'était pas réputé pour être un conservateur acharné.

* Pour trouver le discours, lire le début du topic ICI


Contenu sponsorisé

Re: Visite de courtoisie (PV Veronica DuCade)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum