Partagez
Aller en bas

[Station d'écoute abandonnée] L'ombre et la proie [PV Isis Gemini]

le Mer 21 Nov - 21:16
Se crispant de douleur tout en maintenant son gainage, les muscles tendus ; le poids du corps de Leucinia reposait en appuie sur ses épaules. Ses deux étaient en appuie derrière sa tête pour réussir à se maintenir pendant l'exercice. La position de son corps à l'horizontale, il monta vers la verticale le plus haut possible pour redescendre. Expirant l'air à nouveau, elle monta son corps avec difficulté. Les jambes et son torse bougeant de concert pour maintenir un gainage absolu. Elle grimaça face à la douleur de l'exercice. Son corps de nouveau à l'horizontale, elle décida de faire une dernière répétition. Les gouttes de sueurs perlaient de part et d'autre de son être. Contrôlant le mouvement dit du dragon une dernière fois, Leuci se laissa poser sur son banc en crachant ses poumons. Mouvement travaillant le grand droit de l’abdomen et les fléchisseurs de la hanche, cet exercice d’isométrie réclamait de maintenir un gainage parfait de toute la sangle abdominale. Ce qui en faisait toute sa particularité et son intérêt.

S'assoir fut... Comment dire ça? Compliqué? Oui on peut dire ça comme ça. Attrapant sa bouteille d'eau, elle but plusieurs gorgées. Un bip retentit dans le vaisseau. Voilà qu'elle allait bientôt arriver à destination. Bon, et bien maintenant une bonne douche hein? Bah oui, on allait pas à un rendez-vous en sentant le bouc. Elle se regarda dans le miroir, les gouttes de sueur lui coulait de toute part. Et pourtant, il ne faisait pas 35°C dans le vaisseau. Passant sa main dans ses cheveux, elle alluma l'eau chaude de la douche. Laissant ruisseler le liquide chaud sur son corps, elle pensait à son client. Anonyme. Transmit par le clan, elle avait accepter le rendez-vous. L'offre parlait uniquement de transmettre une message sans donner plus d'explication. Un message... D'accord? Mais de quelle sorte? A qui? A quoi? Beaucoup de question qui restaient sans réponse. Pour le moment. Mais le plus étrange était le lieu de rendez-vous. Ha non mais clairement, dans le genre secret et complot... Il n'y avait pas mieux. Encore un fan de série Z...

Le vaisseau s'arrima à un des sas de la station. Étonnant qu'il fonctionne encore. Cette vieille station d'écoute de style impériale semblait abandonné depuis des lustres. A première vue, Leuci aurait dit cent ans. L'avantage dans l'espace, c'est que l'engin ne tomberait pas en ruine comme sur une planète. Entre les mouvements du sol, les pluies acides, l'érosion etc etc... Ici, à part une dose de proton émanant d'une éruption solaire... Bien que l'engin devait être blindé pour éviter les pépins d'une telle rencontre. L'atmosphère était présent, l'enceinte avait l'air stable d'après les capteurs du vaisseau. Étrange mais ok, pourquoi pas. Sans vraiment se poser de question, Leucinia entra à bord de la station. Comme elle pouvait s'y attendre. Il n'y avait pas âme qui vive. L'endroit devait être utiliser mine de rien. Elle observait de la lumière le long de la rampe principale. Faible, mais présente. La mandalorienne se mit à siffler un p'tit air. C'était quoi cette vieille holo-série déjà? La musique du générique l'avait toujours fait flipper... Ha oui, X-Files. Avec les célèbres Mulder et Scully! Complètement dépassé comme série, hors du temps de l'époque. Probablement remasterisé encore et encore, mais elle aimait bien. Et la voilà qui sifflait le fameux générique.

Passant les portes les unes après les autres, elle suivit le corridor pour arriver à ce qui ressemblait être la passerelle. Une superbe baie vitré ornais le poste de commandement. On y voyait l'extrémité en ruine qui flottait un peu au loin. Sur la gauche, Leucinia voyait son propre vaisseau. Mais pour l'heure, il n'y avait personne à part elle. Pas de client en vue... Vérifiant l'heure, elle se dit qu'elle était à l'heure. Quoi que... En avance de dix mins. Se retournant, elle alla s'assoir dans un des vieux siège encore présent. Se vautrant dedans comme s'il s'agissait d'un canapé moelleux, la Miraluka faillit basculer en arrière. Bien, regardant les étoiles, la jeune femme se mit à attendre son employeur. Toujours en sifflant... Peut-être serait-il moins mystérieux quand à cette fameuse transmission dont elle ne savait rien.


avatar
GEMINI Prime
Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime  Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Station d'écoute abandonnée] L'ombre et la proie [PV Isis Gemini]

le Sam 24 Nov - 22:56
Mon vaisseau de commandement grouillait d'activité, me permettant de recevoir en permanence des informations sur ce qu'il se passait un peu partout à travers le Consortium et bien plus loin encore. Toutefois, nous étions dans une zone "fantôme". Une partie du Consortium qui avait été laissé à l'abandon car ne présentant aucun intérêt pour les autorités de la Reine Éternelle. Une erreur regrettable dont je m'étais aperçu il y a quelques mois de cela. J'avais donc commencé à mettre en branle certaines idées. Mais il faudrait un long moment avant que celles ci soient misent en application. Ce qui me laissait donc le temps d'user de cette zone à ma guise. Et justement, aujourd'hui, j'avais donné rendez vous à une "entrepreneuse indépendante" afin de lui confier une mission sous identité cachée. J'étais passé par un certains nombre d'intermédiaire avant de transmettre l'invitation à ma transporteuse. J'avais usé de bon nombre de méthodes plus ou moins détournées afin que nul ne puisse remonter jusqu'à moi ou au Consortium d'Hapès. Vu ce que j'allais entreprendre, il valait mieux que personne ne puisse faire le rapprochement. Sans quoi, cela serait extrêmement dangereux, aussi bien pour la livreuse que pour le Consortium.
En effet, j'allais demander à une inconnu de transmettre à mon plus grand rival, Venom, un virus crypté qui, à défaut de pouvoir le détruire, pourrait au moins le ralentir grandement pour une durée conséquente. Il me fallait donc un maximum de sécurité et d'anonymat.

J'avais placé mon super dreadnought dans l'ombre d'une lune, bien à l’abri de toute détection radar possible. Mais surtout, à l'abri de toute arme. En effet, je ne souhaitais aucunement voir une bataille rangée éclater en ces lieux. Cela aurait attiré l'attention sur une zone que je voulais déserte. Je ne pouvais donc me précipiter.
Je pianotais sur l'accoudoir de mon siège de commandement, attendant que l'heure du rendez vous approche. Il marquait une rythmique dont je n'avais pas conscience, mais qui était d'une précision certaine. Chaque "chtonk" marquait une seconde qui passait. Et ça, mon équipage de passerelle le savait.
L'un des officiers senseurs ne tarda à s'approcher de moi.


-Régente. Nous venons de recevoir l'information d'une sortie hyperespace dans la région de la station abandonnée.
-Merci, Lieutenant. Effacez les enregistrements de cette interception et appliquez le protocole Sigma 2.
-Bien, Régente.

Je me levais, adressant juste un regard à mon officier en second, un togruta de quarante trois ans. Il avait été esclave et je l'avais libéré durant un transit de marchand d'esclave. Ayant ramené les infortunés dans le Consortium, je ne m'étais plus intéressé à leur devenir, jusqu'à ce que j'en retrouve certains dans la listes des engagés de l'armée. Et notamment lui. He'yan Tanos. Un élève remarquable qui s'était distingué durant ses classes et avait fait preuve d'un talent certains pour la tactique et la stratégie militaire. D'une clairvoyance certaine, il n'avait pas tardé à rejoindre les rangs des officiers de marine. Lorsqu'il eu atteint le grade de Capitaine, il demanda à rejoindre mon équipage. Une faveur rare, car beaucoup ne voient en moi qu'une machine. Mais lui, ainsi que certains de ses camarades d'infortune d'enfance avaient choisit de me rejoindre. Si bien que maintenant, j'avais un second de qualité et des Capitaines d'escadrons de chasse plus que méritant.
He'yan m'adressa un acquiescement de la tête, me signifiant qu'il prenait le commandement le temps de mon absence. Entre lui et moi, les mots sont rarement utile en dehors d'une planification stratégique.

Je me dirigeais vers le hangar ou un vaisseau biplace m'attendait. J'avais fait retiré l'emplacement pour le droïde astroméca et fait placer des lasers lourds à la place. Et toute marques distinctives avaient disparue depuis fort longtemps. J'étais parfaitement capable de gérer les calculs par moi même et de déterminer mes trajectoires grâce à mon cerveau positronique. Un rapide tour avec le chef mécanicien du pont d'envol et je décollais en direction du vide sidéral, habillé d'une combinaison de vol spatiale et couverte par un lourd manteau élimé et d'une capuche pouvant se rabattre sur le visage.
A la ceinture, je portais mes armes recouvertes par le manteau en question. Derrière moi, le droïde Sentinelle se tenait dans son siège, silencieux et attendant un ordre de ma part.
Je dirigeais mon vaisseau avec précision et ne tardait à arriver à la station abandonnée ou je m'arrimais dans l'un des hangars désert.
Lentement, nous avançâmes dans le dédale des couloirs sombres et lorsque l'on fut en vu du lieu de rendez vous, un sifflement me parvint.
Une directive électronique fut immédiatement envoyé à mon protecteur qui passa en mode silencieux et attendant le signal suivant. Son travail serait d'accourir en cas d'imprévu. Sinon, il resterait hors de vu de l'entrepreneuse.

Je m'avançais, couvrant mon visage et m’emmitouflant dans le manteau. Un léger signal à mon instrument de communication et j'altérais ma voix, afin de parfaire le camouflage. Je me prit de la lubie de prendre la voix de l'Impératrice Aerys Fel, histoire de brouiller encore un peu plus les pistes.
Mon "employée" se tenait là, assise, à regarder le spectacle de l'espace en sifflotant un vieil air aujourd'hui oublié de beaucoup. Est ce que cela avait de l'importance? Aucune.[/i]

-Mademoiselle T'soni. Je vous remercie d'avoir fait le déplacement. J'ose espérer que vous avez sût vous montrer discrète. Enfin, je ne suis pas là pour vous apprendre votre métier. Je vous ai fait venir car je souhaiterais que vous remettiez des données sensible sur la Régente du Consortium à l'intelligence artificiel de l'Apex. Je suis sûre que Venom sera enchanté d'obtenir des données sur cette aberration qu'est ISIS Gemini. Ces données sont des accès à son réseau personnel et certains de ses plans pour des actions à venir. Le tout est crypté, mais je ne doute pas que Venom saura faire sauter pareil clé. En tout cas, je ne connais personne d'autre capable de le faire à l'heure actuelle.
Ah! Et avant que je n'oublie, voici les dernières coordonnées de la Flotte Eternelle. Je pense que l'Apex trouvera quoi faire avec pareilles données. En ce qui concerne la paye, voici ce qui était promit lors de la prise de contact. Dix milles crédits républicains sonnant et trébuchant. Ainsi, aucune trace de la transaction pour vous. Avez vous des question?


Re: [Station d'écoute abandonnée] L'ombre et la proie [PV Isis Gemini]

le Mar 27 Nov - 23:21
Un bruit de pas se fit entendre. Continuant de siffler, Leucinia attendit que son interlocuteur arrive à son niveau. Ce qui se fit rapidement. Soit entre trente seconde et une minute d'attente. Dans un vieux coucou comme celui-là ou le silence était le maitre mot, le moindre bruit raisonnait dans toute la carlingue. La dite personne montra enfin le bout de son nez. Enfin si on pouvait appeler ça un nez. Emmitoufler dans un manteau élimé, dur de deviner qui était en dessous. Bon, vu la silhouette, on pouvait éliminer le gros lard de service. Voilà, il ne restait plus que la moitié de la galaxie à passer au crible pour déterminer de qui il s'agissait. Cette large blague. Alors déjà le lieu du rendez-vous... Et maintenant cet habit... Ou était la caméra cachée? On filmé un nanar de série Z? Un remake d'un vieux film d'agent secret genre James Bond? Waaaaa trop cool!!!! L'esprit partant à dix milles lieux, la Miraluka se serait mit une claque elle-même pour se remettre les idées en place si elle avait été seule. Inclinant légèrement la tête sur le côté, Leuci se dit qu'elle devrait être un peu plus sérieuse à l'écoute de se nouveau travail. Laissant ses pensés de côté, elle écouta son client. Où plutôt sa cliente.

-Mademoiselle T'soni. Je vous remercie d'avoir fait le déplacement. J'ose espérer que vous avez sût vous montrer discrète. Enfin, je ne suis pas là pour vous apprendre votre métier. Je vous ai fait venir car je souhaiterais que vous remettiez des données sensible sur la Régente du Consortium à l'intelligence artificiel de l'Apex. Je suis sûre que Venom sera enchanté d'obtenir des données sur cette aberration qu'est ISIS Gemini. Ces données sont des accès à son réseau personnel et certains de ses plans pour des actions à venir. Le tout est crypté, mais je ne doute pas que Venom saura faire sauter pareil clé. En tout cas, je ne connais personne d'autre capable de le faire à l'heure actuelle.
Ah! Et avant que je n'oublie, voici les dernières coordonnées de la Flotte Eternelle. Je pense que l'Apex trouvera quoi faire avec pareilles données. En ce qui concerne la paye, voici ce qui était promit lors de la prise de contact. Dix milles crédits républicains sonnant et trébuchant. Ainsi, aucune trace de la transaction pour vous. Avez vous des question?


Bah non, Leucinia était venu en laissant des traces de pas en couleur façon Titi et Grominet... Bah bien-sur... Ce qu'il fallait pas entendre. Allez chiche on lui montrait sur la baie vitré de la salle l'arrivée d'un destroyer républicain! Allez chiche! Non personne n'est joueur? Tant pis... Ainsi l'agent secret n'était pas là pour lui apprendre son métier, outre l'orgueil mal placé ; la mandalorienne n'était jamais contre d'apprendre de nouvelle choses. Après tout, on ne vieillissait que lorsqu'on arrêtait d'apprendre. Alors, la mission si Leuci l'acceptait, était de livrer une clé apparemment compromettante sur Isis à l'Apex. Mouai... Caché dans un manteau à capuche qui ne montrait rien du visage... La voie de l'impératrice Aerys... Une personne qui ne viendrait pas en personne mais qui serait passée via une pièce jetable. Prendrait-on notre Miraluka pour une bille? Et en plus il fallait livrer une clé codé... Genre il y a marqué la poste sur son front?! Non mais franchement... Cette histoire cachait autre chose. Fallait vraiment être demeurer pour ne pas s'en douter. Mais après tout, ici ; elle était payé pour livrer et non poser des questions.

-Très bien. Leucinia se leva et alla vers Isis. Elle regarda les crédits sur le pupitre et la fameuse clé à donner.
Affaire conclue. J'ai tout ce qu'il me faut savoir.

Prenant l'argent et la fameuse clé crypté, la mandalorienne laissa le droide emmitouflé dans son manteau et retourna à bord de son vaisseau. Chacune était venu par un accès différent jusqu'à la salle, chose pratique. Elle ne risquait pas ainsi de tomber sur une quelconque surprise. Du style un garde du corps planqué dans l'ombre. Sa réponse avait été courte et expéditive. Mais son mystérieux client avait donné toutes les informations nécessaires. Pas besoin d'en savoir plus. En aucun cas d'épiloguer. Toute la question désormais, c'était de trouver un moyen de transmettre cette clé qui sentait l'embrouille à plein nez. Mais c'est ce qui faisait la richesse de ce job. Passant le sas, mettant le pied sur le sol de son vaisseau, Leucinia savait comment elle allait procéder...


Contenu sponsorisé

Re: [Station d'écoute abandonnée] L'ombre et la proie [PV Isis Gemini]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum