Partagez
Aller en bas
avatar
Seigneur Jedi
Chevalier Jedi
Seigneur JediChevalier Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

L'oiseau retourne à son nid [Kyne]

le Sam 25 Aoû - 17:38
Le Temple Jedi de Tython... Par bien des aspects, ses antiques murs de pierre et les forêts alentours étaient le foyer de Darja. Seul un retour parmi ce lieu de savoir et de sagesse lui permettait de se sentir en paix même sans méditer et laisser sa connexion à la Force le traverser. Peut être était la réminiscence des longues années passées à y apprendre la voie des Jedi ou l'intense concentration du Côté Lumineux. Même si le Chevalier Jedi commençait à douter de la valeur absolue du manichéisme propre au dogme de l'Ordre, il ne pouvait pas nier qu'une aura de bien être émanait des murs.

C'est pourquoi il avait décidé de s'accorder une longue marche dans les jardins du Temple, appréciant la température douce ainsi que la légère brise sous les frondaisons. Le Protecteur de New Apsolo portait simplement une tunique beige ainsi qu'un pantalon noir. Il avait autant délaissé son armure que son uniforme propre à sa fonction politique. Il refusait de s'afficher comme un être différent parmi ses frères et soeurs. Cependant, la température était bien trop clémente pour qu'il puisse seulement penser à porter une bure. Aussi se contentait-il de son sabre laser à sa ceinture. La garde caractéristique de l'arme le faisait déjà sorti de l'ordinaire. Les sabres lasers à garde était de l'apanage de nombreux Seigneurs, bien que d'autres Jedi s'en servent. Darja déplorait d'être parfois jugé à la simple forme de son arme.

Mais cela ne l'avait pas empêché de revenir après cinq années loin des siens et d'y goûter un certain plaisir. Et un grand plaisir même. Il éprouvait une vraie passion pour la politique et Darja était fier des réformes menées. Mais c'était un travail épuisant et imposant qu'il s'était imposé et ses heures de sommeil se comptaient sur les doigts d'une seule homme. Certes, être Jedi avait ses avantages, en particulier en terme de transe et de méditation. Rester une demie-heure en phase avec la Force et en ressentir aussi frais qu'après une nuit de huit heures était agréable. Mais le corps et l'esprit s'épuisait peu à peu. Cinq années de ce régime montrait à Darja à quel point être un simple Jedi pouvait parfois manquer. Mais ses jours de repos commençaient également à lui peser. Une semaine loin de New Apsolon, lui semblait bien trop long. Il avait hâte de retrouver sa planète et...

Interrompu dans le fil de ses pensées par une présence dans la Force, le Seigneur Jedi s'arrêta et se tourna lentement vers la nouvelle venue, un léger sourire sur ses lèvres. Il la salue d'un petit hochement de tête et l'invita du regard à le rejoindre dans sa marche...
avatar
Administratrice
Épée des Jedi
AdministratriceÉpée des Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: L'oiseau retourne à son nid [Kyne]

le Jeu 30 Aoû - 19:26
Sa présence au sein du temple s'était faite de plus en plus rare au fil des années de guerre. Ses allées et venues formaient un balai constant, presque un rituel. Et lorsqu'elle posait de nouveau le pied sur Tython après des semaines d'absences, de nombreux Jedi souhaitaient la rencontrer. Sans parler du Conseil même si, bien entendu, la distance ne l'avait jamais empêché d'y siéger.
Se trouver sur Tython était également l'occasion de faire de nouveau corps avec la nature. La Gurlanin était, en effet, très friande de la sérénité qui s'en dégageait et passait de nombreuses heures hors de l'enceinte du temple, souvent seule, se promenant, méditant. Les jardins formaient également un écrin de verdure non-négligeable au sein duquel Kyne s'aventurait chaque jour. Elle y mangeait, s'entraînait, méditait. Parfois, elle y dormait également sous la forme d'un félin se prélassant au soleil ou sous les étoiles. La Jedi se sentait à l'aise sous le ciel. Lorsqu'elle devait rester à l'intérieur, même au sein du temple, une pointe d'inconfort naissait dans sa poitrine. Les planètes surpeuplées étaient sans aucun doute les pires, dehors comme dedans. Seul les vaisseaux spatiaux, étrangement, trouvaient grâce à ses yeux, pour peu qu'ils furent suffisamment grand.

Vêtu simplement, d'un pantalon marron et d'une tunique blanche sans manche, l'Épée parcourait les jardins sans but, perdue dans ses pensées. Ses pieds nus profitaient de la fraîcheur et de la douceur de l'herbe verte qu'elle appréciait tant. Ses longs cheveux blanc voletaient tranquillement tout autour de son visage sans expression. Ses grands yeux verts, eux, étaient rêveurs. Kyne avait parfois une allure et un comportement jugés étranges, mais au sein du temple, la plus part de ses frères et soeurs n'ignoraient pas sa nature. Elle pouvait être elle-même sans crainte.

Le seul élément qui ne changeait jamais - du moins sous cette forme - était le sabre laser présent à sa ceinture. Muni d'une poignée recourbée, il était l'arme de la meilleure bretteuse de l'ordre. Nombre de Jedi en avait croisé la lame violette au cours d'un amical duel ou d'un entraînement. Beaucoup de soldats avaient combattu sous la lueur de cette arme mortelle.

Au détour d'un sentier, Kyne s'arrêta. L'herbe lui chatouillait toujours les doigts de pied, mais son chemin croisait celui de l'un de ses pairs. Ce dernier lui adressa un léger sourire auquel elle répondit d'un simple regard appuyé. Il était bien plus simple pour elle de jouer de son regard pour transmettre ses émotions. Ses prunelles étaient souvent de vrais livres ouvert là où son visage n'était qu'un mur indéchiffrable. Ses préférences semblaient, par ailleurs, partagées. En effet, le jeune Jedi qui lui faisait face ne prononça pas un seul mot, mais Kyne fut parfaitement en mesure de comprendre son invitation, qu'elle saisit. D'un pas léger, la jeune femme s'approcha. Elle était si petite à ses côtés. Lui était grand, svelte et son regard perçant. Elle était petite, menue, mais possédait des yeux tout aussi intenses. Elle nota la garde en croix du sabre laser qui pendait à la ceinture de son vis-à-vis. Cela lui donna aussitôt une petite idée sur l'homme. Toutefois, il n'était pas question de tirer des conclusions hâtives.

Doucement, l'esprit de la Jedi s'étendit vers celui du guerrier et d'un geste de la main, sans prononcer un mot, elle l'invita à reprendre leur déambulation. Ni l'un, ni l'autre ne prit la parole, mais ce silence paisible ne dérangeait pas l'Épée, qui profitait de la force tranquille que son frère dégageait.


" Pourquoi mentir? Si la vérité ne plait pas, il faut s'arranger pour changer les choses. "


avatar
Seigneur Jedi
Chevalier Jedi
Seigneur JediChevalier Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: L'oiseau retourne à son nid [Kyne]

le Mer 5 Sep - 17:29
Darja reconnut aisément sa compagnonne de marche. Nul ne pouvait ignorer les grands yeux verts, la chevelure éclatante et la poignée courbe de l’arme de la meilleure bretteuse de l’Ordre. Kyne. Elle était, d’après ses souvenirs, plus jeune que lui de quelques années. Mais cela n’avait pas empêché le chevalier Jedi de toujours la trouver superbe au fil des années. Pas autant que son amante mais il avait toujours aimé la regarder combattre. La Lame avait quelque chose de mortel et terriblement sensuel dans ses mouvements. Là où xxx éveillait des sentiments plus doux chez le Jedi, Kyne chatouiller ses instincts plus primaires.

La femme dégageait cependant une aura étrange dans la Force. Darja n’avait jamais rencontré d’Echani mais il se doutait bien que leur signature serait différente. Kyne semblait absente, difficile à appréhender tout comme son visage si inexpressif. Un tel sérieux pour une trentenaire pouvait surprendre, même malgré la rudesse des combats qu’elle menait. Être la Lame de l’Ordre Jedi pouvait parfois être un terrible poids. Le Protecteur ne le savait que trop bien, quoique d’une manière différente.

Alors qu’ils commençaient à marcher, il repensa au regard posé sur son arme et sourit doucement. Il répondit à l’approche mentale de sa sœur d’arme par une caresse puis se déroba à la Force. L’esprit de Darja revint titillé celui de Kyne et teinta leur échange télépathique de malice. C’était un ballet psychique des plus délicats. Un véritable plaisir que de se concentrer sur certains aspects plus spirituels. La compagnie des siens lui manquait en grande partie pour cela. Darja finit par mettre un terme à leurs jeux mentaux et se tourna légèrement vers sa sœur, un rictus complice aux lèvres.

« Ton regard est aussi clair que la Force. J’ai vu l’interrogation y éclore lorsque tu as vu la garde en croix de mon arme. Tu as vu juste Kyne. Je suis bien un de ces Seigneurs Jedi… »

Darja laissa la phrase en suspens. Il n’avait aucune honte vis-à-vis de son statut. Mais c’était un poids important à porter devant ses frères et sœurs. Beaucoup de conflits d’intérêt éclataient entre les membres de l’Ordre, le Sénat et les Seigneurs. Le Protecteur de New Apsolon se voulait conciliant et créait un précédent en intégrant son statut au sein de la République et des Jedi.

« Je suis pour ainsi dire… de la nouvelle génération. Mais n’aies crainte, je n’ai pas l’arrogance des jeunes chevaliers ou le ressentiment des plus anciens. J’ai agi à la demande du peuple. Je suis un Protecteur avant d’être leur dirigeant… Tout comme je défendrai la République et l’Ordre si l’on m’en ordonne. Je suis venu discuter avec le Conseil et renouer avec les nôtres. »

Le Jedi prit une profonde inspiration. Il avait l’impression d’être maladroit avec la Lame. De mettre trop avant son statut. Mais c’était là l’équilibre qui lui manquait. Concilier son statut de Protecteur de New Apsolon et de Chevalier Jedi était le plus difficile. Il était repoussé par les derniers pour son investissement civil. Et le Sénat voyait d’un mauvais œil le pouvoir d’un Jedi sur une planète membre.

« Et toi belle amie ? Que penses-tu de cela ? Tu es notre plus grande guerrière, à l’image de nombreux autres Seigneurs… Je suis curieux de connaître ta pensée à ce sujet. »
avatar
Administratrice
Épée des Jedi
AdministratriceÉpée des Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: L'oiseau retourne à son nid [Kyne]

le Dim 16 Sep - 15:35
Kyne, d'un naturel naïf pour tout ce qui attrait au corps, n’imaginait pas un instant l'effet qu'elle pouvait avoir sur son frère. Elle n'y prêtait pas la moindre attention, mais si cela avait été le cas peut être ce serait t-elle rendu compte de l'examen que le Seigneur fit de sa personne tandis qu'elle s'approchait. L'attirance physique entre deux êtres était une chose inconnue pour la demoiselle. Selon des critères galactiques, Darja était un bel homme, elle le savait très bien. Mais pour la change-forme, cela ne changeait rien. Son idéal, si tant est qu'elle en ait un, possédait sans aucun doute une sombre fourrure et quatre pattes.

Mais Darja ne se laissa guère impressionner par le faciès inexpressif de l'Épée des Jedi. Au contraire, il l'invita à l'accompagner dans sa promenade et ils reprirent tranquillement leur marche au sein des jardins, s'entourant d'un silence paisible. En revanche, leurs psychés était en effervescence. Les esprits se cherchaient en un balais des plus délicat, chacun montrant à l'autre sa maîtrise de la télépathie. Kyne était sans aucun doute la meilleure, toutefois, car il s'agissait d'une capacité naturelle pour elle. Elle n'en fit pas étalage et s'amusa de la malice du Seigneur, lui offrant un doux rire télépathique qui raisonna entre eux. La voix mentale de la Gurlanin était chaude, douce, hypnotique. L'on aurait pu la comparer avec un fin filet d'eau glissant sur une peau martelée par un soleil trop chaud. C'était terriblement agréable et bienvenue.

Le tutoiement ne sembla pas déranger la Maîtresse. En d'autres circonstances, sans doute aurait t-elle reprit le Chevalier mais dans leur écrin de verdure, Kyne ne ressentait pas le besoin d'assurer sa position. Son mode de communication se passait de ce genre de fioritures. Tout comme Darja venait de l'énoncer, les yeux de Kyne étaient ouverts sur son esprit, ses sentiments, ses pensées... Et ceux qui y prenaient garde  - comme lui  - parvenait à y lire moult choses.

Une espèce en voie de disparition, ici sur Tython, répondit t-elle mentalement.

C'était un étrange dialogue qui s'ouvrait entre eux. Kyne pouvait exprimer à voix haute ses pensées, mais c'était un exercice qu'elle s'épargnait souvent lorsqu'elle se trouvait au sein du Temple. La télépathie était naturelle, facile, rapide. Elle pouvait échanger des idées entières en une fraction de seconde tandis que les mots étaient traîtres. Pour un observateur extérieur, ce serait donc un dialogue de sourd...

Je ne te juge pas. Je n'en ai pas encore le droit.

Que pensait t-elle des Seigneurs Jedi ? Voilà une excellente question... Sans doute les comprenait t-elle, mais pas totalement. S'attacher à un monde était, selon elle, contraire aux voies de l'Ordre. Privilégier une poignée d'êtres vivants au détriments de milliards d'autre...

Je ressemble peut être aux Seigneurs de part ma maîtrise du sabre laser... J'ai à cœur la protection des peuples... Mais pour moi,  être  un Jedi est être le Gardien et Protecteur de toute la Galaxie, de tout ceux qui l'accepte, le souhaite ou le demande. Toutefois, je trouve cela bien noble d'accepter de se donner corps et âme à une planète, à un seul peuple, et d'également le représenter politiquement. Voilà une mission que je sais être incapable de remplir. En cela, je t'admire... Mais n'est-ce pas trop difficile de vivre si loin de tes frères et sœurs ?




En italique, c'est donc les dialogues par télépathie. Si Kyne s'exprime à voix haute, il y aura un tiret au début et pas d'italique. Smile


" Pourquoi mentir? Si la vérité ne plait pas, il faut s'arranger pour changer les choses. "


Contenu sponsorisé

Re: L'oiseau retourne à son nid [Kyne]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum