Partagez
Aller en bas
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Sam 18 Aoû - 19:59
Simulation n°349-265-D4
Sujet test: ISIS Gemini
Objectif de mission: Infiltration d'un complexe de haute sécurité du Consortium Eternel
Planète: Korriban

Le décor de la planète apparaissait devant moi, tandis que j'éprouvais les sensations des vents recréent pour cette simulation. Korriban avait été recrée pour cette simulation afin d'éprouver les systèmes de sécurité d'un nouveau complexe de recherche désiré par la Reine. Et c'était le Major du Chume'doro qui avait été chargé d'établir  et de prévoir les protocoles de sécurité de l'établissement afin qu'il soit à l'épreuve de toute intrusion. Et pour ce faire, l'officier était venu me voir pour me demander de mettre les protocoles à l'épreuve. Une chose relativement habituelle pour nous deux. Après tout, elle connaissait bien ma condition de Droïde autonome et savait que j'avais déjà infiltré bon nombre d'établissement par le passé. Donc, quoi de mieux pour tester les mesures prises pour éviter justement, que pareil individus puissent rentrer sans y être invité?
En soit, la requête était simple. Et si de prime abord, le bâtiment paraissait l'être également, mes enregistrements mémorielles me prouvait que je devais justement faire preuve de la plus grande prudence dans l'approche de pareil construction. J'allais devoir analyser la structure, les réseaux divers et variés, alimentation, évacuation. J'en passe et des meilleurs.

**********

Après huit heures d'analyse et d'étude du système, j'étais parvenu à pénétrer dans l'établissement. Mais pas sans avoir provoqué le déclenchement de trois alarmes, dont deux, volontaires pour attirer le regard des gardes ailleurs pendant que j'essayais de passer. Cependant, si j'avais réussi à franchir les quatre premières couches de sécurité, j'avais dû renoncer en voyant le dernier rempart de sécurité mis en place pour protéger les données. Un serveur unique, dissimulé derrière d'épaisses parois de plastacier et d'autres batterie de pièges fait pour griller/tuer/capturer l'intrus. Cependant, si l'entrée s'était montrée complexe, la sortie, elle, devenait pratiquement impossible. Du moins pour un biologique classique. En effet, mes capacités mécaniques et électroniques me permettaient de dépasser les biologiques dans bon nombre de domaine, même si certains autres me demeuraient parfaitement imperméable. Cependant, je parvenais à émuler ces capacités dans une certaine mesure ou alors à détourner le problème en prenant d'autres biais. Et justement, ici, je pouvais employer une force de calcul phénoménale qui me permettait d'entreprendre des  actions que seule, je n'aurais certainement pas était en mesure de calculer et d'envisager. Il me fallut donc redoubler d'effort et d'ingéniosités pour sortir du lieu.
Cependant, je ne parvins à le faire qu'après avoir neutralisé quatre sentinelles qui patrouillaient et qui me barrait le passage. En soit, cela était également un échec, car un bon voleur entre et sort sans tuer qui que ce soit, afin de ne laisser aucun indice sur sa manière d'agir. Mais là, le niveau de sécurité était tellement élevé que je n'avais pas eu d'autre choix.

Je finissais donc par m'éloigner dans l'obscurité du lieux, mettant ainsi fin à la simulation.

**********

Je sortais de la salle de simulation et entrais dans celle de contrôle ou je retrouvais le Major et quelques une de ses femmes de la Garde Royale. J'adressais un signe de main à l'officier et aux soldats afin que l'on puisse commencer le débriefe de l'exercice.


--Tout d'abord, Major, excellentes mesures misent en place. Cela fait du projet l'un des plus sécurisés du domaine de sa Majesté. Commençons, si vous le voulez bien, par l'analyse de ce que j'ai fait pour contourner vos mesures. Vous avez pu suivre cela sur les moniteurs. Qu'en pensez-vous?

Je commençais toujours par demander l'analyse des autres avant de donner mon propre avis sur le sujet. L'avis des biologiques pouvait, parfois, m'apporter des points de vue différents par rapport à mes méthodes, parfois trop académiques, selon certains. Et je devais le reconnaître, je n'étais guère douée pour avoir cette tendance à l'innovation et l'initiative créatrice. J'essayais donc de compenser cela en écoutant l'avis des autres et en l'intégrant dans mes schémas de pensées et d'analyse. Et cela me permettait également de corriger certaines erreurs qu'une méthode purement logique et analytique ne pouvait voir et corriger.
Je me tenais donc là, face à la troupe, écoutant chaque remarques, décortiquant les points de vue et les suggestions qui pouvaient être faite pour améliorer l'intrusion, et donc, par la même, les contremesures anti-intrusion.
Il avait été démontré qu'une personne pouvait facilement analyser ses erreurs lorsqu'une autre personne lui montrait les choses dans leur contexte sans la brusquer. Je comptais donc là-dessus pour que le Major prenne la mesure de ce qu'il fallait faire pour réduire, voire éliminer les risques dans son plan de sécurité. Nulle installation n’est parfaite. Il y aura toujours un petit trou quelque part. Mais la question est de savoir comment l'on parvient à le réduire voir le boucher.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 19 Aoû - 1:45
Il faut toujours faire des tests. Toujours vérifier, revérifier et encore vérifier ce que l’on fait pour éliminer un maximum de faiblesses. Un maximum de failles. Un maximum d’inconvénients. Quand la Reine Mère demanda à Arcanis un nouveau centre de recherche, la major mit au service de sa souveraine tout son sérieux, son expertise et son talent pour faire en sorte que l’endroit soit imprenable. Des boucliers pour protéger des pires bombardements. Du blindage suffisamment résistant pour encaisser les pires punitions. Des défenses statiques capables de stopper un char d’assaut dans son avancée sans faire d’effort. Une garnison suffisamment importante pour repousser un bataillon. Mais bien sûr, ceci constitue la partie facile des choses. Empêcher les attaques manquant de subtilité, les démonstrations de force pure et dure. Cela dit…

Qu’en était-il des attaques plus subtiles ou pernicieuses? Il avait bien fallu se pencher sur la question et comme à son habitude, Arcanis avait fait appel à Isis pour l’aider à tester ce qu’elle avait créé. Qui d’autre que l’IA loyale à la couronne pour l’assister dans cette tâche? Si tant est qu’il y avait un degré de confiance chez Arcanis, alors Isis était ce qui pourrait s’approcher le plus d’une relation dite normale. Autrement dit, quelqu’un avec qui elle pouvait avoir une conversation sans avoir une dizaine d’armes dissimulées braquées sur elle. Allons donc. Pas plus de cinq. Toutes considérablement plus dangereuses que la moyenne. Si jamais Isis venait à se rebeller… Mais pour le moment ce n’était pas le cas et pour la gloire de la Reine Mère, ces deux-là allaient mettre à profit leur talent. La mission était simple : trouver les failles. Les défauts. Tout simplement.

Comme d’habitude, Isis avait donné une performance exemplaire, exploitant chaque faille, chaque défaut de la cuirasse à son avantage. Le fait qu’elle ait tué quatre gardes fit à peine sourciller Arcanis. Aussi perfectionnée fut l’IA, elle restait imparfaite et capable de commettre des erreurs. Par contre, le major prit note des quatre subordonnés qui avaient échoué à faire leur travail. Car oui, en simulation, tous les gardes étaient de vrais gardes connectés à la simulation. La mort était simulée mais la punition des plus désagréable dans le monde réel. Celles-là allaient se voir imposer un entrainement draconien pour se racheter de pareille faute. Et quand Isis commença son compte rendu, quelques minutes plus tard, Arcanis avait déjà ses propres observations. Elle n’était pas devenue major en attendant que les autres fassent le travail à sa place.


« Quatre gardes éliminés. Je dois avouer Isis que venant de toi, je suis déçue. Autrement, tu as su admirablement exploiter des failles que j’avais déjà soulevées lors de ma dernière rencontre avec le personnel de sécurité… Et capitaine Svalda, vous avez intérêt à me présenter un nouveau plan de sécurité demain matin ou votre remplaçante aura pour première tâche de nettoyer ce qu’il restera de vous. »

Autant le ton employé face à Isis était de bonne guerre, le tutoiement ayant pris le pas sur le vouvoiement froid et rigide d’Arcanis, autant la réprimande face à sa subordonnée avait été polaire. Repassant certaines sections de la dernière simulation, elle consulta certaines des femmes présentes pour obtenir leur avis. Autant Isis était un véritable prodige dès qu’il était question d’une analyse clinique, statistique et logique, autant seul l’esprit organique pouvait soulever des angles d’approche complètement inusités. Ou des idées pratiquement… Impensable. Peut-être pour se racheter de son échec ou par désir de faire réagir sa supérieure, le capitaine Svalda fit une observation qui causa momentanément un silence total autour de la table de commandement. Il y avait audace et il y avait… Cette proposition qui tenait presque du blasphème.

« J’ai toujours dit capitaine que votre esprit inquisiteur finirait par causer votre perte mais j’avoue ne pas savoir quoi faire de ce que vous venez de dire. Créer une simulation similaire et l’utiliser comme jeu de guerre au sein du Consortium ET s’assurer qu’il soit fuité à nos ennemis pour étudier comment ils affrontent un scénario donné? Qu’en penses-tu Isis? Elle marque un point intéressant malgré tout, je le crois.

Tes performances ont été exemplaires. Mis à part ces quatre morts, pratiquement parfait. Il est vrai cependant que voir les failles exploitées par des utilisateurs de la force ou les mandaloriens ou même les criminels d’Apex pourrait nous donner un sérieux avantage dans la défense de nos installations. Faute de mettre un plan si audacieux et proche de l’hérésie en place, penses-tu pouvoir programmer un algorithme pour émuler nos pires adversaires? »


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 19 Aoû - 5:50
Les biologiques avaient une tendance naturelle pour se menacer mutuellement, voir même pour s'entre déchirer. Certains voilaient cela sous des airs de taquinerie et autres plaisanterie, mais le fait restait qu'ils s'attaquaient entre eux avec une régularité qui ne manquait jamais de me laisser pensive. Et le Major ne manqua pas à cette "tradition".
Sur le ton de l'humour, elle fit remarquer que je n'avais neutralisé "que" quatre gardes et que cela était relativement décevant. S'attendait-elle à ce que je prenne la pleine possession de l'infrastructure? Je n'aurais sût le dire réellement. Tout ce que je savais, c'est qu'il devait s'agir là d'une des plaisanteries typiquement biologiques. Elle ordonna à sa capitaine de lui présenter le plus rapidement un second plan de sécurité. J'avais remarqué le regard paniqué de la femme lorsqu’Arcanis l'avait menacé. Et j'écoutais avec un intérêt certains la proposition qu'elle lui fit. Laisser fuiter une simulation afin de pouvoir analyser les réactions des ennemis et corriger en directe les protections du site.


-Si vous me le permettez... Bien que l'idée de laisser fuiter les plans ou des enregistrements de simulation puisse être intéressante, je vois deux problèmes majeurs à cette entreprise, capitaine, major. La première. Nous sommes en guerre ouverte. Les autres puissances galactiques se méfieront donc des informations que nous pourrions laisser nous échapper. Et même si nous laissions les véritables plans parvenir à notre ennemi, à moins d'avoir un agent particulièrement efficace et fiable dans chaque centre de recherche et de développement des puissances extérieures, nous n'aurons jamais l'ensemble de réactions ennemies. Au mieux, j'estime que nous parviendrions à en obtenir trois pourcent. Donc insuffisant pour mettre en place des contre-mesures efficaces.
La deuxième. Nous exposerions nos propres faiblesses à l'ennemi. Certes, nous pouvons choisir ce que nous montrons, mais, dans l'hypothèse ou nous pourrions lire l'intégralité des actions de l'ennemi, nous devrions également leur exposer l'intégralité de nos procédures afin de pouvoir contrer leurs contre-mesures. Taux de faisabilité à cent pour cent, mais je me dois de vous avertir que le taux de dangerosité est, lui aussi, à cent pour cent en appliquant ce plan.

En ce qui concerne le fait d'établir une simulation faite avec des utilisateurs de la Force ou des troupes mandaloriennes, je puis, effectivement, vous fournir une estimation basée sur les enregistrements que nous avons sur les manières de faire, jusque-là, connues.
Je pris un instant pour computer la requête. Autant la demande pour les troupes mandaloriennes étaient aisée, car les enregistrements de leurs modes opératoires étaient également légion, autant les modes opératoires d'un Jedi ou d'un Sith pouvaient être variés et là, par contre, les enregistrements se faisaient plus rare. Une lacune qui risquait fortement de nuire à mes chances de pouvoir aboutir à un résultat convenable.
Je me basais finalement sur les quelques enregistrements encore ne mémoire des processus Jedi mis en place pendant la première Guerre des Clones, tandis qu'ils s'attaquaient à la Confédération et à ses troupes mécaniques.


-Pour les troupes mandaloriennes, le schéma classique sera soit une prise totale de la planète pour couper l'alimentation et prévenir tout sabotage électrique des installations, soit une infiltration similaire à ce que j'ai produit moi-même. J'implémente sur votre terminale les données détaillées ainsi qu'un rapport sur le nombre de victimes civiles et militaire.
Dans le cas d'un Jedi, n'ayant que les données propres au conflit de la Guerre des Clones précédent l'établissement de l'Empire de Palpatine, en plus de quelques enregistrements des derniers actes Jedi, je penche pour une approche plus en subversion et tromperie. Je pense qu'ils essaieront de tromper l'esprit des gardes pour qu'ils les laissent passer. Dans ce cas, je préconise le déploiement d'une escouade GEMINI pour pouvoir prendre le relais sur des biologiques en cas d'attaque de ce genre. Il faut s'attendre à la présence d'un voir deux jedi, mais guère plus.


L'analyse était relativement simple, en soi. En effet, les Jedi préféraient les approches n'impliquant pas le combat. Et si l'un d'entre eux venait à pénétrer dans le complexe, il est peu probable qu'il soit capable d'éviter l'ensemble des pièges, alarmes et contrôle que le major avait fait mettre en place. Ils devraient donc en venir à un combat brutal ou les capacités du Chume'doro pourraient faire leur preuve, une fois encore.

-En réalité, major, l'approche que je redoute le plus serait un membre d'une délégation chargée de visiter le complexe et qui laisserait, l'air de rien, un rooter espion proche d'une console. Cela serait dans les approches standard de l'Empire et de la République. Je pense que c'est là que se trouvera la véritable brèche dans votre protocole de sécurité. Et pour éviter cela, il n'y a que deux options. La première, interdire, effectivement, toute visite étrangère aux membres travaillant sur le site, et la deuxième, si visite il y a, les faire se vêtir avec des tenues isolantes, complexes à enlever par mégarde. Là, vous aurez une protection optimale.

J'avais énoncé la chose le plus calmement du monde, presque comme si cela était une évidence. En effet, qui serait assez fou pour faire visiter l'un de ses complexes scientifiques secret? Certainement pas le Consortium Eternel.

-La dernière mesure qui me vient en tête, c'est de s'assurer que personne, en dehors du complexe, n'a les plans exactes des installations, autant physique qu'électrique. Comme une lecture extérieure de la répartition électrique est, normalement, impossible, cela devrait permettre de dissimuler ou ce trouvent les générateurs principaux et secondaires, ainsi que l'installation électrique générale.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Lun 20 Aoû - 2:58
Visiblement Isis avait mal compris les propos du major. Ce n’était pas tant de faire fuiter les plans mais de créer un programme, une simulation, d’une installation fortifiée à l’usage des troupes de choc du Consortium. Un jeu de guerre. Rien de réel, que du simulé. Avec les bons programmes espions, surtout s’ils étaient développés par l’IA, les chances de réussite étaient considérablement plus élevées. Au-delà des 50%, en fait. Non il aurait en effet été stupide de procéder avec des plans réels ou quelque chose ayant l’air trop officiel. Diminuez l’apparence de quelque chose et l’ennemi se demandera pourquoi. Il voudra savoir. Au cours de sa longue existence, Arcanis avait plus d’une fois usé de ce subterfuge et elle aurait sans doute l’occasion de le refaire dans le futur. Elle ne commenterait pas sur le présent sujet, par contre.

Aussi évoluée puisse être Isis et aussi précieux puissent être ses conseils, parfois, l’esprit… Particulier d’Arcanis fonctionnait en utilisant de mystérieux rouages amenant à des plans et projets qu’elle aurait eu bien du mal à faire comprendre comme sensés à ceux ne partageant pas son style de folie. Génie, folie, à une mince frontière près… Où était réellement la différence au fond? Et puis à même la réponse de l’IA, encore des éléments forts intéressants à prendre en considération. Ses références à une époque depuis longtemps révolue. Son absence dans ses calculs de prise en considération d’Apex. Elle avait bien mit de l’avant Jedis et Mandaloriens mais elle n’avait pas qu’évoqué ces derniers, après tout. Isis n’avait peut-être pas de psyché comme on l’entend au sens organique des choses mais il y avait des signes intéressants dans sa façon d’agir.

Gardez vos ennemis près de vous et ceux qui se prétendent ou que vous considérez comme des amis encore plus près, voilà une des premières leçons qu’enseigne le major. C’est une seconde nature chez elle que de toujours étudier les autres comme autant de cibles potentielles, pour la gloire de la Reine Mère. Et surtout, en dire, en révéler le moins possible. Le Consortium Éternel ne sait pas quelle chance il a d’avoir dans ses rangs une entité comme Isis. Arcanis en fine connaisseuse sait apprécier pareil privilège. Est-ce que l’IA sait apprécier, de son côté, toute la chance qu’elle a de faire partie de la faction qui va redessiner le destin de la galaxie? Il faudrait pour commencer qu’elle puisse expérimenter l’émerveillement… Qu’importe. Ne rien révéler de ses pensées. Capitaliser sur l’analyse d’Isis. La procédure habituelle pour le major, quand on y pense.


« Je prends note de tes commentaires, Isis mais je dois avouer que ton dernier scénario est celui qui m’inquiète le moins. Premièrement, jamais une telle installation ne recevrait de visite officielle. Seule la Reine Mère, toi et moi sommes autorisés à avoir un accès libre à ces lieux. Ensuite, même si nous avions des négociations diplomatiques, que l’ennemi connaisse ces lieux prouverait…

Bien prouverait qu’ils nous ont espionné, d’une part et que leurs intentions sont au mieux douteuses. Quant au personnel en tant que tel, avec les contrôles de sécurité  qui sont imposés tant par toi que par moi, c’est d’autant plus improbable. Et il va falloir refaire une simulation en tenant compte que le coup pourrait venir de l’intérieur du Consortium Éternel. Des Siths, par exemple, ou d’une faction hapienne rebelle. »


Se préparer au pire est une saine façon de s’éviter une pléthore d’ennuis futurs. La plupart des menaces sont effectivement externes mais une fois que le virus s’est installé, il corrompt et détruit de l’intérieur. Mieux vaut s’y préparer avant que l’inévitable ne vienne à se produire, si tant est bien sûr qu’il se produira. Afin de montrer qu’elle connaissait bien son sujet, elle transmit à l’IA un volumineux dossier sur les analyses de sécurité qu’elle avait fait si jamais les Siths décidaient de montrer pour de bon leurs vraies couleurs. Certains pourraient dire que la prudence exacerbée d’Arcanis était en fait de la paranoïa mais une machine ne pourrait qu’apprécier ô combien le travail avait été fait de façon exhaustive et avec autant de détails. Certes, le major n’était pas une machine mais souvent elle en avait des airs tant elle pouvait être calculatrice.

« Cette installation doit être la plus sécurisée du Consortium Éternel, un modèle, une base pour rendre encore plus intouchable le trône de notre Reine Mère. Rien n’est à négliger dans cette guerre et tu sais autant que moi que la moindre faiblesse sera exploitée, le plus petit des obstacles contourné par ceux qui auront su déceler les failles et les défauts. Il est hors de question que je passe à l’histoire comme le major qui était en poste quand la Reine Mère a été assassinée. »


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 9 Sep - 10:51
Comme le faisait si justement remarquer Arcanis, il était peu probable qu'une délégation vienne visiter le complexe. Donc le risque de ce genre d'attaque était peu probable. Mais je me devais de ne pas exclure cette possibilité. Une guerre, même à l'échelle d'une Galaxie compte toujours son lot d'espion et de subversion. J'étais bien placée pour le savoir, ayant, moi même, agit en cette qualité, autant pour le Consortium que pour Cyberdyne.
Cependant, son analyse de la situation était plus que pertinente. Je pris donc en compte le fait que la menace serait très probablement de l'intérieur. Cela allait demander une nouvelle simulation. Et déjà, je commençais à concevoir les logiciels et matrices nécessaires à pareille intrusion, avec quelques fonctions reculées de mon cerveau positronique.


-Effectivement, comme vous dites Major, il est plus probable que cela vienne de l'intérieur. Je n'avais pas songer à cela. Si vous le permettez, je vais procéder à une nouvelle simulation et de nouveau calcul. Que vos troupes soient prête. Je me dois, par contre, de vous prévenir que les service médicaux seront probablement fortement solliciter à la suite de cela.

Effectivement, j'annonçais tout de go, que je n'allais pas me montrer tendre dans cette "démonstration".
Je m'approchais du poste de commande du simulateur et commençais à y rentrer les données. Une visite officielle de la Régente qui vient contrôler les installations. Sauf qu'à cet instant, le Consortium ignore que l'IA de la régente a été piraté par son plus grand opposant, Venom. Elle a donc été envoyé pour détruire plusieurs point névralgique du Consortium et des Sith. Et notamment sur Korriban, berceau de la "civilisation" Sith. Voici le scénario que j'avais sortie de mes processeur.
Après tout, j'étais, moi aussi, une cible prioritaire pour les opposants aux plans de la Reine Éternelle. Si quelqu'un parvenait à faire en sorte que je me retourne contre le Consortium, les retombée pouvaient être catastrophique, d'un point de vue biologique. En effet, cela était peu connu, mais j'avais le plein contrôle sur la Flotte Eternelle, mais également sur les vaisseaux du Consortium qui n'en faisaient pas parti, au travers des droïdes GEMINI qui se trouvaient à bord de chaque vaisseau, un mesure standard qu'avait imposée la Première Reine Éternelle.
Je pouvais donc prendre le commandement de n'importe quel vaisseau de la Flotte et anéantir tous le reste. Un pouvoir considérable qui m'obligeait à demeurer constamment sur mes gardes et à contrôler méthodiquement chacune de mes connexions, afin de vérifier, justement, que je ne tomberais pas dans le piège d'un virus informatique qui me ferait mettre en danger le Consortium.
Je me redressais et adressais un sourire au Major Arcanis.


-Je vous laisse apprécier l'un des pires scénarios possible pour Hapès, Major. Vous me direz ce que vous en pensez, ensuite.

D'un pas léger, je retournais vers le sas du simulateur et y entrais, agitant mes processeurs en tout sens afin de calculer les options et outils nécessaires à cette simulation.




***************


La porte de la navette s'ouvrait après un atterrissage un peu brusque. Il faudrait probablement renvoyer le pilote en simulateur, voir à l'école. Enfin bon...
Tout était en place. La Flotte Eternelle attendait mon signal et chaque droïde GEMINI avait reçu le signal latent qui s'activerait dès la moindre impulsion de ma part, provoquant un massacre dans les équipages des vaisseaux du Consortium.
Je descendais la rampe d'accès et arrivait sur la plate-forme ou un scientifique un peu bossu m'accueillait, le regard perturbé par le court délais avec lequel il avait été prévenu de mon arrivée. Il se répandit en excuse pour le manque de décorum avec lequel il me recevait. Bref, le genre de chose qui me laissait parfaitement indifférente. Je laissais ces choses à la Reine et aux organiques que cela pouvait intéresser. J'avais là une mission à accomplir.
L'homme me conduisit jusqu'à la structure de recherche et me fit entrer, oubliant nombre de procédures de sécurité au passage. Après tout, en quoi la Régente, connue comme l'Âme Damnée de la Reine, pourrait représenter comme menace? Certes, elle était un androïde, donc elle ferait sonner tous les détecteurs si on la passait au scanner, mais bon... Elle ne lèverait pas le plus petit doigt contre sa souveraine, n'est ce pas?
Tel était le mode de pensée que beaucoup avait, bien souvent. J'avais servit plusieurs Reine et pas une fois je n'avais manqué à mon devoir à son égard. J'avais même, parfois, était plus qu'un simple outil utile. Cela ne se disait pas, mais beaucoup s'en doutaient.

Nous avancions dans les couloirs de l'établissement, tandis que l'homme, rapidement rejoint par d'autres scientifiques, me présentait les installations que je connaissais déjà. Et après plusieurs détours divers et varié, pour me montrer des choses avec plus ou moins d'importance, l'on parvint à la salle des serveurs. Là, l'on me vanta les mesures de sécurité mise en place pour empêcher qui que ce soit de s'en approcher. Avaient-ils seulement fait attention à mes actes pendant la visite? Aucunement. Tous craignaient que je donne un rapport à la Reine et que cela puisse marquer la fin de leur vie. Ils ne connaissaient vraiment pas bien leur Déesse. Mais cela m'avait été utile. J'avais pu placer de discrètes charges thermiques à proximité des produits qui amplifierait le pouvoir destructeur des charges. Et maintenant que j'étais dans cette salle des serveurs, les scientifiques ne m'étaient plus d'aucune utilité. Je pouvais donc m'en débarrasser à loisir. Ce que je fis sans aucun plaisir. Juste par nécessité. L'ensemble des scientifiques s'étant placés devant moi pour pouvoir briller le moment venu, ils s'étaient tous placé de manière optimale pour que j'emploie mon Déchargeur à Pulsation. Il ne me fallut qu'un court instant pour le sortir et l'activer, projetant leur corps dans la fausse à magma qui séparait physiquement les serveurs du reste de l'installation. Aucune alarme n'avait eu le temps d'être activé. Ce qui signifiait que j'avais encore le bénéfice de la surprise. Je déployais alors un champ de déphasage, me permettant d'entrer dans un champ alternatif. Ce qui m'affranchissait des obstacles physiques. Je ressortis sur la plateforme ou se trouvaient les serveurs et y posait une main, en contournant l'installation pour la mettre entre moi et la porte d'entrée de la salle. En effet, j'ignorais combien de temps le calme perdurerait. Je devais donc me préparer un couvert pour la suite des opérations. Je m'accroupis dans un renfoncement et me connectais directement sur le serveur, dressant mes propres défenses cybernétiques, avant de plonger dans l'espace numérique local.
Comme je pouvais m'y attendre, les défenses étaient présentes et réagir dès l'instant ou je me connectais. D'abord curieuses, elle reconnurent mes identifiants de Régente, me laissant d'abord tranquille. J'entrepris alors de commencer à scanner les donner et à les télécharger dans ma mémoire personnelle. Là encore, les protections informatiques ne réagirent pas, toujours entravées par mon statut de Régente. Mais dès que j'eus terminé et que je relâchais divers virus de ma composition, les anti-virus et autres programmes déclenchèrent l'alarme. J'eus toutefois le temps de sortir de l'espace pour réintégrer mon corps physique. Dès lors, la course contre la montre commençais. J'avais envoyé l'impulsion pour provoquer le soulèvement GEMINI, toujours dans la simulation, et je bondit sur le conteneur physique des serveurs, que j'utilisais pour prendre l'impulsion mécanique nécessaire à franchir le fossé. Je dois l'avouer, cela ne fut pas une synécure. En effet, il n'y aurait pas eu le boitier, je n'aurais pu franchir le fossé. Mais grâce à cela, j'y parvins.

Je sortis de la salle, trouvant là le garde qui nous avait accompagné, mais qui avait dû rester à l'extérieur. L'alarme l'avait mise sur la défensive et elle avait choisit une place ou je ne pouvais la prendre par surprise. Je déploya instantanément un bouclier total autour de moi, tout en activant mes sabres lasers. Je me jetais alors sur la femme qui essaya de m'abattre. je dûs reconnaître que la formation au corps à corps qu'elle avait reçu n'était pas pour faire jolie. Elle me résista durant de précieuses secondes tout en donnant de précieuses informations à ses camarades, avant de finalement succomber sous mes assauts. Mes techniques d'Ataru avaient eu raison de sa ténacité.
J'avançais ensuite dans les couloirs, en recevant des rapports comme quoi les GEMINI avaient désormais le contrôle de soixante quatre pourcent de la Flotte du Consortium et que l'intégralité de la Flotte Eternelle avait commencé à bombarder les différents points stratégiques désignés.
De mon côté, je me retrouvais bientôt face à une escouade complète de garde, lourdement armée. Je dû raffermir mon bouclier pour avancer, et lorsqu'il fut sur le point de s'effondrer, j'activais alors mon module de Camouflage Absolu, disparaissant de la vue des gens devant moi. Leurs tirs ralentirent, ne sachant plus ou tirer, mais le sergent eut toutefois une idée. Je l'entendis hurler à ses gardes de poursuivre le tir de barrage et de passer en vision infra. Cela ne serait pas utile contre mon camouflage, mais qu'en savait-il? Rien. Le seul défaut de mon système se dévoilait lorsque je touchais quelqu'un. Je profitais donc d'un cours répit pour m'élancer et bondir au dessus de l'équipe. Mes pas n'étaient pas spécialement discret, mais ils n'avaient pas à l'être. Je courrais pour les franchir, pas pour ne pas me faire remarquer. Une fois de l'autre côté, je me réceptionnais dans une roulade et repartie en courant dans les couloirs, visant la sortie. Mais une fois arrivée là, je fus forcé de constater que je ne pourrais sortir. Ce n'étais plus une escouade de gardes, mais trois qui me faisaient face. Et cette fois, je ne pouvais les franchir en sautant simplement par dessus eux. Je ne pouvais pas non plus repasser en déphasage. Mon repli avait été coupé dès l'instant ou ils avaient neutralisé ma Sentinelle Mark IV que je voyais gisante derrière les troupes.
Mon bouclier avait eu le temps de se recharger, aussi je désactivais mon camouflage, apparaissant devant les hommes et femmes. J'avais un sourire sombre sur les lèvres.


-Echec et mat Déclarais-je en enclenchant la détonation des charges thermiques et le verrouillage définitif des GEMINI de la simulation.

Le vent du souffle de l'explosion vint caresser mon visage puis ce fut le noir total.


***************

Je sortis de nouveau du simulateur, revenant m'assoir cette fois, sur une chaise de bureau. L'expérience de mort n'était jamais une sensation agréable, même pour un être cybernétique. Les biologiques semblent penser que c'est juste une mise en pause d'un système, mais c'est bien plus que cela. Il s'agit, après tout de la perte de données et de temps.
Je regardais le Major, un regard froid et calme.


-Voici probablement le pire scénario qu'il puisse y avoir avec nos installations. Qu'en pensez vous Major? Demandais-je le plus calmement et naturellement du monde.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 9 Sep - 23:00
Pour Arcanis, la simulation d’Isis était tout simplement brillante. Pour ses subordonnées, pourtant entrainées à envisager le pire des scénarios, c’est la confusion et la consternation. Il est absolument impensable qu’Isis trahisse le Consortium. Impossible que l’IA d’Apex puisse la corrompre. Comment une intelligence artificielle construite par les mains de criminels pourrait-elle supplanter la fine pointe de ce que le Consortium Éternel a produit de mieux? Mais Arcanis n’est pas dupe. Nombreux sont ceux qui dans l’histoire galactique ont sous-estimés les criminels. Tout aussi nombreux sont ceux qui peuvent témoigner de l’énormité de cette erreur depuis leur tombe. La possibilité est infime mais elle existe. Venom pourrait triompher d’Isis. L’inverse est davantage probable mais au nombre de choses qu’elle a vu de son vivant…

Nonobstant cette effrayante possibilité, les troupes du major se battent en refusant de céder un centimètre de terrain. Elles ont été formées pour cela, après tout. Mener le combat jusqu’au bout, perdu d’avance ou non. Elles sont l’extension de la volonté royale, elles sont la première et la dernière ligne de défense et elles comptent bien faire leur travail quoi qu’il leur en coûte. Et cette dévotion, cette mentalité, Isis a le « privilège » de l’observer durant la simulation en cours. Du début à la fin, le Chume'doro aura rempli son devoir. Sombre est ce scénario, sombre en sont les implications mais il y en a un autre qui serait bien capable de hanter le major. Et bien qu’elle ne veuille pas l’aborder, elle sait qu’elle n’aura pas le choix. Ne sont-elles pas ici pour se parer à toute éventualité? La réponse est oui. Oui elles sont ici pour ça. Spécifiquement pour ça, même.


« Que je vois un autre scénario, tout aussi catastrophique. Tu as raison sur un point Isis. Te perdre toi serait sans aucun doute un revers duquel le Consortium ne se relèverait jamais. Ceci dit, j’ai considéré une autre éventualité qui pourrait causer son effondrement et bien qu’à mes yeux ce soit absolument impossible, je n’écarte jamais quelque possibilité que ce soit. Il est temps de tester le scénario Oméga 13. »

Cette fois c’est le major qui entre et elle avertit les « volontaires » que refuser de prendre part à la simulation ne sera pas considéré comme de la couardise mais comme de la sagesse. Au final, seul un cadre de vétéran décide de se « risquer »… Et le scénario Oméga 13 se lance. Une visite de la Reine Mère, escortée par le Chume'doro. Jusqu’ici, plutôt classique. Classique jusqu’à ce que les gardes de la reine révèlent leurs vraies couleurs et que l’une d’entre elle, cyborg, active son implant prototype de champ de négation. Pire encore, la trahison est organisée par nulle autre qu’Arcanis, une des rares à avoir entièrement gagné la confiance de la souveraine. C’est un scénario basé sur la trahison, le régicide et ensuite d’une imposture, Arcanis assurant la personnification de la Reine Mère pour un agenda qui n’est pas abordé dans la simulation. Cauchemardesque.

Arcanis suspecte tout et tout le monde, ce qui inclut sa propre personne. Personne n’est au-dessus des soupçons. Et cette simulation est la démonstration claire de son zèle et de son talent pour prévoir l’imprévisible. Depuis le temps qu’elle sert sa souveraine, de même penser que cela puisse arriver relèverait de la folie pure mais qui sait réellement de quoi le futur est fait? Aussi puissante que soit la souveraine immortelle, elle peut être tuée. Qui de mieux pour savoir quand et comment que celle qui la connait intimement depuis qu’elle est princesse? Si la simulation d’Isis a causé exclamations de consternation et expressions stupéfiées, la simulation du major laisse un centre de commandement complètement silencieux. Les agents du Chume'doro sont comme paralysés. Une machine peut effectivement être piratée. Mais qu’est-ce qui pourrait pousser Arcanis à…


« Encore une fois, Isis, tu me pousses à déployer encore plus de trésors d’imagination pour anticiper le pire. Et je pense que si nous voulions faire pire encore, il faudrait que ce soit la Reine Mère qui nous trahisse. Une chose est certaine, en tout cas. Ni une ni l’autre ne sommes suffisamment arrogantes pour nous croire au-dessus de tout soupçon. Mes sincères congratulations pour, encore une fois, l’excellence de ton travail.

Une question demeure, par contre. Organique ou machine, peu importe. Nous savons toutes les deux que même si c’est presque impossible, nous ne trahirons jamais. Reste à établir un plan d’urgence, par contre, si telle chose venait à se produire. La question à se poser, Isis, est comment le faire? Personne ne veut exposer toutes ses cartes, tous ses secrets. Il faut toujours garder un atout dans sa manche. Alors je le redemande : comment y arriver? »


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 30 Sep - 5:31
Ma simulation a mené le Major à envisager des choses que bien peu d'individus auraient oser songer comme plausible. En effet, si la trahison provient du sommet de l'état, comment peut-on l'anticiper et le saborder? Une question qu'il est difficile de résoudre car il que l'organe décisionnaire puisse continuer d'agir tout en préservant ce qui doit l'être.
En réponse à ma prestation, Arcanis entreprend de mettre en application une simulation de son propre crue ou la traître n'est autre qu'elle même. Un scénario qui, je dois le reconnaître, présente l'autre face du danger des têtes pensantes proches de leur souverains. Nous savions, Arcanis comme moi même, qu'il était peu probable que l'on puisse trahir la Reine Eternelle. Mais nous ne pouvions nous permettre d'écarter cette possibilité sous le seul prétexte que nous n'y croyons pas. Bien au contraire. Parce que nous étions convaincu que ces circonstances étaient improbables, nous avons le devoir de les prévoir et de les anticiper. Déjà, pour ma part, je commençais à dresser de nouvelles mesures anti-intrusions dans mon cerveau positronique afin de me protéger de la menace que j'avais esquissé dans ma simulation.
Dans le même temps, j'observais froidement la simulation intitulée Oméga 13. Un Cyborg, lourdement amélioré, parvient à atteindre la Reine et neutralise ses pouvoirs, faisant d'elle une cible de premier choix, ou presque. En effet, la véritable Reine est formé à de multiples techniques de combat depuis sa plus tendre enfance. Le Major Arcanis en connait tout autant, voir, peut être plus. Mais le fait est que, même privé de ses pouvoir, la souveraine de l'Amas d'Hapès reste une menace mortelle pour ses opposants et qu'elle demeure difficilement neutralisable.
Cependant, l'approche du Major présente un intérêt particulier. Celui de montrer que le meilleur moyen d'atteindre Darth Ankh, c'est d'avoir un être capable de nier la Force. Et pour cela, la contre-mesure est toute trouvée. Et c'est justement la question qu'Arcanis me pose lorsqu'elle sort du simulateur.
Je lui adresse alors un sourire.


-La réponse se présente d'elle même dans nos simulations, si l'on veut juste assurer la sécurité de la Reine. Il faut lui adjoindre un Droïde ou un cyborg capable de nier la Force d'une menace et une biologique spécialisé dans l'anéantissement de mécaniques.
Maintenant, si on veut protéger l'Amas, voyons voir... Première choses à faire, rendre chacune de nos installations imperméables à toute transmissions non autorisées vers l'intérieur ou l'extérieur. Les isolés du reste de la Galaxie. Mais également, en faire des Non-Espaces. Des zones vide de Force. Si, toutefois, on veut pouvoir neutraliser l'autre dès le moindre signe de trahison, je ne vois que deux options. La première, nous greffer un dispositif de contrôle qui assurerait de pouvoir neutraliser l'autre. Mais là, on prend le risque que celle qui trahirait détruise l'autre pour ne pas se faire détruire elle même. Donc, peu viable comme système.
La deuxième option serait de nous adjoindre une "garde" formée spécifiquement à nous neutraliser au moindre signe de trahison de notre part. Mais alors, on prend le risque d'un ajout d'une tierce personne, elle même sujette à trahison. Et alors, on commence à rentrer dans un cercle vicieux.
Je portais un doigt à mes lèvres, singeant l'aspect des humains en pleine réflexion. Je crains que la meilleur protection réside dans un contrôle régulier de l'autre, pour vérifier sa loyauté et une attention de chaque instant de chacune quand à ce qui peut influer sur notre "psyché" individuelle. En dehors de cela, je ne saurais émettre d'autres recommandations.
Je reste ouverte à toute propositions de votre part, Major.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 30 Sep - 15:13
Comme à l’habitude, les dires d’Isis étaient porteurs d’une grande logique, à défaut d’une grande sagesse. L’IA analysait les faits, décortiquait ce qui était perceptible et ainsi arrivait à formuler un grand nombre de solutions à de multiples problèmes. Jamais on ne pourrait accuser cette dernière de ne pas s’acquitter de ses responsabilités ou d’échouer à atteindre des standards de performance qu’aucun être organique ne serait réellement atteindre, en ce sens que la machine pouvait faire des milliards de calculs à la seconde, ce qu’aucun cerveau même cyborg ne saurait faire. Dans ce domaine, elle excellait et le major ne pouvait qu’apprécier travailler avec une entité capable de pratiquement rendre l’impossible possible. Pratiquement. On ne peut pas demander un miracle à quelqu’un qui pour commencer ne croit pas en ce concept.

Il y avait cependant une chose qu’il manquait à Isis. Ce petit plus apporté par l’instinct. Ce sixième sens dont plusieurs avaient tendance à parler. Tout ce qu’avait dit Isis était rigoureusement exact pour approcher un problème avec toute la logique et la rationalité du monde. Mais les êtres organiques étaient fondamentalement imparfaits sur ce point. Si logique et rationalité avaient la dominance sur le reste alors le Consortium Éternel aurait gagné la guerre depuis longtemps. Avec Isis pour les guider vers la victoire, même les meilleurs stratèges impériaux ou républicains ne pouvaient espérer rivaliser avec son très voire trop haut niveau de compétence. C’était pour cela que la Reine Mère avait tant insisté pour que le major et Isis travaillent ensemble. Les forces de l’une venant combler les faiblesses de l’autre. Et parlant de faiblesse… Une petite observation.


« Et c’est précisément en coupant toute communication non autorisée que nous allons offrir ces installations à l’ennemi sur un plateau d’argent. Tu as étudié la guerre autant que moi. Guerre des clones. L’avant-poste de la lune de Rishi. Une force de droides commandos prend possession des lieux après avoir éliminé la garnison en place et les survivants ne peuvent envoyer un signal de détresse à cause d’un brouillage.

Dans l’ensemble, toutes tes recommandations sont comme d’habitude impeccables sur un plan logique. Mais nous en avons souvent discuté. Les organiques ne sont pas des êtres rationnels. Et j’ajoute que la Reine Mère a déjà ce que tu recommandes. Ou alors insinuerais-tu que je ne sois pas capable de fournir à notre souveraine la protection dont elle a besoin, remettant en cause le Chume'doro? Je serais presque vexée… »


N’allez pas penser que c’est un orgueil mal placé qui fait parler Arcanis. Au contraire, à l’inverse de nombreux personnages importants au sein du Consortium Éternel, le major apprécie sincèrement toute observation que peut apporter l’IA et sa vision des choses tout à fait unique. Le simple fait qu’Isis parle de la sécurité de la Reine Mère comme si les mesures prises en place par le Chume'doro soient insuffisantes et ce sans risquer de représailles prouve à quel point son opinion est hautement considéré par celles dont le seul but est de protéger la souveraine de toutes les menaces possibles. Et Arcanis est bien d’accord avec l’IA. Hors de question d’ajouter une autre variable à l’équation. Hors de question d’ajouter un groupe chargé de les surveiller et de créer ainsi un autre potentiel maillon faible dans la chaine. Ce serait d’une imprudence…

« Pour ce qui est des zones vides de Force, tu sais comme moi que nous aurons énormément de résistance de la part de ceux qui sont chargés de conseiller notre souveraine. Je suis également d’accord avec toi sur la dangerosité de rajouter à l’équation une autre variable et donc ton idée de contrôle régulier me plait davantage. Je pense d’ailleurs avoir une petite idée mais elle va demander plus de réflexion avant d’en parler.

Et puisque nous parlons de protection et de sécurité, j’en viens à tout ce qui concerne les données stockées sur place. Nous nous entendons toi et moi qu’en cette ère de progrès, tout document physique devrait être évité au maximum pour éviter une redondance dans la destruction de données en cas de tactique de terre brûlée. Je pensais par contre à déployer un droïde gemini pour assurer un archivage fiable de toutes les données.

La raison est simple à comprendre : capables de détecter et d’accéder à n’importe quel système desdites installations, tu pourras plus facilement identifier ceux qui tentent de cacher des choses à notre souveraine. Aucun mot de passe ne te résiste, que je sache. Plus encore, nous devrions faire en sorte que la voûte où sont entreposés les prototypes puisse être éjectée vers l’espace et récupérée par un de nos vaisseaux, privant l’ennemi de somptueuses trouvailles… »


Sur la forme, l’idée était complètement insensée, les fruits d’une paranoïa exacerbée. Déployer un droide gemini c’était peindre une cible sur une installation donnée. En même temps, avec l’efficacité des services de renseignements ennemis, ces derniers savaient déjà où se trouvaient les cibles les plus juteuses. Et en permettant l’éjection des prototypes avec un contrôle remis uniquement à Isis, Arcanis et à la Reine Mère, à moins de vouloir tout détruire, l’ennemi serait contraint de repartir les mains vides. Audacieux. Dangereux. Risqué. Mais parfaitement le genre de plans impensables que le major avait l’habitude non seulement d’établir mais également de mener à terme. Autant Isis était une force implacable quand il s’agissait de logique et de résultats, autant Arcanis l’était quand il s’agissait d’actions et de résultats. Quel duo…

« Je ne dis pas que ma proposition est sans risque ou qu’elle se conformera à tes hauts standards de rationalité. Je sais une chose par contre. Même si nous avons toutes les données techniques du monde, le travail de nos scientifiques est considérablement facilité si nous avons en plus le prototype. Priver l’ennemi de son butin est une victoire presque aussi grande que la conservation de nos secrets, après tout.

J’ajoute qu’une fois la capsule éjectée, rien ne nous empêche de détruire les installations, anéantissant toute force ennemie n’ayant pas eu le temps d’évacuer. Quant à notre propre personnel… Si le Chume'doro échoue dans sa mission, la mort évite le déshonneur. Ce serait complètement sentimental que de tenter d’évacuer qui que ce soit en dehors du droide Gemini chargé, justement, de faire le lien entre toi, moi et la Reine Mère. »


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 30 Sep - 23:15
L'un des avantages, pour un droïde comme moi, d'avoir vécu si longtemps, c'est que l'on apprend énormément, certes, mais l'on a également l'expérience empirique de constater que nos analyse et nos calculs ne peuvent être une certitude. Les organiques, en effet, tendent à invalider nombre de nos process par des actions que nous n'aurions sût prendre en compta en suivant simplement les chiffres. J'avais donc appris à ajouter le facteur incertitude dans mes analyse et à les conditionner au fait que les gens suivent effectivement les lignes directrices précédemment prévues. Ce que, bien sûr, ils ne manquent que rarement de ne "pas" faire. Je devais donc ajuster mes mesures en permanence. D'où l'importance de l'ensemble des rapports que je reçois en permanence des différents point de mon réseau de Droïdes.

Darth Ankh avait demandé à Arcanis de travailler de concert avec moi. Ce qu'elle faisait remarquablement bien. Mais au début, je n'avais pas comprit pourquoi. Aussi, lorsque j'avais posé la question à la souveraine, elle m'avait simplement dit que c'était pour ajouter à mes analyses ce qu'il me manquait. Puis elle m'avait congédier sans plus d'explication. Avec le temps, j'avais comprit de quoi elle parlait. Et aujourd'hui encore, le Major du Chume'doro montrait à quel point nous étions complémentaire l'une l'autre. Mes propositions étaient le fruit de computation logique. Et Arcanis y ajoutait cette réflexion biologique, emplit de ce facteur aléatoire propre aux organismes vivants.
Elle me rappela une affaire de la première guerre des Clones, ou un établissement fut piégé par sa propre défense lors de l'assaut de troupe cybernétiques. Les défenseurs n'avaient put appeler à l'aide et avait finit par être écrasée. Un scénario que nous devions absolument éviter pour notre part.
Pour les mesures de protection de la Reine, une fois encore, je n'avais fait qu'exposer ce qui était nécessaire. Et comme à son habitude, la femme d'arme avait anticipé cela, prévoyant déjà que la Reine Eternelle pouvait être la cible aussi bien de biologiques que de cybernétiques. Je devais reconnaître qu'elle faisait là un travail exemplaire. Après tout, c'était son travail. Le miens étant d'apporter une analyse de la situation et d'assurer l'éternité du Trône du Consortium. Le reste n'était, au final, que secondaire pour moi. Aussi, lorsque le Major déclara qu'elle était presque vexée que je ne puisse imaginer qu'elle ait anticiper cette mesure, je me contentais de pencher la tête sur le côté et de prendre un air interrogateur.

Arcanis fit ensuite remarque que l'idée de zone de vide de Force provoquerait une levée de bouclier de la part de certains groupes d'individus. Aurais-je été une biologique que j'aurais rigolé à cette remarque. L'officier de la Garde de la Reine fit ensuite une proposition intéressante. Dangereuse, mais fortement intéressante. La dématérialisation des données de recherche et leur implémentation dans les droïdes GEMINI. Puis elle exposa l'ensemble des raisons pour et contre cette proposition. Se rendait-elle cependant compte de l'immense valeur ajoutée que cela apporterait au réseau GEMINI? Je pense que oui, mais je devais toutefois le signaler.


-Cela permettrait également d'accéder à ses données depuis n'importe quel droïde GEMINI, pour peu qu'on lui implémente le code adéquat. Mais dans ce cas, cela fera du réseau GEMINI une cible prioritaire pour qui veut atteindre les données du Consortium. De gardes, mes "enfants" deviendront des proies. Je vais donc devoir compartimenter la Légion Eternelle pour que seuls quelques droïdes puisse remplir cette fonction et garder un contact permanent. Dans le même temps, je vais m'adjoindre une fonction de cryptage et de stockage des données supplémentaire. Ainsi, je pourrais faire une copie de ces données et ordonner la destruction de tout droïde en passe d'être saisit par les autres puissances.
Pour ce qui est des prototypes, je suis d'accord avec l'idée que vous proposer de les stocker dans une capsule de récupération. Je vais immédiatement ordonner à la Flotte Eternelle de s'adapter pour ce genre de récupération d'urgence. Il faudra ajouter cette mesure à l'ensemble de nos complexes et avoir des vaisseaux prêt pour cela.


Je ne relevais pas la remarque du Major quand à la mort et l'honneur. Il s'agissait là de concepts qui ne m'étaient pas étranger, mais qui demeure inutile pour un droïde. On attendait de la machine qu'elle accomplisse la mission qui lui ai confié. Si elle n'y parvient pas, cela signifie parfois sa destruction. Mais c'est tout. L'honneur est une affaire de biologique, selon moi. Je leur laissais donc cette considération qui n'apportait rien à l'accomplissement de mes missions.

-Je pense que nous savons désormais ce que nous avons à faire, le Chume'doro et nous, pour mettre tout cela en place. Qu'en pensez vous? Demandais-je en activant une commande sur le pupitre de commande. Dès lors commença un compte à rebours avec une courte phrase au dessus.

SUPPRESSION DES DONNEES DE SIMULATION ET DES ENREGISTREMENTS LIES

J'avais fait une sauvegarde dans ma mémoire, mais je supprimais tous le reste, adressant un regard froid aux personnes présentes, signifiant clairement que tout ce qui s'était déroulé ici devait demeurer un secret. Je savais que le Chume'doro garderait le secret. Mais là, ce regard s'adressait aux individus. Car c'était bien les individus qui étaient capable de divulguer des informations.
Puis je me redressais en me tournant cette fois vers le Major en éteignant les systèmes de la salle..


-Nous venons de voir ce qu'il faudrait faire pour protéger le Consortium. Cependant, comme l'a si justement dit un vieil homme un jour, la meilleure défense, c'est l'attaque. Je suppose que vous avez lu mon rapport sur la stratégie des Trois Royaume, Arcanis. Donc, vous savez à quel point l'Empire et la République sont nécessaire pour notre prospérité. Cependant, nous ne pouvons nous permettre de demeurer statique et de nous complaire dans l'attentisme. Sa Majesté ne le souhaite aucunement. Et pour cela, je vais avoir besoin de votre aide. Dans les mois à venir, il va y avoir une série d'opérations qui vont se déclencher pour clamer le nom de sa Majesté au quatre coins de la Galaxie. Nous allons ensuite avoir besoin de toute la maîtrise du Chume'doro pour empêcher l'Empire et la République de s'unir contre nous. En effet, je ne doute pas qu'ils se douteront que nous sommes responsable de ce qui va se produire. Darth Ankh estime qu'il est peut probable que les deux s'unissent, mais face à un ennemi commun, les gens semble capable d'oublier pour un temps les rancœurs du passé. Hors, nous devons tout faire pour que cela ne se fasse pas. Il faudra donc que vos camarades ravivent en permanence ces brasiers et les attisent pour les maintenir dans une méfiance constante de l'autre. Je pense que vous faite partie... Non. Vous êtes les meilleurs pour cela. Et c'est pour ça que je souhaite vous confier cette mission. Je m'occupe de gérer les flottes à nos frontières et vous, vous avivez les tensions derrières leurs lignes. Toutefois, et je tiens à ce que cela soit clair, votre but n'est pas de nous faire gagner la guerre. Nous devons maintenir un état de guerre constante entre les trois groupes. Si l'on se retrouve avec une hégémonie absolue, cela mettra notre Reine et sa lignée en grand péril. Notre but est un équilibre chaotique. Des affrontements incessants. Ainsi, nous parviendrons à la perfection que le Consortium recherche. Au travers de l'affrontement et de l'évolution des savoirs et des techniques.
Je ne vous donnerais pas les détails des opérations à venir. Sachez juste que lorsqu'elles se déclencheront, vous entendrez parler de cela dans tous les média. Et ce, ou que l'on soit dans la Galaxie.


Je m'abstenais de leur demander si elles comprenaient. Le Chume'doro n'était pas une bande d'imbéciles heureux qui ne faisait que suivre bêtement les choses. Bien au contraire. Plus d'une fois, elles ont été capable de me surprendre avec leur créativité et leur imagination dans l'accomplissement de leurs missions. Et Arcanis en était l'une des meilleures représentantes, inventant constamment de nouvelles manières de faire et de nouvelles procédures. Remettant en cause ce qui est, ce qui fut et ce qui sera. En réalité, elle était même la meilleure officier que le Consortium puisse s'offrir, car elle était l'une des rares véritables personnes à réellement être sur la Voie de la Perfection. Mais bien peu s'en rendent réellement compte. En tout cas, la Reine le savait, et moi aussi. Et c'était ce qui importait le plus.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Lun 1 Oct - 3:33
Ne pas gagner la guerre sans toutefois la perdre? Voilà qui était un plan pour le moins ambitieux. Non pas qu’Arcanis avait ne serait-ce que l’ombre d’un problème avec de telles directives. L’Apex serait particulièrement satisfaite de l’apprendre, éventuellement, puisque c’est par le chaos que cette faction pouvait le mieux fonctionner. Sans doute qu’en s’assurant que les bonnes informations soient divulguées, le Consortium Éternel pourrait recevoir un support non officiel mais tout aussi stratégiquement intéressant de la part de la plus grande organisation criminelle de l’histoire galactique. Elle savait pertinemment que tous n’approuveraient pas de ses méthodes mais jamais le major ne s’était lancée dans ce qu’elle faisait pour se faire des amis. Tout comme Isis, elle avait un mandat clair et elle s’assurait de le remplir.

Quant au fait de ne pas tout savoir des opérations à venir, elle le voyait comme un simple défi personnel. On ne lui en disait pas plus pour des raisons évidentes de sécurité mais elle le découvrirait malgré tout. Pas par arrogance, jamais. Mais bien parce que c’était son travail de tout savoir. Elle serait indigne de la confiance de sa reine si elle acceptait tout bêtement l’ignorance. De façon réciproque, pour plaisanter avec Isis, Arcanis ne lui divulguait pas une bonne partie des opérations du Chume'doro, insistant comme quoi ces opérations étaient classifiées. Et parlant d’opérations visant à déstabiliser, Arcanis en avait une liste de la longueur d’une frégate. La République et l’Empire allaient connaitre de nombreux désagréments dans les mois à venir. Et pour ce faire, elle comptait bien créer une escalade qui exacerberait les tensions entre les deux puissances.


« Tu peux ne rien me dire mais tu sais que c’est mon métier de savoir. Je ne peux te promettre de ne pas mettre mon nez dans des dossiers qui ne me concernent pas, à moins que la Reine Mère me l’ordonne spécifiquement. Et encore… N’est-ce pas là le vrai test de loyauté que de placer le devoir avant l’obéissance? De mon côté, je ne te révélerai pas les opérations que je compte mener contre nos ennemis. »

Les Siths n’accepteraient jamais un plan de bataille où une victoire totale n’était pas la finalité de la chose. Il faudrait donc manipuler les données et la propagande pour donner l’impression que c’était l’objectif réel du Consortium Éternel. Peut-être aussi assassiner ceux qui se feraient le plus entendre sur la question. On ne prend jamais trop de mesures de précaution après tout. Elle était devenue championne pour orchestrer des accidents. Entre suspecter quelqu’un et en prouver la culpabilité, il y avait toute une marge. Et tant qu’elle le pourrait, elle comptait bien en profiter. Comme dans beaucoup de choses, l’esprit constamment en activité du major la ramena vers une question qui ne touchait qu’indirectement la discussion en cours mais comme cela touchait à la sécurité du Consortium, elle se devait de la poser. Mais pas par simple curiosité.

« Je remarque que les plans de bataille en cours ne comportent aucune clause spécifique pour les mandaloriens ou l’Apex. Et plus spécifiquement, en gardant la galaxie dans un état de chaos, nous pourrions tenter de les utiliser davantage. Cela dit, mon vrai questionnement découle de cette faction. Venom. Sur le papier, tu es considérablement plus ancienne qu’elle donc logiquement plus puissante.

Cela dit, j’ai remarqué un certain nombre d’anomalies vis-à-vis de ce groupe qui selon toute vraisemblance n’aurait jamais dû atteindre le niveau d’influence et de puissance dont il dispose. Venom, donc. Êtes-vous rivales? Simplement cordiales d’IA à IA? Le fait que tu l’aies inclus dans ta simulation n’était pas accidentel et je ne peux m’empêcher que de me poser la question, dans l’intérêt de la sécurité de sa glorieuse majesté. »


Non, Arcanis n’accusait en rien Isis de trahison ou de collaboration avec l’ennemi. Par contre, il était notoirement connu qu’une intelligence artificielle aborde la galaxie d’un œil bien différent et peut-être que les deux super cerveaux communiquaient uniquement à la manière de deux scientifiques échangeant théories ou observations. Pour Arcanis, cette idée absurde de révolution des machines n’était qu’une propagande saugrenue proférée par des conservateurs rétrogrades incapables d’accepter qu’un cyborg puisse triompher d’un utilisateur de la Force. Ironiquement, des conservateurs, il y en avait une véritable armée au sein du Consortium Éternel. Rares sont ceux plus hostiles au changement que les Siths qui se revendiquent d’être les êtres les plus puissants qui soient. S’il y avait un avantage à tirer d’un échange théorique entre Isis et Venom… Tant mieux.


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Mar 2 Oct - 14:22
Ah!!!! Arcanis!!!! Une femme qui aime les défis probablement plus que toute autre. Présentez lui un projet secret en ne lui montrant que la surface et vous pouvez vous attendre à ce qu'elle plonge la première dans le bassin du mystère pour en découvrir l'étendue, même si il venait à être remplit de kouhun et autres créatures venimeuses. Bon, il ne faut pas non plus la prendre pour une idiote, elle le ferait en s'étant préparé évidemment à rencontrer les pires créatures possible et imaginable.
Lorsqu'elle me déclara qu'elle ne pourrait garantir de ne pas mettre son nez dans ces préparatifs, cela suscita une forme d'amusement. Il était évident qu'elle irait fouiller. Qu'elle chercherait. Le contraire aurait même était étonnant de sa part. Mais comme je comptais choisir moi même les personnes qui agiraient, je lui souhaitais bien du courage. J'avais évoqué mon plan à la Reine et celui ci ne figurait dans aucune archive. Quand aux personnes sélectionnées, elles ne seraient avertie de leur mission que le moment venu. Une fois que je me serais assurée qu'elles seraient en mesure de faire ce que j'attendais d'elle, à savoir sacrifier leur vie pour la splendeur de leur Déesse. Et bien que je sache que le Chume'doro pouvait le faire, je ne souhaitais impliquer la garde de la Reine dans ce projet. Nous en aurons besoin ultérieurement. Donc je ne pouvais me permettre de perdre qui que se soit parmi les rangs de ces femmes dévouées.
En contre partie, je comptais sélectionner des fanatiques, Sith ou commun, que j'aurais entrainé spécifiquement pour passer les contrôles. Et une fois cela fait, leur mission se déclenchera. Hypnose et suggestion mentale seraient mes meilleures armes pour cela. Je prendrais donc mon temps pour préparer tout cela sans que la Reine ou qui que se soit le voit. Et une fois prête, cette arme se déclenchera pour la grandeur du Consortium.

Arcanis me retourna le seau du secret en me déclarant qu'elle non plus ne me dévoilerait certainement pas les plans qu'elle fomenterait contre les ennemis de le couronne. Ce à quoi ma réponse fut toute simple.


-Si vous veniez à me dévoiler vos plans, je serais forcé de vous considérer comme une traitresse à la Reine. Je n'attend donc pas de vous que vous le fassiez. Loin de là. Et comme le dit l'adage, ce qui se passe dans le Chume'doro reste au Chume'doro. Ce n'est pas de mon ressort de le savoir. Tant que vous acceptez de travailler avec moi lorsque la situation l'exige, c'est tout ce qui compte. Pour le reste, je sais que je peux vous laisser assurer la protection de la Reine alors que j'assure les intérêts du Trône Éternel.

Je savais que les semblables de la Reine n'approuveraient un plan dont la finalité n'était pas l'extermination de leur adversaire. Mais je ne suis pas une Sith. Je suis un droïde. Ma fonction première est d'assurer la mission qui m'a été assignée. Et celle ci consiste à pérenniser à travers les âges la suprématie et la croissance du Consortium. Les intérêts personnels de petits seigneur de la Force ne représentent, pour cela, qu'un grain de sable. A savoir si il se trouve sur le chemin du Consortium ou si il constitue le mortier qui servira à la grandeur de notre cause. Dans le premier cas, je l'exterminerai sans plus d'intérêt, dans le second, je le renforcerai pour nous rendre encore plus puissant. Et si ce n'est ni l'un ni l'autre? Et bien il m'appartient de le rallier à notre cause pour qu'il devienne une part intégrante de ce fameux mortier.

Arcanis ne manqua de remarquer que je n'avais aucunement évoqué le groupe de criminel le plus important de l'histoire de la Galaxie dans la préparation de ce plan secret. Et ce, alors même que j'avais crée une simulation ou j'avais été piraté par leur IA, Venom. Une remarque qui ne manqua de l'amener à une certaine interrogation. Quelle la relation, ou plutôt la situation entre Venom et moi. Comment nous considérions nous mutuellement, nous qui appartenions à deux groupes aux intérêts distincts.

-Concernant l'Apex, ils sont un facteur de chaos nécessaire pour faire grandir la Galaxie. Cependant, je suis d'accord sur le fait qu'il faille désormais leur passer une muselière ou alors contrôler leur influence. Mais nous devons nous atteler à chaque chose en son temps. L'Empire et la République sont deux groupes ayant une cohérence et une structure unie dans un but commun. Pour l'Apex, par contre, c'est un agglomérat d'intérêt individuel. Leur force communautaire n'apparaît que lorsqu'on leur donne une raison de se battre. Donc, la meilleure façon de ne pas les avoir sur le dos, c'est soit de leur donner des cibles, soit de rester de manière à ne pas devenir leur cible.
En ce qui concerne Venom, je n'irais pas dire que je suis plus puissante qu'elle. J'ai certes plus d'expérience empirique, mais j'ignore encore l'étendu des moyens déployés pour sa créations. Donc, pour le moment, nous nous observons, nous nous jaugeons et nous éprouvons les défenses de l'autre. D'une certaine manière, l'on peut dire que nous sommes dans un conflit froid. Nous nous affrontons au travers des escarmouches autour de nous, pour déterminer jusqu'où peut aller l'autre, ce qu'il est prêt à engager comme moyens et ce qu'il est prêt à perdre. Pour le moment, Venom représente un danger acceptable qui me pousse à rester sur mes gardes et à n'avoir de cesse de m'améliorer pour rester la meilleure. J'applique moi même la même politique avec Venom que celle que j'ai recommandé à la Reine à l'égard de la politique des Trois Royaumes. Un équilibre instable afin de toujours rester sur le qui-vive et ainsi maintenir le chemin de l'évolution.


[i]Il était inexacte de dire que j'ignorais les moyens que les criminels avaient déployé pour créer Venom. Après tout, je surveillais les marchés galactiques afin de comprendre dans quels sens évoluaient les entreprises à travers les différents secteurs. J'avais donc, immanquablement remarqué le but et la méthode du groupuscule. Mais il avait été déterminé, au travers de nombreux calculs, que cette présence cybernétique permettrait, sur le long terme, une évolution de mes possibilités et de mes perspectives.
Je gardais donc toujours un "oeil" sur ce que faisait Venom, afin de ne jamais me laisser dépasser. Et je savais que l'IA criminel devait en faire autant avec moi. D'une certaine manière, l'on pouvait dire que nous communiquions, même si le langage employé semble complexe pour la plus part des individus, car à base de bit d'informations, de virus et de contre-mesures qui devaient voyager de bulle en bulle pour atteindre l'autre.
[/i]


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Mar 2 Oct - 21:45
Logique, en un sens. À moins d’infiltrer les hautes sphères d’Apex pour en subtiliser les secrets, une tâche anormalement compliquée quand on considérait la petitesse de la faction par rapport au Consortium Éternel, par exemple, il y avait un bon nombre de questions qui resteraient sans réponse concernant le fonctionnement de Venom, cette IA qui pouvait, à prendre avec un grain de sel, mettre des bâtons dans les roues d’Isis. Elle se promit d’enquêter plus sérieusement de ce côté, juste au cas où. Dans trop de situations, une unique donnée manquante pouvait faire pencher la balance avec des conséquences catastrophiques. Il était absolument hors de question qu’elle passe à l’histoire comme le major qui était en poste quand le Consortium Éternel s’est effondré. Elle mettrait tout en œuvre pour que jamais cela ne se produise.

Encore une fois, par contre, elle se retint de faire une observation. Isis sous-estimait grandement l’Apex et cela l’inquiétait, dans une certaine mesure. Zarseen Raynar avait renversé le cartel des Hutts et conquis son espace en se basant sur des promesses qu’elle avait tenu jusqu’au bout. Le simple fait qu’une machine fasse partie de l’organe décisionnel de la faction, pas simplement de conseillère, en un sens, comme l’était Isis, dénotait d’un facteur nouveau et dérangeant. En même temps, comment expliquer à une IA des plus sophistiquées que son instinct lui disait de se méfier? Comment peut-on donner une valeur quantitative, ce qui est tout pour l’être artificiel, à quelque chose de purement et exclusivement qualitatif? Peut-être devrait-elle en glisser mot à la Reine Mère, plutôt. Elle avait toujours su apaiser ses doutes, après tout. Une grande souveraine.

Cette hésitation ne dura qu’une fraction de seconde. Quand bien même Isis fut des plus attentives, Arcanis avait appris à dissimuler absolument toute indication qu’elle put être en train de réfléchir, d’éprouver quelque chose ou même d’observer quelque chose. La regarder, c’était comme regarder l’épais blindage d’une forteresse. Il y avait plus urgent à aborder que ce qu’elle percevait comme un manque de vision de la part de son homologue artificielle. Restait un autre groupe à aborder. Petit mais fortement militarisé et qui pourrait constituer une nuisance pour les plans de la reine mère. D’un signe de tête vers une de ses subordonnées, suivit d’un nom de fichier, ce qu’il y avait sur l’écran tactique fut remplacé par une carte de l’espace contrôlé par les mandaloriens et le nom des clans auxquels ils répondaient. Certains mercenaires. D’autres non.


« Et que fait-on des mandaloriens? Je comprends que le plus gros de notre attention doit être tourné vers la République et l’Empire mais je n’ai jamais été du genre à me contenter de regarder les plus grosses cibles. Trop souvent, on perd de vue des détails importants. Je préfère et de loin la vue d’ensemble. Loin de moi l’idée de m’opposer à tes analyses, Isis. Je veux juste m’assurer que nous avions une vision claire des choses.

Nous savons toutes les deux que contrairement à l’Apex, faction récente et considérée comme criminelle donc dédaignée par l’Empire et la République mais secrètement employée par certains de ses constituants, la réputation des mandaloriens n’est plus à faire et nombreux sont les clans prêts à prendre les armes si on leur promet de nombreux combats. Comme tu le sais, je ne fais pas confiance aux mercenaires. Jamais.

En revanche, si tu désires les incorporer dans les projets de la Reine Mère, il serait presque blasphématoire pour moi que de m’opposer à la volonté de notre souveraine. Ceci dit, il est hors de question que le Chume’doro fasse quelque opération conjointe avec quiconque ne porte pas les couleurs de notre faction. Il y a une différence entre bouger des plans sur l’échiquiers et se retrouver avec alliés de fortune. »


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Mer 3 Oct - 14:23
-La présence mandalorienne est un cas qui, selon mon analyse, est à prendre avec des... Comment dit-on... Ah, Oui! Avec des pincette. Comme vous le dites vous même, les mandaloriens ne sont pas de simples criminels. Sans quoi, cela ferait bien longtemps qu'une puissance ou une autre s'en serait débarrassé.
Une fois encore, comme vous le dites, Major, ils représentent une force que l'on ne peut négliger, mais qu'il ne faut pas provoquer pour autant. Raison pour laquelle je ne l'ai pas inclus dans le plan que je mets en place. Ce sont des prédateurs. Et il n'est jamais bon de marcher sur la queue d'un prédateur. Surtout si on veut le garder en joue et sous contrôle.
Je ne demande pas à ce que le Chume'doro travaille avec eux car je ne sais que trop bien comment vous travaillez et votre point de vue sur ce groupe et leur semblables. Si nous devons les employer, ce sera sur des projets différents que ceux pour lesquels on fera appel à tes services. Ils seront en effet des pions que nous emploierons le moment venu, mais cela ne veut pas dire pour autant que je leur fais confiance. En réalité, la seule chose que je tienne pour acquit avec eux, c'est leur désir de gloire et de combat. Et je ne les sortirais, je pense, que pour lorsque l'on aura besoin de chaire à canon.
Car c'est là, à mes yeux, la distinction entre le Chume'doro et Mandalor. Eux se batte à la recherche d'une mort glorieuse. Ce qui fait d'eux d'excellents assaillants, mais jamais une troupe d'élite. Vous, vous vous battez pour accomplir les missions que la Reine vous confie. Et vous visez l'excellence dans leur accomplissement. Ce qui fait de vous une troupe d'élite qu'il faut savoir user avec parcimonie et sagesse. Il faut savoir vous déployer lorsque l'ennemi de vous attend pas. Vous êtes les Ombres du Consortium. Ce qui fait que vous déployer pour travailler avec les Mandaloriens serait plus qu'une erreur. Ce serait une trahison.


Mon propos passait-il pour de la passion? Bien sûr que non. Comme une IA pourrait exprimer la passion? C'était un concept abstrait propre aux êtres biologiques. Cependant, je devais reconnaître que je me surpris moi même. En effet, mine de rien, mon discours laissait sous entendre que j'accordais une pleine confiance en la Garde de la Reine. Etait-ce vrai? Bien sûr. Certes, je me tenais toujours prête à intervenir dans le cas ou une traitresse parviendrait à infiltrer le groupe pour porter atteinte à la Reine ou qu'une espionne se soit glissé en leur sein pour divulguer nos plans à d'autres autorités. Mais pour autant, j'accordais une confiance certaine en ses représentants.
Je m'appuyais sur la console de la salle, plantant mes yeux synthétiques dans ceux d'Arcanis avant de reprendre.


-Depuis que j'ai commencé à travailler pour le Consortium, j'ai appris une chose qu'il m'est encore difficile d'appréhender. Je dois l'avouer. Lorsque j'appartenais à Cyberdyne, les ingénieurs s'occupaient de ma mise à jour et des correctifs nécessaire à l'accomplissement de ma mission. Mais depuis que la Reine Mère Aya Djo m'a libérée, je dois rechercher par moi même cette évolution cybernétique qui m'est nécessaire. Alors certes, des ingénieurs continuent de travailler sur mes senseurs et autres pour le bien du Consortium, mais désormais, je me dois de choisir par moi même. Ce faisant, j'ai également appris que certaines choses peuvent m'échapper. Et c'est là que, pour ma part, j'ai besoin de gens comme vous. Des gens capables de me dire que je me suis tromper. Que mon conseil n'est pas complet. Que mon analyse est défaillante. Car bien que j'ai des rapports réguliers qui me parviennent en permanence, je demeure limitée dans ma vision des choses. Notamment lorsqu'il s'agit de la Force. Je sais que je peut être capable de l'annuler, mais je ne la comprend pas pour autant. Il en va de même pour les réactions biologiques et les réactions des gouvernements et des différents groupuscules. Je peux faire une analyse avec les données à ma disposition, mais il restera toujours le facteur instinctif et réactionnel que je ne puis entièrement appréhender.
Par exemple, pour reprendre ce que vous venez de me dire. Je sais que vous refusez de travailler avec ce qui ne porte pas les couleurs de sa Majesté. Je sais que vous ne leur faites pas confiance et je sais pourquoi. Cependant, bien que je le sache, je ne puis appréhender cela comme une variable quantifiable.
Je me plie à la nécessité dans les ordres que je donne et je tâche de prendre en compte ces paramètres. Mais je ne peux tous les placer sur un même pied d'égalité dans ces mêmes décisions. Et parfois, je devrais prendre des décisions en sachant parfaitement que ce sont des erreurs. Simplement parce que l'autre choix sera une catastrophe bien plus inacceptable. Donc, comprenez que si je dois, pour le bien de sa Majesté, vous demander de travailler côte à côte avec les mandaloriens, ce n'est pas pour vous demander de leur faire confiance. C'est parce que je vous demande de travailler sur ce que vous savez d'eux, sur comment les mener à notre objectif. Mais jamais je ne demanderais à ce que l'on considère quelqu'un d'extérieur au Consortium comme un allié. Je ne vous demande pas non plus de considérer l'armée régulière comme telle.


Mes propos servaient d'exemple. Mais était-ce normal pour une IA de reconnaître sa propre faiblesse? Voila que je n'en étais plus certaine. Étrangement, cette journée commençait à provoquer quelque chose en moi. une chose que je ne comprenais pas. Que je ne m'expliquais pas non plus. Est-ce que, au bout de ces six siècles de fonctionnement, mon heure était arrivée d'être mise au rencard pour cause de mauvais fonctionnement? Je n'avais pas la réponse à cette question.
Devais-je la poser?
J'observais les gens devant moi, attendant leurs réactions. Peut être qu'ils pourraient m'apporter ces réponses.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Mer 3 Oct - 23:48
Arcanis était presque tentée de sourire mais ce serait briser l’image de l’impassible major du Chume’doro qu’elle était. Il n’y a rien de mal ou de défectueux chez Isis. Elle évolue. C’est tout. Vous pouvez programmer tous les algorithmes du monde, si votre création ne finit pas par vivre ses propres expériences, c’est juste une machine sophistiquée. Certes, le major doute qu’un jour Isis développe un véritable instinct mais en même temps, elle prouve, en le sachant ou non, qu’elle est bien plus que la somme de toutes ses composantes. D’accord, ses analyses ne sont pas parfaites. D’accord, elle ne met pas forcément en perspective les mêmes choses qu’Arcanis. Et alors? Ultimement, elle est autant sinon plus professionnelle que l’épée et le bouclier de la Reine Mère et c’est tout ce qui compte. Efficacité et létalité.

Plus encore, elle est capable de reconnaitre ses limites et ses faiblesses. Ce n’est pas donné à tous. Ceci dit, admettre de vive voix ses faiblesses, même face à des gens de confiance, ce n’est jamais une bonne idée. Soit elle joue un bluff très convaincant, ce dont Arcanis doute, soit c’est une marque de sincérité sur laquelle le major ne crachera pas. Quant au reste des membres du Chume’doro ici présentes, elles ne diront rien à qui que ce soit. Les secrets, ça les connait et toutes savent ce qui va leur valoir un aller simple pour la tombe si jamais elles venaient à voir raconter un certain nombre de choses à autrui. Ceci dit, il est inévitable qu’à un moment ou à un autre, effectivement, le Chume’doro soit forcé de travailler avec une force bien en deçà de son élite triée sur le volet, ne serait-ce qu’avec les forces dites régulières du Consortium Éternel.

La Reine Mère a beau avoir tout le charisme du monde, les plus patriotes ne sont pas forcément les plus doués ou les meilleurs du lot. Les individus d’exceptions sont rares, ils ne sont pas la norme et la très grande majorité des soldats ou officiers qu’ils soient Siths, cyborgs ou « ordinaires » ne survivraient pas à ce que le Chume’doro exige de ses agents. Jusqu’à preuve du contraire, aucun Sith n’est prêt à donner sa vie pour un autre Sith. Arcanis et ses subordonnées, n’ont aucun problème à envisager l’ultime sacrifice pour apporter la victoire à leur souveraine. C’est la différence entre la parole et les actes. Au sein du Chume’doro, c’est la seule monnaie valable. Les actes. Prouver sa valeur, prouver son utilité si on veut gravir les échellons. Et Arcanis est d’une sévérité draconienne sur ce qu’elle tolère. C’est de notoriété publique : la méritocrate du Consortium.


« Savoir reconnaitre un problème, c’est toujours le premier pas pour arriver à une solution. Ne le prends pas mal Isis mais tu es plus humaine que certains humains, en ce sens que bien que certains vont te reléguer au simple statut de pièce d’équipement, tu as prouvé plus d’une fois que ce ne sont pas de simples algorithmes qui te donne cette nature unique mais bien des initiatives qui te sont propres. Je respecte ça.

Je comprends ton désir de toujours mettre de l’avant le Consortium Éternel et c’est une bonne chose que tu puisses garder une vaste vue d’ensemble. On me reprochera de porter trop d’attention aux détails, par opposition. Tu disposes de forces pratiquement inépuisables. Moi non. Nous avons chacun nos styles mais nous avons une cause commune. On ne peut en dire autant d’une bonne partie du Consortium Éternel.

Ce qui m’amène à un problème plus personnel mais qui je trouve nous affecte tous les deux. Les Siths. On peut prédire les gens. Mais le facteur Force est un problème. Plus je regarde la situation qui se profile, plus je me dis que ce ne sont pas nos ennemis qui vont nous faire le plus mal mais le coup qui viendra de l’intérieur. Il serait plus que temps de mettre sur pied un plan visant leur éradication rapide en cas de trahison ou de rébellion.

Tu regardes les faits. J’utilise mon instinct. Et mon instinct me dit que dès qu’ils jugeront la Reine Mère faible ou le Consortium Éternel en mauvaise posture, soit les rats quitteront le navire en nous infligeant un coup assurément fatal, soit les vautours fondront sur leur proie affaiblie et ce ne sera pas une guerre civile mais une véritable boucherie. En conséquence de quoi… Quel est notre plan d’action face à ce scénario? »


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Dim 7 Oct - 23:18
Comme on pouvait s'y attendre de la part du Major Arcanis, elle apportait un tout autre regard sur les choses et une analyse différente de ma propre perception des choses. Cependant, je devais reconnaître que le fait de l'entendre me dire que j'étais plus humaine que la plus part des humains me surprit largement. Je ne m'étais jamais considéré comme pouvant leur ressembler. Certes, mon physique a été conçu pour leur ressembler et même leur donner du plaisir. J'ai reçu une programmation pour aller dans ce sens. Mais jamais je n'ai songé à être comme eux.
Arcanis avait un regard sur les choses qui s'attachait énormément aux détails, à la manière d'atteindre le but, aux différentes étapes du procédé. Pour ma part, tout cela n'était que des étapes. Le but final et les conséquences revêtaient plus d'importance pour mes analyses que les raisons. Bien sûr, je ne les négligeais aucunement. Mais pour moi, ils ne définissaient pas l'action.
Arcanis comprenait cette ambivalence entre nous et c'est ce qui faisait que nous étions capable de travailler ensemble de manière si efficace, complétant l'autre sans forcément empiéter sur ses plats de bande.

La responsable du Chume'doro  fit toutefois une remarque intéressante comme quoi, la véritable menace pour le Consortium n'était pas tant extérieure qu'intérieur. En effet, les pires ennemis de la Reine n'étaient guère les Jedi ou les Chevaliers Impériaux. Non. Le véritable danger était les autres Sith qui seraient amené à considérer Darth Ankh non plus comme leur souveraine, mais comme une proie de laquelle ils pourraient se repaître. Et ça, c'était hors de question. La remarque du Major me fit sourire.


-C'est d'ailleurs la première menace à laquelle j'ai songé, Major. Et c'est pour cela que j'ai fait formé, au sein du Chume'doro l'escouade Tessen. Ils sont chargé de garder un oeil sur les Sith affiliés au Consortium ou pas. Certains avec plus ou moins de succès. Et pour la plus part, j'ai fait installer divers dispositifs à proximité de leurs installations afin de pouvoir nous débarrasser d'eux, en plus des agents chargé de les tuer.
Je ne laisse pas des individus capable d'agir comme sa Majesté, au sein de Consortium, sans les placer sous haute surveillance. Ou si je commet cette erreur, alors c'est qu'il faut m'abattre sur le champ. Les Sith représentent une force militaire non négligeable que je ne peux laisser libre de la sorte. Donc, soit ils s’alignent sous notre surveillance, soit on les abats. Et je ne te cacherais pas que j'ai déjà ordonné l'exécution de deux Sith par le passé. Cela ne me posera donc aucun problème de recommencer. Je pense que tu te souviens des rapports de l'époque ou nous avons dû entraîner certains nobles hapiens devant la Reine. Tu sais donc que certains ne sont jamais arriver au pied du dais royal et ont tout simplement disparut sans laisser de trace. Je te laisse imaginer ce que nous avons pu faire à ces "personnes" à l'époque.
Je ne rentrais pas dans les détails volontairement, simplement parce que si elle ne l'avait pas encore fait, je savais qu'Arcanis y remédierait rapidement. En ce qui concerne sa Majesté, mes opérations vont justement dans le sens de la faire briller aux quatre coins de la Galaxie afin que tous sachent que l'on ne peut l'atteindre mais que l'inverse est parfaitement vrai. Je montre à tous qu'elle n'est pas une proie, mais bien une Chasseuse prête à se mettre en chasse dès qu'on lui en laissera l'opportunité. Et cela, que l'on soit du Consortium ou pas. Je dois tout faire pour ne laisser apparaître aucune faille dans les plans qui la concernent. Par contre, il vous faudra veiller à ce qu'il n'y ai aucune faille apparente dans les domaines de sa Majesté.

Si les rats veulent quitter le navire, qu'ils le fassent. Mais nous les verrons et nous saurons qui part et qui reste. Et alors, nous traquerons les traîtres. Et pour cela, je serais prête à retourner la moindre pierre de la Galaxie et bien plus loin encore pour les retrouver. Et alors, leur mort n'aura rien de plaisant.


Je ne m'étalais pas sur les méthodes que j'emploierais pour les retrouver ni sur les moyens pour leur apporter la mort. J'étais passé maître dans l'art de faire les deux grâce à Cyberdyne et aux divers emplois qu'ils avaient eu de mes capacités. Je pouvais donc apporter une mort lente, sur des mois, ou une mort rapide, en l'espace d'une seconde. J'avais là tout une panoplie de moyens pour le faire, et je n'avais aucun scrupule à les employer. Que ce soit hier, aujourd'hui ou même demain.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Lun 8 Oct - 3:26
Je ne suis pas née de la dernière pluie. C’est un fait. Je connais les unités sous mes ordres. Appelez ça un… Passe-temps. J’ai toujours eu une bonne mémoire pour les détails. Noms, numéros de série, visages… Loin de moi de dire que je connais le Chume’doro sur le bout de mes doigts. Il y a toujours de la place pour l’amélioration. Quiconque vous dit le contraire est un imbécile de première catégorie. Et les imbéciles, on le sait, sont extrêmement nombreux dans la galaxie. Tout ça pour dire qu’Isis ne m’apprend sur les forces qu’elle a fait entrainer au sein de l’organisation que je gère. J’ai signé l’autorisation personnellement, après tout. Appelez ça un projet conjoint entre la régente du royaume et l’élite de la Reine Mère. Je ne suis pas possessive au point de rejeter une bonne idée quand on m’en présente une. Ce serait une faute grave.

Je sais que chacune de notre côté nous avons mis en place plusieurs plans et protocoles d’urgence pour contrer une éventuelle menace Sith. Le seul problème… C’est qu’ils sont notoirement connus pour réapparaitre quand on pense avoir éliminé la menace. Du début de l’histoire galactique jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas assez de doigts sur deux mains pour compter le nombre de fois où on les a cru vaincus, disparus, éliminés, prenez le terme qui vous plait. Et là, ils constituent une partie de notre armée, de notre flotte, de nos forces armées. Ce sera encore plus difficile de s’en débarrasser si jamais nous devons recourir à une solution aussi extrême. Mon absence de réponse immédiate veut dire à elle seule un discours complet, de l’introduction à la conclusion. Mais bon. Je vais quand même livrer le fond de ma pensée car c’est une partie de mon travail.


« Isis, nous avons toutes deux éliminé des Siths au nom de notre souveraine éternelle. Une demi-douzaine dans mon cas. Officiellement, bien sûr. Et toutes deux nous avons mis sur pied un certain nombre de contremesures pour faire face à leur trahison. Le problème, et j’insiste en ce sens, c’est qu’historiquement, les Siths ont prouvé qu’ils sont excessivement durs à éliminer. Mais tu le sais déjà, bien sûr.

Tu sais comme moi qu’ils sont loin d’être aussi désaxés que veut le faire croire la propagande élitiste hapienne. Ils nous espionnent pendant que nous les espionnons et eux aussi assassinent certains des nôtres. Enfin. Pour le moment le Chume’doro a échappé à ce sort funeste mais une escouade de neuf agentes est actuellement en train de récupérer dans des cuves de bacta depuis leur dernière tentative. Nous sommes en guerre froide.

Isis, je ne peux pas désobéir aux ordres de la Reine Mère. J’ai promis de tout faire pour assurer l’hégémonie du Consortium Éternel. Mais je ne peux pas, en tant que bras armé de Son Éternelle Majesté laisser les Siths agir comme ils le font. Je ne peux pas transformer le Chume’doro en une force de purge de ceux qui sont supposés être nos alliés. C’est pour cette raison que je me tourne vers ton implacable logique. »


Les agentes du Chume’doro présentes regardent avec stupéfaction leur chef. Tous connaissent Arcanis comme une force implacable qui a toujours solution à tout et qui a au moins un coup d’avance sur ses adversaires. De la voir demander conseil à qui que ce soit est déstabilisant mais surtout, inusité. Soit c’est un test, une manipulation d’Isis qui entre dans un plan encore plus grand dont seul le major a la réponse, soit elle est vraiment sincère et le problème des Siths est plus important que ce que même les hautes sphères du pouvoir se voient informées. Le Chume’doro se livre à de nombreux assassinats, oui. Mais toujours avec un seul objectif en tête : assurer la pérennité de la Reine Mère. Les Siths font quelque chose de similaire de leur côté… Mais pour leurs gains personnels, ce qui est complètement autre chose, au final.

« Tout ce que je fais, je le fais pour la Reine Mère. Les Siths oeuvrent pour leurs gains personnels, plus en tant qu’individus que groupe. Je suis une femme de détail. Tu es une femme de vue d’ensemble. Ce problème se doit d’être enrayé et je ne tiens pas à devoir expliquer à sa majesté pourquoi nous sommes en guerre interne avec ceux qui sont en théorie nos alliés. La mort plutôt que le déshonneur devant notre souveraine éternelle. »


Dernière édition par Arcanis le Ven 26 Oct - 22:19, édité 2 fois


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
GEMINI Prime / Régente du Trône Eternel
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Ven 26 Oct - 21:23
Effectivement, je savais que l'engeance sith avait la manie de ressurgir des ténèbres ou les gens pensaient les avoir éradiqué. Une grossière erreur que nombre de personnes ont commise par le passé et que certains continueraient de commettre, encore et toujours, à travers les âges. Mais une erreur que je ne pouvais me permettre de laisser passer, que ce soit de mon fait ou de celui de mes protégées.
Les collaborations entre la Régence et le Chume'doro ne sont pas une nouveauté. Loin s'en faut. Cela relève même de la norme. Du moins en ce qui nous concerne. Tout comme Arcanis avait lu les rapports de mes activités, j'avais, inlassablement, lu et consulté les rapports sur ses agissements, mais également ses propres rapports, concernant les agissements de ses proies, mais aussi les missions de ses agents. Bien sûr, ces rapports recevaient les plus haut degré de cryptage et autre encodage. Mais j'avais, naturellement, les clefs pour décrypter ces verrous. Bien sûr, je ne m'attendais jamais à avoir tout dans le détail. Les agissements du corps d'élite n'étaient guère de ceux que l'on énonce sur un rapport. Mais j'avais, à tous le moindre, j'avais les raisons et le résultat immédiat de ces missions. Et c'était tout ce que j'attendais de leur part. Je connaissais déjà leurs modes opératoires en pareilles missions. Je n'avais donc pas besoin qu'on me le rappelle systématiquement.

Je fus, cependant, surprise, une fois encore, par les aveux du Major. Non pas qu'elle se plaigne de son serment envers la Reine, loin de là. Mais elle comprenait, je dirais, presque instinctivement, qu'elle se retrouvait limitée dans ses possibilités car, d'un côté, elle a promit de protéger la Lignée des Reines Eternelles, et de l'autre, elle souhaite neutraliser au plus vite ceux qui, officiellement, sont les alliés de la couronne, mais qui se cache derrière leurs masques, attendant juste le moment ou ils pourront poignarder la Reine, soit pour prendre sa place, soit pour fuir dans d'autres ténèbres et fomenter leur propres plans. Non pas qu'ils aient besoin de cela pour préparer déjà leurs coups en douce.
Je ne prêtais pas attention aux expressions diverses et variées des membres du Chume'doro, alors qu'elles découvraient que leur officier supérieur avouait ne pas avoir toutes les solutions. Cela n'était, en soit, pas mon problème. C'était, même, un détail dans la vision d'ensemble de ce qui se passait en ce moment.


-Je comprend votre remarque, Major. Et la première chose que je vous dirais c'est que ce ne sera pas à vous de lui annoncer pareil conflit avec ses alliés d'hier. Pourquoi, me direz vous? Pour deux raisons. Bon, en faite trois, mais c'est du détail. Première, si c'est vous qui le lui annoncez, cela veut dire que j'ai échouer à prévoir ces attaques. A les anticiper et à nous en prémunir.
Ensuite, la Reine elle même est une Sith. De haute volée et d'une puissance rare, mais c'est une Sith. Elle connait donc leurs modes de pensée. Elle sait donc qu'à la moindre erreur, ils seront là pour lui sauter au cou. Elle va donc, naturellement, veiller à cacher ses propres faiblesses et mettre en valeur ses propres forces. Mais cela veut aussi dire qu'elle est suffisamment intelligente pour savoir qu'elle ne peut considérer les Sith comme des alliés. Certains, nous avons, parmi les membres du Chume'doro, des Sith et des Soeurs de la Nuit qui lui sont fidèle corps et âmes. Jamais il ne me viendrait à l'esprit de leur retirer cette ferveur sincère. Mais ce sont des exceptions précieuses qui sont loin d'établir la règles. Et ces trois points, je pense, nous les savons tous. Du moins, vous et moi.
Maintenant, en ce qui concerne les mesures que nous pouvons prendre, j'ai bien peur qu'il ne me faille vous répondre qu'il n'en existe aucune. Nous pouvons veiller, demeurer les plus vigilantes possible. Mais jamais nous ne pourrons écarter entièrement les risques que représentent les Sith. La seule possibilité serait de tous les enfermer au même endroit et d'être certains qu'ils sont tous là. Or, comme vous l'avez dit vous même, avec les Sith, nous ne pouvons être sûr de rien. La seule absolue qu'il peut y avoir avec eux, c'est que nous ne sommes sûres de rien. Sachons qu'à tout moment ils peuvent nous trahir, et qu'un jour ou l'autre, ils nous trahirons. Je crains que ce ne soit là la seul possibilité. Nous aurons alors nos meilleures armes pour nous prémunir d'eux. Assurons nous de placer à proximité de sa Majesté des utilisateurs de la Force en qui vous pouvez avoir une confiance absolue, si cela existe. Je vous en laisse seule juge. Je pense, notamment, à des Soeurs de la Nuit.


Je pris un court instant pour poursuivre ma pensée. Je sentais qu'il y avait une possibilité dans ce que je venais d'évoquer. Puis je claquais des doigts lorsque mes cogitateurs parvinrent à la solution qui me semblait désormais évidente.

-Si vous pouviez m'en obtenir une d’ailleurs, que nous nommerions officiellement gouverneur de la dernière station de Dathomir. Cela nous permettrait de placer quelqu'un de confiance de manière discrète et efficace. Ecrivez lui un nouvel historique et envoyez la moi lorsque cela sera fait. Si vous en voyez d'autres que nous pouvons placer de la sorte, soit pour des stations de défense ou pour les placer en état-major ou d'autres postes à responsabilités, je pense que nous aurons là un filet qui se construira doucement, mais surement. Je pense qu'une vingtaine d'individus maximum serait l'idéale. Qu'en pensez vous?

Je m'appuyais, nonchalamment sur la console de la salle d'opération. J'avais énoncé devant tous le monde cette idée qui pouvait paraître saugrenue. Mais je comptais, justement sur le fait que les autres cadres présent y réfléchissent également et y apportent le tamis de leur conscience professionnel.
Le Chum'doro est connu de tout Hapes. Chacun sait en quoi il consiste. Pas qui le compose, mais en quoi il consiste et quelles sont ses missions officielles. Par contre, qu'un gouverneur puisse, en réalité être présent dans un secteur, uniquement pour assurer la protection de la Reine, cela était quelque chose que pratiquement personne n'envisagerait. L'on attend d'un gouverneur qu'il soit, au mieux, servile pour sa carrière, au pire, imbu de sa personne à cause des quelques miettes de pouvoir que la Couronne lui donne.
Ce plan consistait donc à prépositionner des atouts là ou l'on est, naturellement, les plus faibles. Les Sith sont connus pour la corruption qui a tendance à se répandre dans leurs entourage. Soit pour le prestige, soit pour l'avarice et le désir de pouvoir. Alors, il nous faudra utiliser cette faiblesse pour la transformer en une force que personne ne pourrait escompter. Et quoi de mieux que des agents du Chume'doro pour accomplir cette mission de longue haleine?

Puis, j'eus une idée supplémentaire, qui ne manqua pas de m'arracher un petit sourire encore plus amusé, un peu comme un loup prêt à fondre sur sa proie.


-Poussons même le vice à en placer certaines à la tête de société, factice ou pas, et qui viendrait se hisser dans le décors des soutiens à la couronne. Comme le dit l'adage, le meilleur endroit pour cacher un arbre, c'est au milieux de la forêt.


avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

le Sam 27 Oct - 5:04
La réponse bien que logique s’avérait des plus insatisfaisantes. Elle savait faire des projections. Des calculs. Des prédictions. Et bien que jamais elle ne se permettrait de le dire ouvertement, elle en avait eu la preuve à plus d’une reprise. Le pouvoir corrompt. Encore plus quand on le mélange à un côté obscur bien développé. Ajoutez à cela une procédure quasi mystique fusionnant les âmes, souvenirs ou personnalités de ceux qui vous ont précédé… Il y a de quoi imaginer le pire des scénarios. Et naturellement, le major avait une simulation allant dans ce sens. Au cas où sa protégée serait celle qui causerait l’effondrement de tout. Toujours au pire. Si elle avait été du genre optimiste, c’eut été pour espérer le meilleur. Mais son optimisme n’est plus depuis longtemps, si tant est qu’il a déjà existé. Qu’importe. C’est de peu d’importance.

Isis lui a donné à réfléchir, comme d’habitude. C’est un peu sa fonction, après tout, d’amener le major à vouloir se dépasser, à toujours envisager de nouvelles possibilités. Elle sait pertinemment que ses subordonnées comptent sur elle pour les guider à la victoire mais encore faudrait-il définir ladite victoire. Une victoire pour qui et surtout, pourquoi? Éliminer les menaces internes à la Reine Mère pourrait s’avérer coûteux voire désastreux. Toujours peser le pour et le contre, toujours tenter d’anticiper ce qui ne devrait pouvoir l’être. En même temps, elle ne serait pas à la tête du Chume’doro si elle n’était pas la meilleure personne pour faire le travail. De cela il n’y a aucun doute. Sa position était bien plus que juste un grade et un salaire plus qu’intéressant. Ce qu’Arcanis faisait n’était certainement pas pour l’argent par contre. Une impossibilité statistique.

Si un jour celles qui étaient en charge de traquer ceux qui abusaient du système fiscal, ils auraient toute une surprise. En effet, Arcanis ne possédait pratiquement rien en dehors de ce que la Reine Mère mettait à sa disposition. Pas de speeder de luxe, pas d’appartement, pas de vaisseau personnel, pas le plus petit bijou… Où alors allait son argent, sa fortune personnelle? Impossible à dire. Impossible d’ailleurs de suivre les crédits d’ailleurs. Les rumeurs les plus folles avaient couru pendant un temps, comme quoi le major finançait en secret une armée pour renverser la Reine Mère et quand Arcanis s’était lassée de ces rumeurs idiotes, elle les avait fait taire sans plus de formalité. Elle avait effectivement investi son argent. Mais pas contre sa souveraine. Plutôt sur des… Projets personnels. Projets qui rejoignaient l’idée avancée par Isis. Peu orthodoxe mais intéressante.

Personne ne sera étonné de savoir qu’Arcanis, comme l’IA, avait longuement étudié le meilleur moyen de positionner ses pièces sur l’échiquier. Comment parer les coups qui inévitablement viendraient des Siths. Oui, elle n’avait pas la capacité de faire des calculs en l’espace d’une nanoseconde mais elle avait des acquis que seul un être vivant peut avoir, dont aucune machine ne peut rêver. Arcanis avait donc déjà commencé à étudier les profils les plus intéressants de sujets loyaux avec des talents hors du commun pour servir la Reine Mère. Qu’ils soient issus du Chume’doro ou ailleurs, avoir un réseau de professionnels non conventionnels ne pouvait qu’être un avantage dans une guerre où assassinats et politiques s’enchevêtraient comme une toile d’araignée. Il s’agissait bien entendu d’une initiative personne donc inévitablement secrète. Non répertoriée.

En conséquence de quoi, Arcanis complimenta Isis pour son idée, se gardant bien de lui dire qu’elle avait déjà commencé à travailler sur ce qui venait de se dire. Ce n’était pas tant par manque de confiance que pour tester l’IA. Jusqu’où s’arrêtait sa connaissance plus ou moins personnelle du major du Chume’doro? Tirerait-elle les bonnes conclusions ou alors comme tant d’autres elle n’y verrait que du feu? Tant qu’au final l’hégémonie de la Reine Mère était assurée, c’était de peu d’importance, en fait. Chose certaine, Arcanis était fière des progrès accomplis par Isis vis-à-vis de ses analyses chaque jour plus pointues, plus précises et plus proches de la réalité telle qu’elle était face à des yeux qui n’étaient pas ceux d’une machine, aussi perfectionnée soit-elle. Quelle évolution depuis qu’elle avait commencé officiellement à servir celle qui dirigeait le Consortium Éternel…

Naturellement, comme il n’existe ni repos ni répit pour ceux qui se doivent de protéger celle qui avait entre ses mains le pouvoir de changer la face de la galaxie, une urgence n’attendait pas l’autre et quand un message prioritaire fut envoyé au major, malgré des consignes strictes, elle comprit que les simulations, la planification et cet échange des plus instructifs et pratiquement thérapeutique venait de toucher à sa fin. Il était temps de redevenir la dague se plantant dans le dos des ennemis du Consortium Éternel. Un rapide coup d’œil sur son datapad lui apprit que cette fois, elle ne serait pas sur la défensive mais sur l’offensive. Qui n’aime pas quand un plan méticuleusement préparé arrive à son terme avec des bénéfices encore plus importants qu’initialement anticipés? Sécuriser la position de pouvoir de la Reine Mère faisait partie de ses priorités.


« Le devoir m’appelle, Isis. Cependant, sois assurée que je garde bien en tête tout ce qui s’est dit et fait aujourd’hui et qu’au besoin, je te ferai parvenir de façon cryptée une liste de candidats pouvant se conformer à ton idée. Un second regard n’est jamais de trop, après tout. Autrement, nous pouvons envisager notre prochaine réunion stratégique au début du mois prochain? À moins d’une urgence bien sûr… »

Par politesse, Arcanis raccompagna Isis hors de la pièce, lui exposa rapidement un plan d’action sommaire pour le reste du mois avant de se diriger vers le hangar où l’attendait un vaisseau qui l’amènerait à des années lumières d’ici sur une planète où elle n’avait pas mis les pieds depuis un bon moment et où elle avait décidé de tendre un piège mortel à un vieil adversaire. Si tout se passait comme prévu, une petite fortune pourrait tomber entre les mains du Consortium Éternel ainsi que de nombreux plans et schémas pouvant offrir tout le nécessaire pour mener une guerre. En ces temps troublés ou chaque avantage peut faire la différence entre la victoire et la défaite, Arcanis était prête à prendre tous les risques imaginables. Elle dû se préparer mentalement à endurer les pires tourments que la chair puisse supporter pour gagner cette manche.

Mais peu importante les souffrances qu’elle devrait endurer, elle reviendrait victorieuse devant sa souveraine. Aucun éclair de force, aucune toxine, aucune torture ne saurait la faire fléchir. En écartant cette menace, le plan proposé par Isis pourrait prendre davantage d’ampleur, offrir davantage de possibilités. Se débarrasser des pièces les plus fortes, aux échecs, est toujours tentant mais certains pions, par contre, peuvent devenir considérablement plus puissants et trop souvent, sous des airs de pions se cache quelque chose de bien plus dangereux. Qu’importe. Au terme d’une partie qui n’avait que trop longtemps duré, ce serait elle qui annoncerait le échec et mat. Et Isis, naturellement, pourrait en lire les grandes lignes dans le rapport qu’elle remettrait. Œuvrant de son côté au même objectif. Pendant que la pilote la conduisait à destination, Arcanis regarda l’espace et se permit une réflexion à voix haute.


« Isis, il n’y a que… Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons… »


"Sans but nous ne sommes rien."
Contenu sponsorisé

Re: Toi, plus moi, plus tout ce que nous protégeons (PV Arcanis)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum