Partagez
Aller en bas
avatar
Fondateur
Taa’Chume
FondateurTaa’Chume
Voir le profil de l'utilisateur

Améliorations Prototypes

le Dim 13 Mai - 18:03

Améliorations Prototypes




La guerre stimule la recherche et les scientifiques rivalisent d'ingéniosité pour tenter de créer l'être suprême qui leurs apportera la victoire.

Comme n'importe quel domaine, la cybernétique n'est pas un domaine figé, mais en constante évolution. Les super-puissances galactiques rivalisent d'ingéniosité afin de pouvoir faire progresser leurs cyborgs et les rendre plus efficace au combat. Comme n'importe quelle technologie, ce travail est le fruit d'années de travaux dans les laboratoires de Recherche et Développement. Toutefois, aucun test ne saurait valoir des données recueillies sur le terrain. Pour cette raison, les prototypes jugés assez stables pour être employés, mais pas assez pour entrer dans une production en série, sont équipés sur des Cyborgs afin de permettre des tests grandeurs natures. Issus de technologies très avancées, ces prototypes peuvent sembler pour ceux qui ne comprennent pas leur fonctionnement comme de la magie, ce qui explique également leur rareté : leur production a un coût et même pour une superpuissance galactique, le budget alloué à la construction de ces prototypes n'est pas infini. Vous trouverez ci-dessous la liste des différentes augmentations prototypes que vous pouvez prendre pour votre personnage cyborg. Souvenez-vous que vous n'avez le droit qu'à une seule augmentation prototype par personnage.

Corps en Métal Liquide :



Le Corps en Métal Liquide est peut-être l'une des améliorations les plus particulières, permettant à un Cyborg de pouvoir singer les capacités des Change-Formes.

Les origines du corps en métal liquide ne proviennent pas des développements concernant la cybernétique, mais des Forteresses Stellaires. L'Empire Galactique créa un nouveau modèle de Forteresse dotée d'une surface en métal liquide dans le but de pouvoir rendre la consistance de son blindage adaptable à ses besoins, mais avant tout plus flexible. Toutefois, les ingénieurs impériaux comme ceux du Consortium Éternel comprirent rapidement que les caractéristiques du Métal Liquide, dont la forme s'adapte en suivant les directives d'un réseau complexe et très précis de nanomachines, pourraient trouver d'autres applications. Le Consortium devança finalement l'Empire dans la création du prototype de corps cybernétique en métal liquide, à l'origine pour les agents du Chume'doro, la garde personnelle de la Reine Éternelle. Mais l'Empire et la République ne renoncèrent pas à développer leurs propres modèles et aujourd'hui, l'on trouve des prototypes au sein de toutes les grandes puissances de la galaxie. C'est le coût de cette technologie qui est sans doute le frein le plus important à son accession au titre d'augmentation cybernétique avancée. Même dans la fabrication des Forteresses Stellaires, le métal liquide reste rare et ses limites ont conduit les régimes à rechercher d'autres types de fabrication plus efficace.

La fonction la plus connue des corps en métal liquide est bien entendu de pouvoir changer l'apparence du cyborg équipé de cette augmentation prototype. Cette dernière dispose de ses propres limites et n'atteint pas celle d'un Shi'ido, notamment car il ne s'agit que d'une couche recouvrant le corps cybernétique et non d'un corps cybernétique entièrement en métal liquide, dont les essais ne furent jamais concluants. Un individu ne peut donc imiter un autre que par rapport à son propre gabarit. Le métal liquide imite la texture de l'objet qu'il imite, lui permettant de ne pas être détectable au toucher, en revanche, il n'absorbe pas ses propriétés et ne sera jamais aussi résistant qu'une armure en Beskar par exemple, même lorsqu'il l'imite. Mais ce module prototype a d'autres applications : la structure du métal liquide peut prendre la forme d'une arme blanche et imiter le fonctionnement d'une vibrolame, permettant à son utilisateur de ne jamais être désarmé. Les Cyborgs de classe Soutien utilisent également le métal liquide comme une couche de protection supplémentaire leurs permettant d'améliorer leur résilience, bien qu'ils ne soient que très rarement équipés de ce module qui offre bien plus de possibilité aux Assassins, pour qui la possibilité de devenir un change-forme est bien plus intéressante que pour les autres classes.

Disponibilité : 4/4 (Cyborg) – 2/2 (Droïde Réplica-Humain)
Personnages validés disposant du don sur le forum : Aucun

Métal Vivant :



Transcender la frontière entre l'organique et la machine peut s'effectuer dans les deux sens...

L'un des objectifs de la Cybernétique reste de rapprocher l'organique, perçu généralement comme faible et malléable, par la Machine, plus forte et inaltérable. Pourtant, il reste que dans la pratique, même le Beskar peut être brisé (certes très difficilement) et que les organiques disposent également de certains avantages sur les machines. Le plus important d'entre eux reste sans doute les facultés de régénération des tissus, comme la cicatrisation chez l'humain, mais certaines espèces disposent d'un système de régénération encore plus élaboré, jusqu'à celui du Gen'Dai capable de le préserver des pires blessures. La science restant un domaine où le pragmatisme l'emporte sur l'idéologie, la recherche sur la création de « l'être suprême » ne pouvait qu'aboutir au développement d'un système de régénération pour prothèse cybernétique. Après des années de recherches, les scientifiques sont finalement parvenus à créer finalement le « Métal Vivant » pour répondre à ce défi. A l'instar du Métal Liquide, le Métal Vivant est  particulièrement onéreux pour des résultats jugés encore insuffisants par les états-majors pour répandre cette augmentation dans la production en série. Pour cette raison, il s'agit encore aujourd'hui d'une augmentation prototype.

Le Métal Vivant repose sur un principe simple : l'ajout d'un réseau de nanomachines sous le blindage du Cyborg programmé pour assurer la maintenance des composants de son propriétaire. Pour accomplir sa mission, il est relié à sa base d'opération par un mini-téléporteur d'où il tire sa matière première. Comme il s'agit de machines simples, chacune est programmée pour ne reconstruire qu'une partie précise d'une prothèse cybernétique, ce qui signifie qu'elles ne peuvent être remplacées par les autres nanomachines et donc que si d'aventure certaines d'entre elles seraient détruites, alors il deviendrait impossible de rendre à une prothèse son intégrité totale. L'amputation d'un membre ne peut également être assurée par le Métal Vivant : il s'agit d'une procédure bien trop complexe qui exige une opération de maintenance entière. Toutefois, le Métal Vivant a su trouver une certaine popularité chez les Cyborgs de classe Soutien grâce au gain de résilience qu'il apporte et ces derniers disposent bien souvent de la priorité sur les autres pour l'accès à cette augmentation prototype.

Disponibilité : 4/4 (Cyborg) – 2/2 (Droïde Réplica-Humain)
Personnages validés disposant du don sur le forum : Aucun

Module Temporel :



La Technologie peut tout faire : même plier le temps à sa volonté !

L'un des plus grands rêves des êtres vivants a toujours été le voyage dans le temps : qui n'a jamais rêvé de pouvoir revenir dans le passé, que ce soit pour tenter de réparer une erreur ou au contraire de changer l'histoire avec un grand H ? D'après les légendes, la Force pourrait permettre d'influencer le temps et une certaine paranoïa régna un temps sur la communauté scientifique et politique : et si, avec la prolifération des sensitifs, l'un d'entre eux devenait capable d'altérer l'histoire ? C'est sous cette crainte qu'ont débuté les recherches visant à accomplir le voyage dans le temps. Pourtant, malgré les sommes immenses investies dans ce projet, celui-ci n’aboutit guère dans la direction qu'espéraient les politiques. Construire un module temporel permettant le voyage dans le temps reste un défi trop complexe pour notre époque : la quantité astronomique d'énergie réclamée pour pouvoir parcourir l'espace-temps ainsi que l'impossibilité de régler de manière précise les voyages a condamné ce rêve à rester une chimère. Mais les travaux n'ont pas été perdus pour tout le monde et les spécialistes de la cybernétique sont parvenus à créer une augmentation prototype exploitant le module temporel, pour des résultats bien moins spectaculaires que ceux espérés à l'origine, mais très pratiques pour le Cyborg équipé de cette technologie.

Le fonctionnement du Module Temporel est assez particulier : entièrement centré sur le corps du Cyborg équipé par le module, il crée une distorsion temporelle sur lui afin de le faire revenir à la position qu'il occupait trois secondes plus tôt dans l'intégrité physique où il se trouvait lors de ces mêmes trois secondes, sans toutefois altérer sa mémoire. Relié aux différents systèmes surveillant l'intégrité du Cyborg, le module ne peut être activé manuellement, mais s'active automatiquement lorsque le Cyborg subit des dégâts structurels qui lui seraient fatal. Ainsi, le Module Temporel est un outil de survie particulièrement apprécié par les Assassins et les Soldats, mais il n'est pas sans défauts : quelqu'un connaissant son fonctionnement pourra ainsi s'en servir pour retourner cet avantage contre son possesseur en créant correctement son piège et son activation automatique le rend peu polyvalent. En terme de jeu, le Module Temporel ne peut s'activer qu'une seule fois par topic et préserve son possesseur d'une blessure fatale en le ramenant à la position qu'il occupait trois secondes plus tôt.

Disponibilité : 3/4 (Cyborg) – 2/2 (Droïde Réplica-Humain)
Personnages validés disposant du don sur le forum : Aldenya Bentra

Plongeon Synaptique :



Pour certains, le Numérique est un véritable plan d'existence à conquérir au même titre que l'espace réel !

La nature même du numérique et de l'électronique sont restées très longtemps sujettes à controverses. Si pour beaucoup, il ne s'agissait de rien d'autre que d'électricité ou d'énergie, d'autres, souvent qualifiés de rêveur, ont perçu le numérique comme un nouvel espace ou n'importe qui pourrait vivre et s’épanouir. La création d'espaces virtuels pour les entraînements militaires ou pour le jeu en ligne sur l'holonet a toutefois fini par trancher le débat en faveur des seconds, ce qui signifiait que ce terrain devenait également une terre à conquérir, au même titre que les planètes de la galaxie. La guerre cybernétique ne se déroule pas seulement dans l'espace réel : dans le plan numérique, des intelligences artificielles se disputent également la domination de cet univers virtuel afin de tenter de priver l'ennemi de ses systèmes automatisés. Le Plongeon Synaptique est une augmentation créée dans l'objectif de permettre la conquête du plan numérique, puisqu'il vise à plonger l'esprit d'un Cyborg ou l'intelligence artificielle d'un droïde réplica-humain au sein d'un système électronique afin de lui permettre d'en prendre le contrôle ou d'y trouver toutes sortes d'informations utiles. Si le Consortium Éternel maîtrise depuis fort longtemps cette technologie, ces rivaux l'ont récemment acquise également et l'emploient désormais comme prototype au sein de leurs effectifs.

Les contraintes imposées par un Plongeon Synaptique sont toutefois à la hauteur des avantages qu'il permet d'obtenir : pour pouvoir parcourir le plan numérique, un cyborg devra se connecter physiquement au plan qu'il veut infiltrer, puis quitter son enveloppe afin de pouvoir parcourir le plan artificiel. De ce fait, elle reste sans défense, à moins qu'elle ne dispose d'un garde du corps, ce qui signifie qu'elle est donc exposée à une attaque adverse dans le monde réel. Si l'être numérique perd son corps, il est alors coincé dans le plan numérique jusqu'au moment où il pourra s'en approprier un nouveau ou qu'il sera vaincu par un autre être numérique venu l'intercepter. La technique n'est également pas sans risques, beaucoup de sociétés spécialistes en informatique développent de plus en plus de contre-mesures contre les plongeons synaptiques visant à corrompre l'esprit numérique de ceux tentant de les infiltrer avec des virus, voire de les détruire purement et simplement. Le Plongeon Synaptique est, de manière générale, bien plus efficace chez les Cyborgs ayant atteint le statut de Transhumain et les Droïdes Réplica-humain, dont la nature numérique facilite l'infiltration dans les systèmes numériques et l'aisance pour contourner et neutraliser leurs défenses afin de remplir leurs missions.

Disponibilité : 4/4 (Cyborg) – 4/4 (Droïde Réplica-Humain)
Personnages validés disposant du don sur le forum : ISIS Gemini

Implant de Négation :



Même la Force n'est pas à l'abri du progrès !

L'Implant de Négation est le fruit de recherches ne provenant pas du Consortium Éternel, mais de la République Galactique. A l'époque, bien qu'associés avec l'Ordre Jedi, les Républicains craignaient d'être incapables de faire face à la forte concentration de Sensitifs présents aussi bien au sein de l'Empire Galactique que du Consortium Éternel. Parmi les solutions envisagées, la culture des Ysalamiri vint sur le tapis, mais de nombreux obstacles se dressaient face à cette option. Pour les contourner, l'idée de reproduire la capacité de générer des bulles où la Force ne serait plus capable d'agir de manière artificielle s'imposa rapidement et les recherches aboutirent finalement à l'Implant de Négation. Il fut rapidement adopté par les services secrets républicains, toutefois, le coût très élevé et le manque de matières premières nécessaires pour construire l'implant poussèrent finalement les stratèges Républicains à limiter l'utilisation de l'Implant de Négation au rang de prototype pour ses meilleurs agents. La découverte de son existence poussa naturellement les rivaux de la République à construire leurs propres modèles, même s'ils sont beaucoup moins employés, particulièrement au sein de l'Empire Galactique.

L'Implant de Négation génère en permanence une bulle autour de son porteur neutralisant les pouvoirs de Force à l'intérieur : il deviendra impossible à détecter, les éclairs de Force et autres manifestations brutes de la Force se dissiperont avant d'atteindre le Cyborg, toutefois, il existe des moyens de contourner cet obstacle. Par exemple, en envoyant un objet lourd sur celui-ci, comme un char de combat ou simplement en écrasant le plafond sur sa tête, l'Implant de Négation ne stoppera pas la chute de l'objet solide sur son possesseur, puisqu'il n'agit que sur la Force et non sur la gravité. Les Assassins emploient très souvent l'Implant de Négation lorsqu'ils ont accès à un module prototype car ils doivent souvent faire face à un sensitif, mais il n'est pas pour autant négligé par les Soldats et les Soutiens, tant la présence des Jedi, Sith et Chevaliers Impériaux est devenue répandue sur les champs de batailles.

Disponibilité : 4/4 (Cyborg) – 2/2 (Droïde Réplica-Humain)
Personnages validés disposant du don sur le forum : Aucun



Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum