Aller en bas
Veronica DuCade
Dame Jedi
Directrice de Rothana Heavy Engineering
Dame Jedi  Directrice de Rothana Heavy Engineering
Voir le profil de l'utilisateur

Veronica DuCade Empty Veronica DuCade

le Mar 20 Nov - 21:38

   
   

   

Equipement :


   

Sabre-laser :

Veronica DuCade Veroni10

Si Veronica DuCade n'est pas une escrimeuse émérite, elle a quand même apporter un certain soin a la confection de son sabre-laser afin qu'il ne dénote pas dans le rôle d’apparat qu'elle lui confie le plus régulièrement : bien que considérer par beaucoup comme une arme noble, la plupart des sabres-lasers sont fabriqué dans des matériaux rendant leurs poignée des plus disgracieuse, privilégiant l'aspect pratique a l'esthétique, en dehors des rares sabres disposant de la finition Electrum. La noblesse ne se décrète pas et répond a des critères précis, c'est la raison pour laquelle Veronica a fabriquer en partie sa poignée avec des éléments en bois, rendant l'arme plus simple, et pourtant plus agréable a l’œil. Cependant, en dehors de ce critère particulier, l'arme n'a rien sortant d'un sabre ordinaire, car en réalité, elle n'est pas l'arme principale de la dirigeante de Rothana.

Katana Jedi :

Veronica DuCade Veroni11

Le Katana Jedi est une arme très ancienne dont les méthodes de fabrication furent longtemps oubliée, mais qui revinrent au goût du jour face a l'augmentation drastique de la menace d'entité du côté obscur parcourant les champs de bataille. Plus difficile a fabriquer qu'un sabre-laser ordinaire, il demande plus de temps, de patience, pour un résultat plus spécialisé, ce qui en fait une arme restant marginale dans les rangs de l'Ordre Jedi. Veronica DuCade est toutefois une femme pragmatique, qui dédie sa vie au combat contre les séides du Côté Obscur de la Force. Pour cette raison, elle a pris le temps de pouvoir maîtriser cette technique et s'est employer a forger elle-même cette arme afin de pouvoir choisir la forme qui lui serait la plus adapté, écoutant les conseils de la Force afin de pouvoir lui donner forme. Le résultat est un glaive élégant dont l'origine Rothannienne ne peut faire aucun doute : cette planète de glace aux conditions de vie les plus difficile a offert une apparence glacée a l'arme, qui s'illumine d'un éclat bleuté lorsque la jeune femme pose sa main sur la garde afin de lui insuffler sa propre résonance dans la Force. Lorsque Veronica rejoindra ses aînées dans la Force, il ne fait aucun doute que le gisant la représentant portera cette arme, mais pour l'instant, elle tranche les adversaires corrompu de la dame Jedi avec célérité.

Blaster Lourd Mandalorien :

Veronica DuCade Veroni12

Cadeau d'amitié du Cuy'val'dar Igor Grishenko a la fin de la campagne de 1480, le Blaster Lourd Mandalorien est une arme plus équilibré qu'il n'y paraît et devant sa dénomination davantage par sa puissance de feu que par son poids. Bien que sa cellule d'énergie s'épuise plus vite que celle d'un blaster standard, devant être remplacer tous les vingt cinq tirs, le calibre de l'arme lui permet de passer sans difficulté tous les modèles d'armures standards porté dans les armées galactiques, ce qui n'est pas rien pour un pistolet de cette taille. Élégant et efficace, l'arme ne quitte rarement la hanche de sa propriétaire, car Veronica n'est pas la femme la plus précise de la galaxie et sera plus a l'aise en usant de la Force, de son sabre-laser ou de son Katana Jedi. Toutefois, elle s’entraîne toujours quand elle le peu et, au combat, n'hésite pas a s'en servir lorsque des adversaires s'approche trop près d'elle, car il est souvent plus sécurisant d'abattre une menace a distance respectable.

Monitor 1-4-2 Diamond Dust :

Veronica DuCade Veroni13

Les Monitor sont une série de droïde assistant répandu au sein de la République Galactique dans les administrations pour leur grande polyvalence : ils sont capable d'assurer un grand nombre de tâche d'archivage, de jouer le rôle de droïde de protocole et peuvent centraliser tous les rapports des équipes de sécurité, en faisant des assistants précieux dans l'organisation d'un centre de pouvoir. Veronica n'a pas hésiter a adopter l'un de ses petits assistants flottant, mais a condition qu'il soit doté de fonction renforcer. Ainsi, 1-4-2 a également été doté de toutes les fonctions d'un droïde astromécano et peut être installer dans son ETA-98 personnel. Assistant des personnalité importante, les Monitor sont généralement étroitement surveiller et leurs propriétaire réinitialisent régulièrement leurs mémoire afin de s'assurer qu'ils ne commettent pas d'impair, mais comme beaucoup de Jedi, Veronica répugne a altérer la mémoire d'un compagnon qui est plus qu'une simple machine a ses yeux et de ce fait, Diamond Dust a développer sa propre personnalité. Ceux qui le côtoie le qualifie tantôt d'irritable et méprisant, mais aussi de très « spirituel » : on raconte qu'il apprécie disserter de politique et de philosophie et qu'il est parfaitement capable d'analyser chaque séance du sénat et révéler en langage cru ce que les sénateurs affirme dans leur langage ampoulé.

Équipement Jedi : Bien qu'elle n'en ai encore jamais vraiment eue l'usage a cause de ses fonctions, Veronica dispose de tous l'équipement classique des Jedi, comme le respirateur et la ceinture multi-fonction par exemple.

               
   

Description physique :


   

Veronica DuCade Veroni14

Grande, élégante, gracieuse, froide, mais magnifique comme la glace, il existe de nombreux qualificatifs pouvant se rapporter a Veronica DuCade, certain pouvant même être contradictoire entre eux ou avec la réalité. Ce que l'on peut noter en premier lieu, c'est que la dame de Rothana est assez grande pour une femme, atteignant le mètre soixante quinze, sans pour autant être une géante comme on en trouve a l'armée ou au sein de l'ordre Jedi. De ce fait, si elle domine facilement nombre de membre de l'administration ou de sous officiers au sein de la flotte Républicaine, elle est systématiquement plus petite d'une a deux tête lorsqu'elle accompagne des clones, qu'il s'agisse de son escorte personnelle ou d'une troupe quelconque sur un champ de bataille. Bien qu'elle ne soit pas d'une carrure exceptionnelle, elle impose une présence charismatique, un mélange de savoir-être, sa posture droite et fière lui assurant naturellement une certaine prestance, ainsi que d'élégance dans ses tenues renforçant sa silhouette et signifiant toujours son rang, une tenue guère traditionnelle pour une Jedi, mais qui mélange habilement ses fonctions tout en restant agréable a porter et observer.

L'on raconte que le regard est le reflet de l'âme, mais le visage entier de Veronica DuCade raconte l'histoire de son existence : une contradiction fondamentale entre une éducation de la haute société, éloignée du besoin et des menaces pensant sur des milliards d'âme dans toute la galaxie, mais l'inquiétude et le poids de la charge accompagnant tout ceux qui doivent accomplir une tâche leur confiant la responsabilité de l'administration de millions d'individu et qui savent que chacune de leurs décisions peut entrainer des conséquences dramatiques. La Force, cette puissante alliée des Jedi, a préserver le visage de Veronica des affres du temps : ainsi, sa forme ovale n'est toujours parcouru d'aucune ride, mais ses sourcils sont désormais blanc, abandonnant  le blond de son enfance et de son adolescence. Son regard bleu acier brille souvent de mille feu, mais transmet également une détermination implacable, reflétant une âme indomptable dont le sens des responsabilités est exacerbé, mais la longue chevelure trahi un âge plus avancé qu'il n'y paraît ainsi qu'un mode de vie ayant en partie raison de la santé physique de la dirigeante : de la longue chevelure blonde qu'elle arborait jadis fièrement, il ne reste plus qu'une mèche rebelle barrant son visage. Le reste de sa crinière est devenue blanc comme la neige de son monde natal, coiffé généralement en une longue tresse reposant sur son épaule, trahissant le poids des responsabilités de la Jedi ainsi que la durée réduite de ses périodes de repos.

Toutefois, le reste du corps résiste : tel l'esprit indomptable de la Dame Jedi qui refuse de faiblir et capituler face a l'ampleur de sa tâche, son corps reste droit et le temps n'a pas encore eu raison d'une silhouette apte a faire rêver de nombreux nobles galants ayant tenter en vain de lui faire la cours, car la dame est féminine : une poitrine ronde et ferme, souvent mise en valeur par des corsets, mais aussi par des décolletés se voulant flatteur sans pour autant sombrer dans la vulgarité, mais aussi un fessier rebondit qui, s'il pourrait également être mise en valeur par des pantalons moulants, reste le plus souvent dissimulé derrière une cape bleuté. Sa peau pâle n'affiche que peu de blessure, malgré une vie tournée vers le conflit : Dame DuCade reste avant tout une administratrice et un officier de flotte, ce qui signifie qu'elle s'expose rarement a des combats directs. Toutefois, ses flancs et son dos présente quelques cicatrices et traces de brûlure, des épisodes ou son vaisseau ou son chasseur personnel on subit des dégâts si important qu'ils ont menacer l'intégrité physique de leurs propriétaire. Fort heureusement, ses blessures sont rester jusqu'ici superficielle, permettant a la Dame Jedi de poursuivre sa tâche.

Noblesse oblige, la plupart des tenues de Veronica sont sophistiquée, fabriquer par les plus grands couturiers de la République sur mesure a des tarifs indécents pour le commun des mortels. Et ce n'est pas de gaieté de cœur pour la Dame, qui se serait volontiers passé d'une telle dépense, mais une nécessité afin de pouvoir s'afficher auprès des puissants sans être ridicule ou indigne de son rang. Elle n'a jamais porter la bure traditionnelle des Jedi et ne la portera sans doute jamais, toutefois, l'une de ses tenues, celle qu'elle porte la plus régulièrement et dont elle dispose de plusieurs exemplaires dans sa garde robe, est construite pour évoquer toutes ses fonctions : celle de Jedi d'abord, grâce a cette grande cape maintenu sur ses épaules par la présence d'une ceinture portant sur sa boucle le blason familial et affichant la couleur bleue de la maison DuCade. Parée de liseré dorée, celle couvre de large épaulette et moule les formes de la dame, qui dissimule sa poitrine derrière un bustier resserrer par un corset de couleur blanc, la couleur de la noblesse, corset lui-même maintenu par trois ceintures, une excentricité de son styliste préféré. Une sorte de jupe maintenu par la ceinture multifonction des Jedi, ou sont généralement abrité son sabre-laser, son pistolet et ses effets personnels, ainsi qu'un pantalon de couleur bleue et des bottes hautes montant jusqu'à ses genoux et entièrement lassé complète cet ensemble lui donnant une allure particulièrement reconnaissable partout ou elle se rend.

Toutefois, la Dame dispose d'autre tenues : un uniforme de la flotte Républicaine, qui ne se différencie en rien de ceux que portent les autres officiers, hormis pour ses insignes de chefs d'états et ses propres décorations bien entendu, un ensemble de différentes robes de soirées destiné a ses fonctions politiques, aux représentations de la noblesse de Rothana jusqu'aux nécessaire rencontre entre chef d'état sur Naboo ainsi que quelques uniformes de parades, certains sobres, les officiels de la Républiques, d'autre bien plus colorés, héritage de la colonisation de Rothana par les anciennes familles noble Kuati ayant préserver leurs traditions et revendiquant le véritable héritage de la fondation du chantier naval. L'on y trouve également des combinaisons de pilotage, Veronica étant une pilote émérite n'hésitant pas, lorsqu'elle peut se le permettre, a se rendre a la bataille aux commandes de son chasseur stellaire, ainsi que des tenues de campagne adapté a certains environnements comme la jungle, les environnements froids ne l'effrayant guère étant donné la nature de Rothana.

                 
   

Description mentale :


   

Veronica DuCade Veroni15

Il est impossible de fournir un portrait clair et tranché de Veronica DuCade, qui doit assumer tant de fonction qu'elle affiche également un masque pour certaine, se révélant davantage pour d'autre. Ses camarades chefs d'état vous parlerons de quelqu'un d'aimable et a l'écoute, doté d'un sens du compromis bien plus prononcé que celui de sa mère, tandis que ses clients évoquerons une négociatrice hors pair qui ne se laisse impressionner par personne et défend comme une lionne les intérêts de son entreprise. Chez les Jedi, l'opinion du Jedi s'exprimant a son sujet entrant également en ligne de compte, l'on trouve presque un portrait par chevalier. Modèle pour certain, qu'il s'agisse d'un modèle a suivre ou d'un modèle de dévouement a la cause de la patrie et la défense de sa population, c'est une hérétique qui devrait être radier de l'ordre pour les plus conservateurs qui craignent particulière de voir l'une des plus ancienne lignée de Seigneur Jedi acquérir davantage de popularité chez les Jedi qu'ils n'en possèdent déjà. Mais avant de rentrer dans les détails de ses différentes personnalités publique, il serait peut-être plus productif d'évoquer avant toute chose sa façon de vivre dans le domaine privé, car après tout, la Dame est a la tête de la famille la plus influente de Rothana, qui compte elle-même des dizaines de membres vivants.

Fille du Seigneur Jedi précédent et d'une Amirale au sang chaud issue d'une autre maison noble de la planète, Veronica est un ensemble subtil des personnalité de ses deux parents. De sa mère, elle a héritée une vision tactique et stratégique aiguisée, qu'elle a développer dans des domaines plus variée comme l'économie, mais de manière moins prononcée dans l'armée. De son père, sa patience infinie et sa capacité a négocier des accords visant a tenter de satisfaire le plus grand nombre sans pour autant tout sacrifier. Enfant, ses parents représentaient ses héros et elle voulait devenir comme eux, avant de découvrir dans l'adolescence et l'âge adulte que leurs responsabilités étaient coûteuse en temps comme en énergie, ce qui les rendit plus admirable a ses yeux. Cela ne signifie pas que sa vie de famille fut un long fleuve tranquille : après la perte de son père, mais même avant, le caractère entier de sa mère fit de leurs relations des montagnes russes : parfois, les deux femmes sont sur des points de vue si opposés qu'elles sont irréconciliable et seul le temps et la conscience que le lien qui les unit est plus fort que n'importe quel différent stratégique, politique ou militaire, les rapprochent de nouveau.

Célibataire, Veronica n'a que trop peu de temps a consacrer a sa quête pour trouver l'âme sœur. Non pas qu'elle manque de prétendant : de nombreux jeunes hommes de la société Rothannienne trahiraient père et mère pour obtenir sa main, mais la Dame recherche un attachement réel qu'elle ne pourra pourtant sans doute jamais trouver du fait du peu de temps qu'elle peut offrir pour une relation amoureuse. De ce fait, elle repousse ses soupirants avec douceur, tact et diplomatie pour ceux qui s'accroche plus longtemps que ce que la décence normale devrait tolérer. Mais Veronica est également la chef de famille d'une véritable petite tribu, il existe de nombreux DuCade, tous ou presque occupant des rôles précis au sein de la société, qu'ils soient ingénieurs, militaires, diplomates ou commerciaux. Elle ne les connais pas tous intimement, ce serait impossible, mais elle est capable de les reconnaître et certain sont très proche. Celui qui a le plus marqué sa vie est un homme très expressif qu'elle appelait affectueusement l'Oncle Otto, qui avait quitté Rothana pour s'engager dans l'armée Corellienne parce « qu'ils savaient ce qu'était une vraie baston ! ». Aujourd'hui a la retraite, il lui arrive de retourner le voir et replonger en enfance en écoutant avec délice les récits de ses aventures toujours rocambolesque.

Bien que Seigneur Jedi, Veronica tente politiquement de défendre une position d'équilibre entre les différents courants politique républicain. Elle est convaincu qu'une coalition responsable gouvernant pour l'intérêt du plus grand nombre est la seule façon de maintenir la démocratie et que lorsque la balance politique penche trop en faveur d'un courant, les autres, mise en minorité, sont trop brutalisé et pousse donc vers une radicalisation des opinions. Certes, elle voudrait vaincre les Sith a tout prix, pourrait même s’accommoder d'un arrangement avec l'Empire, mais ne peut défendre cette idée sur Rothana, un monde qui a renier l'Empire en devenant l'arsenal de la Démocratie. Elle voudrait pouvoir vivre paisiblement entouré de ses proches, mais la situation galactique l'oblige a prendre les armes. Elle défend une vision juste du pouvoir et recherche la paix alors qu'elle dirige l'un des plus grands marchand de canon de la galaxie… Toutes ses contradictions domine la vie de Veronica et avec l'enseignement de son père, elles ont sans doute jouer dans sa volonté de construire une position politique équilibré ménageant chaque partie, une position que beaucoup, y compris au sein des Jedi, qualifie d'hypocrite, mais qu'elle n'a jamais quitté jusqu'ici.

Ayant travailler avec de nombreux clones, mais aussi quelques Cuy'val'dar, elle a acquis un grand respect pour la compétence, la valeur martiale, mais aussi la culture simple des Mandaloriens qu'elle envie, et elle se surprend parfois a penser qu'ironiquement, la galaxie serait sans doute un endroit moins dangereux si la plupart de ses habitants poursuivaient leur mode de vie. En revanche, l'Apex lui inspire naturellement la méfiance, car en tant que cheffe d'entreprise, elle se doit de défendre ses secrets industriels que le monde criminel menace naturellement. Toutefois, elle sait qu'il lui faudra aussi composer avec eux afin d'atteindre la victoire. Elle doute voire cette dernière de son vivant : observer la rage de sa mère face a l'abandon de l'offensive vingt ans plutôt l'avait alors laisser circonspecte, mais elle n'est pas certaine que sa génération sera capable de trouver la réponse au défi stratégique que pose les forteresse stellaire. Cela ne signifie pas pour autant qu'elle a renoncer, elle mène toujours ses affaires avec une poigne de fer et veille a l'enrichissement de son entreprise, lui permettant de financer son centre de recherche et développement, l'un des plus dynamique et le plus anticonformiste de la galaxie. La réalité, c'est qu'elle ne croit pas qu'elle apportera elle-même la solution, mais espère encore que l'un de ses génies sera capable de trouver la solution miracle et qu'elle sera capable de s'en servir, car après trois cent ans de guerre, elle sent que les positions se radicalisent davantage et que, davantage que les régimes totalitaires, les démocraties doivent avant tout craindre l'ennemi intérieur, qui tente de les faire chuter insidieusement sans effusion de sang...

   

             
   
         
   

   

Histoire :


   

1 / La fille des Étoiles (1459-1475)

Veronica DuCade Veroni16

Veronica DuCade est le fruit d'une union qui semblait pour beaucoup d'observateur improbable : celle du leader de la planète et du chantier naval alors, le Seigneur Jedi Antaro DuCade avec Alexandra De Vries, qui était alors perçue comme un talent prometteur au sein de la flotte Républicaine. Si peu croyaient en la solidité de leur mariage, c'était en grande partie a cause d'un tempérament totalement opposé : là ou Veronica était une personnalité affirmée qui s'imposait en parlant plus fort et en joignant le geste a la parole, Cato était un homme posé qui pesait le pour et le contre avant de prendre une décision, mais qui ne déviait plus de la route qu'il s'était fixé une fois qu'il avait choisit. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles ce mariage fut finalement un succès : l'homme n'aurait jamais accepter la séparation avec la plus grande passion de sa vie et la mère de son enfant, et même lorsque, fatiguée par l'absence apparente de puissance de son mari, Alexandra menaçait de claquer la porte, il parvenait toujours a attendre la fin de ses colères et la convaincre de rester sans trop faire d'effort. Aujourd'hui, l'Amirale en parle encore avec une tendresse mêlée a une pointe d'amertume et de regret, cette période lui semble un doux souvenir en comparaison de ce qu'elle vit aujourd'hui.

La situation de Rothana a la naissance de Veronica, fille unique du couple, n'était pourtant pas alors au beau fixe : la guerre s'enlisait et les Sith maintenaient un saillant autour de Bothawui qui menaçait de céder. Si cette éventualité devait se produire, Rothana serait en première ligne et cela inquiétait pas mal de maison noble de la planète. La République tentait également un rapprochement avec l'Empire qui n'était guère apprécié sur la planète glaciaire : en effet, Rothana est peuplé d'une population de colon issue de Kuat Drive Yards qui avaient eu pour mission de construire une antenne secrète pour le chantier il y avait plusieurs millénaires de cela, mais depuis la guerre des clones, les deux compagnies s'étaient brutalement éloigné lorsque la compagnie mère avait collaborer avec l'Empire Galactique alors que sa sous-filiale avait équiper la Grande Armée de la République. A la chute de l'Empire, Rothana avait obtenu son indépendance, mais les dirigeants Kuati continuaient de revendiquer le droit de propriété du chantier. Autant dire que pour la noblesse peuplant le monde glaciaire, qui se considérait comme l'héritière légitime des traditions du vrai Kuat, celui de l'arsenal de la démocratie, un rapprochement avec l'Empire était tout a fait impensable.

La naissance de Veronica restait toutefois une lueur d'espoir dans une aire morose : des parents attendent toujours le meilleur pour leur progéniture, et la noblesse de Rothana savait la direction de la planète assurée, d'autant plus lorsqu'il fut confirmer que l'enfant était sensible a la Force. L'on pourrait croire que les familles nobles, rivales entre elles, souhaitaient voir les DuCade chuter pour tenter de s'emparer du chantier naval et pour certaine, c'est effectivement le cas, mais toute ont conscience qu'une lutte de pouvoir eu pleine guerre affaiblirait les capacités de production et ne serait donc un bénéfice pour personne. L'union sacré restait alors préférable a un conflit d'influence qui aurait de toute façon fini dans le sang. L'héritière rejoignait les rangs d'un véritable clan uni, les DuCade, l'une des plus ancienne famille noble de Rothana, n'avait certes pris la tête du chantier que récemment en comparaison de sa longue histoire, mais leurs noms se trouvait toujours quelque part et, comme toutes les familles nobles, ils avaient su tisser leurs réseau d'influence et nouer les bons mariages afin de pouvoir agrandir leur clan et ainsi faire prospérer leurs affaires. Et certains membres de ce clan ne seraient pas de trop pour assister le couple dans l'éducation de Veronica, car les responsabilités qu'ils occupaient ne leurs laissaient que peu de temps pour l'éducation d'un enfant.

Alexandra devait sans doute faire face a un dilemme des plus cruels : elle qui avait offert sa vie a stratégie et la guerre ne pouvait pas abandonner tout ce qu'elle avait construit, même pour l'éducation de sa fille. Elle ne participa finalement que peu a l'éducation de Veronica si l'on se contente de l'analyser en terme de temps. Pourtant, sa participation resta décisive, car ses connaissances dans la stratégie et la tactique de guerre spatiale, mais aussi dans l'ingénierie et les vaisseaux, était indispensable a l'éducation de sa fille. Femme passionnée, s'emportant facilement, mais généreuse en détails et patiente avec sa fille, elle assura donc surtout cette partie de l'éducation de sa fille et héritière tout en tentant de se ménager quelques moments de proximité avec cette dernière, même si la tendresse ou l'expression la plus simple de l'amour d'une mère pour sa fille ne faisait pas vraiment partie de son vocabulaire et de ses habitudes. Les devoirs du commandement avait trop influencer cette femme qui devait toujours maintenir une certaine distance avec ses hommes, elle fut capable de détruire en partie cette glace avec son mari, mais jusqu'à la mort de celui-ci, il lui fut bien plus difficile de fendre l'armure avec sa fille, peut-être aussi parce qu'elle ne maîtrisait pas la Force et ressentait l'impression d'une distance avec Veronica qu'elle ne pourrait jamais combler.

Antaro DuCade fut le principal Maître Jedi de sa fille et accompli sa mission avec dévotion et amour, ainsi qu'une patience infini. Homme de compromis et toujours affable, Veronica se souvient toujours de sa voix profonde, mais d'un calme olympien, lui expliquant la nature de la Force, la méditation, la connexion qu'elle lui offrait avec tous les êtres vivants, les merveilles qu'elle était capable d'accomplir. La petite fille qu'elle était observer cela avec de la fascination, rêvant d'être capable d'accomplir ce que faisait son père et de pouvoir suivre ses traces et lui faire honneur. Elle ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi la guerre n'était pas fini alors que les Jedi étaient capable d'accomplir de telle prouesses, mais la guerre viendrait rapidement dissiper les illusions d'enfants pour l'ancrer cruellement dans l'enfer de l'âge adulte. Toutefois, nous n'en sommes pas encore là. Antaro ne pouvait pas toujours s'occuper de sa fille, car il devait continuer la gestion du Chantier Naval, rencontrer les nobles, les concepteurs, trancher entre les différents prototypes, vendre ses derniers au Sénat Galactique ainsi qu'à plusieurs systèmes susceptible d'être des clients, et enfin administrer Rothana du mieux qu'il le pouvait. De plus, sa fille disposait d'une particularité qu'il ne pouvait pas entraîner lui-même, faute de ne pas disposer de ce don si rare et pourtant précieux, elle avait été choisie par la Force pour porter le fardeau de la méditation de combat.

Il s'en était rendu compte, car Veronica irradiait naturellement d'une aura dans la Force différente, mais aussi parce que son moral influait sur ceux des personnes l'entourant. Lorsqu'elle était joyeuse et courait dans les couloirs pour s'amuser, les Clones gardant ses derniers, plutôt que de la grondait, souriait souvent tout en veillant a ce qui ne lui arrive rien, ce qui n'était pas habituel. Il avait fait appel a l'une de ses connaissances dans l'Ordre Jedi qui put confirmer son pronostic alors que Veronica avait sept ans. Sans l'éducation sur la Méditation de Combat, l'héritière des DuCade n'aurait sans doute jamais mis le pied sur Tython avant d'être prête a passer les épreuves pour devenir Chevalier Jedi, mais il lui fallut affronter le contraste saisissant entre le climat tropical du berceau des Jedi avec celui de sa planète natale, froide et glacée, le choc de culture entre le règne de la nature sauvage et celui de la science et de la technologie, ainsi que le regard des autres, plus hostile sur Tython a cause de son statut. Son père lui avait expliquer qu'elle ne serait pas bienvenue pour tout le monde, que certain la considérerait même comme une hérétique, mais le fait que la Force l'ai choisit pour un don aussi précieux que la Méditation de Combat ajouta une amertume supplémentaire a ses détracteurs, ce qui rendait chacun de ses séjours sur la planète de moins en moins agréable.

Ses parents ne pouvant remplir tous les devoirs qui étaient normalement dévolu aux parents, Veronica connu plusieurs phases dans son éducation : lorsqu'elle n'était qu'un bébé puis un enfant en bas âge, elle disposait d'une armée de nourrices veillant a ce qu'elle ne manque de rien, a assurer son éveil et lui permettre de s'amuser lorsqu'elle le désirait. Plus tard, divers instructeurs s'ajoutèrent afin de lui transmettre les connaissances dont elle avait besoin, dont plusieurs faisaient partie du clan DuCade. Elle fut donc protégée du monde extérieur, ne côtoya jamais de classe avec d'autres jeunes de sa classe et ne connu jamais les difficultés que bien d'autres enfants connurent dans la galaxie. Son enfance fut toutefois studieuse, bien qu'elle disposait aussi de moment plus léger et agréable. Ceux que la blonde appréciait le plus était les visites du frère de son père, Otto DuCade, un géant au grand gabarit qui fut assez grand pour porter la fille sur ses épaules pendant pas mal d'année. Otto, qui était connu a Corellia sous le nom d'Otto Von Kade, avait pris le parti de partir sur cette planète afin de pouvoir combattre les Sith et les Impériaux aux côtés de personnalité aussi impétueuse que la sienne. Il racontait ainsi a chacun de ses retours ses aventures avec bonhomie, ajoutant des détails délicieux qu'il exagérait sans doute, mais qui amusait tout le monde sans manquer toutefois d'être aussi révélateur de quelque chose, une réalité dont il ne parlait pas, mais qu'il vivait quotidiennement. Lorsqu'il repartait, Veronica ressentait la tristesse et l'inquiétude dans le cœur de son père sans vraiment la comprendre en étant enfant, mais qu'elle réalisa lorsqu'elle pris conscience des concepts comme ceux de la mort : il craignait que cet homme solide et joyeux ne revienne pas de l'enfer, sans se douter qu'il serait le premier a partir.

Mais, ironiquement, l'une des rencontres les plus marquantes de l'adolescence de Veronica fut sans doute celle du guerrier Mandalorien Igor Grishenko. Ce dernier était l'un des dix Cuy'val'dar choisit par Mand'Alor en personne pour servir de modèle a l'armée de Clone de la République et résidait alors sur Rothana pour superviser la conception du matériel de guerre destiné aux troupes Clones sut le terrain. Il échangea volontiers avec l'héritière du chantier alors qu'elle n'avait alors que onze ans, trouvant l’espièglerie et la naïveté de cette dernière rafraîchissante. Veronica s'était tourner vers lui en observant les clones présent, qu'il s'agisse de ceux assurant la sécurité de son domaine que des armées passant par Rothana pour s'équiper, ou simplement pour disposer d'une zone de repos entre deux zones de conflits. Son père les observaient toujours avec une certaine tristesse, s'il en appréciait certain, il regrettait profondément que l'on en viennent a créer la vie destiné a la guerre et rien d'autre. Igor était un Mandalorien, pour lui, la guerre était le sens même de l'existence et elle ne disparaîtrait jamais. Bien qu'elle ne pouvait partager ses vues, un débat d'idée s'engagea rapidement entre les deux et le Mandalorien apprécia ses joutes verbales, tout en enseignant au fur et a mesure de leurs rencontre des choses a l'héritière sur les clones, leurs cultures et la manière dont ils vivaient, dont ils cultivaient leurs différences malgré leurs nature commune.

En 1475, alors que l'idée d'un rapprochement avec l'Empire avait finalement vécu, le vent du changement semble enfin souffler. Certes, l'étincelle qui mènera au plan Lord Over n'est pas encore allumer, mais la mère de Veronica s'active a préparer sérieusement un plan qu'elle compte soumettre a ses supérieurs afin de pouvoir lancer une offensive de grand style contre le Consortium Éternel. Antaro estime que sa fille est désormais prête a passer les épreuves pour devenir Chevalière Jedi et l'accompagne donc cette fois sur Tython afin que toutes ses années d'efforts soient enfin récompenser, mais aussi pour l'aider a affronter l'hostilité de la branche la plus conservatrice de l'Ordre. Toutefois, le voyage est moins douloureux que les précédents, peut-être parce qu'elle a grandit, que son père est présent, mais aussi par une certaine bienveillance du conseil, dont les membres les moins favorables au Seigneurs Jedi sont assez diplomate pour afficher une neutralité de facade et ne pas condamner une personnalité pour sa fonction. De ce fait, la jeune adolescente réussi les épreuves avec brio et parvint a se faire adouber Chevalière Jedi, ce qui marque la première étape de la longue préparation qui mènera vers Lord Over, avec ses victoires, mais aussi ses limites et ses tragédies.

2 / Lord Over (1475-1480)

Veronica DuCade Veroni10

Lord Over représente la plus grande opération militaire de la République Galactique depuis son retour et depuis le début d'un conflit ou elle fut surtout contrainte a une position défensive. Il n'était pas très difficile de sentir son emprise sur les esprits avant même qu'elle ne soit réellement planifiée : anticipant les énormes besoin qu'elle allait générer, l'armée poussa le gouvernement a commander en masse du matériel militaire plus performant et Rothana se retrouva sous la pression de commande toujours plus pressante, mais qui firent en même temps sa richesse. L'entreprise était florissante et le moral de la noblesse remontait : les Rothaniens avaient besoin d'un esprit offensive, ce qui manquait a la république depuis trop longtemps a leurs goûts. Tous n'étaient pas dans le secret, mais dissimuler des préparatifs aussi titanesque était tout simplement impossible, les services de renseignements jouèrent leurs rôles en utilisant leurs moyens pour dissimuler a l'ennemi ou se porterait l'attaque tandis que les Républicain eux-mêmes se livraient aux jeu des pronostics afin de savoir quand l'offensive serait lancer et sur quel système en premier lieu. Toutefois, un stratège militaire accompli n'aurait en réalité aucun mal a deviner ou l'offensive allait se porter rien qu'on observant la carte galactique.

Depuis la dernière offensive du Consortium Éternel, celui-ci avait former un saillant autour du système de Bothawui. Il lui fut impossible d'aligner ses armées de tel sorte a éviter cette situation, car la résistance acharnée des troupes Républicaines dans le Noyau, particulièrement les Corelliens, ainsi que des attaques locales impériales avaient limité ses possibilités d'action. Un saillant offrait de nombreuses possibilité stratégique, mais il avait aussi ses failles, la première étant de considérablement étirer les lignes de ravitaillement et donc s'exposer a des contre-attaques dévastatrices. Même si ses parents restaient très discrets sur les objectifs de l'offensive et qu'ils n'en parlèrent a leurs fille qu'en temps utile, ses études théoriques sur la stratégie lui avait permis d'en comprendre les objectifs, même si elle ne connaissait pas les effectifs engagés ni le déroulement exact du plan. Les mois passant, elle s'amusa toutefois a compter le nombre de vaisseaux quittant la planète et faire son propre plan, assister par Igor Grishenko qui voyait dans un exercice un bon moyen de tuer l'ennui entre deux inspections qui ne le passionnait pas vraiment, mais qu'il effectuait par pure conscience professionnelle. Ce plan ne tenait pas compte de nombreuses données, mais Igor était persuadé qu'avec un peu plus d'informations, le duo aurait fait mieux que l'assemblée d'officiers et de Seigneurs Jedi ayant mis au point Lord Over. Veronica elle, n'eut jamais l'outrecuidance de se considérer comme supérieure a ses illustres aînées, mais ne se permit jamais de le dire ouvertement devant le Mandalorien.

Toutefois, les préparatifs n'étaient pas du goût de tout le monde. La première fissure dans la belle unité de la préparation vinrent, sans grande surprise, de la mère de Veronica elle-même. Alexandra n'était pas satisfaite du choix de Von Wittelbasch pour commander les troupes. Si elle reconnaissait ses compétences ainsi que ses talents d'oratrices, elle la trouvait trop timorée et pas assez porter sur l'offensive pour mener une telle opération. Ce que voulait l'Amirale n'était ni plus ni moins qu'une tentative de Blitzkrieg visant a frapper Korriban, et non Hapès, en plein cœur. Pour elle, si le système Sith était purgé et détruit, les Hapiens, en position défensive, retournerait se dissimuler dans l'amas et tenterait de négocier la paix. De ce fait, elle était prête a tout risquer pour cela et bien entendu, Antaro, bien plus mesuré, n'était pas d'accord, ce qui fut un grand sujet de dispute jusqu'à l'offensive elle-même. Alexandra tenta, sans succès, de rallier une majorité d'officier a son propre projet d'offensive et fut d'autant plus frustrer de son échec, mais cette colère, qui s'exprimait d'ordinaire de façon véhémente et exagérée, devint plus froide et résignée au fur et a mesure que la date s'approchait. Elle venait de réaliser que sa génération ne terminerait pas la guerre, ce qui signifiait que cela serait la tâche de sa fille. D'une certaine façon, les rêves d'enfants de cette femme de caractère venait de se briser définitivement et elle devait faire le deuil de la gloire comme de l'espoir d'un avenir meilleur pour sa fille. Elle ne se doutait pas encore que Lord Over serait bien plus douloureux que ce qu'elle pouvait imaginer.

L'offensive débuta en 1480. A cette date, Veronica connaissait tous les détails du plan de la flotte a laquelle elle fut assignée, puisque son talent particulier faisait d'elle un atout précieux pour la guerre. Ce fut pour elle l'occasion d'enfin mettre ses talents a l'épreuve et de découvrir les vrais sensations de la méditation de combat, qui est une sorte de forme guerrière de l'Empathie. En vous connectant au flux de la Force, vous pouvez ressentir en permanence la vie de chaque être vivant se débattant sur le champ de bataille ainsi que leurs émotions, que vous tentez d'améliorer, ou au contraire d'atteindre si vous visez l'ennemi. Ironiquement, en restant éloigné de la véritable bataille, sans voir la mort, le sang et les horreurs de la guerre, Veronica en ressenti la cruauté et la souffrance peut-être encore plus intensément. Chacune de ses âmes brillaient d'une faible lueur, toute différente, même celle des clones, luttant en s'accrochant non pas a un espoir de victoire, mais de survie. Dans la bataille, il pouvait même être difficile de faire la différence entre le ressenti des soldats alliés et ceux des soldats ennemis tant ils pouvaient être proche, a l'exception des troupes fanatisés cultivant une haine bien plus farouche et étant bien moins réceptif a la poigne de l'héritière de la lignée DuCade.

Il y avait également un autre problème de taille : l'emploi de la Méditation de Combat est quelque chose d'éprouvant physiquement comme mentalement. Chaque utilisation prolonger fatiguait un peu plus Veronica, qui se montra déraisonnable face a l'impétuosité de sa mère qui remplissait ses objectifs bien plus vite que ses rivaux. Cette dernière était fière des talents de sa fille, affirmant que sous son influence, elle avait « retrouvée ses vingts ans » et tout a la victoire et a son effet grisant, elle ne voyait pas la souffrance de cette dernière qui de toute façon, faisait tout pour la dissimuler. La blonde se posait également des questions sur la manière dont ils avançaient ainsi que le fait qu'ils ne rencontraient qu'une résistance sporadique, parfois acharné, mais jamais vraiment décisive. Les rapports des clones étaient également très alarmant : les Sith fuyaient en abandonnant tout derrière eux, alors que les Hapiens résistaient, céder du terrain a un prix horrible et en ne laissant derrière eux que la terre brûlée. Ce que découvrirent les troupes fut toutefois au-delà de l'imaginable. Le rapport de l'officier clone en chef fut si édifiant qu'Alexandra décida d'aller voir par elle, consignant sa fille dans ses quartiers a bord du vaisseau. Veronica ne saura jamais ce qu'elle avait vu exactement sur ce monde, un monde perdu parmi d'autre abandonner par les Sith après des années d'expériences et d'esclavage, mais une colère des plus éclatante s'exprima de nouveau lorsqu'elle fut de retour sur le pont, elle demanda une holo-conférence avec Wittelbasch et l'obtint.

Alexandra De Vries n'était pas du genre a se cacher : elle parla devant tout son équipage, témoignant de l'horreur qu'elle venait de découvrir, si terrible qu'elle ne trouvait pas les mots pour la qualifier, et insista de nouveau pour qu'on engage plus de réserves afin d'aller jusqu'à Korriban. La Seigneur Jedi ferma les yeux avant de répondre et confirma les rapports, mais mis en avant la nécessité de venir en aide a des populations qui avaient tout perdu et bien trop subit pour qu'on les abandonnent. Il était ironique et cruel de constater que si les intentions des deux femmes étaient louables, elles s'opposaient frontalement et qu'ils n'y avaient aucune chance de pouvoir les réconcilier. Antaro DuCade intervint pour tenter de défendre le point de vue de la leader militaire a sa femme, ce qui ne fit que pousser Alexandra dans une opposition plus frontale et une fureur sans précédent : il y avait urgence d'en finir avant des millions d'autres souffrent, même si cela conduisait a l'échec, elle préférait encore mourir dans l'honneur que vivre en ayant sur la conscience la mort de million de personne par pur couardise dissimulé derrière une crise de conscience. Veronica observa cette dispute impuissante en se demandant si l'ennemi n'avait pas calculer les dissensions du haut commandement républicain depuis le début. Elle était loin de se douter d'être si proche de la réalité…

L'entretient termina sur une impasse. Wittelbasch refusa de céder, pire, l'opération fut suspendu. Alors qu'Alexandra allait broyer du noir dans sa cabine personnelle, elle reçu l'appel d'un de ses collègues et ami, l'Amiral Tontpa, qui ne pouvait également accepter d'arrêter là. Il recherchait du soutien afin de pouvoir mener une dernière opération, venir en aide a Kashyyyk, le berceau des Wookies. Alexandra lui promit du soutien, mais en observant ses cartes, constata qu'elle ne pourrait être présente a temps. Elle demanda donc a son mari de s'y rendre a sa place et ce dernier s’exécuta sans discuter, a la grande surprise de sa femme. Il ne manqua pas de dire qu'il s'agissait d'une très mauvaise idée, mais il ne pouvait pas non plus abandonner les Wookies, parmi les plus anciens alliés des Jedi, a leurs triste sort. Veronica et sa mère furent donc éloigné de cette ultime bataille durant laquelle les deux femmes ne purent que faire face a leur inquiétude. La blonde fut frappée par un malaise qu'elle ressenti dans la Force, observa un temps le fantôme de son père se pencher sur sa mère qui ne le voyait même pas avant de disparaître. Elle dit alors l'horrible vérité, affirmant qu'Antaro venait de mourir, mais qu'il était venu envoyer un dernier message d'amour a sa femme avant de rejoindre la Force. Alexandra réagit avec véhémence en affirmant qu'elle disait n'importe quoi, mais après le succès de l'offensive, Igor Grishenko, qui avait suivit ses clones au front avec le Seigneur Jedi, revint avec son sabre-laser, et le confia a sa femme en affirmant qu'elle pouvait être fière de lui, car il avait combattu jusqu'au bout pour son idéal.

Alexandra se décomposa en prenant le sabre, puis serra sa fille dans les bras. Les deux femmes laissèrent l'émotion les submerger et pleurèrent la perte de l'homme qui avait jusqu'ici était le plus important de leurs vies, pleurant a chaude larme sur la fin d'un rêve pour la plus âgée, la fin de l'innocence pour l'héritière, mais également la douleur et la souffrance d'avoir perdu un être cher. L'Amiral Tontpa avait également perdu la vie dans cette bataille ainsi que de trop nombreux Républicain, mais Kashyyyk avait gagné sa liberté et personne n'osa dire tout haut que cette dernière attaque était une erreur, il serait bien imprudent de froisser les Wookies et la peine de ceux qui venaient de perdre leurs êtres chers était suffisante en soit. Quoi qu'il en soit, contrairement au DuCade, qui se souviennent de l'opération comme d'une épreuve douloureuse, la République oublia ses objectifs initiaux, soit la conquête de l'amas d'Hapès, pour mettre en avant dans la propagande une grande victoire qui allégeait enfin la pression sur Bothawui. Mais pour Alexandra, cela signifiait qu'il était venu le temps pour elle de prendre la succession a la tête de la Rothana Heavy Engineering ainsi que de la planète entière, alors qu'elle n'avait toujours aucune idée de la façon dont elle comptait exercer le pouvoir.

3 / L'exercice du pouvoir (1480-1500)

Veronica DuCade Veroni11

Sa première tâche fut toutefois d'organiser la cérémonie d'hommage a la mort de son père. Voulant honorer sa mémoire du mieux qu'elle le pouvait, elle décida de séparer l’événement en deux parties distincte : une cérémonie officielle, qui honorerait tous les soldats Rothanien tomber au champ d'honneur pendant l'opération, et une cérémonie plus privée avec le clan DuCade pour permettre a chacun de rendre un dernier hommage a Antaro. Elle parvint a conserver le masque du pouvoir durant toute la cérémonie officielle, bénéficiant du soutien de sa mère. Igor Grishenko était là également pour honorer la mémoire des clones, l'Oncle Otto avait obtenu une permission et était venu avec toute son escouade, mais il n'avait guère le cœur de raconter ses histoires et ne s'attendait pas a enterrer Antaro alors qu'il était convaincu de trouver la mort avant lui. Alexandra fut également très digne, restant droite et accueillant les hommages avec toute la sévérité militaire, décorant des soldats a titres posthumes, réconfortant des familles en trouvant les mots justes. Igor ne resta cependant pas pour la cérémonie privée, affirmant que sa tâche était terminer et qu'il était temps pour lui de retourner sur Mandalore. Il offrit toutefois un pistolet Blaster a la nouvelle dirigeante de Rothana, un gage d'amitié qu'elle conserve toujours aujourd'hui.

La cérémonie privée fut plus courte, mais également plus éprouvante, les sentiments étant naturellement plus fort en petit comité. La famille DuCade était grande, et Veronica était convaincue qu'Antaro ne devait pas tous les connaître, mais ses membres les plus proches étaient réellement très affecté : homme affable disposant d'un cœur et d'un vrai sens de la négociation et du compromis, le père de Veronica s'était fait apprécier de nombreuses personnes et sa perte était réellement tragique pour la République. Ce qui fit le plus mal a la blonde fut toutefois de voir l'Oncle Otto réellement atteint par cette pertes : il lui sembla soudainement avoir pris trente années de plus, quelque chose s'était brisé en lui. Un an après cette cérémonie, l'homme a pris sa retraite et est revenu sur son monde natal. Il arrive encore a Veronica d'aller a sa rencontre et d'écouter ses histoires, parce qu'elle apprécie sa compagnie, mais lorsqu'elle plonge son regard dans le sien, elle réalise bien qu'il a lui aussi perdu quelque chose qu'il ne pourra jamais récupérer et que jusqu'à la fin de son existence, cette sensation de perte serait présente. Puisqu'ils n'avaient plus de corps, la seule chose que les DuCade firent reposer sous l'immense statue représentant Antaro DuCade en position de gisant fut son sabre-laser. Chaque année, sa fille Veronica vient fleurir la tombe de son père pour l'anniversaire de sa mort, ainsi que celle de ses ancêtres, afin de prouver qu'elle ne compte pas s'écarter du chemin tracer par ses aînés.

Toutefois, désormais chef d'état, Dame Jedi et dirigeante d'une grande entreprise, Veronica n'aurait plus aucune minute a elle ou presque dans une existence bien trop remplie, même pour une Jedi. C'est, ironiquement, dans cette fonction qu'elle s'illustra sans doute le moins : si Rothana bénéficiait d'une aura a cause de son importance chez les Seigneurs Jedi, il restait que Lord Over avait laisser apparaître des dissensions et sa mère fut incapable d'imposer son point de vue. Beaucoup se demandèrent ce que serait la politique de la nouvelle dirigeante de la planète lors du sixième conclave de Tython, ou elle disposait de part ses fonctions d'une place importante. Venu avec l'ambition de proposer un projet conciliant visant a permettre a tous de se développer en harmonie, elle fit face au développement de plus en plus grand d'un mouvement conservateur dans l'ordre qui voulait simplement voir tous les Seigneurs Jedi disparaître et la poussa a durcir sa position. S'il fut finalement possible de maintenir un statu-quo, elle-même poussant les autres Seigneurs et Dame Jedi a faire preuve de modération, elle réalisa soudainement qu'elle serait peut-être contrainte par l'Ordre lui-même de reconstruire le Haut Conseil des Seigneurs Jedi, dissous depuis presque deux milles cinq cent ans, une perspective qui ne l'enchantait pas plus que cela. Toutefois, tout ne fut pas sombre pour la Dame Jedi, qui, bien que souffrant d'un emploi du temps trop chargé pour assurer la formation d'un Padawan, obtint le rang de maître grâce a la preuve de ses talents toujours plus ascendant dans la Méditation de Combat.

La gestion économique de Rothana Heavy Engineering fut ironiquement la partie la plus simple de son travail : grande entreprise galactique, l'entreprise était divisé en plusieurs groupes travaillant de manière autonome et en réalité, elle devait surtout veillez a placer les bonnes personnes au bon endroit. Alexandra connaissait très bien les rouages de Rothana Heavy Engineering et assista sa fille dans ses prises de décision, au moins au début de son règne afin de lui permettre de prendre confiance en elle. La compagnie disposait de certains contrats de partenariat avec d'autres structures, la plus importante étant Fondor, qui reposait également son économie sur son chantier naval. Soucieuse de ne pas pénaliser un allié aussi important, Veronica poursuivit les efforts de coopération avec la structure sans souhaiter s'ingérer dans le fonctionnement du chantier : Fondor subissait déjà assez les menaces de ses puissants voisins et des puissances rivales pour voire un autre chantier allié lui dicter sa ligne de conduite. Toutefois, la montée en puissance des universalistes attira une montée des capitaux investi dans la Défense qui favorisa Rothana : en démarchant des systèmes indécis avec des design originaux sans être trop onéreux, la dirigeante su montrer qu'elle était une « VRP » efficace et gagner de nouveaux marchés au dépend de plusieurs de ses rivaux.

La crise politique et la récession économique qui frappa la République suite au départ de la chancelière Elpi ne permet toutefois pas a Rothana de s'enrichir comme prévu. Veronica tente de défendre une politique équilibré afin d'éviter une division du sénat, mais lorsqu'elle se rend elle-même sur Naboo pour assister au séances en compagnie de son sénateur, elle se rend bien compte que cet objectif est vain et que chacun ne fait que rechercher la création d'une majorité afin de pouvoir gouverner seul, ce qui ne semble pas être la solution dans un paysage politique divisé ou le peuple semble être incapable de choisir une seule voie a suivre. Rothana dispose d'une stabilité financière lui permettant de ne pas subir de désagrément majeur dans ses problèmes, mais la blonde entrevoit les soucis qu'ils pourraient créer dans la poursuite du conflit ainsi que dans l'unité politique de la République, régime fédéral a l'équilibre subtil, mais fragile. Elle est d'ailleurs, presque par accident, l'une des personnalités ayant permis l'essor du chancelier actuel, Fyodor Salazorum. Après l'avoir inclus durant quatre ans dans son cabinet ministériel sur Rothana, elle le propulsa comme Sénateur afin de disposer d'un homme compétent et d'un orateur solide pour défendre la planète a la haute assemblée. Toutefois, ce dernier fini par utiliser cette position comme tremplin pour acquérir le titre de Chancelier et développer sa propre politique, qui ne serait pas toujours en phase avec celle de Rothana. C'est donc une source de fierté, pour avoir eue la vision du talent du Chancelier actuel, comme une inquiétude, car s'il échoue, on lui reprochera forcément d'en être en partie responsable, même si sa propre responsabilité reste très indirecte.

Mais parmi ses relations importante et peut-être plus favorable, Veronica peut compter sur l'aide précieuse de Ruusaan Anade, une jeune femme clone devenue directrice des renseignements de la République. Ayant fait sa connaissance durant les préparations de l'opération Lord Over, Ruusaan fut porter disparue et l'espace de quelques temps, beaucoup crurent qu'elle fut perdue comme bien d'autre héros durant cette opération. Mais un signal de détresse faible émit d'un vaisseau de fabrication Rothanien parvint jusqu'à la planète et la Dame Jedi mena elle-même l'opération de sauvetage pour la récupérer. Son état de santé fut toutefois si préoccupant que la dirigeante de Rothana pris sur elle de la faire entrer dans l'ère de la cybernétique afin de lui sauver la vie. Fort heureusement, la jeune femme ne lui en a pas tenu rigueur en embrassant au contraire les possibilités que lui offrait cette voie, devenant un élément essentiel du renseignement Républicain et étant désormais a la tête du service de Renseignement. Veronica n'hésite pas a lui demander conseil et aller a sa rencontre lorsqu'elle en a besoin ou qu'elle souhaite pouvoir échanger de la situation politique avec une personnalité qui doit veiller sur cette dernière en permanence.

Veronica DuCade reste toutefois quelqu'un d'exceptionnel a cause de son don, et ce dernier lui procure également une surcharge de travail : même si les opérations militaires furent plus limité depuis la fin de Lord Over, il n'est pas rare que la Dame soit sollicité pour des opérations, principalement spatiale, ou ses talents spéciaux pouvaient être utile. Ne pouvant être partout a la fois, elle sélectionna avec soin les fronts les plus essentiels nécessitant sa présence, rejetant les demandes visant davantage a un calcul politique ou relevant d'un confort qui n'était pas compatible avec l'accomplissement d'une mission militaire. Ses arbitrages ne lui valurent pas que des amitiés, mais ils étaient nécessaire pour la bonne conduite des opérations et sa santé personnelle. Veronica DuCade occupant de nombreuses fonctions, elle se fatigue beaucoup tout en dissimulant cette fatigue et son corps a fini par trahir son épuisement par sa chevelure : alors que la Force a préserver la jeunesse de ses traits, elle a laisser sa chevelure blanchir au point qu'il ne reste plus qu'une fine mèche de chevelure blonde au milieu d'une crinière de neige qui lui donne un charme particulier, mais trahi le fait qu'elle en fait trop et aurait besoin de prendre du temps pour elle-même afin de pouvoir se ménager.

Aujourd'hui, la dirigeante de Rothana est a la croisée des chemins : une nouvelle génération de Seigneur Jedi a vu le jour et nombre d'entre eux se tournent vers les plus anciennes familles afin qu'elles assument leurs responsabilités et recréer le Haut Conseil dissous suite a la réforme de Ruusan. La politique républicaine est plus indécise que jamais, mais sa situation personnelle devient préoccupante : si elle n'est pas niaise, il reste qu'elle reste célibataire a 41 ans, ce qui signifie qu'elle n'a toujours aucun héritier ni héritière pour lui succéder a la tête de Rothana et cela devient un problème. Non pas qu'elle manque de prétendant, mais il manque quelque chose a la plupart d'entre eux, généralement la patience et l'acceptation de sacrifier la plupart de la vie de couple au nom de la raison d'état. Si Veronica ne désespère pas de trouver un compagnon, elle sait toutefois qu'il lui faut sérieusement envisager l'adoption afin de pouvoir assurer la stabilité politique, d'autant plus que vivre une grossesse en des temps aussi troublé risque d'être difficile...
   

   

             
   

   

Derriere l'écran :


   

  Prénom/pseudo : ***

   Age : ***

   Comment avez vous découvert le forum ? : Voir Darth Ânkh

   Petit Plus ? : ***
   

   

             
   
avatar
Invité
Invité

Veronica DuCade Empty Re: Veronica DuCade

le Jeu 29 Nov - 18:02
Et je te valide chère consoeur ! Que la Force puisse te guider sur le chemin que tu désires !
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum