Partagez
Aller en bas
avatar
Major du Chume'doro
Major du Chume'doro
Voir le profil de l'utilisateur

Arcanis (Fiche Terminée)

le Dim 5 Aoû - 18:23

Équipement :





- Sabre laser simple (Dont je ne me sers jamais parce que je dissimule mon lien avec la Force pour mieux tromper les ennemis de ma reine)

- Armure de combat (il faut bien revêtir quelque chose pour ne pas finir en passoire)

- DC-17m Interchangeable Weapon System avec toutes ses options (remis au goût du jour) [Blaster, Fusil de précision, Anti-véhicule, PEP et grenade de type « breach »]

- Lame en phrik (matériel résistant aux attaques par sabres laser) utilisée pour le combat corps à corps [modifié pour servir de baïonnette pour mon DC-17m)

- Gun of command (un cadeau de ma reine)

-Credit chip personnelle modifiable pour représenter mes nombreux alias

Description physique :




Physiquement, je ne rends pas justice au cliché qui prétend que les Hapiennes sont des manifestations vivantes de la perfection physique. Premièrement, plutôt que de favoriser la musculature discrète et à la limite athlétique de mes contemporaines, j’arbore une musculature visible qui sans être exagérée démontre que  je ne passe pas mes journées dans mon bureau à remplir des rapports en buvant de l’alcool hors de prix et en me gavant de chocolats fins. Quand on commande et qu’on fait partie de l’élite de l’élite de l’élite, on se retrouve sur le terrain et ce que j’exige de mes subordonnées, je me le fais subir autant sinon plus durement. Est-ce que cela fait de moi quelqu’un de « laid » pour autant? C’est une question de perception. Chose certaine, je ne suis pas une fleur fragile et délicate. Cette rose-là a des épines (empoisonnées) et au strict minimum un flingue.



Sur le terrain, armure complète, armes et casque

Outre mon physique plus singulier que celui de mes contemporaines, il faut noter mon épaisse chevelure qui attire également l’attention. Une chevelure peu orthodoxe de par sa coupe « explosive ». Plus bas, une paire d’yeux gris qui peuvent promettre tant mille plaisirs que mille morts sont présents dans un visage qui manque de douceur dans ses traits. Sans être anguleux, il faut bien avouer qu’il n’a pas le profil de statues des autres représentants de la race hapienne. En fait, pour plusieurs Hapienness, je tiens plus de l’humain que d’une des leurs mais aucune d’entre elles n’a le courage de remettre en question mon apparence en ma présence, pas sans vouloir risquer une mort particulièrement pénible. Ce n’est pas tant par vanité que parce que je traite toute attaque même verbale comme potentiellement mortelle. Pour le reste du physique…

Prenez la perfection, multipliez la par deux et voilà. Bon c’est de la vantardise pure et dure mais c’est pour rire. Chaque apparence est soigneusement étudiée pour répondre à un ou plusieurs critères d’une liste que je garde bien évidemment pour moi. Le but étant de toujours avoir la bonne apparence pour la bonne tâche. Comme je peux ressembler à ce que je veux, il m’est arrivé de changer de sexe pour répondre à certains besoins. Une infiltration par exemple dans un milieu où les femmes ne sont pas les bienvenues.  Aussi, je n’ai pas de problème à me servir de mon corps comme d’une arme. Certains y verront quelque chose de dégradant. Moi je vois un moyen d’arriver à une fin. Il est si facile de se laisser prendre au jeu, lire les pensées de votre cible, devenir son fantasme, obtenir ce qu’il vous faut et ensuite vous en débarrasser d’une façon ou d’une autre…



Au repos, armure complète, arme de poing et sans casque

Un jeu dangereux et très payant. Autrement, je suis systématiquement en uniforme, un uniforme tout spécial qui cache comme moi plus d’un secret. Entièrement noir, il porte les insignes de ma fonction mais aucune médaille. Ma garde-robe compte aussi un grand nombre d’armes et une absence totale de bijoux ou de coquetterie du genre. Mon armoire à pharmacie ne contient pas de maquillage mais plusieurs fioles de poison. Si jamais vous me voyez avec du rouge à lèvre ou du maquillage, méfiez-vous car rien n’est innocent chez moi. Mes formes généreuses et ma beauté martiale ne sont que des pièges de plus dans un arsenal que je maitrise à la perfection et au fil des décennies, nombreux sont ceux qui ont pensé pouvoir m’apprivoiser et qui ont simplement cessé d’exister… Je me considère comme une guerrière d’abord et ENSUITE comme une femme…

             

Description mentale :




Psychologiquement, je ne semble pas connaitre le sens du mot « honnêteté ». Je me méfie de tout et tout le monde parce que c’est mon job plus que par paranoïa au sens classique du terme et quand je dis quelque chose, je peux en fait prétendre à au moins trois autres choses en même temps. Si la duplicité a un visage, il doit ressembler au mien car j’ai le plaisir de vivre au cœur d’une toile patiemment tissée dans laquelle mes ennemis s’empêtrent à trop vouloir percer mes secrets.  Aucun pouvoir, aucune technique, aucune technologie ne peut me percer à jour. C’est pour cette raison précise qu’il faut constamment se méfier de moi. Une leçon que bien peu réalise ou qu’ils apprennent trop tard. Pour moi, « vérité » est un mot de six lettres utile dans un mot croisé. Ce n’est pas pour rien que j’ai toujours au moins une longueur d’avance sur ses rivaux…

Pour commencer, je suis une femme forte et fière avec énormément d’expérience derrière la ceinture et redoutablement intelligente. C’est ma grande force. Dans ma vie j’ai vu plus de choses étranges, violentes, perturbantes ou carrément inimaginables que n’en verront de leur vivant des centaines de personnes. Et vous savez quoi? Je n’ai jamais flanché. J’ai toujours vécu ma vie avec des tripes en acier, un mental de titane et avec aplomb.  Il y en a qui tergiversent et d’autres qui agissent. Moi je suis une femme d’action et je suis aussi extrêmement méticuleuse et attentive au détail. C’est important les détails.  Surtout quand vous êtes une survivante. Faites un faux pas et tout s’effondre autour de vous. Rien n’est trop difficile pour moi. Plus c’est difficile, plus c’est dangereux, plus j’aime ça.

Se dépasser. Il n’y a que ça pour déterminer la vraie nature de quelqu’un.  Je suis cynique, sarcastique, mordante, incendiaire, glaciale, acide, virulente… Mais certainement pas arrogante ou orgueilleuse. Je n’ai pas de temps pour les conneries ou les jeux de qui a la plus grosse. Ce genre d’imbécilités ne conduit qu’à une finalité : l’échec. Chose que je tolère vraiment extrêmement mal. Et puis du reste, quand en plus vous disposez d’une maitrise dans la Force, ça veut dire automatiquement devoir user du subterfuge pour ne pas attirer l’attention sur vous. Ou apprendre à dissimuler votre lien, c’est selon. J’ai vu tellement de morts à cause de gens qui disaient détenir la vérité sur la Force que j’ai arrêté de compter, en fait. Et que j’ai arrêté de m’en soucier. Je suis excessivement douée dans le domaine mais j’essaie de faire sans. Être plus polyvalente.

Et quand je me trouve nulle ou que je me sens coupable pour quelque chose auquel je ne peux rien, je suis capable de me mettre une claque derrière la tête, de me botter le cul et de me remettre en selle. L’auto apitoiement? Non merci! Donnez cela à d’autres! Pas à moi! Ma faiblesse, ma très grande faiblesse, c’est très probablement ce détachement, ce refus quasi systématique de vraiment m’impliquer dans les affaires de gens qui peuvent mourir de vieillesse. Combien de fois me suis-je mariée ou aies-je fondé une famille? Un gros zéro. Combien de fois aies-je eu des amants, des amantes, des compagnes et des compagnons, par contre… Il va vous falloir plus qu’un ordinateur pour garder le compte, je crois. Bah après, c’est que je finis par m’ennuyer hein. Les nouveautés ne courent pas la Galaxie autant qu’on pourrait le prétendre. C’est compliqué la vie. Surtout la mienne.


Histoire :




Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine... J’ai toujours rêvé de commencer mon histoire ainsi. Enfin… Mon histoire… Pas exactement la mienne. Celle de plusieurs personnages que j’ai créés au fil d’une existence bien trop longue. Quand votre espèce peut vivre au moins 500 avec la rumeur d’exceptions qui ont vécu dans les quatre chiffres… Vous vous lassez vite de la contemplation passive de l’univers et de ses mystères. Comme si j’avais déjà eu la patience pour ne pas simplement tenter quelque chose, sous une simple impulsion…. Enfin si mais bon. Par où commencer? Parce que si vous pensez que je vais vous parler de moi, je vous le redis : vous ne saurez rien. Je suis la somme de toutes les identités que j’ai endossé. Qu’est-ce que l’individu, de toute façon, si ce n’est une partie d’un engrenage beaucoup plus vaste que lui?

Je suis Shi’ido. Comme les miens, je suis né sur Lao-Mon. Mais ça, vous ne le saviez pas, vous ne le savez pas et vous ne  le saurez pas. Ce que vous connaissez, c’est mon histoire telle qu’elle est racontée par mes subordonnées et telle qu’elle est connue au sein du Consortium Éternel. Selon ma biographie officielle, je suis née sur Hapès. Classique voire cliché mais toujours très accrocheur pour relater l’ascension d’une figure importante de notre régime sortie de nulle part. Je suis celle qui semble aussi éternelle que sa reine, la beauté martiale qui jamais ne vieillit. Celle qui reste inflexiblement loyale dans un milieu de complots constants et de trahisons aussi normales que l’air qu’on respire. Mais pour moi, c’est du classique. Du déjà-vu. L’esprit est une arme. Bien affuté, aucun être ne lui résiste. Le physique pur et dur est un simple mensonge.

Pourquoi mon histoire, si on peut en parler en ces termes, commence si abruptement et sans chronologie visible? Parce que je veux cimenter dès le début l’importance de la reine mère dans mon passé récent. Pour ma reine, je me suis entrainée pour que mon esprit soit ma meilleure arme sans toutefois négliger une certaine formation au sabre laser. Qu’on le veuille ou non, il existe des choses et des êtres immunisés à certains pouvoirs de la Force. Dans ces cas-là, le physique doit remplacer le mental. Pour ma protégée, je me confronte sur une base régulière aux mêmes sempiternelles questions : qu’est-ce qui ne fonctionne pas. Pourquoi ceci ne peut pas fonctionner. Où se trouve la faiblesse de telle ou telle chose. Et je trouve instinctivement ce qui cloche. Grâce à ma reine et à un mental inflexible, j’ai appris comment faire un usage intelligent du côté obscur.

Mais avant qu’elle ne devienne la reine mère, elle a été une princesse et c’est envers elle que j’ai développé un fort instinct protecteur. Quand elle est devenue notre souveraine, sa conscience a fusionnée avec toutes les autres avant elle. Mais parfois c’est elle qui me parle et non un « gestalt de reines ». Dans ces moments, tout redevient comme avant. Quand j’ai décidé pour la première fois de ma vie de m’impliquer dans quelque chose de plus grand que moi. Aucun risque n’est trop grand pour assurer la réussite des plans de ma reine. Vous ne me croyez pas? Alors imaginez cette scène. Moi, devant notre souveraine éternelle et qui lui tient ce discours. « Je compte utiliser sur vous la technique de la piste de sang. Ainsi, je pourrai en tout temps savoir où vous êtes pour mieux vous protéger. Je défie quiconque pourrait vouloir contester ma décision. Vous y compris. »

Évidemment, la reine mère, comme on le sait, n’est pas personnage à se laisser parler n’importe comment et on ne nomme pas non une imbécile à ce poste. Elle me demanda donc ce qui l’empêchait de me tuer pour mon insolence. Je lui répondis : « absolument rien mais je suis prête à prendre le risque malgré tout. » Pour plusieurs, c’est incompréhensible que je sois ressortie de la salle du trône vivant. Mais pour moi, c’était simplement de montrer jusqu’où va ma loyauté. J’ai servi sous au moins deux reines mères sans (techniquement deux enveloppes distinctes) sans jamais flancher : ce n’est pas la demain que je commencerai à le faire. En récompense de mes bons et loyaux services, d’ailleurs, elles m’ont enseigné à utiliser le côté obscur… Toujours, bien sûr, dans l’objectif de servir encore mieux la couronne hapienne. Et pour la piste de sang?

Ça c’est une toute autre histoire. En tout cas, c’est notre petit secret à nous, à sa majesté et à moi, ma maitrise de la Force. Je m’en sers pour son bénéfice personnel uniquement. Traquer les ennemis du trône, la protéger, tout faire pour garder l’avenir de cette galaxie en vie. Et toujours, toujours, je fais ce que je fais de mieux.  J’observe les choses. Je surveille mes arrières et je me pose les bonnes questions. Pourquoi ceci ne peut pas fonctionner. Où se trouve la faiblesse de telle ou telle chose. J’ai un don je le sais. Mon allégeance est à ma reine et bien que je dispose toujours de mon libre arbitre, tant que je serai à la tête du Chume'doro, elle aura toujours quelqu’un pour assurer ses arrières. Elle et mon élite personnelle, liée à moi grâce à un savant usage du lien du côté obscur. Rien n’est trop excessif quand il s’agit de la sécurité de ma protégée. Bien sûr que non.

Les années passèrent et on finit par me connaitre sous le nom de code d’Arcanis, celle qui accumule les victoires au nom de la nouvelle reine mère. D’une loyauté sans faille et ne connaissant pas le sens du mot échec, je suis une des pièces maitresse de ma souveraine (enfin, j’espère). Tantôt œuvrant pour protéger les miens, tantôt suivant mon propre agenda, je cache bien mon jeu. Si personne ne peut suspecter mes vraies motivations il est évident quelqu’un comme moi ne joue jamais cartes sur table et n’a non plus aucun problème à tricher s’il le faut. Il y a plusieurs de mes citations qui peuvent vous donner une idée de ce que j’ai en réserve. « Le vrai triomphe se cultive, se prépare, se planifie. Cela prend du temps, des efforts, de la patience et des sacrifices ». Je vis par ces mots. « Je n’ai jamais vu la Force comme sombre ou lumineuse. Il n’y a que la Force ». Ma vision des choses et pourquoi jamais je ne succomberai au soi-disant côté obscur.

« Un sabre laser, c’est un gigantesque lampe de poche… Mais qui coupe. Pratique pour voir dans l’obscurité, moins dans les marécages où son bourdonnement incessant attire tous les insectes du coin. » Mon sentiment face à la dépendance de certains envers la Force. « Le Jedi soit disant le plus vertueux est tout aussi dangereux que le plus cruel des Siths car chaque extrême (car ce sont bel et bien des extrêmes) vous aveuglent à l’évidence ». Ma vision des utilisateurs de la Force et pourquoi je n’ai aucun mal à les affronter sans état d’âme. « Sith comme Jedi ont tort de penser qu’un côté peut exister sans l’autre, si tant est qu’il y ait vraiment un côté. La lumière produit de l’ombre et l’obscurité sans lumière veut donc dire sans chaleur donc une absence de vie ». Une vérité qui me garde les pieds sur terre. Il y aura toujours un retour du balancier. C’est cet équilibre que je veux offrir à ma reine. Hum? Élaborer sur ma condition de Shi’ido? Soit.

En plus du changement de forme, je dispose d’un autre avantage de taille : je possède une forme de télépathie innée qui me permet de lire des éléments spécifiques des pensées de surface. Pour être plus précise, afin de parfaire mon apparence, je peux projeter une fausse impression sur ma cible et son entourage qui me permet de cacher toute inconsistance avec la forme choisie. C’est d’une rare utilité, surtout si je me retrouve à devoir imiter une espèce qui se sert par exemple de l’odorat et de la vue pour identifier les siens. Quand vous pouvez projeter l’illusion d’avoir la bonne signature olfactive… Pour les sceptiques : Un Shi’ido peut vivre jusqu’à 500 ans. Nous sommes considérés adultes à 61 ans. On peut commencer à revendiquer être vraiment compétent à 150 ans. J’en ai 200 passé : croyez-moi, je maitrise mes habiletés naturelles à la perfection.

Cette forme de télépathie me permet aussi de corriger sur le moment certains détails. Admettons que je prenne l’apparence d’une femme anonyme, aux cheveux bruns et aux yeux bruns. Je me retrouve face à ma cible. Nous filons pour la cantina la plus proche et pendant la soirée, en lisant ses pensées de surfaces, je m’aperçois qu’il préfère les femmes aux cheveux noirs et aux yeux verts. En usant de mon pouvoir de télépathie, non seulement je vais adopter une apparence répondant plus à ses critères mais je vais faire passer le changement comme inexistant. Comme si j’avais toujours eu cette apparence. Fait intéressant observé chez plusieurs mâles humains : une paire de glande mammaire géante a le pouvoir de faire obéir au doigt et à l’œil un pourcentage impressionnant d’hommes. Conclusion : au lieu d’envoyer des centaines de milliers de soldats, envoyez des femmes à forte poitrines et légèrement vêtues. Humanoïdes stupides…

Je connais des gens puissants et importants. Des gens qui peuvent changer cette Galaxie. Des gens qui peuvent influencer le cours de l’Histoire. Je l’ai dit et je le redis : trop longtemps j’ai été une présence passive qui n’a jamais vraiment fait autre chose qu’expérimenter pour tromper l’ennui. Une longue vie ne vous donne ni sens ni but. Juste énormément de temps à tuer et très peu de distractions en tant que tel. Vous ne savez pas ce que c’est que de voir le monde évoluer autour de vous alors que vous restez identique, quel que soit le déguisement que vous endossez. Je me suis toujours sentie étrangère à tout cela, comme une observatrice, comme la scientifique derrière sa vitre protectrice, expérimentant avec ce qui se trouve de l’autre côté. Être accepté ne veut pas dire appartenir… Ça aussi c’est une leçon que vous vous devez de tirer. Mais maintenant?

Plus que jamais je me sens vivante. Plus que jamais je sens qu’enfin il y a un sens à tout cela, comme si je venais de sortir d’un long entrainement et qu’enfin j’avais la chance de pouvoir commencer à vivre pour de bon. C’est difficile à expliquer à des êtres à l’espérance de vie si éphémère. Pour vous, vos avenirs vous semblent déjà tout tracés, définis, clairs, nets. Moi, il faut que je prenne tout ça en main, que je lui donne un sens tout en continuant d’affiner ce que je sais faire de mieux. Le tout, bien sûr, en dissimulant ma connexion à la Force, mes pouvoirs et ma nature. Si vous saviez comme il est simple de déjouer un scanner quand vous savez quoi faire et comment le faire… Et justement, comment part-on de la base pour se hisser au sommet? En manipulant. Ne nous trompons pas : je suis une experte, une pointure, du pur génie dans mon domaine.

Après des décennies à me demander quel était le sens à ma longue existence, je m’en suis trouvé un. Et je peux vous dire que ça fait du bien. Je m’implique. Je suis présente. J’ai des alliés puissants et des gens qui me soutiennent. Et en bonus, il se passe ENFIN quelque chose de vraiment intéressant dans la Galaxie. Pas ces pseudos conflits ridicules qui se revendiquent des grandes batailles de jadis. Non. Là on parle de choses qui vont entrer dans la légende. Réécrire l’Histoire? Impossible. Mais en changer drastiquement le cours, c’est faisable et c’est ce qui se fait sous nos yeux. Et moi dans tout ça? Vous me connaissez. Enfin. Vous pensez me connaitre. Il ne faut jamais se fier aux apparences : si je fais quelque chose de la main gauche, c’est que le truc se trouve dans la main droite… Ou peut-être davantage dans le bras supplémentaire que je me suis fait pousser.

         

Derriere l'écran :


Prénom/pseudo : V.

Age : 30 ans.

Comment avez vous découvert le forum ? : Double Compte.

Petit Plus ? :


"Sans but nous ne sommes rien."
avatar
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Arcanis (Fiche Terminée)

le Lun 6 Aoû - 0:32
Re-bienvenue parmi nous !

Et c'est une validation directe pour ma première garde du corps ! Terrorise bien mes opposants !


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum