Partagez
Aller en bas
avatar
Seigneur Jedi
Chevalier Jedi
Seigneur JediChevalier Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Ven 17 Aoû - 18:44



Equipement :


Darja se reconnaît facilement grâce à son sabre laser à l'allure classique à l'exception de quelques détails. Sa garde est en croix, permettant certains angles d'attaque et de parade. La prise est facilité par un recouvrement de la poignée par un matériau facilitant l'adhésion à l'arme. Deux lanières de cuir sont également attachées à la base du sabre, permettant de les enrouler autour de son poignée limitant une possible perte de l'arme au cours du combat.

Outre plusieurs vêtements et fourrures variées, souvent dans des teintes bleutées et argentées, Darja s'est doté au fil des années d'un jet d'armure ainsi que de diverses armes. Son armure, noire, est relativement simple, parfois décriée comme étant archaïque, mais ayant fait plusieurs fois ses preuves au cours des dernières années. L'équipement se compose d'un plastron simple, légèrement matelassé composé en fibre. Il permet une protection légère. Les bras sont protégés par des canons ainsi que des gantelets à manchette. Une spalière, inspirée des harnois des temps anciens protègent l'épaule droite ainsi que l'arrière-bras. Enfin des jambières et une paire de soleret viennent protéger le bas du corps de Darja. Par dessus son armure il porte un surcot aux couleurs de New Apsolon.  

             

Description physique :


Darja se caractérise par sa silhouette svelte. Malgré des muscles dessinés et des épaules développées, le Protecteur ne ressemble pas à nombre de guerriers au corps massif, à la silhouette épaisse et solide. Ses poignets et ses mains, fins, ont été l'objet de nombreuses moqueries pendant sa jeunesse. A sa carrure svelte s'ajoute une visage juvénile, bien que peu à peu marqué par le temps et les combat, aux traits fins mais francs. Darja peut également se targuer d'un nez droit et surtout n'ayant jamais été brisé. Son regard auréolé de cernes et striés de veines rouges détonne avec le bleu franc de ses iris. La fatigue et la vision de nombreuses horreurs ont déteint sur cette partie de visage ainsi que les quelques rides apparaissant à la commissure de ses lèvres et sur son front.

Ses cheveux d’un noir jais sont généralement gardés mi-longs et soigneusement coiffés en arrière. Outre quelques cicatrices visibles, tels que la marque laissée à l'oeil par une explosion, ses lèvres sont souvent sèches, scarifiées par le vent, le froid ainsi que la manie du jeune homme à se les mordre. De la même façon, en cas de colère ou de frustration, Darja serre et desserre la mâchoire au point de s'en faire mal et faire craquer ses dents. Sans être attaché de manière narcissique à son apparence, le Seigneur a compris l'intérêt d'avoir une certaine allure. Aussi s'impose t'il une démarche assurée, des gestes lents et maîtrisés bien que sa langue et son regard vif trahissent souvent sa nature nerveuse. La stature de Darja est généralement droite et fière, imposé par son rôle de Protecteur. Ainsi le Jedi garde le dos droit, le menton haut et essayera de rester de marbre, sans être pour autant une statue. Cependant, en privé, le Protecteur Venaco sait se relâcher et s'il n'en est pas à afficher constamment des grimaces ses sourires se feront bien plus francs et facilement qu'en public. 

Enfin le Seigneur Jedi est doté depuis quelques années d’une prothèse d’excellente qualité en remplacement de sa main droite, perdue lors d’un féroce duel dans une escarmouche face à un Inquisiteur cette fois-ci. Darja a vécu étrangement bien cette amputation considérant cela comme étant un aléa de la vie. Bien évidemment le fait d'avoir misé dans une certaine qualité fait qu'il ne ressent presque aucune différence avec son ancienne main. 

             

Description mentale :


Ambitieux et exigeant envers lui-même, Darja se veut être le Seigneur et chevalier Jedi parfait. Loyal, courageux, féroce au combat et fin politique. Mais le fait est que sur certains points, il en est loin. Ses convictions ne font malgré tout aucun doute. Progressiste, le Protecteur a été élevé dans la tradition de la fidélité à la République avant tout, et de manière plus secondaire à sa planète. C'est ainsi avec passion que le Protecteur parle du Sénat, de son importance et de la force d'un pouvoir fédéral. Cependant, il s'oppose également à toute forme d’absolutisme centralisé et considère l'importance du fédéralisme et d’un système parlementaire fort. Darja se veut fidèle au Conseil Jedi ainsi qu'à l'Ordre. Loin d'être dans le rejet d'une autorité Jedi ou républicaine, à l'image d'autres Seigneurs, il préfère essayer de nouer une véritable relation de coopération avec autant le Sénat qu'avec le Conseil. A ses yeux, le Protecteur de New Apsolon est avant tout un représentant du peuple parmi d'autres.

Concernant le combat, nul ne peut nier que Darja sait se battre. Excellent bretteur, le combat de Force lui est plus difficile ne pouvant combattre de nombreuses heures et vite épuisé. Sa volonté farouche et son caractère parfois passionné ainsi que nerveux lui viennent en aide dans les combats. Il se prompt à lancer l'assaut le premier, à motiver les troupes et essayer de montrer l'exemple du mieux qu'il peut, quitte à devoir se placer sur la ligne de front. 

Dans ses relations sociales Darja se veut charmeur; joueur, essayant au mieux de concilier les volontés et les caractères s'opposant dans le jeu politique de la Péninsule. Honnête, il va généralement droit au but et sait camper sur ses positions lorsque cela s'avère nécessaire. En effet, si le Protecteur sait s'effacer et travailler avec de forts caractères, ses convictions restent vitales à ses yeux et il les défendra toujours. Discret, le noble sait se montrer observateur et stratège, pour avantager les intérêts de tous. Les siens y compris.

Il lui arrive de perdre patience et entrer dans de grands accès de rage, aussi court qu'intense. Cependant, ayant une foi puissante dans le Côté Lumineux, il a honte de son caractère colérique enfoui au plus profond de lui et essaye de se montrer le plus calme et modeste possible. Aussi Darja n'essaye que rarement d'amener la lumière sur lui et n'apprécie guère parler de la guerre. A ses yeux c'est un mal nécessaire, un exutoire à la violence portée par les hommes. Mais il a assez vu de sang et de mort depuis les événements de la contre offensive république et les missions humanitaires qui l'ont suivi pour vouloir un peu de paix entre les hommes pour s'opposer aux maux crées par les mêmes conflits…

Darja apprécie et étudie la théorie de la Force Vivante. Il la trouve d'une simplicité et d'une véracité évidente, s'opposant ainsi au manichéisme traditionnel des utilisateurs des Ordres de la Force. Ainsi il comprends d'une certaine façon les Sith, mais condamne sévèrement leur violence et leurs excès dans leur mode de vie hédoniste. De la même façon il ne tolère pas la corruption et les crimes de tout genre. Las d'une perte des valeurs morales, il combat férocement - encore plus que les Sith - le crime organisé et la corruption. Darja craint et méprise à la fois les chasseurs de sensitifs dans son ensemble, considérant impossible ce désir d'éradiquer la Force. Pour lui il est tout bonnement impossible de vivre sans cette énergie universelle car... eh bien elle est présente en chacun plus ou moins forte et on ne peut pas la supprimer aussi facilement car même dans la mort les êtres vivants la rejoignent…

Cependant, Maître Venaco ne porte pas un regard mauvais vis à vis du transhumanisme. Bien qu'il considère cela comme un abus et une perte d'une partie de son humanité il connaît les avantages d'une prothèse et arrive à comprendre, sans pour autant lui même s'y adonner, la courbe infernale de désirer toujours plus.  Passionné d'histoire, il est fier de servir le Nouvel Ordre Jedi et d'ainsi allier modernité et traditions millénaires. Bien qu'il soit en contact avec de nombreux membres de l'Ordre et de ses alliés, les proches de Darja se comptent sur les doigts d'une main. Il entretient ainsi une véritable camaraderie avec trois de ses frères d'armes ainsi qu'avec un officier de l'armée de la République mais surtout il considère également son ancienne soeur d’arme comme sa véritable âme soeur.


         
         

Histoire :


1470 ABY

L'enfant courrait à toute vitesse sur les dalles de pierre qui entouraient le palais du colonel. Se faufilant entre les arbres, il riait aux éclats suivi de près par un grand homme au regard sévère et à l'allure martiale. Se jetant dans l'ouverture d'une haie, le petit garçon dérapa sur le sol en se rendant compte qu'il avait bondi par inadvertance sur la terrasse privative de ses parents. Dérapant sur ses pieds, il ne réussit pas à ralentir son allure et continua sa lancée vers la table où se dressait une théière ainsi quelques tasses. Avec un cri de surprise, le petit homme bascula en avant et ferma les yeux, attendant le choc. Cependant, une poignée solide se referma sur son col et le tira en arrière, le remettant promptement sur ses pieds. Surpris par l'absence de bruit et de douleur, le petit rouvrit les yeux et fit face à son paternel. Le colonel lui adressa un regard mi-amusé mi-réprobateur et se mit à genoux devant le garçon.

"Darja... Combien de fois devrais je te répéter de ne pas échapper aux ordres de l'adjudant. 
- Excusez moi mon Colonel. J'ai tourné le dos une seconde et..."

Un regard de l'officier suffit à faire taire le jeune sous-officier qui regarda fixement devant lui, ravalant sa fierté. Le colonel de l’armée républicaine congédia d'un geste las le précepteur de son fils et montra un petit siège à celui ci, lui ordonnant de s'asseoir. Avec un sourire attendri, la mère servit une petit tasse du thé, venu droit de Naboo, à son petit et lui tendit un biscuit, qu'il s'empressa de gober. Rassasié, et rassuré de ne pas être puni par Père, Darja releva la tête, croisa le regard de sa mère et y lut une tristesse. Une inquiétude s'empara de lui. Qu'arrivait il ? Comme à une réponse à son instinct infantile une silhouette se découpa dans le chambranle de la suite de ses parents, une tunique et une cape toutes deux marron la vêtant. Rejetant sa capuche en arrière, l'homme s'avança avec un sourire paternel vers Darja. 

"Bonjour jeune Venaco. Je suis le Chevalier Jedi Hyorl. Tu connais les Jedi je ne m'abuse ?"

Les yeux remplis d'étoiles, le garçon hocha la tête. Sa mère l'avait bercée avec les histoires de Kol Skywalker et de ses descendants durant sa courte vie. Les Jedi eux étaient presque vénérés par la maîtresse de maison. Tendant le cou pour apercevoir le sabre laser attaché à la ceinture de l'homme, Darja sourit béatement à la vue de l'arme. 

"Vous êtes sûr de vous ?, intervint son père.
- Oui colonel. Il a des dispositions naturelles avec la Force. 
- Mais vous nous l'enlevez si jeune… A peine quatre ans, coupa la comtesse, une pointe de tristesse dans la voix. 
- Laissons lui le choix."

Le Chevalier se tourna vers Darja et posa un genou devant lui, lui souriant. Impressionné, le petit garçon de huit ans frotta ses doigts les uns contre les autres et baissa la tête, intimidé. 

"Darja... Nous te proposons de devenir un Jedi, faire parti de notre ordre et de servir la paix et la justice. Qu'est ce que tu en dis ? Veux tu devenir un des nôtres ?"

Le petit rougit et sembla resté bouche bée devant la proposition. Les secondes s'égrenèrent, presque infinies pour les parents qui ne souhaitaient pas se séparer de leur enfant malgré la carrière qui lui était promise. La bouche du garçon s'ouvrit et ses quelques mots traversèrent l'air, brisant la tension qui était montée...

"Oui je le veux..."

1480 ABY

Dix années... Dix années avait passé depuis que Darja avait quitté la douceur et la noblesse du palais du colonel sur son monde natal de Tinnel IV. Dix années d'apprentissage quotidien, avec peu de pause. L'histoire, les sciences, les langues mais surtout la Force et ses capacités ainsi que le combat au sabre laser faisaient parti de son quotidien. Dix années qu'il avait trouvé une nouvelle famille. Dix années qui s'achevaient sur son statut de Novice. Le doux soleil de l'été réchauffait l'atmosphère de la petite enclave Jedi de Tython. Ainsi l'arène avait été aménagée derrière le temple, dans l'espace dédié généralement à l'exercice du sabre laser. Les dix novices de l'enclave étaient alignés en rang en cette fin de journée et de tournoi annuel. Du plus âgé ,de vingt quatre ans, au plus jeune de onze ans, tous avaient le visage impénétrable, le dos droit et le sabre laser d'entraînement à la ceinture de leur bure traditionnelle. 

Les Maîtres de l'Enclave discutaient calmement à l'écart tandis que les autres membres de l'Ordre présent observés les Novices. Darja craignaient qu'aucun Chevalier ne le choisisse cette année mais tout au long de la journée il avait su ne pas céder à cette angoisse et s'était donné le meilleur de lui même. Ainsi était il arrivé premier à l'épreuve de combat au sabre laser, troisième aux épreuves de Force ainsi que d'agilité. La seconde place lui avait été attribuée en ce qui concernait la poésie et la connaissance de l'Histoire. Il était de nouveau arrivé premier sur la course d'obstacles et pensait ainsi avoir de bonnes chances de gagner le trophée, une simple médaille, du tournoi des Novices. Les Maîtres se tournèrent vers les apprentis et annoncèrent avoir décider d'un vainqueur. 

"Le lauréat du Tournoi de cette année est... Jordan Thurak."

La surprise laissa place à la colère et Darja sentit ses épaules se contracter. Voir ainsi ses espérances contrarier à quatorze ans, l'âge de la subtilité, lui sembla impensable. Respirant profondément, il desserra les poings et força ses muscles à se relâcher. Les émotions telles que la haine ne pouvaient qu'être nuisibles pour un futur Chevalier Jedi et il ne devait pas céder à la tentation. La cérémonie de la remise de médaille au jeune homme de seize ans, arrivé sur le tard à l'Enclave tout comme leur aîné de vingt quatre printemps, fut rapide et Darja se vit libérer de ses obligations pour le reste de la journée. Peut être en profiterait il pour méditer sur sa défaite et comprendre ses échecs.

Alors qu'il s'éloignait de la masse des Jedi, une silhouette s'avança dans l'ombre et lui fit signe de s'approcher. Le jeune Novice s'exécuta, n'osant trop lever les yeux vers l'homme qui lui faisait face. Il avait pris connaissance rapidement de son regard aveugle et son orbite vide, traversée par une terrible cicatrice cautérisée. Pourtant les prothèses étaient faciles à utiliser et n'avaient que peu d'inconvénients. Le Chevalier, ou le Maître, devait avoir choisi d'arborer sa blessure par choix. Ainsi impressionné par la façade guerrière du Jedi Darja contempla son sabre, à la garde en croix bien marquée, et fronça les sourcils devant cette excentricité. 

"Tu te demandes peut être pourquoi mon sabre se présente ainsi jeune Novice."

Darja s'étonna de la douceur de la voix et de la lenteur à laquelle les mots échappaient de la bouche perdue dans l'épaisse barbe de l'homme. Il s'était attendu à une voix éraillée  et bourrue. Revenant au présent, le Novice réfléchit vaguement à l'arme du Jedi. S'il lui avait posé cette question il était clair que ce n'était pas par simple goût ou pour détonner du reste des membres de l'Ordre. Réfléchissant à certains techniques de combat, Darja se dit qu'on pouvait brisé son poignet avec ce type de manche et modifier facilement son angle d'attaque.

"A mon humble avis maître, je dirais que la garde de votre sabre permet très certainement une meilleur capacité offensive et défensive, en permettant à votre lame de modifier sa trajectoire facilement. 
- Regardes moi quand je te parle jeune homme. Ma cicatrice n'est qu'un détail qu'un Sith m'a laissé il y’a quelques années. Très bien pensé. Plus précisément, ma poignée me permet de changer brusquement et avec une telle rapidité que mon adversaire peut se retrouver dépasser par la possibilité d'angles d'attaque, me permettant ainsi de le submerger par des attaques rapides, imprévisibles. Et puis ça a un certain chic.  »

Darja resta bouche bée pendant quelques secondes. Un vétéran de la guerre.. Il en avait entendu parlé de la bouche de son père des années auparavant. Ce dernier préférait ne pas en parler et c'était toujours avec douleur qu'il abordait le sujet. Etrangement le fait que la débâcle militaire personnelle du colonel ait eu lieu l'année de naissance de son fils l'avait aidé à dénouer sa langue pour lui en parler. Ainsi Darja voyaient ils ces martyrs, vivants ou morts, comme des héros.

"Tu n'es pas bavard hein ? Viens avec moi. Tu quittes Tython ce soir Padawan." 

1484 ABY

Les rues puantes de Nal Hutta vomissaient une brume presque verdâtre issue des marais intoxiqués qui entouraient le palais. Les deux silhouettes qui marchaient dans les jardins empuantis portaient des tuniques et des capes Jedi classiques. Le silence est d'or, pensa Darja en regardant les statues représentant un quelconque ancêtre du Hutt qui les accueillait depuis trois jours. L'adolescent était devenu un jeune homme au cours des quatre années passées. Il s'était entraîné dur aux côtés de son maître qui se nommait Fenrir Colio. Il avait grandement progressé dans son apprentissage de la Force, maniant désormais plus que les bases mais il était également devenu un guerrier fait, à l'exception d'un premier combat. Ainsi Fenrir l'avait entraîné à la forme de Niman, qu'il trouvait complète et faisait un bon contrepoint face aux deux autres formes auxquelles il avait exercé son apprenti :le Shii Cho - que Darja maîtrisait déjà en partie - et surtout le Makashi. Pendant des heures et des heures, le Padawan s'était exercé à cette forme particulière avec le sabre laser de son maître. 

Désormais il maniait son propre sabre laser qu'il avait construit de ses propres mains quelques mois plus tôt. Darja avait passé de nombreuses heures à méditer face aux pièces de sa future arme puis dans l'oubli absolu de la Force il avait trouvé la voie et quelques heures plus tard, lorsqu'il avait rouvert les yeux, il avait découvert son sabre laser tel qu'il l'avait imaginé, à la poignée doublée d’une garde en croix robuste. Prenant une profonde respiration, manquant de s'étouffer devant l'odeur, Darja repensa à la présence de son maître ici. Les Sith avaient frapper un grand coup en lançant une immense campagne au sein de l'Espace Hutt, affaibli depuis des années par des conflits intestinaux. Et malgré le fait que Maître Colio ne portait pas les criminels dans son coeur, il avait reçu l'ordre du Conseil de se rendre sur Nal Hutta et essayer négocier avec les Hutt des vivres. Un échec total.
Darja souffrait de ce fait. Voilà près de quatre années qu’il parcourait essentiellement l’arrière du front pour venir en aide aux popoulations. Le jeune homme faisait de nombreux cauchemars des récits que les survivants leur racontaient. Son désir de leur venir en aide était pur. Et chaque échec était presque personnel.. Secouant la tête, le jeune homme rattrapa son maître qui l'avait devancé et ressentit tout un coup une sensation de danger éminent. Agrippant son sabre laser, le Padawan se tourna vers Fenrir qui hocha la tête en s'écartant légèrement de son élève et dégainant à son tour son arme. 

La source de ce pressentiment apparut en bondissant par dessus une statue. Une deuxième silhouette sortit du brouillard et les lames rouge sang brillèrent dans l'atmosphère lourde. La lame grenat de Colio surgit à son tour, suivie de près de celle d'or de Darja. Les Sith se jetèrent sur leurs adversaires respectifs et un combat s'engagea rapidement entre les hommes. Le Padawan laissa l'avantage à son adversaire analysant son style de combat ainsi qu'il l'avait appris. Se servant du Niman il para relativement facilement les premières passes d'armes puis repéra une attaque typique du Djem So. Cependant, certains coups manquaient de la puissance typique de la Forme et Darja profita d'une attaque haute molle pour passer brusquement à l'assaut. D'un coup de sabre il frappa à la base de la lame de son adversaire qui dut reculer pour ne pas perdre l'équilibre, et Darja se fendit. Le Sith grogna sous l'effort pour se contorsionner et para de justesse l'attaque du Padawan. Tentant une contre attaque maladroite, Darja passa sous sa garde en se baissant, tenta d'agrippa la tunique de son adversaire puis lorsque ce dernier tenta de relever son bouclier de Force le repoussa violemment. Si la technique manquait de précision et de puissance, cela suffit à déséquilibrer son adversaire et poussa son avantage d'une violente attaque, tordant son poignée pour faire remonter brusque sa lame qui traversa d'un coup net la gorge du Sith, qui vit sa moelle épinière tranchée nette et mourut sur le coup.

"Tu as encore du travail Padawan. Mais le résultat est là."

Darja se retourna, l'adrénaline de la bataille brillant encore dans son visage, et fit face à son maître qui avait proprement transpercé le coeur de son adversaire. 

"Un Guerrier Sith et son apprenti. Le Hutt nous a vendu nous devons filer avant qu'il envoie ses hommes de main vérifier si les Sith nous ont eu."

Les deux hommes coururent à travers le parc et alors qu'ils allaient bondir par dessus les murs du palais, Fenrir attrapa son Padawan par la manche.

"Ton éducation est presque finie Darja et voici une de tes dernières leçons : ne fais jamais confiance aux criminels." 

1488 ABY

Ils étaient quatre et partageaient de nombreuses choses. Leur âge, vingt-deux ans, une capacité d’adaptation forte et un certain talent de bretteur. Mais surtout tout quatre seraient bientôt fait Chevalier Jedi. Ils méditaient profondément malgré l’excitation qui les parcouraient à l’occasion. Ils ne se connaissaient que depuis quelques jours mais un profond lien d’amitié les unissait.

Darja sourit au souvenir de leur rencontre. C’était en rejoignant le Temple Jedi de Tython qu’il avait fait la connaissance des Padawan. Il y’avait le grand Zabrak Toral, à la peau marbrée mais au calme presque consulaire. Venait ensuite Rekon Goha, le Twi’lek aux lekkus des plus expressifs. Et enfin Vestara. La peau pâle de la jeune femme, son port altier et ses lèvres aussi pleines que ses formes avaient aussitôt plu à Darja. Cependant, seule une amitié les unissait. Pour le moment ne pouvait s’empêcher de penser le Padawan.

Un mouvement fit ouvrir les yeux aux quatre élèves et ils se levèrent lentement tandis que la porte de leur salle de méditation s’ouvrit lentement. Ils échangèrent un long regard. Aujourd’hui, l’heure était venue de devenir Chevaliers de l’Ordre Jedi…

1490 ABY

"Allez, allez, allez !"

Dans une explosion violente, l'homme qui hurlait cet ordre à ses troupes vit son mâchoire happé par un morceau de duracier surchauffé. S'écroulant au sol dans un grognement d'agonie il ne prêta pas attention à la silhouette qui bondit par dessus son corps blessé pour le protéger. Avec un hurlement féroce, Darja repoussa quelques tirs et fit signe à ses hommes de contre attaquer. Les soldats pressèrent l'assaut, soutenu par le Jedi et les troupes du Consortium reculèrent. Découpant le sabre d'un sous officier qui tomba fesses au sol sous la surprise, Darja se tourna vers son officier de communication.

"Contactez le pont dites leur que nous avons repoussé l'abordage sur le pont des machines." 

Tandis que l'homme s'exécutait Darja prit quelques secondes de répit en s'asseyant à même le sol. Deux années de guerre avaient profondément changé le jeune homme. Une fois Chevalier, il n’avait eu de cesse de se jeter au combat ou au secours des populations. Son regard se faisait plus ténébreux et ses pensées plus amères. Sa foi en la Force était mise à rude épreuve et il était parfois prêt de la remettre en question.

En particulier en ce jour en repensant au désastre qui se déroulait sous ses yeux. Il avait accompagné un contingent républicain dans un assaut au coeur même des lignes Hapiennes pensant mettre un terme rapide à ce théâtre d’opération. A tort. La flotte adverse leur avait tendu une embuscade et de ce qu'il savait aux dernières nouvelles, les forces républicaines était mise en déroute et le vaisseau amiral lui même avait été pris d'assaut. 

"Monsieur ! Le capitaine vous félicite pour votre action. Cependant, une nouvelle vague approche. Il ne pense pas pouvoir tenir plus longtemps sous le feu Hapien. Devons nous replier ?"

Darja jura. Secouant la tête il réfléchit. Il repousserait aisément l'assaut des troupes d'abordage à son avis. Cependant, la situation dans l'espace devait être difficile. Lassé par des années de conflit, le Chevalier avait bien compris qu'il était inutile de mourrir inutilement et valait parfois mieux fuir pour mieux se venger.

"Dites lui de s'échapper ! Et préparez vous à l'assaut !
- ILS SONT LA !" 

Darja dégaina à nouveau son sabre laser et se tient prêt. Les forces du Consortium déboulèrent par les portes ouvrant sur la salle des machines. Ils se firent massacrer par les canons installés derrière les barricades de fortune montées par les clones. Cependant, quelques grenades bien placées permirent d'ouvrir deux brèches. Menant ses troupes de réserve vers l'une d’elles, Darja bondit par dessus les amas de cadavres et trancha en deux un soldat, para un tir de blaster et exerça une poussée de Force sur trois autres qui flanchèrent quelques secondes, se faisant aisément faucher par les tirs impériaux.

Une silhouette bondit sur le Chevalier qui échappa de justesse à une lame qui érafla sa gorge. Reculant il se mit en position de duel. Un Inquisiteur... Refoulant son désir de vengeance qui montait en lui, Darja observa son adversaire. Roulant des épaules, il lui adressa un sourire plein de morgue, poussant son adversaire à l’attaquer. L'homme s'exécuta, enchaînant les attaques que Darja para facilement avant de se lancer à l'assaut à son tour. Le ballet des deux guerriers dura quelques minutes où ni l'un ni l'autre ne prit l'avantage. Exaspéré par cette situation Darja tenta de pousser son assaut et sentit brusquement une drôle de sensation au bout de son poignet. Il regarda avec étonnement son sabre laser, toujours dans les doigts de sa main droite qui gisait sur le sol. Avant d'être soudainement terrassé par la douleur. Un coup de pied de son adversaire le fit tomber au  sol et Darja évita de justesse le sabre laser qui se planta à quelques centimètres de sa tête. Dans le stress et l'urgence de la situation pour survivre Darja hurla et agrippa son adversaire par la Force. Ce dernier résista à sa grande surprise mais lorsqu'il poussa brusquement de toute sa puissance, l'Inquisiteur se laissa surprendre et valdingua en l'air avant de voir son crâne fracassé contre un mur. Avec un grognement de douleur, Darja regarda les dernières troupes du Consortium faire retraite. Il se tourna un infirmier militaire et nota que l’homme avait ramassé sa main.

"Bordel par la Force qu'on quitte ce combat !" 

1495 ABY

« Toral. Si tu ne nous écoutes pas, on s’opposera à toi et on te démettra de ton commandement.
- Vous n’oseriez pas ! Nous sommes des frères d’armes. Le repli est nécessaire.
- Si nous le faisons la planète sera dévastée.
- On ne peut rien y faire. »

Le Zabrak s’arrêta interdit alors que son sabre laser lui échappait des doigts. Avant qu’il n’ait pu réagir, Darja l’attrapa et leva un léger bouclier de Force autour de lui. Son camarade n’essaya même pas de contre-attaquer par une poussée de Force. Il était par trop ébahi par l’opposition de ses amis. Son regard se porta vers la porte. La conversation avait lieu en privé dans la salle de briefing de la petite frégate. Il n’aurait au pas à assumer de s’être fait certainement destitué devant ses troupes. Certes les clones avaient la réputation d’être flegmatiques mais ils n’en pensaient pas moins.

« Je m’avoue vaincu. Allons sauver New Apsolon… soupira le Zabrak.
- Tu me fais une faveur que je n’oublierai jamais Toral. »

Darja venait de parler tout en rendant son sabre laser à son ami. Ils voguaient vers le front, à la tête d’une petite troupe clone destinée à renforcer une flotte lorsqu’un message d’alerte avait été reçu. New Apsolon était sous l’attaque d’une troupe du Consortium. L’homme n’avait pas hésité une seule seconde.

Il avait ordonné, outrepassant l’autorité de son ami, de mettre le cap sur la planète. Lorsqu’il avait été confronté à Toral, Darja avait eu la surprise d’être épaulé par ses deux autres frères d’arme. Même Vestara, pourtant neutre au possible depuis qu’elle avait rejoint les Historiens, lui avait accordé un soutien. La jeune femme avait pourtant insisté sur son désir d’éviter les combats, profitant juste de la compagnie de ses amis si souvent en mission.

Darja lui même aurait préféré éviter le combat. Il s’était habitué à vivre auprès des populations, de les aider. Certes la guerre était un moyen, et par devoir envers l’Ordre, il rejoignait souvent le front mais la guerre lui devenait de plus en plus difficile. C’était un moyen nécessaire mais il préférait construire plutôt que détruire. Mais parfois un feu de brousse permettait de faire respirer la forêt.

« Appelez des renforts et mettez le cap sur New Apsolon. »

***

Le combat fut rude. Arrivée à temps pour fortifier la capitale, la force républicaine dut repousser non pas moins de vingt assauts des forces éternelles. La présence des quatre Chevaliers Jedi avaient grandement aidé à galvaniser les troupes locales, plus encore que la puissance de feu apportée par les clones.

Darja était épuisé. Adossé à la fenêtre de sa chambre, il réfléchissait aux évènements récemment survenus. Son regard se porta vers les champs, désormais en ruines et encore fumants. Les renforts républicains étaient arrivés, mais bien tard. La planète avait bien failli tomber aux mains du Consortium. New Apsolon avait certes un intérêt stratégique mineur mais le Chevalier Jedi n’aurait guère apprécié de voir ce monde. Darja réagit à peine lorsque Vestara vint l’entourer de ses bras. La Jedi était venue le réconforter du combat au détour de la nuit. Et y était restée, comme elle resterait à l’avenir l’espérait il.

« La bataille t’a marquée ?
- Oui. Mais pas seulement. La République a bien failli laissé tomber ce peuple comme tant d’autres. Ce n’est pas une critique, c’est un fait. Le Sénat ne peut pas s’occuper de toutes les planètes, de tout les secteurs. L’armée est incapable de défendre seule notre espace. Les Jedi doivent le faire…
- Tu sais ce que j’en pense.
- Oui. Les seigneurs Jedi ne sont pas de ton goût… Mais si j’acceptais l’offre du gouvernement ? Si j’acceptais de devenir leur leader. Me tournerais-tu le dos ?
- Non… Tu es un homme bon Darja, et un Jedi d’exception. Le pouvoir ne te corrompra pas. Et je serai là pour toi.
-Tu veux… rester avec moi ?
- Non. Mais je viendrai dès que je le pourrai.
- Alors je vais accepter. Et protéger New Apsolon… »

Darja et Vestara échangèrent un long baiser puis la jeune femme se sépara de son amant et posa le bout de ses doigts sur sa joue.

« Que vas-tu faire maintenant ?, demanda t’elle dans un murmure.
- Réformer le pouvoir, reconstruire du mieux que je peux la planète. D’ici quelques années, je me présenterai face au Conseil mais également au Sénat. Notre voix sera entendue.. »



         

Derriere l'écran :



Prénom/pseudo : Jamesous

Age : 22 années révolues

Comment avez vous découvert le forum ? : Par l'impératrice

Petit Plus ? : Ma fiche est une réadaptation dans un ancien personnage que j'avais beaucoup aimé joué mais pas eu beaucoup d'occasions Wink


         


Dernière édition par Darja Venaco le Mer 22 Aoû - 21:32, édité 5 fois
avatar
Seigneur Jedi
Chevalier Jedi
Seigneur JediChevalier Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Sam 18 Aoû - 21:00
Fiche terminée
avatar
Administrateur
Grand Maître Jedi
AdministrateurGrand Maître Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Dim 19 Aoû - 17:53
Et c'est transféré en zone administrative, l'on revient vite vers toi !


avatar
Administrateur
Grand Maître Jedi
AdministrateurGrand Maître Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Mer 22 Aoû - 21:03
Re-bienvenue à toi futur Seigneur Jedi,  c’est moi qui vais me charger de ta présentation et t'accompagner, si nécessaire, dans les modifications demandées.

Ta fiche est plaisante à lire, fluide et tes passages descriptifs sur les combats de Darja sont prenants ce qui s’annonce prometteur pour les Rps de combat néanmoins il existe quelques tracas que je vais reprendre point par point. Bien qu’ils puissent sembler nombreux, ils seront pour la plupart aisément rectifiables.


→ Pouvoir de Force: Il y a un pouvoir de trop pour le rang III.

→ Amélioration cybernétique: La prothèse cybernétique est-elle de manufacture civile ou militaire? (il s’agit là d’une simple précision, pas besoin de développement particulier).

→ Équipement : Tout est parfait.

→ Physique: Rien à redire.

→ Psychologie: La psychologie de ton personnage est dans l’ensemble très complète et laisse entrevoir un personnage nuancé avec un beau potentiel rp. Néanmoins, il manque un élément pour que cette description soit “parfaite” et il n’est pas des moindres car il se fait ressentir dans ton histoire et particulièrement sur sa fin: la rivalité entre Jedi/Seigneur Jedi/Politiciens non-sensitifs.

-En effet si l’Ordre Jedi s’est relativement assouplit sur de nombreuses règles, les seigneurs n’ont pas encore obtenu un statut à part entière. Les membres plus conservateurs de l’Ordre voient en ces derniers une menace. "Le pouvoir politique étant un facteur pouvant conduire au Coté Obscur" est entre autre l’un de leur argument, mais il y a également une crainte de voir l’unité de l'Ordre disparaître, alors que celui s’est réunifié récemment en mettant fin aux schismes avec les Jedi Verts et le Covenant.
-De leur côté certains Seigneurs Jedi peuvent être très virulent vis-à-vis du Conseil puisque chaque Jedi pour obtenir le statut de Chevalier doit se rendre sur Tython. Ainsi les seigneurs ont une certaine dépendance auprès de l’Ordre, dépendance que certains trouvent insupportables. A ceci s’ajoute la crainte d’une trahison de la part du Conseil qui a, il y a des millénaires de cela abandonné les seigneurs ( si ce n’est vendu pour certains).
-Du côté des politicien.ne.s non-sensitifs, il existe un véritable rejet de ces “forceux” qui veulent modifier la Société. Les seigneurs Jedi sont une menace grandissante et leur influence ne cesse de croître ce qui déplait à une partie de la classe politique conventionnelle pour x et y raisons (jalousie, plus difficilement achetable, pragmatisme, crainte d’un coup d’état sensitif…).  

Concrètement, tu peux totalement envoyer valdinguer la petite liste d’exemple ci-dessus qui n’est là que pour l’illustration, ce que l’on souhaite, c’est savoir la manière dont ton Jedi se place. Est-il pour un statut quo, est-ce qu’il entrevoit certaines améliorations, a-t’il un avis favorable sur la manière dont le Sénat gère la République… Sachant qu’il est bien entendu possible qu’il puisse en partie n’en avoir rien à faire.

→ Histoire : L’on suit avec facilité et intérêt l’évolution de ton personnage dans la galaxie bien que parfois quelques petits détails manquent mais rien de bien entravant.

. Le point un peu -beaucoup? Razz- tatillon:  Sur ce paragraphe en 1490 :

“En particulier en ce jour en repensant au désastre qui se déroulait sous ses yeux. Il avait accompagné un contingent républicain dans un assaut au coeur même des lignes Hapiennes pensant mettre un terme rapide à ce théâtre d’opération. A tort. La flotte adverse leur avait tendu une embuscade et de ce qu'il savait aux dernières nouvelles, la République était mise en déroute et le vaisseau amiral lui même avait été pris d'assaut.”

La République est une notion à mon sens bien trop forte qui laisserait entendre que c’était une large opération hors, il ne s’agit dans ton histoire (ou du moins ce qu’elle montre) que d’une escarmouche comme tant d’autres qui ne sont pas commandés par le Chancelier ou le Commandeur Suprême. “Les forces Républicaines” peuvent être un bon compromis.

. Dernière remarque: le choix de Teenel IV

Il a deux possibilités: La première proposée par mon collègue Darth Ankh que je cite:

" Tinnel IV devrait logiquement être sous la protection des Corelliens et donc des Jedi Vert. On imagine mal ces derniers laisser tomber une planète de leurs systèmes, même si par tradition, Corellia soutien beaucoup les Seigneurs Jedi. Déplacer son histoire sur une autre planète frontalière, ou passer en tant que Jedi Vert et se battre contre l'Empire me semblerait plus juste.

Pour sa nomination, je ne pense pas que l'on soit à l'abri de voir de nouveau Jedi Lords s'installer sur certaines planètes, encore plus s'il choisit l'option Jedi Vert, l'Ordre Vert tentant de les répandre. "

Cette option demanderait donc que tu repenses une partie de ton histoire mais validerait ainsi ton choix.  

La seconde option c’est tout simplement le changement de monde, plus proche de la frontière et plus éloigné de Corellia et ses ingérences/garanties si tu tiens à garder l’idée d’un assaut d’une force ennemie.

Si tu as des questions remarques, n'hésite surtout pas sur la cb, en mp ou ici même. Bon courage pour les modifications !


avatar
Seigneur Jedi
Chevalier Jedi
Seigneur JediChevalier Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Mer 22 Aoû - 21:21
Bonsoir Lucius !

Merci pour ce retour. J'ai essayé d'apporter le maximum de modifications selon vos demandes diverses :

J'ai rajouté ceci pour essayer d'expliquer au mieux comment se place Darja au niveau des Seigneurs Jedi

Darja se veut fidèle au Conseil Jedi ainsi qu'à l'Ordre. Loin d'être dans le rejet d'une autorité Jedi ou républicaine, à l'image d'autres Seigneurs, il préfère essayer de nouer une véritable relation de coopération avec autant le Sénat qu'avec le Conseil. A ses yeux, le Protecteur de New Apsolon est avant tout un représentant du peuple parmi d'autres.

J'ai ensuite opté pour le compromis des "forces républicaines" pour le petit point tatillon Wink

Enfin, j'ai modifié Tinnel IV par New Apsolon et j'ai effacé toutes les preuves en remplaçant par le nouveau "fief" de Darja Razz

EDIT : j'ai aussi rajouté le fait que la prothèse est militaire Smile
avatar
Administrateur
Grand Maître Jedi
AdministrateurGrand Maître Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Mer 22 Aoû - 21:46
Et bien les modifications étant toutes faites, j'ai le plaisir de te valider cher collègue sensitif ! Puisse la Force te guider sur les bons chemins !


avatar
Administratrice
Épée des Jedi
AdministratriceÉpée des Jedi
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

le Ven 24 Aoû - 0:22
Je t'ai ajouté ton rang. Bon RP !


" Pourquoi mentir? Si la vérité ne plait pas, il faut s'arranger pour changer les choses. "


Contenu sponsorisé

Re: Darja Venaco, Seigneur Jedi

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum